69140 - Morancé

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Morancé
Blason deMorancé
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton Blason Anse-69009.png   69-01   Anse

Blason Anse-69009.png   69-02   Anse (Ancien canton)

Code INSEE 69140
Code postal 69480
Population 2 005 habitants (2018)
Nom des habitants Morancéens, Morancéennes
Superficie 925 hectares
Densité 216.76 hab./km²
Altitude Mini: 174 m
Point culminant 401 m
Coordonnées
géographiques
45.89805556° / 4.70055556° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69140 - Morancé carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Héraldique

D'azur au bâton prieural mis en pal à travers un patrenôtre d'or, accosté de deux coqs d'or, crétés et barbés de gueule, au mantel d'or chargé d'un tête de maure de sable tortillée d'argent.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Rhône
  • Arrondissement - 1801-2024 : Villefranche-sur-Saône
  • Canton - 1801-2024 : Anse
  • Commune - 1801-2024 : Morancé

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Notre-Dame


Le chœur et l'abside semi-circulaire voûtée en cul de four ainsi sont roman et dateraient du XIIe siècle. Les chapelles sud sont du XVe ou XVIe siècle et furent transformées en bas-côtés au XIXe siècle, C'est à cette époque que fût réalisé la construction de la façade en pierre dorée de style néo-roman. Cette construction a entrainé la destruction de la galonnière. On retrouve des "galonnières" à Ternand et Saint-Laurent-d'Oingt et Chessy. Cette église fût jusqu'en 1379 celle du prieuré des dames Bénédictines qui relevaient de Saint Pierre à Lyon. Première citation du prieuré en 1245.
Les châpiteaux roman de l'abside, datent du XIIe siècle, ils sont ornés de feuillages ou de têtes femmes ou masques humains.
Tout ou partie des vitraux sont du maître verrier Lyonnais Augustin THIÉRY (1837 Essey-les-Nancy - 1913 Lyon) et datent de 1889. Les vitraux du bas côté sud représentent la vie de la Vierge, les vitraux de la nef nord, illustrent la vie des Saints. Chaque vitrail porte le nom de son donateur.
Le clocher abrite deux cloches, l'une de 1778 pesant 411 kg et un diamètre de 0,890m. L'autre moulée par GUILLET datée de 1883 pèse environ 823 kg et posséde un diamètre de 1,12 mètres. Nom de la cloche Marie-Antoinette.

Édifice inscrit partiellement aux Monuments historiques depuis 1926[1]

Pictos recherche.png Article détaillé : Voir l'ensemble des photos de l'église

Sources[2]


Château de Beaulieu

Le château
Le château


Jusqu'au milieu du XVe siècle, le château de Beaulieu fut désigné sous le nom de château de Trédo. Il comporte une partie médiévale, au Nord, défendue par deux grosses tours rondes crénelées, dont l'une a été restaurée au XIXe siècle. Une aile avec fronton triangulaire fut accolée au XVIIIe, probablement par la famille de Chaponay, qui acquit le château en 1740. Pillé et endommagé à la Révolution, le château fut restauré au XIXe siècle à la demande de Pierre Anne CHAPONAY et de son épouse, Marie-Antoinette Durand de Châtillon. Ils demandèrent à Eugène Viollet-le-Duc de lui dessiner les plans de son château de La Flachère à Saint-Vérand.
En 1883, Valentine de CHAPONAY et son époux Léon de BIENCOURT, vendent Beaulieu à la famille De CHAMP à l'exception de la chapelle. En 1946, la Caisse régionale de sécurité sociale de Lyon achète le domaine et fait du château un préventorium. Fermé depuis 2013, le centre de soin était propriété de l'UGECAM avant sa vente à la commune.

Le château est inscrit aux monuments historiques depuis 2021[3]

Chapelle du château de Beaulieu

La chapelle - Photo J-P GALICHON
La chapelle


Chapelle édifiée entre 1831 et 1841 dans le style néo-gothique. Elle abrite les sépultures des derniers seigneurs de Beaulieu et Morancé , les Chaponnay.
Pierre Anne de CHAPONNAY maire de Morancé et son épouse Marie Antoinette DURAND de CHÂTILLON ont confié la réalisation de cette chapelle à l'architecte lyonnais Claude Anthelme BENOIT et au sculpteur Pierre Marie PROST.
La façade principale est mis en valeur par un fronton en accolade orné des emblèmes familiaux.
Les vitraux représentent les saints patrons des commanditaires et on été réalisés par la manufacture Royale de Sèvres.
La chapelle a été acquise par la commune et devrait faire l'objet d'une restauration.

