69046 - Charly

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Située à 230 mètres d'altitude, la commune de Charly surplombe le Rhône sur les coteaux des monts du Lyonnais qui vont du sud de Lyon jusqu'à Givors entre Vernaison et Millery.

Charly
Blason deCharly
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole Blason Lyon-69123.png   69 M   Métropole de Lyon
Canton Blason Irigny-69100.png   69-48   Irigny (Ancien canton)
Code INSEE 69046
Code postal 69390
Population 4 552 habitants (2018)
Nom des habitants Charlyrots
Superficie 509 hectares
Densité 894.3 hab./km²
Altitude Mini: 205 m
Point culminant 305 m
Coordonnées
géographiques
45.64972° / 4.795277° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69046 - Charly carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Au début du xvie siècle, Charli compte environ quatre cents habitants et quatre-vingt-un Lyonnais y ont une propriété.

Vernaison fut une annexe de la paroisse de Charly jusqu'en 1791.


Héraldique

  • D'azur à la fasce de gueules sommée d'or et chargée d'un château d'argent, maçonné, ouvert et ajouré de sable, terrassé d'argent, ladite fasce accompagnée en chef d'un drapeau d'or, la hampe posée en barre, surmonté de trois fleurs de lis du même rangée en chef[1].


Pictos recherche.png Article détaillé : Voir la page du blason de Charly ...

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Rhône
  • Arrondissement - 1801-2024 : Lyon
  • Canton - 1801-1985 : Saint-Genis-Laval --> 1985-2015 : Irigny
  • Métropole - 2015-2024 : Métropole de Lyon
  • Commune - 1801-2024 : Charly

Résumé chronologique

  • 1801-1985 : Cton de Saint-Genis-Laval, arr. de Lyon, dép. du Rhône
  • 1985-2015 : Cton d'Irigny, arr. de Lyon, dép. du Rhône
  • 2015-2024 : Métropole de Lyon

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Croix Saint Marc

Détail de la croix.
69046 - Charly Croix saint Marc A.JPG 69046 - Charly Croix saint Marc B.JPG
Face de Jésus Face de la vierge


Croix de pierre sculptée sur deux faces dénommée parfois "croix Cotantin" ou "croix Cotillon".
En 1512 elle est érigée sur le territoire de "Cotantin" au croisement de trois chemins. A ses pieds sur la pierre des trépassés, on dépose le cercueil des habitants du quartier avant leur transport à l'église.
En 1794 elle figure sur la liste des huit croix de chemin abattues à Charly sous le nom de "croix Cotillon". Sans doute cachée et non vendue elle est remise en place en 1804.
Elle a perdu un bras au début du XXe siècle et elle est enlevée pour l'élargissement du chemin dit "Treyve". En 1964 elle est installée dans le jardin de la paix sur le côté de l'église. En 1988 le deuxième bras disparaît. La copie commandée par le curé VIGNON en 1990 est mise en place en 2002 par le sculpteur ANDREU des ateliers "Le Pivert" d'Oullins.
Source[2]


Église Saint-Antoine

Vitraux de l'abside - Photo J-P GALICHON


Église bâtie vers 1255, entourée d'un cimetière par les moines d'Ainay dans le style roman avec un clocher porche.
Elle est agrandie en 1555 par un chœur gothique à cinq grandes verrières et par un clocher au dessus de la croisée du transept.
De 1634 à 1747, elle est élargie par deux sacristies et des chapelles remaniées. Trois verrières ont été bouchées, celle du centre a été réouverte en 1971.
Le Frontispice de la porte d'entrée est offert au XVIIIe siècle par Jean THIERRY. Le clocheton à 8 pans est installé en 1733 et supprimé en 1951.
Les fonts baptismaux sont du XVIIIe siècle. Retables et autel sont du XIXe siècle, ainsi que les statues de saint-Claude et de saint-Vincent.
Sainte-Anne enseignant la Vierge est de la fin du XVIIIe. Elle est en tilleul et a échappé à l'incendie de 1951.
Les vitraux modernes ont été réalisés sur des dessins du curé Louis RIBES par les ateliers du maître verrier Henri ROBERT en 1976, pour ceux de l'abside et du transept, les vitraux du haut de la nef ont été réalisés par les ateliers LAMY-PAILLET. Ces vitraux seront désinstallés courant 2023, le prêtre Louis RIBES étant reconnu comme un curé pédophile. Les vitraux des bas-côtés installés entre 1959 et 1964 sont du maître verrier Parisien Raphaël LARDEUR. Ils représentent une iconographie de la vie de Marie et de Jésus, avec des scènes comme l'Adoration des Bergers, l'Annonciation ou les Noces de Cana.
Ces vitraux ont remplacé des vitraux des ateliers Dufêtre ou celui d'Augustin BURLET (1892-1953) , « La Guerre » daté de 1920.
Les vitraux ont largement été financés par le père Louis VIGNON, grâce à ses conférences "Connaissance du Monde".

