Moulin Gaillardin

< Retour aux Moulins du Loiret
< Retour à Chapelon

Patrimoine.png Moulin de Chapelon

45078 - Chapelon Moulin Gaillardin devant.JPG

Moulin Gaillardin
Adresse : - 45270 CHAPELON

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : De Pâques à la Toussaint : les samedis, dimanches et jours fériés. En juillet et août : tous les jours.

Source : ()


Moulin situé en bordure de la D118 à l'entrée du village .

Les meuniers

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Histoire

Il est attesté dès 1457 et dénommé " Moulin de Nuisement ". Il était probablement situé au Sud Est du bourg, non loin du chemin de Beaune. Dans un acte de 1574, il est désigné "Moulin de Chapelon". Le nom de "Moulin Gaillardin" apparaît au cours du 17ème siècle. Acquit par différents propriétaires, il est déplacé vers l'Ouest du bourg. Le moulin cessera progressivement de moudre entre 1890 et 1895. Haut de 25 mètres, 4 mètres de large et pesant 40 tonnes, son rendement était de 100 kg/3 heures, il en sortait 60 kg de farine. Pour ce faire, la vitesse au vent nécessaire est de 5 à 8 m/s.
Ses ailes seront abattues par une tempête, puis brûlées par les Allemands, en 1940. Le moulin délabré servira ensuite de séchoir à noix. Il a été donné en location pour 60 ans à l'association des « Amis du Moulin Gaillardin ». En 1980, c'est cette même association qui entreprend de le restaurer avec l'aide de l'ARAM Beauce (ASS REGION AMIS MOULINS BEAUCE). Il est déplacé au lieu-dit « La Claye ». Les travaux vont lui permettre de tourner de nouveau grâce à un équipement complet : ailes Berton, escalier, bluterie...Ses ailes dont chacune mesure 8 mètres, ont été remontées en juin 1982. C’est le dernier moulin à pivot du Gâtinais. Ce moulin est inscrit aux Monuments Historiques depuis le 26 décembre 1976 [1].

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références