Nicolas ROLIN

De Geneawiki
Révision datée du 20 septembre 2022 à 13:44 par B.ohland (discussion | contributions) (→‎{{Voir aussi}})
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche


Page en construction.png
Cet article est une ébauche à compléter.
Vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.
Statue dans une cour de l'Hôtel-Dieu de Beaune

Nicolas ROLIN (ca 1376-1462)

Généalogie

Né vers 1376 à Autun (Saône-et-Loire), décédé le 18 janvier 1462 à Aulnoye-Aymeries (Nord).
Fils de Jean ROLIN, °? † 1391, seigneur de La Motte-Beauchampé et de Aimée Jugnot (ou Jugnet) † vers 1398.

x vers 1398

Marie Le Mairet °? † 1401 Fille du second mari de sa mère

x2 1405

Marie des Landes °? † 1421 Héritière de Savoisy.
Le couple aura un fils Jean qui deviendra « évêque d'Autun »[1].

x3 20 Décembre 1423

Guigone de Salins, dame de Présilly, née en 1403 à Salins-les-Bains, décédée le 24 décembre 1470 à Beaune Fille d'Étienne de Salins-La-Tour, seigneur et châtelain de Poupet, Balançon, Rye et Neublans et de Louise de Rye, dame d'Ougeny.
Dame d'honneur de la Duchesse de Bourgogne.
Le couple aura trois enfants.

Biographie

Armoiries de la famille ROLIN
Conseiller au parlement ducal de Beaune en 1401 puis avocat du duc de Bourgogne Jean sans Peur.
Avocat de la Cité de Saint-Omer de 1410-1413, il devint chancelier du duc de Bourgogne Philippe le Bon en 1422 et chef du gouvernement local.
Vidame de Châlons entre 1444 et 1462.
Grand-Veneur héréditaire du Hainaut.
Il négocia le traité d'Arras pour la Bourgogne en 1435.
le 4 août 1443, il fonde avec sa femme Guigone de Salins l'Hôtel-Dieu de Beaune, pour y recevoir les malades et les pauvres, et en même temps pour « sauver son âme »[2]. Aussitôt, il cherche des sœurs hospitalières dévouées et crée en 1452 une nouvelle communauté religieuse : les Les Sœurs Hospitalières de Beaune qui auront un fonctionnement particulier et seront des « pionnières d'une activité hospitalière structurée »[3].
Il fonda une chapelle au Couvent des Célestins d'Avignon avec son fils Jean.
Il érigea Notre-Dame du Châtel à Autun en la collégiale.


Titres

  • Chevalier en 1423,
  • Seigneur de Rupelin
  • Seigneur d'Authumes vers 1421
  • Seigneur de Chasseu (achat à Jeanne de Longwy) vers 1423
  • Seigneur de Monetoy
  • Seigneur d'Aymeries
  • Seigneur de Raismes de 1406 à 1457
  • Seigneur de Savoisy de 1430 à 1433

Représentations

Le couple de fondateurs de l'Hôtel-Dieu est représenté de très nombreuses façons dans l'hospice beaunois devenu musée.
Il existe aussi une grande peinture conservée au Louvre : La Vierge du Chancelier Rolin, de Jan Van Eyck, réalisé après le séjour de Nicolas ROLIN en Hainaut en 1434.


Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Collectif d'auteurs, HÔTEL-DIEU, Hospices de Beaune, Paris, Beaux-Arts Éditions, 2012, 42 pages, ISBN 978-2-84278-955-8
  • Bruno FRANÇOIS, Les Hospices de Beaune en dates et en chiffres, Éditions Jean-Paul GISSEROT, 2012, 63 pages, ISBN 978-2-75580-264-1
  • Guy RENAUD, LA BOURGOGNE de A à Z, Saint-Cyr-sur-Loire, Éditions Alan SUTTON, 2009, 221 pages, ISBN 978-2-84910-937-3

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Bruno FRANÇOIS, Les Hospices de Beaune en dates et en chiffres, Éditions Jean-Paul GISSEROT, 2012, 63 pages, ISBN 978-2-75580-264-1
  2. Collectif d'auteurs, HÔTEL-DIEU, Hospices de Beaune, Paris, Beaux-Arts Éditions, 2012, 42 pages, ISBN 978-2-84278-955-8
  3. Guy RENAUD, LA BOURGOGNE de A à Z, Saint-Cyr-sur-Loire, Éditions Alan SUTTON, 2009, 221 pages, ISBN 978-2-84910-937-3