5ème Régiment d'Artillerie de Campagne - 1914-1918

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche


Présentation

Historique

  • 20.04.1872 : Décret portant sur la réorganisation de l'armée. Il y a 30 régiments d'artillerie.
Formation de 7 nouveaux régiments d'artillerie (16e, 25e, 26e, 27e, 28e, 29e et 30e)[1]
  • 24.07.1873 : Loi du 24 juillet 1873, portant sur l'organisation générale de l'armée
  • 28.09.1873 : Décret du 28 septembre 1873
  • 21.10.1873 : En application du décret du 28 septembre 1873, formation de 8 nouveaux régiments (du 31e au 38e)
  • 15.05.1883 : Projet de loi portant réorganisation des troupes de l'artillerie de l'armée active en vue de la formation d'une artillerie de forteresse.[2]
  • 24.07.1883 : Loi portant sur la réorganisation des troupes de l'artillerie de l'armée active en vue de la formation d'une artillerie de forteresse[3]
  • 01.09.1883 : Le régiment prend le nom de 5e Régiment d'Artillerie de Campagne[4]
  • 01.01.1884 : Compositions Officiers du 5e RAC à Besançon[5]
  • 29.06.1894 : Loi portant modifications à l'organisation de l'artillerie et du génie du 29 juin 1894[6]
  • 04.07.1894 : Décret concernant l'application de la loi du 29.06.1894 modifiant l'organisation de l'artillerie et du génie[7]
  • 01.10.1894 : L'Artillerie comprend 40 régiments d'artillerie de campagne.
Tableau n°2: Répartition des batteries montées, de montage et à cheval entre les 40 régiments d'artillerie[7]:
pour le 5e RAC : 11 batteries montées, 2 batteries à cheval.
  • 25.10.1908 : Décret et instruction concernant la transformation en batteries montées de douze batteries à pied et la modification de la composition de régiments d'artillerie et de bataillons d'artillerie à pied[8]
7e Bataillon d'Artillerie à Pied, [1re,2e,3e batteries à Besançon] devient
1re batterie à Pied (Besançon) devient 13e batterie montée du 5e RAC à Besançon[8]
2e batterie à Pied (Besançon) devient 14e batterie montée du 5e RAC à Besançon[8]
3e batterie à Pied (Besançon) devient 18e batterie montée du 5e RAC à Besançon[8]
  • 01.12.1908 : en exécution de la Dépêche Ministérielle n°11474/3 du 19.11.1908 par application du décret du 25.10.1908, les batteries 1, 2, 3 du 7e B.A.P sont versées au 5e RAC
  • 24.07.1909 : Loi relative à la constitution des cadres et des effectifs de l'armée active et de l'armée territoriale en ce qui concerne l'artillerie
  • 01.10.1909 : Tableau B: Répartition des batteries de campagne entre les groupes et les régiments d'artillerie[9]
pour le 5e RAC : 7 groupes de batteries montées de 75
  • 01.03.1910 : Constitution de 22 autres RAC conformément à la loi 24 juillet 1909[9]. L'Artillerie comprend 62 régiments d'artillerie de campagne.
  • 01.01.1914 : Composition Officiers 5e RAC[10]
  • 15.04.1914 : Loi du 15.04.1914 modifiant la loi du 24.07.1909[11]

campagne 1914-1918

Mobilisation

  • Quartier Ruty à Besançon[10]
  • Régiment est composé de 4 groupes (I, II, III, IV), chaque groupe a 3 batteries de 9 pièces dont 4 pièces «de tir», armé de canon de 75 mm modèle 1897.
  • Le 5e RAC constitue le régiment d’artillerie de corps (AC7)[10][12] du 7e Corps d'Armée qui est rattaché à la Ire Armée[13].
  • Organigramme Août 1914 :
Pictos recherche.png Article détaillé : Organigramme 5e RAC août 1914

Ier & IIe Groupes

Ier Groupe (batteries 1, 2 et 3)
IIe groupe (batteries 4, 5 et 6)
  • 10.02.1915 : Artillerie Divisionnaire (AD 48) de la 48e Division d'Infanterie[14]

