45153 - Germigny-des-Prés

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Germigny-des-Prés
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 45 - Blason - Loiret.png    Loiret
Métropole
Canton Blason Sully-sur-Loire-45315.png   45-21   Sully-sur-Loire

Blason Châteauneuf-sur-Loire-45082.png   45-06   Châteauneuf-sur-Loire (Ancien canton)

Code INSEE 45153
Code postal 45110
Population 732 habitants (2016)
Nom des habitants
Superficie 978 hectares
Densité 74.85 hab./km²
Altitude Mini: 102 m
Point culminant 112 m
Coordonnées
géographiques
47.8459° / 2.2665° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : ....
  • Arrondissement - 1801-.... : ....
  • Canton - 1801-.... : ....
  • Commune - 1801-.... : ....

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

La petite commune possède l'une des plus vieilles églises de France, un oratoire carolingien, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. L'oratoire carolingien

Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 434 456 431 466 470 491 459 518 558 609
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 608 618 582 603 610 569 592 572 546 513
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 484 444 434 434 396 421 394 410 368 371
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 398 457 589 699 741 732 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Michel CROZES 1995 - 2014  
Philippe THUILLIER 2014 - (2020)  
- -  

Cfr: Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Albert LENOIR 1973 - 1984 Né à Paris le 11 juillet 1901, décédé à Germigny en 1984.
Séminaire d'Orléans (1919-1924)
Vicaire à La-Ferté-Saint-Aubin, Loiret (octobre 1924).
Vicaire à Orléans, paroisse Saint-Paterne jusqu'en 1939.
Aumonier militaire (1939 - 1942).
Curé de Châteauneuf-sur-Loire (Loiret), de 1942 à 1973.
Curé de Germigny-des-Prés et de Saint-Martin-d'Abbat (Loiret) de 1973 à 1984.  

Les personnalités

  • Albert LENOIR (1901-1984), curé de Germigny-des-Prés durant les onze dernières années de sa vie, a laissé une petite plaquette, écrite d'une manière simple et intéressante, nous racontant sa vie d'homme et de prêtre. Citons ici un petit passage qui concerne Germigny :

J'ai donc été nommé curé de Germigny et de St.Martin d'Abbat, deux petites paroisses voisines de Châteauneuf. Vous dirais-je que ce fut pour moi l'occasion providentielle des conversions les plus édifiantes de ma longue vie... Je vous les raconte ; elles vous réconforteront si l'une ou l'autre de mes aventures antérieures ont pu vous choquer ou vous agacer. A 73 ans, je me suis converti au jardinage et aux vieilles pierres. C'est beau ! En effet, je n'avais jamais eu un penchant pour les légumes, voire même les fleurs et l'arboriculture, sinon pour en jouir et en profiter, mais nullement pour les cultiver. A mon arrivée à Châteauneuf, j'avais un presbytère sans jardin. Chose rare. On me plaignait beaucoup et j'acceptais ces plaintes avec un coupable intérêt, parce que cela fait bien d'être plaint. Mais, dans le fond de moi-même, je me réjouissais et je m'estimais le plus heureux des curés de campagne.

Et me voici maintenant en pleine nature, au milieu d'un jardin qui a, pour l'heure, l'aspect d'une forêt vierge. Il est donc de mon devoir évident de l'entretenir et d'y faire pousser, comme mes prédécesseurs dont c'était l'orgueil, des choux joufflus, des salades, des haricots ou des pommes de terre, je me dois d'y semer quelque chose. Ce sera du gazon... Une trouvaille ! J'aurais mieux fait d'y entretenir de la luzerne et des petits lapins. Croyez-moi. Le gazon, tentation suprême des citadins en vacances, c'est un drôle d'entretien. Il faut l'arroser, le tondre, le surveiller, bref, des soins permanents et vigilants. Mais comme je suis fier aujourd'hui, quand je montre à mes visiteurs les perspectives merveilleuses de mon église Carolingienne "la plus vieille de France" et, devant elle, au premier plan, la teinte colorée et les délicatesses de mon gazon.... Une véritable conversion !

C'en fut une autre : celle qui m'attacha aux vieilles pierres. Vous pourriez vous étonner, j'ai passé une partie de ma vie à reconstruire l'église de Châteauneuf, à en modifier une autre, celle de Saint-Martin, et, pour les jours qui me restent, j'en ferai admirer une troisième, celle de Germigny. Et pourtant, je n'aimais pas les vieilles pierres ! Quand je partais en voyage avec des amis, ils s'extasiaient devant les musées, les monuments et les vestiges du passé. Moi, très peu. Mon goût : les grands espaces, la mer, la montagne... Or, je suis aujourd'hui curé de Germigny, la plus vieille église de France... celle de Charlemagne, de l'évêque Théodulphe, avec sa mosaïque, le trésor de ses statues et de son reliquaire. Par devoir, je me suis documenté et, maintenant, je la commente, je la détaille et, pris à mon propre jeu, je l'aime et je l'admire.

Encore une conversion ! Elle faillit, d'ailleurs, terminer honorablement le dernier chapitre de ma vie. A l'issue de la messe dominicale, un bruit inattendu et brutal se fit entendre; un bloc de pierre, se détachant de la tour-lanterne qui surmontait l'autel, était tombé à l'endroit même que je venais de quitter. Manque de chance ! J'avais failli, enfin, atteindre aux cimes de l'héroïsme et recueillir la palme du martyre. J'aurais eu dans l'église, au milieu des vieilles pierres, ma statue de bois comme celles de Saint Baudèle ou de Saint Vincent. Eh bien ! non. Je mourrai prosaïquement dans mon lit parmi les sinapismes et les cataplasmes. Affaire ratée !

Extrait de Vie sérieuse et humoristique d'un prêtre au XXe siècle, A. Lenoir, curé de Germigny, sans date, à trouver exclusivement chez le curé de Germigny contre une offrande en faveur du Séminaire d'Orléans.

Les titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
ASSELINEAU Armand Parfait 18 avril 1882
Germigny-des-Prés
Membre de la Légion d'Honneur. Archives Nationales; site de Fontainebleau. 1969. Notice c-321749. Sans autres renseignements. Le dossier n'est pas en ligne.  
 


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 45110 GERMIGNY-DES-PRÉS

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Germingy-des-Prés (La basilique de Théodulfe et la paroisse de)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références