Mairie-École

Ancienne Mairie-école - Photo J-P GALICHON
Ancienne Mairie-école - Photo J-P GALICHON


Mairie classique de type "troisième République" avec sa classe de fille, sa classe de garçon, chacune située de part et d'autre de la partie centrale réservée à l'instituteur au second étage et à la mairie au rez de chaussée.
Le bâtiment a été édifié entre juillet 1879 et début 1880 sur un terrain acquit auprès de Jean RUSTAUD par acte notarié du 1 février 1878.
Les travaux ont été réalisés par l'entreprise Blaise CHOMETTE de Collonges. Le coût global de la construction s'est de élevé à 37510 francs.
Depuis la fin de la réalisation le bâtiment a subit divers transformations ou rénovations.
Des travaux ont débutés en 2016 pour transformé cette ancienne école en Médiathèque.



Maison forte du Pin

Maison forte du Pin du pin - Photo J-P GALICHON


  • Château du Pin : Édifié entre le XIIIe et le XIVe siècle pour la famille noble De La Chana.
  • En 1057 Bernard de la Chana, chevalier, est seigneur du Pin. Étienne de la Chana, seigneur du Pin, passe pour le fondateur de la maison forte vers 1260[4]. En 1341[4] la famille de la Chana est toujours présente et fait hommage du fief à Barthélemy de CIVINS, abbé d'Ainay.

Au début du XVIIIe siècle Octavien de CHAPONAY est seigneur de Morancé, de l'Izérable et du Pin. La famille de CCHAPONAY restera propriétaire du bien jusqu'en 1884.

L'hospice d'Amplepuis acquiert le domaine en 1908 puis en 1975 le Pin est acheté par un particulier et devient un hôtel. Aujourd'hui le château est la propriété de la famille Ory-Girard.

la maison est constituée d'une enceinte carrée avec un donjon cylindrique (1311). Le donjon comprend une basse-fosse aveugle, une salle avec cheminée, latrines et fenêtre au premier étage, ainsi que l'étage de couronnement inachevé. L'angle nord-est de l'enceinte est occupé par un logis seigneurial. Les bâtiments au sud et à l'ouest appartiennent à l'exploitation agricole du XIXe siècle.

La maison forte est inscrite partiellement aux monuments historiques depuis 1994[5]

Logo internet.png Site en ligne : Pour en savoir plus....


Maison forte de l'Izérable


La maison-forte de l'Izérable, ancienne maison forte fossoyée fut vraisemblablement construite au XIIIe siècle. En février 1262 [6] Chalenda de l'Izerable en fait hommage à l'abbé d'Ainay. En 1467[6] elle est la possession de Hugonin de Thélis et en 1477 les pouvoirs de justice sur la seigneurie passent aux chanoines-comtes de Lyon. De l'imposante entrée, du XIIIe siècle, il ne reste que le pont qui enjambait les douves. Les bâtiments s'inscrivent dans un quadrilatère qui délimite une cour et au sommet nord-est duquel se dresse une tour circulaire. Le logis sud-ouest comporte des fenêtres à meneaux. De petites ouvertures rondes ont été aménagées dans les combles.


Autres patrimoines

  • Le manoir de Morancé : Située aux limites du centre bourg, cette maison, inscrite Monument historique, appartenait à une des familles Lyonnaise entre le XVIe et le XIXe siècle – les Palerne (Un des membres fut le premier maire de Lyon en 1790).
  • Château du Mont un ancien « rendez-vous » de chasse

