66ème Régiment de Mobiles - 1870-1871

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche


<<< Retour page :Les Régiments de mobiles (1870-1871)

Présentation

Par décret du 18 septembre, le département de la Mayenne fut appelé à former le 66e régiment de garde mobile, qui fut constitué à trois bataillons avec un effectif de 1.200 hommes chacun, sous le commandement de M. le lieutenant-colonel Brunet de la Charie.

  • 1e Bataillon, - arrondissement de Château-Gontier.
  • 2e Bataillon, - arrondissement de Laval.
  • 3e Bataillon, - arrondissement de Mayenne.

Le département de la Mayenne et la guerre de 1870

Les débuts du conflit franco-prussien durant l'été 1870 n'inquiètent pas la presse locale malgré les nouvelles des défaites venues du front.
Le 17 juillet, le préfet de la Mayenne active la formation d'une garde nationale mobile, susceptible de prêter main forte à l'armée régulière.
La nouvelle de la défaite de Sedan et de l'abdication de Napoléon III accélère les préparatifs de mise en défense du territoire.
Le 23 novembre, le département est déclaré en état de guerre suite à l'avancée des Prussiens.
Ces derniers pénètrent en Mayenne le 15 janvier 1871 afin de poursuivre l'armée de Chanzy, battue au Mans, qui opère son repli sur Laval.
Un premier combat d'artillerie a lieu à Saint-Jean-sur-Erve avant que trois jours plus tard, les 27ème et 88ème régiments de mobiles ne repoussent une mission de reconnaissance prussienne à Saint-Melaine.
Cette escarmouche marque la fin des opérations militaires dans l'ouest de la France.

Les lieux de mémoire de la guerre de 1870 en Mayenne

A l'issue de la guerre de 1870 va naître l'idée de rendre hommage aux soldats morts sur le champ de bataille.
En Mayenne, deux d'entre eux rappellent les combats de Saint-Jean sur Erve et de Saint-Melaine.
Ce dernier monument, inauguré en 1892 sur la route du Mans, adopte la forme d'un obélisque. Son décor sculpté est marqué par une figure symbolisant le deuil et la palme des martyrs rappelant le sacrifice, sur le site, du 27ème régiment de mobiles de l'Isère.
Les soldats morts sur le champ de bataille ou dans les hôpitaux reçoivent des sépultures décentes.
Dans les villes plus importantes, comme à Mayenne et Laval, des monuments viennent recouvrir des fosses d'inhumations collectives.
C'est le cas au cimetière de Vaufleury où l'architecte lavallois Ridel dessine les plans d'un obélisque recouvrant la sépulture de 504 soldats français.
A l'instigation de l'abbé Batard, ancien aumônier militaire du 66ème régiment de mobiles de la Mayenne, l'église de Champéon se voit dotée en 1900 de vitraux originaux.
Ces derniers illustrent des épisodes de la bataille de Loigny à laquelle les soldats de la Mayenne prennent part le 2 décembre 1870. Figure principale d'une œuvre réalisée par le maitre verrier angevin Clamens, l'abbé Batard est représenté bénissant l'armée avant l'attaque du château de Beauvillers, puis portant secours au général de Sonis et au zouave Thébault.

Morts pour la Patrie

Voici quelques noms

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Dominique, Jean, Pierre, Paul ROBIEU 4 août 1848
Cigné
(Mayenne)
26 décembre 1870
Lorient
(Morbihan)
Garde mobiles au 66ème Régiment de Mobiles
Fils de Jean ROBIEU et de Rose, Adélaide BIGNON
✞ Mort à l'hospice de Lorient [1]  
Etienne Marie SALMON 2 mars 1848
Préaux
(Mayenne)
5 octobre 1870 Laboureur à Beaumont-Pied-de-Bœuf avant la guerre - Inscrit sur les registres de la garde mobile de la Mayenne, classe 1868, bureau de Laval, matricule 1667 ; affecté au 1er bataillon, 7e compagnie.
Fils de Etienne SALMON et de Marguerite LEMESLE
✞ lieu du décès non précisé  
François Jean BUISARD 4 novembre 1849
Méral
(Mayenne)
6 janvier 1871
Laval
(Mayenne)
Matricule n°360 : Domestique à Cuillé, cheveux chatains, yeux bruns, taille 1m66
Affectée à la Garde Mobile Infanterie. Campagne contre l'Allemagne 1870-1871.
✞ Décès à l'hospice de Laval : Angine Scarlatine  
Eugène Auguste Eloi JOLY 2 novembre 1845
Cossé en Champagne
(Mayenne)
18 janvier 1871
Bannes
(Mayenne)
Garde Mobile
Fils de Jacques Michel JOLY et de Marguerite Jeanne MANCEAU ✞  
François OLIVIER 9 janvier 1848
Chantenay-Villedieu
(Sarthe)
4 mars 1871
Laval
(Mayenne)
Garde Mobile 1er bataillon 7ème Cie
Fils de François OLIVIER et de Julie DUBOIS
✞ Mort à l'hôpital civil de Laval  
Jean Marie DUVAL 24 mars 1846
Champgenéteux
(Mayenne)
3 mars 1871
Le Mans
(Sarthe)
Ouvrier de charron au Ribay avant la guerre et lors de son mariage - Soldat au 4e bataillon, 2e compagnie, de la garde mobile de la Mayenne.
Fils de Jean DUVAL et de Anne COTTEREAU ✞  
Pierre François SANSON 22 octobre 1847
Saint-Loup-du-Dorat
( Mayenne)
10 janvier 1871
Rouen
(Seine-Maritime)
Inscrit sur les registres de la garde mobile de la Mayenne, classe 1867, bureau de Laval, matricule 1119 ; affecté au 1er bataillon, 1ère compagnie.
Domestique à Rouen avant la guerre selon le registre matricule : garçon de salle lors de son décès. Il n'était pas revenu en Mayenne pour être y incorporé dans la garde mobile.
Fils de Pierre SANSON et de Anne Dorothée PIAU
Marié le 4 juin 1870 à Rouen, (Seine-Maritime), avec Alexandrine BOISSIÈRE
✞ Décédé en son domicile, place de la cathédrale  
Jules Benjamin Marie MARCHAIS 16 juin 1848
Andouillé
Mayenne
9 janvier 1871
Saint-Pierre-du-Lorouer
(Sarthe)
Garde mobile de la Mayenne
Fils de Jacques Benjamin MARCHAIS et de Marie FOUCHER
Inscrit sur les registres de la garde mobile de la Mayenne, classe 1868, bureau de Mayenne, matricule 1268 ; affecté au 2e bataillon, 2e compagnie.
" Hier, entre deux heures et cinq heures du soir, Jules Benjamin Marie Marchais… sous-lieutenant des gardes mobiles de la Mayenne… a été tué à la bataille qui s'est déroulée sur le territoire de la commune " (acte de décès du 10 janvier à Saint-Pierre-du-Lorouër, transcrit à Andouillé fin décembre 1871).
✞ Décédé d'une balle dans les reins  
- - - ✞  


^ Sommaire
Informations extraites de Geneanet ; l'arbre de Bernard SONNECK

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. AM de Lorient - Registre des décès - 1870



^ Sommaire