L'église Saint-Antoine est décorée de fresques peintes par Jean-Baptiste FRÉNET (1814-1889) réalisées entre 1851 et 1853. C'est un élève d'INGRES, 2e prix de Rome.

Voir la notice sur l'église

Fresques de Jean-Baptiste FRÉNET

Vitraux de Raphaël LARDEUR

Raphaël LARDEUR : Né à Neuville-sur-Escaut le 19 décembre 1890 et mort à Paris le 17 avril 1967, est un peintre et maître-verrier.

Vitraux suivant des dessins de Louis RIBES

Autre patrimoine

Manoir de Foudras


La façade et la toiture du château font l'objet d'une inscription aux monuments historiques par arrêté du 17 mai 1935[7].
Source[2]

Château de Charly


La construction initiale du château remonte au début du XIVe siècle par Guillemet Miriboilli seigneur du lieu après rétrocession de la juridiction par l'abbé d'Ainay. Cette demeure devient le centre de la juridiction du seigneur.
Ensuite différentes familles ont possédé le fief de Charly.
Le corps de logis est de plan rectangulaire. Au sud, se dressent deux tours carrées, la plus haute étant le donjon. La façade nord est flanquée de deux tours rondes. Il existait deux autres tours, qui protégeaient un pont-levis, et des douves, aujourd'hui comblées.
A la renaissance le château perd son rôle défensif et est transformé en résidence de plaisance.
Le château est menacé de destruction en 1794 car il est "vestige d'horreur de la féodalité".
Après la construction du bâtiment de l'école vers 1850, le château sert d'internat de jeunes filles, puis accueille des dames âgés par la suite. En 2000 il est vendu par la congrégation qui le possédait.
Propriété privée ne se visite pas.
Le château fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du 7 juin 1926[8].
Source[2]

Tour de Gadagne


Tour de style renaissance construite vers 1545 probablement édifiée par François THURIN seigneur de Charly. Cette tour ressemble à celle de "L'hostel Gadagne" à Lyon, demeure de Thomas III de Gadagne qui deviendra seigneur de Charly en 1559.

Source[2]

Domaine Melchior-Philibert


Domaine déjà cité au XVe siècle, il deviendra "maison des champs" au XVIIe siècle.
En 1691 : Melchior PHILIBERT né en 1645 à Saint-Chamond, un riche marchand, achète le Domaine du "territoire de l'Haye" comprenant une maison haute moyenne et basse, parterre, jardin, pré, vignes et bois. Il agrandit le domaine par acquisition de terres, vignes et maisons. Il l'embellit d'un "pavillon neuf" vers 1699. Un système d'adduction des eaux nécessaire pour le jardin est installé.
Il jouissait d’un crédit reconnu par tous : il a fait le commerce du change et le négoce de soieries. Il a soutenu les manufactures et a été mécène des hôpitaux Lyonnais (Hôtel-Dieu et La Charité) et de l'art. Melchior PHILIBERT commanda au peintre Daniel SARRABAT vers 1701 des peintures pour son vestibule entre cour et jardin. Melchior PHILIBERT est anobli en 1722 et décède à Charly en 1725.
Le Domaine appartient ensuite à Jean THIERRY, sculpteur des rois de France et d'Espagne en 1732.
Le domaine est séquestré en 1793, le domaine accueillait un atelier de salpêtre.
En 1876, il devient la propriété de Jean-Claude PERRACHON, fondateur de l'enseigne "CASINO".
Sa petite fille Hélène RABASSE vend la propriété de 8 hectares avec 2 200 m² de superficie bâtie à la commune de Charly en 1977.