Croix

Croix des Presles

Croix des Presles
Croix des Presles - Détail


Selon le fond Paul RICHARDS du diocèse de Lyon, cette croix daterait du XVIIe siècle et fut remontée sur base moderne probablement après 1829.
Elle ne porte pas la mention classique "INRI" sur son Titulus (écriteau). Le médaillon à l'Ouest présente un motif à trois arcs de cercles concentriques et de longueur croissante.
Elle a vraissemblablement été ériggée par la famille PRESLE dont elle porte le nom et qui possédait la propriété qui la jouxte.
Croix de dévotion orientée à l'Ouest.
Source[7]


Autres croix

  • Croix de la Liberté
  • Croix du Calvaire
  • Croix de l'Ange
  • Croix de la chapelle
  • Croix de Trédo
  • Croix des Missions

Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 669 515 857 733 787 793 810 852 814 800
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 840 879 864 867 850 827 784 816 840 747
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 718 576 624 604 572 570 653 650 690 882
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 365 1 387 1 687 1 991 2 099 1 975 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2018.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Photos

Cartes postales

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Esprit DUGELAY 1791 - 1794  
Antoine RUSTANT 1794 - février 1798  
Barthélémy RUSTANT 1798 - avril 1799  
Étienne DESPRESLE 1799 - 1808 Maire avant 1809[8]  
Pierre De CHAPONAY 1808 - 1830 Maire en 1817[9] - Destitué le 23 Août 1830 par arrêté du préfet. - Propriétaire du Château de Beaulieu  
Étienne LASSALLE 1830 - 1843 -  
Guillaume LASSALLE 1843 - 1848  
Antoine LASSALLE Avril 1848 - Juillet 1848  
Antoine RUSTANT 1848 - 1850  
Jean Antoine MAURIN 1850 - 1852 Adjoint faisant fonction de maire  
Jean Antoine MAURIN 1852 - 1868 Maire en 1853[10] et 1869[11]  
Antoine DESGOUTTES 1868 - 1870 Maire par intérim  
Claude MORIN 1870 - 1877 -  
Jean POMMERUEL 1878 - 1892 -  
Claude MORIN 1892 - 1903 -  
Pierre LASSALLE 1903 - 1904 -  
Antoine Justin MORIN 1904 - 1912 Médecin - Auteur du livre: "Le Canton d’Anse", réédité en 2005  
Jean Marie SAVIGNY 1912 - 1916 -  
Antoine SOLLIER 1916 - 1919 Adjoint faisant fonction de maire  
Pierre MARTINANT 1919 - 1924 -  
Jean Claude PAGNON 1924 - 1929 -  
Pierre MARTINANT 1929 - 1929 -  
Louis Étienne DURDILLY 1930 - 1941 -  
Louis MARTINANT 1942 - 1944 Délégation spéciale  
Jean Marie CERVOS 1945 - 1951 Démission  
Louis MARTINANT 1951 - 1965 -  
Jean CECILLON 1965 - 1977 -  
Marius MONNET Mars 1977 - Avril 1977 Démission  
Pierre ALLOIN 1977 - 1983 (1943-) - Création des transports Alloin  
Maurice PASSOT 1983 - 1989 Maire honoraire en 2015[12]  
Madeleine DELORME 1989 - 2014 Réélue en 2008 - Chevalier dans l'Ordre National du Mérite[13] - Maire honoraire le 25 février 2015  
Claire PEIGNÉ 2014 - (2026) -  
- - -  