IIIe Groupe

IIIea
IIIe(a) Groupe (batteries 7, 8 et 9)
Mêmes opérations que les Ier et IIe groupes jusqu'au 10.02.1915
15.06.1915 : Artillerie Divisionnaire (AD 121) de la 121e Division d'Infanterie[15]
01.04.1917 : forme le III/205e RAC à l'A.D/121e[15]
IIIeb
  • IIIe(b) (75) : Artillerie Divisionnaire (AD/48) de la 48e Division d'Infanterie[14]
01.04.1917 : ex groupe de renforcement du 19e RAC, (24e, 25e, 26e batteries)
même opérations que les Ier et IIe Groupes à partir de cette date

IVe Groupe

IVe Groupe (batteries 10, 11 et 12)
Mêmes opérations que les Ier et IIe groupes jusqu'au 10.02.1915
15.06.1915 : Artillerie Divisionnaire (AD 121) de la 121e Division d'Infanterie[15]
01.04.1917 : forme le I/205e RAC à l'A.D/121e[15]

Ve Groupe

  • 16.12.1915 : Ve Groupe (90) (13e, 14e, 15e batteries)
  • 07.06.1916 : devient batteries de (75)
  • 01.04.1917 : devient II/265e RAC, AD/133 DI

Groupe de renforcement

  • Groupe de renforcement (75) (27e, 28e, 29e batteries)
  • 02.08.1914 : création, artillerie divisionnaire (AD/57)[16] de la 57e Division d'Infanterie.
  • 01.04.1917 : devient II/265e RAC, artillerie divisionnaire (AD/57)[16] de la 57e Division d'Infanterie.

32e batterie de renforcement

  • 02.08.1914 : 32 e batterie de renforcement (75)
  • 01.04.1917 : devient 29/208e RAC, (AD/70)

Groupe de 120L

  • 10.06.1915 : Groupe de 120L (35e, 36e batteries) (Ex 8 et 9/9e RAP)
  • 01.11.1915 : compose le VI(a)/115e RAL, avec les 27 & 28e batteries

VIe Groupe

  • 03.06.1915 : VIe Groupe (90) (37e batterie ex 50e batterie, 38e batterie créée, 39e batterie ex 53e batterie), AD/105e DIT
  • 20.03.1916 : AD/133
  • mai 1916 : batterie de (75)
  • 01.04.1917 : devient I/265e RAC

Groupe de 75

  • Groupe de 75 (41e, 42e, 43e batteries)
  • 02.08.1914 : création, artillerie divisionnaire (AD/57)[16] de la 57e Division d'Infanterie
  • 01.04.1917 : devient I/204e RAC, (AD/57)

Groupe de 95

  • 02.08.1914 : Groupe de 95 (44e, 45e batteries et 50{e}} batterie (ex 3/13{e}} RAC) le 01.06.1915)
  • 12.10.1915 : devient Groupe de (95+90)
  • juillet 1916 : batteries de (75)
  • 01.04.1917 : devient I/204e RAC

Groupe de 90

  • 02.08.1914 : Groupe (46e, 47e, 48e batteries)
  • octobre 1914 : Groupe de 90
  • décembre 1915 : artillerie du 7e Corps d'Armée
  • mars 1917 : batteries de (75)
  • 01.04.1917 : devient II/247e RAC

Groupe de 155L

  • 20.12.1914 : Groupe de 155L (51e, 52e batteries),
  • 01.11.1915 : devenu V/112e RAL

Batteries de tranchée

  • 101e batterie de tranchée (58 T)
  • 102e batterie de tranchée (58 T)
  • 103e batterie de tranchée (58 T)
  • 104e batterie de tranchée (58 T)
  • 112e batterie de tranchée (58 T)
  • 122e batterie de tranchée (58 T)
  • 123e batterie de tranchée (58 T)
  • 124e batterie de tranchée (58 T)
  • 162e bis batterie de tranchée (75/150T)
  • 174e bis batterie de tranchée (75/150T)

Démobilisation et Entre-deux-guerres

  • 15.02.1919 : Régiment d'Artillerie de Marche 5/205
formé avec Ier et IIe/5e RAC, le III/205e RAC et le Parc du 205e RAC
  • 05.05.1919 : Régiment d'Artillerie Portée de Marche 5/209/247
Colmar, Neuf-Brisach
  • 01.07.1919 : 5e Régiment d'Artillerie de Campagne Portée
  • 01.01.1920 : Composition Officiers 5e RAC Portée[17] à Colmar[17].
  • 10.04.1923 : Il est appliqué la réorganisation des corps d'artillerie l'armée française. La décision, prise par l'article 22 de la loi du 28 février 1923[18] et modifiée par l'article 129 de la loi du 30 juin 1923[19]
Pictos recherche.png Article détaillé : Regroupement des troupes d'Artilleries 1923-1924 - Entre-deux-guerres
  • 01.01.1924 : Il est devenu le 305e Régiment d'Artillerie Portée[20]
  • 28.03.1928 : Loi relative à la constitution des cadres et effectifs de l'armée, chapitre III, artillerie[21][22]
Pictos recherche.png Article détaillé : Régiments d'Artillerie Française 1929-1930 - Entre-deux-guerres
  • 05.05.1929 : 305e Régiment d'Artillerie Portée (305e RAP) à Besançon.
  • 01.05.1931 : devient 305e Régiment d'Artillerie à Tracteurs Tous Terrains (305e RATTT)


