Centre d'Aviation Maritime de Corfou - 1914-1918

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche


Présentation

L’île grecque de Corfou, est occupée le 11 janvier 1916 sans solliciter l’avis du gouvernement grec forcé de s’incliner devant le fait accompli.

L’île de Corfou devient ainsi une base majeure pour la marine française et le commandant de vaisseau NOËL, commandant le CAM de Bizerte, suggère d’y installer un CAM, ce qui est accepté par décision ministérielle du 6 avril 1916.

Deux détachements partent de St Raphaël et le centre est officiellement crée le 1er mai 1916, sous les ordres du LV LARROUY

Les Morts pour la France

  • BLANCHIN Alfred Léon, né le 11 septembre 1898 à BARRAUX (Isère), Matelot de 2ème classe Mécanicien, décédé le 21 septembre 1918 à l'Hôpital Achilleion de CORFOU, des suites de maladie. M.P.F.
  • BOUCHER André, né le 25 octobre 1892 à SAINT-CHRISTOPHE-à-BERRY (Aisne), Quartier-Maître manœuvrier, Pilote aviateur, cité à l'ordre de l'Armée navale : " Pilote d'hydravion sérieux, travailleur, plein de courage et d'entrain, 75 heures de vol dans la zone ennemie. Mort pour la France au cours d'une patrouille en mer, le 24 octobre 1918.--- Jugement déclaratif de décès rendu le 20 octobre 1919 à TOULON. M.P.F.
  • DAGAND Maurice Louis Jean, né le 15 novembre 1901 à DOLUS-d'OLÉRON (Charente-Maritime), Matelot de 2ème classe Gabier, décédé le 1er décembre 1918 à l'Hôpital Tribondeau de CORFOU des suites de maladie. M.P.F.
  • DRILLET Edouard, né le 28 septembre 1894 à BRÉHAT (Côtes-d'Armor), Second Maître manœuvrier Pilote aviateur, disparu en mer au cours d'une attaque contre un sous-marin ennemi le 8 octobre 1916. Citation à l'ordre de l'Armée navale : " A attaqué un bâtiment ennemi à faible hauteur sous le feu et n'a cessé de montrer, en toutes circonstances, les plus belles qualités d'entrain, de sang-froid et de courage. Disparu le 7 octobre 1916.".--- Jugement déclaratif de décès rendu le 30 mai 1917 à SAINT-BRIEUC. M.P.F.
  • *GÉRARD Roger Edmond, né le 4 avril 1896 à VALENCIENNES (Nord), Matelot de 1ère classe Mécanicien Observateur disparu en mer au cours d'une reconnaissance en hydravion le 24 octobre 1918. Citation à l'ordre de l'Armée navale : " Brave et modeste autant qu'appliqué à son devoir, 64 heures de vol sur la zone ennemie. Disparu en mer, le 24 octobre 1918, au cours d'une patrouille.".--- Jugement déclaratif de décès rendu le 20 octobre 1919 à TOULON. M.P.F.
  • LANUSSE Félix Joseph Mathieu, né le 10 juin 1894 à PIGNEROL (Piémont), ITALIE, Enseigne de vaisseau de 1ère classe, tué le 31 mars 1917 à CORFOU dans une chute d'avion. M.P.F.
  • Le BORGNE Charles Marie, né le 28 septembre 1875 à BREST (Finistère), Second Maître Charpentier, disparu en mer le 30 mai 1917 lors de la perte du croiseur auxiliaire "ITALIA", étant passage.--- Jugement déclaratif de décès rendu le 20 avril 1918 à TOULON. M.P.F.
  • LEFRANC Casimir Eloi Fernand, né le 19 février 1892 à ROSIÈRES-en-SANTERRE (Somme), Quartier-Maître Mécanicien, Observateur disparu en mer le 7 ou 8 octobre 1916 au cours d'une attaque contre un sous-marin ennemi. Citation à l'ordre de l'Armée navale : " A attaqué un bâtiment ennemi à faible hauteur sous le feu et n'a cessé de montrer, en toutes circonstances, les plus belles qualités d'entrain, de sang-froid et de courage.".--- Jugement déclaratif de décès rendu le 8 juin 1917 à MONTDIDIER. M.P.F.
  • MAHÉAS Yves Patrick Benjamin Jean Marie, né le 1er décembre 1892 à ..., Enseigne de vaisseau de 1ère classe, Pilote, cité à l'ordre de l'Armée navale en novembre 1917 : "A servi avec distinction dans un centre d'aviation pendant 15 mois, 235 heures de vol sur la zone ennemie, a attaqué deux sous-marins ennemis en septembre 1916 et mai 1917. A pris part à une chasse d'appareils autrichiens à plus de 50 kilomètres à l'intérieur des terres. Le 13 avril 1917, ayant eu une panne à plus de 50 milles du centre à hydroplane pendant cinq heures et demie, a sauvé son appareil dans des conditions très dures grâce à son énergie et à son habileté. Officier très zélé, toujours prêt à toutes les missions.". Croix de Guerre.
  • MAURICE Julien Marie, né le 12 mars 1891 à CONGRIER (Mayenne), Quartier-Maître Mécanicien, tué le 31 mars 1917 dans la chute d'un hydravion en rade de CORFOU. M.P.F.
  • QUAY Joseph Marie, né le 19 août 1888 à PLOUËZEC (Côtes-d'Armor), Second Maître de manoeuvre, décédé le 15 septembre 1918 à l'Hôpital de SAINT-MANDRIER (Var)des suites de maladie.--- Inhumé à la Nécropole Nationale de SAINT-MANDRIER, rang F, tombe 32. M.P.F.
  • SÉRADIN Francisque Jean Louis, né le 4 septembre 1882 à LAMBALLE (Côtes-d'Armor), Matelot ..., décédé le 9 novembre 1916 à l'Hôpital militaire de l'Achilleion à CORFOU des suites de maladie. M.P.F.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Journaux des Unités - 1914-1918 - Ministère de la Défense
  • Fiches individuelles numérisées des militaires décédés guerre de 1914-1918 - Ministère de la Défense

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)