Cf. : MairesGenWeb & Les maires de Morancé  :Maires de Morancé

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Jean De RUPPE - [14]  
Bathélémy De MANSO 1372- [14]  
Jean BAYER 1397 - [14]  
Étienne FABRE - Curé en 1412 [15]  
Jean MOREL 1480 - [14]  
Jean BONNET 1488 - [14]  
Arnould De QUESNOIT - Curé vers 1500 - [14]  
Durand GIMEL 1502 - [14]  
Pierre FAYARD 1520 - [14]  
Antoine De MASSO 1530 - [14]  
François De La COLOMBIÈRE 1552 - [14]  
Matthieu AUDEBERT 1554 - [14]  
A. MARTIN 1590 -1595 [14]  
Denis CHAPOTTON 1602 - [14]  
Jacques SIMILLIAT 27 novembre 1608 - -  
Pierre GUILLON - -  
Jean de VAUX dit RAULY 30 décembre 1631 - -  
Pierre LAURENT 13 février 1649 - -  
Louis NADAL 1653 - -  
Louis de VILLETTE 1 mai 1664 - -  
Claude BRUNON - -  
François Joseph PASCHALIS 1 mai 1732 - -  
Dominique ARNAUD 1 mars 1776 - 1782 -  
Marcelin PINATEL 1783 - 1787  
François PONCHON 28 septembre 1787- 1791 Curé en 1789 [16]  
BERNARD 1791 - -  
Jean Baptiste MAURIN Février 1803 - 1822 Auparavant missionnaire à Liergue  
Jean François LASALLE Juillet 1822 - 31 août 1822 Se retire à Chazay d'Azergue[17]  
Jean Pierre THOMAS Septembre 1822 - 1854 -  
Jean Marie DUMAS Avril 1854 - 1864 -  
Claude DELAÎTRE Mars 1864 (?) - 1872 -  
Jean Marie CHABERT Mai 1872 - 1882 -  
Pierre Marie MICHAUD Octobre 1882 - 1893 (1841 - 1893)[18]  
Jean Baptiste DUPONT 1893 - 1900 Puis aumônier des Ursulines à Villefranche  
Augustin ROBERT 1900 - 1902 (1855 - 1907) - Ex aumônier des petites sœurs des pauvres à Roanne - Puis curé de Saint-Christophe-la-Montagne et enfin de Ranchal  
Alphonse Marie DÉROCHE 1902 - 1909 (1845 - 1926) - Ex curé de Saint-Rirand  
Théophile Joseph AUBATHIER 1909 - 1920 Ex professeur à l'école saint Thomas d'Acquin à Oullins[19] Puis aumônier du pensionnat saint Louis à Lyon[20]  
DECHAVANNE 1920 - 1922 (1873 - 1922) - EX vicaire au Sacré-Cœur à Lyon[21]  
PICHAT 1922 - 1960 Ex curé de Chérier  
- - -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts


Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monuments aux Morts ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - de 9h00 à 12h00 -
Après-midi 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 - -
69140 - Morancé-mairie.jpg

Mairie
Adresse : 1 place de l'Eglise - 69480 MORANCÉ

Tél : 04 78 43 67 30 - Fax : 04 78 43 01 68

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 45.89805556° / 4.70055556° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.cc-beaujolais.com/morance/index.php?option=com_content&task=view&id=103&Itemid=179 (01/2011)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


  • Les toponymes de Morancé; village du beaujolais pierre dorées - Bernard MULSAN - Mai 2016

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Fiche Mérimée - Notre-Dame
  2. Panneaux informatifs dans l'église
  3. Fiche Mérimée - Château de Beaulieu
  4. 4,0 et 4,1 Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, Strasbourg, Éditions Publitotal, 1987, 28e éd. (1re éd. 1979), 1304 p. (ISBN 2-86535-070-3, OCLC 1078727877), p. 814.
  5. Fiche Mérimée - Maison forte du Pin
  6. 6,0 et 6,1 Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, Strasbourg, Éditions Publitotal, 1987, 28e éd. (1re éd. 1979), 1304 p. (ISBN 2-86535-070-3, OCLC 1078727877), p. 814.
  7. Panneau sur site
  8. Bulletin de Lyon
  9. Mémorial du Rhône: année 1817
  10. Recueil des actes administratifs - Rhône, Préfecture
  11. Annuaire administratif et commercial de Lyon et du département du Rhône
  12. Le Progrès
  13. Le Progrès
  14. 14,00 14,01 14,02 14,03 14,04 14,05 14,06 14,07 14,08 14,09 14,10 14,11 et 14,12 Les toponymes de Morancé; village du beaujolais pierre dorées - Bernard MULSAN - Mai 2016 - Page 180
  15. Les paroisses du diocèse de Lyon : archives et antiquités , par l’abée Vachet
  16. Procès verbaux
  17. Les paroisses du diocèse de Lyon : archives et antiquités , par l’abée Vachet
  18. La semaine religieuse du diocèse de Lyon
  19. Semaine religieuse du diocèse de Lyon - Année 1909
  20. Semaine religieuse du diocèse de Lyon - Année 1920
  21. La semaine religieuse du diocèse de Lyon