^ Sommaire

Carte Chronologique

Journal chronologique (d'après le Journal des Unités)

Journal chronologique (d'après les Fiches individuelles)

1914

  • Aout 1914 : Thiaumont (meuse) bataille de Verdun

1915

1916

1917

1918

Lieux-dits

Composition des Officiers


Nom Prénom Grade
Mort pour la France
(O ou N)
Lieu d'Inhumation Année de décès
Monuments au morts
(fiche Geneawiki)
ALLOMBERT Georges Raoul Lieutenant O - 1918 [[ | ]]
DUMOUSSAUD Jean Lieutenant O Carré militaire de Perpignan (66) 1917 Vannes (56)
- [[ | ]]


Composition des Sous-Officiers


Nom Prénom Grade
Mort pour la France
(O ou N)
Lieu d'Inhumation Année de décès
Monuments au morts
(fiche Geneawiki)
PELLERIN Donatien Joseph François Marie Maréchal des Logis O Nécropole nationale de Saint-Quentin (02) 1917 Livre d'Or de Nantes (44)
O - ]]
O - ]]


Composition des troupes


Nom Prénom Grade
Mort pour la France
(O ou N)
Lieu d'Inhumation Année de décès
Monuments au morts
(fiche Geneawiki)
APERE Goulven Jean Marie Canonnier O - 1918 Goulven (29)
BALQUER Jean Marie Jérôme Canonnier O Nécropole nationale de "Vauxbuin" (02) 1918 Baye (29)
BESSE Auguste Charles Louis Canonnier O - 1917 Montreuil-le-Henri (72)
BLERIOT Léon 2e cannonier O - 1914 Croix-Moligneaux (80)
CHESNIER Frederic Canonnier O - 1916 Parigné-l'Évêque (72)
FAVIER Pierre Claudius Joseph Canonnier O Nécropole Nationale de Berry au Bac 0(2) 1916 Ambert (63) [23]
FONTAINE Georges Éloi Cyprien Brigadier O - 1917 Saint-Quentin (02)
GUERIN Eugène Albert cannonier O - 1917 Briançonnet (06)
GUERIN Marcel Louis Soldat O Carré militaire de Nantes La Bouteillerie (44) 1918 Nantes (44)
HUGONNET Jules Edmond Canonnier O - 1918 Château-Chalon (39)
JEZEQUEL Hervé Canonnier O - 1918 Plounévez-Lochrist (29)
LEFEVRE Paul 2e classe O - 1916 Courdemanche (72)
LE VILLAIN Isidore Canonnier O Carré militaire de "Concarneau" (29) 1917 Concarneau (29)
NEY Albert Joseph Emile Soldat O Carré militaire de "Trébeurden" (22) 1918 Saint-Michel-de-Montjoie (50)
PERRET Clément Canonnier 1ère classe O - Maillat (01)
PERRIN (Jean) Henri Canonnier O - 1917 Alise-Sainte-Reine (21)
RAMPIN Léonce Émile Hilaire Canonnier O - 1918 Château-Chalon (39)
VERCHERE Michel Canonnier O - 1915 Ars-sur-Formans (01)
- [[|]]
- [[|]]


Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Historiques de l'artillerie française, tome I & II, colonels Henri Kauffer et Georges Van den Bogaert, imprimerie de L'Ecole d'Application de L'Artillerie- DRAGUIGNAN 1989
  • L'Artillerie par le colonel Henri Kauffer, in Inventaire des archives de la Guerre : Série N 1872-1919, vol. 1 : Introduction, guide des sources, bibliographie par Pierre Guinard, Jean-Claude Devos et Jean Nicot, page 143 (vue 151)
  • L'Artillerie Française et ses insignes, tome I & V, Chef d'escadron Charles Letrait, Toulouse, imprimerie Dulaurier, 1978-1979
  • Historique et organisation de l'artillerie : l'artillerie française depuis le 2 août 1914 / par le capitaine d'artillerie Leroy,1922
  • L'Armée française en 1918, Colonel Frédéric Guelton, collection "les armées belligérantes-I", éditions 14-18, Hors série, 2009


