Les Compagnies de discipline - 1870-1871

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche


<< Retour 1870-1871 Les forces en présence

Présentation

Les compagnies de fusiliers et de pionniers de discipline, appelées Biribi.

L ordonnance royale du 1er avril 1818 est intervenue en remplacement de tous les textes qui de 1802 à 1817 réglaient le sort des soldats disciplinaires.
La création des compagnies de discipline a pour effet d assécher le recrutement des bataillons coloniaux, qui depuis 1803 recyclaient la population militaire la plus problématique.

Article 1: les soldats qui, sans avoir commis de délits qui les rendent justiciables des conseils de guerre, persévèrent néanmoins, par des fautes et contraventions qui ne peuvent plus être réprimées par les peines de simple discipline, à porter le trouble et le mauvais exemple dans les corps dont ils font partie, seront incorpores dans les compagnies de discipline. Article 2: les compagnies de discipline seront divisées en deux classes.

  • Les compagnies de fusiliers sont destinées à recevoir les militaires susceptibles d' être réintègres dans les corps de la ligne.
  • Les compagnies de pionniers sont destinées à recevoir les militaires qui par la nature de leurs fautes ou par leur mauvaise conduite doivent être soumis à un régime plus sévère.

Les compagnies de fusiliers de discipline portent l uniforme bleu, un shako noir, et ne sont armées que pour le service, les exercices et les manœuvres.
Les compagnies de pionniers portent l uniforme beige, le bonnet de police beige, et ne sont équipées que d outils de travail ;elles sont utilisées exclusivement pour les travaux de l Artillerie et du Génie.

Au 1er janvier 1849, on dénombre une douzaine de compagnies de discipline, différenciées en fusiliers et pionniers.
Les pionniers de discipline recevaient les pires soldats de l'armée ainsi que les fusiliers de discipline juges incorrigibles.

Ces compagnies, commandées par des capitaines, tiennent garnison à Mostaganem, Dellys, El Assel, Philippeville, Tenes, Bougie, Oran et Cherchell.
Elles seront dissoutes en 1910 et remplacées par les sections spéciales.

On créera en 1870 un bataillon de marche des compagnies de discipline.

  • 4 compagnies de fusiliers
  • 1 compagnie de pionniers

La compagnie de pionniers de Guelma a servi en 1870 a former la compagnie de discipline du bataillon de marche des compagnies de discipline, qui n'a duré qu'un trimestre en 1870.
C'est le seul bataillon de discipline qu'a compte l'armée française de toute son histoire.

Il sera dissout le 31 décembre 1870, après quelques combats autour du Mans au sein de la 2e armée de la Loire du général Chanzy


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références



^ Sommaire