Classé MH partiellement ; inscrit MH partiellement[9]. 275 montée de l'église.


Autres patrimoines

  • La tour des Flachères.
  • La maison forte de Maleise.

Repère géographique.png Repères géographiques

La commune de Charly est située sur les collines qui dominent le Rhône, entre les communes d'Irigny et de Vernaison. Le village se trouve en partie sur un petit dénivellement : Charly-le-Bas vers la Mairie et Charly-le-Haut vers l'Église et la partie la plus ancienne du village.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 942 909 936 855 1 105 1 113 1 182 1 062 1 069 1 115
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 099 1 136 1 090 1 060 960 982 959 973 984 1 030
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 941 963 1 090 1 108 1 077 1 054 1 330 1 434 1 648 2 392
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 2 864 3 233 3 874 4 183 4 481 4 529 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2018.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Photos

Cartes postales

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
BARBIER de CHARLY - Maire en 1813[10]  
- - -  
Jean Charles DERUFY - 1851 -  
Jean-Baptiste FRÉNET juin 1851 - 1852 (1814-1889) - Peintre né à Lyon, décèdé à Charly ou il est inhumé - Conseiller général- Destitué pour avoir refusé d'abattre l'arbre de la Liberté planté en 1848  
Philippe BROCHE 1852 - 1862 Maire en 1855 - Source 4E 628 - Mariage 1855 - Source[11]  
Fleury TARGE 1863 - Source 4E 628 - Mariage 1863 - Notaire[12] - Notaire  
Jean-Baptiste FRÉNET 1871 - 1873 Premier acte en mai 1871 - Révoqué  
Louis MONTEILHET 1873 - Premier acte de mariage 24 avril 1873 - Médecin - Député du Rhône (1883-1885)  
Félix BERGER - 1877  
Etienne BERTHOLON 1878 - 1888  
Louis MONTEILHET juin 1888- 1895  
Nicolas GARNIER 1895 - 1899  
Jules HUOT 1899 - 1907 -  
Jean-Baptiste GARNIER 1907 - 1912 -  
Paul DURAND 1912 - 1919 -  
Jérôme DELHOPITAL 1919 - 1928 -  
César BARIOUX 1928 - 1935 -  
Jean-Armand BOSSU 1935 - 1937 Décès -  
Melchior RAMET 1937 - 1944 -  
Henri REDON 1944 - 1953 -  
Maurice DUBERNARD 1953 - 1995 Docteur - (1914-2011) - Chevalier de la légion d'Honneur[13] - Son fils Jean-Michel fut un chirurgien réalisant de nombreuses premières greffes[14]  
Pierre GANDILHON 1995 - 2006 -  
Gérard ALLAIS 2006 - 2008 -  
Claude VIAL 2008 - 15 décembre 2019 Décès[15]  
Corinne BARBASSO-BRUAS Décembre 2019- 2020 -  
Olivier ARAUJO 2020 - (2026)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
Antoine CONSTANTIN - Source[16]  
Jean FAURY 8 mars 1633 - Source[16]  
Jean MARGUIN 21 octobre 1651 - Source[16]  
André CHEVET - Curé en 1658[16]  
Pierre BART 16 mai 1663 (?) - Source[16]  
Antoine GARBIL Décembre 1663 (?)- Source[16]  
François BASSET 24 avril 1664 - Source[16]  
Jean BASSET 10 avril 1674 - Frère du précédent  
Fleury TURRIN 15 juillet 1675 - Source[16]  
Jean Marie LEGRAS - Source[16]  
Philippe CHAIGNE 27 novembre 1736 - Source[16]  
Paul François VALLET 25 janvier 1776 - Source[16]  
Jacques DERUE 12 novembre 1784 - 1789 (?) Source[16]  
- - -  
Claude FORGE Janvier 1803 - Source[17]  
Barthélemy DEVIS Mars 1820 - Source[17]  
Jean VERRIER Décembre 1854 - Source[17]  
Jean Antoine MOUTON Novembre 1878 - Source[17] - (1829 - 1899)  
Pierre Marie BONNEFOND Juillet 1889 - 1897 Source[17] - (1844 - 1906) - Puis aumônier des sœurs Saint Joseph à Vernaison  
Jean Augustin GAUCHER Janvier 1898 - (1847 - 1918) - Ex curé de Limas  
Pétrus PROTON  ? - 1914 (1869 - 1937) - Puis curé de Saint Georges - Puis curé du Bon Pasteur  
François DODAT 1914 - 1919 Ex curé de Claveisolles - Puis curé Archiprêtre de Fleurie  
Henri BRUNEAU 1919 - 1924 Puis curé de Firminy  
Augustin COUDIÈRE 1924 - 1925 (1876 - 1934) - Puis cure de Tassin paroisse Saint Joseph  
Joseph TÊTE 1925 - 1936 Ex curé de Brussieu puis de Saint-Just-d'Avray  
Jean GARDETTE 1936 - Ex curé de Saint-Clément-les-Places  
- - -  
Louis VIGNON 1954 - 1984 (1916-1998) - Né à Saint-Symphorien-de-Lay - Historien de Charly - En 1934 après son "bac philo" il part au séminaire français de Rome. Ordonné prêtre en 1940, il est nommé à Saint-Jacques à Lyon jusqu'en 1951. Ensuite il est économe et pendant ses vacances il réalise avec sa moto des reportages photos (Espagne, Palestine, Italie..) qu'il présentera dans le cadre de "connaissance du monde" jusqu'en 1962. Ses gains servant à l'amélioration de l'église de Charly ou il a été nommé en 1954. Il déchiffre les archives et entre 1978 et 1993, il publie les cinq tomes des "Annales d'un village de France - Charly Vernaison en Lyonnais". En 1985, il reçoit le prix "Gabriel MONOT".  