^ Sommaire

Visuel sources.png Sources

  • Journaux des Marches et Opérations des grandes unités- J.M.O- 1914-1918 - cote 26N 1 à 570
  • Journaux des Marches et Opérations des régiments et bataillons, J.M.O 1914-1918 - cote 26 N 571 à 1370
  • Fiches individuelles numérisées des militaires décédés guerre de 1914-1918, M.D.H
  • Armées Françaises dans la Grande Guerre (AFGG)
  • Annuaire de l'Armée française pour 1884
  • Annuaire officiel de l’Armée française 1914
  • Annuaire officiel de l’Armée française 1920
  • Base de données Léonore
  • Annuaire officiel Légion d'Honneur, avril 1929
  • Journal Officiel République Française, Lois et décrets - J.O.R.F
  • Loi du 24 juillet 1909 modifiée par la loi du 15 avril 1914, relative à la constitution des cadres et des effectifs de l'armée d'active et territoriale en ce qui concerne l'ARTILLERIE.
  • Revue Artillerie, 1872-1924
  • Guerre, Blindés & Matériel n°142, octobre à décembre 2022, article: Artillerie Automobile, l'artillerie de campagne portée, 1919-1939, 3e partie, page 27 à 40


^ Sommaire

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)


^ Sommaire

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Bas' Art, paragraphe Organisation du 7 avril 1872
  2. Projet de loi portant réorganisation des troupes de l'artillerie de l'armée active en vue de la formation d'une artillerie de forteresse.
  3. Loi portant sur la réorganisation des troupes de l'artillerie de l'armée active en vue de la formation d'une artillerie de forteresse, J.O.R.F 26.07.1883, page 3841
  4. Loi portant sur la réorganisation des troupes de l'artillerie de l'armée active, J.O.R.F 26.07.1883, page 3841
  5. Annuaire de l'armée française pour 1884, vue 485
  6. J.O.R.F 03.07.1894, page 3158, Loi portant modifications à l'organisation de l'artillerie et du génie du 29 juin 1894
  7. 7,0 et 7,1 J.O.R.F 06.07.1894, page 3218, Décret d'application de la Loi portant modifications à l'organisation de l'artillerie et du génie du 29 juin 1894
  8. 8,0 8,1 8,2 et 8,3 J.O.R.F 01.11.1908, page 7460-7461, décret du 25.10.1908
  9. 9,0 et 9,1 Loi du 24 juillet 1909, instruction du 26.08.1909, J.O.R.F 28.08.1909, page 9031
  10. 10,0 10,1 10,2 10,3 10,4 et 10,5 Annuaire officiel armée Française 1914, 5e RAC, vue 579
  11. Loi du 24 juillet 1909, modifiée par la loi du 15 avril 1914, relative à la constitution des cadres et des effectifs de l'armée active et de l'armée territoriale en ce qui concerne l'artillerie
  12. 12,0 12,1 12,2 et 12,3 A.F.G.G, 7e C.A, tome 10.1, vue 672
  13. A.F.G.G, Ire Armée, vue 42
  14. 14,0 et 14,1 A.F.G.G, 48e D.I, tome 10,2, vue 386
  15. 15,0 15,1 15,2 et 15,3 A.F.G.G, 121e D.I, tome 10,2, vue 724
  16. 16,0 16,1 et 16,2 A.F.G.G, 57e D.I, tome 10.2, vue 438
  17. 17,0 et 17,1 Annuaire officiel armée Française 1920, 5e RAC, vue 695
  18. loi du 28.02.1923, J.O.R.F 01.03.1923, vue 1951
  19. Loi portant sur la fixation du budget 1923, J.O.R.F 01.07.1923, page 6178
  20. Regroupement des unités d'artillerie », Revue d'artillerie,‎ janvier 1924, vue 98
  21. Loi du 28.03.1928, J.O.R.F 03.04.1928, page 3793
  22. Bulletin des Lois, Loi du 28.03.1928, vue 777
  23. MAM de Ambert (63) sur le site Mémorial Genweb


^ Sommaire