77182 - La Ferté-Gaucher

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

La Ferté-Gaucher
Blason La Ferté-Gaucher-77182.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 77 - Blason - Seine-et-Marne.png    Seine-et-Marne
Métropole
Canton Blason en attente.png   77-05   Coulommiers

Blason La Ferté-Gaucher-77182.png   77-11   La Ferté-Gaucher (Ancien canton)

Code INSEE 77182
Code postal 77320
Population 4 877 habitants (2020)
Nom des habitants
Superficie 1 732 hectares
Densité 281.58 hab./km²
Altitude Mini: 107 m
Point culminant 188 m
Coordonnées
géographiques
48.784219° / 3.308043° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
77182 - La Ferté-Gaucher carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Héraldique

De gueules au lion d'or[1].

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Seine-et-Marne
  • Arrondissement - 1801-1926 : Coulommiers --> 1926-2024 : Provins
  • Canton - 1801-2015 : La Ferté-Gauché [La Ferté-Gaucher] --> 2015-2024 : Coulommiers
  • Commune - 1801-2024 : La Ferté-Gaucher

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Mairie

Le 1er mars 1814, Napoléon Ier, allant d'Esternay à Jouarre, passa la nuit à la Ferté-Gaucher dans la maison de Pierre Garnot. Une plaque de cuivre rappelle cet événement.

Par délibération du 17 février 1857, la ville acquiert la demeure de madame Baillon qui devient la Mairie. Cette dernière est l'héritière de l'ancien bailli seigneurial Pierre Garnot, dont les initiales PG, en fer forgé, se trouvent au-dessus de la porte latérale de la Mairie.

Halle aux veaux

Le marché aux veaux, établi en 1847, y est particulièrement actif, et le conseil municipal décide de construire une halle adaptée aux besoins de cette activité.
Les travaux, qui durent un an, sont achevés en juin 1882. L'adoption d'une construction à structure métallique, aussi solide que la charpente en bois mais plus légère et plus moderne, témoigne d'un esprit novateur. Victor Baltard adopte également le fer pour les Halles Centrales de Paris.

À l'intérieur de la halle, 168 emplacements sont prévus pour les veaux, sur la plateforme située à 80 centimètres au dessus du niveau de la rue. Des colonnes en fonte soutiennent la toiture et des bornes en fonte, reliées par une barre de fer, servent à attacher les animaux.
Le marché aux veaux cesse son activité en 1910, et la halle est alors transformée en salle des fêtes. Des travaux de restauration, réalisés en 1996 et 1997, remettent au jour les structures d'origine.

Grand bassin

Canalisées par un système de conduites et de regards dans la pente des Châtelets, les sources de La Begonnerie alimentent le grand bassin. Les deux goulottes de bronze en forme de tête de couleuvre portent les inscriptions suivantes : "Garnot 1718", et "Boursier 1718". Il s'agit sans doute des noms des deux échevins en fonction lors de leur réfection. Une autre inscription se trouve sur le socle : "Posé par Jumain Fontainier 1769".

L'eau de cette fontaine sert à l'alimentation des habitants jusqu'à la réalisation du réseau de distribution d'eau dont les travaux sont entrepris en 1908. La jardinière circulaire supérieure date des années 1950.

Moulin de la Maison Dieu

Appartenant à l'origine au prieuré de La Maison Dieu, ce moulin est confisqué à la Révolution et vendu comme bien national. Initialement moulin à farine, il est transformé en usine pour le travail du cuivre en 1900.

Après une période d'inactivité, de 1913 à 1925, il est utilisé par la société parisienne Aciéra qui y fabrique des perles en métal jusqu'en 1937, puis de 1955 à 1970, des panneaux d'isolation en fibres de bois. Désaffecté, il est le dernier moulin qui subsiste à La Ferté-Gaucher.

Ancienne église du prieuré Saint-Martin

Il ne reste que des vestiges de l'ancienne église du prieuré Saint-Martin édifiée au XIIe siècle et inscrite aux Monuments Historiques en 2004[2] . L'édifice sert de grange depuis le XIXe siècle.

Église Saint-Romain

La construction de l'église commença en 1133. Des travaux furent réalisés au cours de la fin de la période gothique, puis jusqu'à la Révolution : construction de la nef et des bas-côtés, voûtement du chœur et de l'abside et extension des chapelles latérales. De nouvelles transformations ont été réalisées pendant le Concordat et le premier Empire ainsi qu'au début du XXe siècle.

A l'intérieur : tableau Jésus chez Marthe et Marie du XVIIIe siècle, statue en bois peint Le Christ aux liens du XVIe siècle, statue en bois peint La Vierge à l'Enfant du XVIe siècle, peinture murale Saint-Jacques pélerin, orgue construit vers 1864 par le célèbre facteur d'orgues Louis Antoine Suret.

Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 924 1 783 1 895 1 860 1 930 2 114 2 109 2 195 2 097 2 132
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 547 2 251 2 203 2 128 2 287 2 349 2 136 2 189 2 244 2 228
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 2 294 1 936 2 049 2 090 2 112 2 176 2 019 2 585 3 258 3 821
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 3 871 3 924 4 150 4 057 4 557 4 818 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2020.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
Ernest DELBET 1893-1908  
- -  
- -  
- -  
Henri FORGEARD 1989 - 1995  
Yves JAUNAUX 1995 - 2020  
Michel Jozon 2020 - (2026)  
- -  

Cf. : MairesGenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- 2008 paroisse rattachée au Pôle missionnaire de Coulommiers  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Monument aux morts cantonal



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monuments aux Morts ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -

Dépouillements des registres

Analyse des registres

Les tableaux ci-dessous indiquent, pour les registres concernés mis en ligne par les Archives départementales de Seine-et-Marne, les numéros de pages (ou vues) de chaque année, dans le but d'en faciliter la consultation.

D'autres communes du département, pour lesquelles des registres sont ainsi analysés, sont listées dans la page consacrée aux Archives départementales de Seine-et-Marne.

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. L'armorial des villes et des villages de France
  2. Fiche Mérimée - Ancienne église du prieuré Saint-Martin