Les titulaires de la Légion d'honneur nés à Charly

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Emmanuel Jean Marie KRAFFT 16/10/1896 02/11/1960 Fiche Léonore -  
Jean Zacharie OLIVIER 23/04/1774 - Fiche Léonore  
Antoine FOURNEL 25/12/1771 - Fiche Léonore  
- - - -  

Source: Base Leonore

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

  • Jean-Baptiste FRÉNET, peintre né à Lyon, Frénet est maire de Charly en 1851 et 1852, il réalise quatre fresques dans l'église du XIIIe siècle à cette époque. Il décède à Charly où il avait une maison et y est enterré. Une rue du village porte son nom. FRÉNET est un élève de Jean-Auguste INGRES et il est l'un des pionniers de la photographie, exposé à Orsay.

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 08h30 à 11h30 de 08h30 à 11h30 de 08h30 à 11h30 de 08h30 à 11h30 de 08h30 à 11h30 de 09h00 à 12h00 -
Après-midi de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 - de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 - -
69046 - Charly Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 86 place de la Mairie - 69390 CHARLY

Tél : 04 78 46 07 45 - Fax : 04 78 46 40 90

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Site (22/01/2009)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Charly, un village en Lyonnais - ISBN : 978-2-9531210-0-0-1 - Association Charly Patrimoine

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. L'armorial des villes et des villages de France
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 Panneau sur site
  3. Base Palissy Groupe sculpté de Saint-Anne
  4. Base Palissy Fonts baptismaux
  5. PM69001955 Base Palissy Meuble de sacristie
  6. Base PalissyStatue Vierge à l'enfant
  7. Fiche Mérimée - Manoir de Foudras
  8. Fiche Mérimée - Château
  9. Fiche Mérimée - Domaine Melchior-Philibert
  10. Précis ou résumé du plaidoyer en faveur de Louis Bertrand, détenu dans la prison de Roanne de Lyon; contre M. le procureur général - Page 51 - Jérôme Delandine de Saint-Esprit · 1819
  11. Mélanges d'histoire lyonnaise: offerts par ses amis à monsieur Henri HOURS - Page 438
  12. Par Société d'agriculture, sciences et industrie de Lyon - 1873
  13. Décret du 13 juillet 1994 portant promotion et nomination - JORF n°162 du 14 juillet 1994 - Legifrance
  14. WhosWho
  15. Le Progrès
  16. 16,00 16,01 16,02 16,03 16,04 16,05 16,06 16,07 16,08 16,09 16,10 et 16,11 Les paroisses du diocèse de Lyon par l'abbé VACHET - Page 98
  17. 17,0 17,1 17,2 17,3 et 17,4 Les paroisses du diocèse de Lyon par l'abbé VACHET - Page 589


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.