Chapelle expiatoire

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche


29 rue Pasquier, 75008 - Métro - Saint Lazare, Havre Caumartin, Saint Augustin

<Retour aux lieux de Culte de Paris

Galichonj

Sosthène de La Rochefoucauld duc de Doudeauville (1785-1864), aide-de-camp du comte d'Artois, futur Charles X, proposa le premier, à la fin de l'année 1815, la création d'un monument expiatoire en mémoire du roi Louis XVI et de la reine Marie-Antoinette. Louis XVIII avait alors décidé d’élever à ses frais une chapelle commémorative. Il la commanda à Pierre-François-Léonard FONTAINE qui poursuivait une carrière officielle commencée sous le Consulat qui ne devait s'achever que sous le Second Empire.

Le monument fut élevé de 1815 à 1826. Pierre-François-Léonard Fontaine s'est adjoint les services de son élève Louis-Hippolyte Lebas (1782-1867) comme inspecteur.

C.Angsthelm
  • Jusqu'au milieu du XIXe siècle, cet édifice était environné d'un paisible jardin clos de hautes murailles, auquel on accédait par une longue allée bordée d'ifs et de quelques saules.
  • L'implantation du bâtiment est imposée par l'emplacement du corps de Louis XVI, inhumé entre 1793 et 1815 contre le mur du cimetière, côté rue d'Anjou. Contrairement aux autres édifices religieux catholiques, l'orientation est ainsi inversée avec l'autel situé vers le soleil couchant.
  • La chapelle est édifiée selon les principes de l'architecture néo-classique. Son architecte Pierre-François Fontaine s'inspire de l'Antiquité et du Moyen-Âge. Il souhaite conserver la terre sanctifiée du cimetière et donner l'impression que le bâtiment est au centre d'un espace protégé et consacré : l'ensemble est entouré d'une rangée de cénotaphes surélevés et dans le jardin de chaque côté une suite de neuf pierres tombales symboliques forment comme une haie d'honneur.
  • Architecture et décors sont liés au message que la Chapelle expiatoire doit transmettre. L'architecte Fontaine à conçu ce monument comme une architecture parlante. Elle doit toucher le fidèle et le faire progresser en une ascension rituelle depuis la porte du vestibule d'entrée jusqu'au maître-autel de la Chapelle ; le lieu le plus sacré de l'édifice étant situé dans la crypte avec l'autel en forme de tombeau disposé à l'emplacement où le corps de Louis XVI a été retrouvé en janvier 1815.
  • La simplicité des lignes extérieures s'oppose à la richesse de la décoration intérieure. Composée de plusieurs bas-reliefs et groupes sculptés réalisés par plusieurs artistes de renom comme François-Antoine Gérard, François-Joseph Bosio ou Jean-Pierre Cortot, l'ornementation des volumes intérieurs contribue à renforcer l'atmosphère de recueillement et de compassion.
  • La Chapelle est classée Monument Historique depuis le 22 Juillet 1914.

(Source : affichage Centre des Monuments Historiques)

Quelques photos

Logo internet.png Liens utiles (externes)