71221 - Givry

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Givry
Blason Givry-71221.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 71 - Blason - Saône et Loire.png    Saône-et-Loire
Métropole
Canton Blason Givry-71221.png   71-17   Givry

Blason Givry-71221.png   71-19   Givry (Ancien canton)

Code INSEE 71221
Code postal 71640
Population 3 695 habitants (2018)
Nom des habitants Givrotins Givrotines
Superficie 2 603 hectares
Densité 141.95 hab./km²
Altitude Mini: 181 m
Point culminant 447 m
Coordonnées
géographiques
46.783056° / 4.743611° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
71221 - Givry carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

  • La naissance de la cité remonte à l'époque gallo-romaine.
  • Les vignobles du domaine commencent à devenir réputés dès le VIe siècle. Leur exploitation s'intensifie grâce aux moines des différentes abbayes du secteur (notamment Cluny et Cîteaux), qui installeront un cellier dans la ville.
  • Une église est déjà fondée au début du XIIe siècle : l'église Saint-Martin. Puis l'agglomération s'entoure au XIIIe siècle d'une enceinte percée de quatre portes. il en subsiste des vestiges. La seigneurie appartient au comté de Dijon et est tenue par les comtes de Bourgogne.
  • Le XIVe siècle est marqué par la peste noire qui décime une partie de la population. Au siècle suivant, les guerres de religions se montrent particulièrement intenses.
  • À partir du XVIIIe siècle, Givry connaît un fort développement, en partie dû à sa viticulture. C'est l'occasion de grands projets architecturaux (hôtel de ville, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, halle ronde, fontaines...).
  • Durant la première moitié du XIXe siècle, il existe sur une légère proéminence du ban communal une station du Télégraphe de Chappe, qui sera opérationnelle jusqu'en 1853.
  • À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Givry est libérée par les Alliés le 5 septembre 1944.

Héraldique

Sur la façade intérieure de la porte Est de la ville Photo B.ohland


D'azur à la gerbe de blé d'or, liée de gueules[1].

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Saône-et-Loire
  • Arrondissement - 1801-2024 : Chalon-sur-Saône
  • Canton - 1801-2024 : Givry
  • Commune - 1801-2024 : Givry

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Cellier aux moines

Ce cellier a été fondé en 1130 par les moines de l'abbaye de La Ferté (à La Ferté-sur-Grosne), première fille de Cîteaux. il est donc plus ancien que le cellier du Clos-Vougeot.
La bâtisse a fini par tomber dans l'oubli, jusqu'au début du XXIe siècle. Racheté par des particuliers, le cellier a été patiemment restauré et est devenu le fer de lance de la viticulture chalonnaise.
Le cellier est inscrit aux Monuments historiques[2].

Hôtel de ville

Côté extérieur, à l'Est Photo B.ohland
Côté intérieur, à l'Ouest Photo B.ohland


  • Cet hôtel de ville a été construit entre 1759 et 1771 à l'endroit de l'ancienne porte Est de la cité, et se trouve accolé à une ancienne partie des remparts.
D'allure massive, en forme d'arc de triomphe, il est l'œuvre des architectes Émiland GAUTHEY et Thomas DUMOREY. Les façades présentent des décors antiques, des rocailles, et sont agrémentées d'armoiries : celles de France à l'extérieur, celles de la ville à l'intérieur avec la date de 1771 en chiffres romains. La toiture est surmontée d'un campanile comprenant trois cloches classées au titre d'objets historique.
L'édifice est classé aux Monuments historiques depuis 1931[3].
L'hôtel de ville sert encore pour les réunions du Conseil municipal et pour les mariages, mais les services administratifs ont déménagé dan un autre bâtiment.


  • Il est à noter que, parmi les archives municipales, figure un document de grande importance : un livre de comptes tenu par le clergé contenant les BMS depuis 1303, et donc considéré comme le plus vieil État-civil de France.


Fontaine aux dauphins

Fontaine aux dauphins, près de la halle ronde Photo B.ohland


Cette fontaine, à ne pas confondre avec la "Fontaine du Dauphin" (boulevard de Verdun) date de 1776.
Conçue par les deux architectes de l'hôtel de ville, elle présente une vasque semi-circulaire adossée à un immeuble d'habitation.
Ses décors sont variés : à la base une grande coquille Saint-Jacques et des dauphins, et sur son fût pyramidal des signes du zodiaque et une méridienne.
La fontaine est classée aux Monuments historiques depuis 1931[4].

Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Entrée donnant sur la rue Photo B.ohland
  • L'église est construite en dehors de l'enceinte, entre 1772 et 1791, à l'emplacement d'une église primitive étayée au XVIIe siècle, mais sans reconstruction car s'avérant trop petite. Elle est consacrée le 16 avril 1791, par l'évêque constitutionnel de la région : Monseigneur GOUTTES
C'est l'architecte Émiland GAUTHEY (1732-1806) qui signe là un édifice néo-classique inspiré du style baroque italien, caractérisé par des formes pyramidales, des frontons et des coupoles.
L'église n'est pas orientée (afin de ménager son ouverture côte rue) et présente des successions de volumes différents et peu courants.
Le clocher repose sur une base carré et est surmonté d'une flèche pyramidale en pierre qui culmine à 47 m. La coupole de la nef est soutenue par huit grosses colonnes ioniques, et la coupole du chœur s'appuie sur dix colonnes corinthiennes. Entre les deux a pris place un avant-chœur.
Des infiltrations d'eau, apparues vers 1804, ont entraîné des consolidations par l'architecte NARJOUX. Puis des contreforts extérieurs ont été rajoutés en 1826.
  • L'église est classée aux Monument historiques depuis 1913[5]. Une vingtaine d'années plus tard, elle subit d'importantes réparations suite à l'effondrement de l'avant-chœur.
Enfin, au XXIe siècle, ont lieu une réfection de la toiture et un ravalement de façades extérieures.



Halle ronde

Côté ouverture Photo B.ohland


Il s'agit d'une ancienne halle aux grains, où venaient s'approvisionner les meuniers du secteur.
Elle date de 1830 et est l'œuvre de l'architecte Lazare NARJOUX, auteur des remaniements de l'église. Il conçoit un bâtiment inhabituel, de forme circulaire, et d'une belle hauteur. Ses ouvertures se répartissent sur deux niveaux : de grandes baies en plein cintre au rez-de-chaussée et des oculus en hauteur. C'est un escalier central hélicoïdal qui permet d'accéder à l'étage.
La halle est classée aux Monuments historiques depuis 1931[6].
Désormais, la halle sert de lieu d'expositions et de manifestations.

Repère géographique.png Repères géographiques

La ville de Givry se trouve en Bourgogne du sud, à environ dix kilomètres à l'ouest de Chalon-sur-Saône. Elle est considérée comme la porte d'entrée de la Côte chalonnaise.
Ses vignobles produisent un vin du même nom, déjà apprécié par Henri IV, et reconnu comme AOC depuis 1946.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 692 2 582 2 644 2 648 2 694 2 901 2 938 2 906 3 071 3 091
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 3 046 3 118 2 961 2 957 2 979 2 773 2 609 2 534 2 616 2 418
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 2 160 1 992 1 905 1 946 1 899 1 870 2 065 2 225 2 200 2 560
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 3 125 3 340 3 596 3 668 3 694 3 692 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2020.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cartes postales

Autres photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
P.J. BREST 1799-1821  
Louis DUPUIS 1821-1830  
G. DAUMAS 1830-1832  
Jean Baptiste PRAT 1832-1840  
François-Xavier DAUMAS 1840-1851  
B.A. ADENOT 1851-1852  
François-Xavier DAUMAS 1852-1854  
B.A. PERRAULT 1854-1869  
Émile MEULIEN 1869-1870  
F. VACHET 1870-1879  
Jean-Baptiste LIMONIER 1879-1908 Conseiller d'arrondissement  
Arthur MANGEMATIN 1908-1930  
François BULLE 1930-1939  
- -  
G. TREMEAU 1945-  
François BULLE 1946-1959 Conseiller général du canton de Givry  
Jean-Baptiste FARIZY 1959-1979 Conseiller général  
A. PERROUX 1979-1983  
A. LUMPP 1983-1984  
Francis BARJON 1984-1985  
Maurice MOREAU 1985-2001  
Patrick SAVOY 2001-2008  
Daniel VILLERET 2008 -2014  
Juliette MÉTENIER-DPONT 2014-2020  
Sébastien RAGOT mai 2020-(2026)  
- -  

Cf. : MairesGenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Ferdinand LESPINASSE vers 1770 - Né en 1747, décédé en 1814. D'abord curé d'Ouroux-sous-le-Bois et de Rigny.  
- -  
Louis Joseph VILTENAULT 1842 - Né en 1804, décédé après 1842  
Jean MORIN - Né en 1805, décédé en 1871  
- -  
Philibert BERRY 1871 - 1880 Ex curé de Toulon-sur-Arroux - Puis curé du Creusot  
- -  
- -  
Jean-Michel PAYEUR 2018-... Curé de la paroisse Givry-Mercurey  

Liste des titulaires de la Légion d'honneur

Les natifs de Givry décorés de la Légion d'honneur sont au nombre de 25.
Pour les retrouver en détail, merci de consulter le site suivant.

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 9 h à 12 h de 9 h à 12 h de 9 h à 12 h de 9 h à 12 h de 9 h à 12 h -
Après-midi de 13 h 30 à 16 h 30 de 13 h 30 à 16 h 30 de 13 h 30 à 16 h 30 de 13 h 30 à 16 h 30 - -
71221 - Givry Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 4 place de La Poste - 71640 GIVRY

Tél : 03 85 94 16 30 - Fax : 03 85 94 16 34

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : 46.78222222° / 4.74305556° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : site officiel (2024)

Associations d'histoire locale

Remarques

La commune de GIVRY possède les plus anciens registres paroissiaux de France (1330).

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Notice historique sur la ville de Givry et ses hameaux

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références