45028 - Beaugency

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Beaugency
Blason Beaugency-45028.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 45 - Blason - Loiret.png    Loiret
Métropole -
Canton Blason Beaugency-45028.png   45-01   Beaugency

Blason Beaugency-45028.png   45-02   Beaugency (Ancien canton)

Code INSEE 45028
Code postal 45190
Population 7 384 habitants (2020)
Nom des habitants Balgenciens, Balgenciennes
Superficie 1 645 hectares
Densité 448.88 hab./km²
Altitude Mini : 78 m
Point culminant 118 m
Coordonnées
géographiques
47.779167° / 1.6325° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Origines

Les origines de Beaugency demeurent inconnues. L'installation humaine est, certes, précoce sur cette portion du Val-de-Loire; l'archéologie préhistorique l'a montré à de nombreuses reprises. La butte des Hauts-de-Lutz en particulier, située à quelques centaines de mètres à l'ouest de la ville ancienne, a révélé l'existence d'une industrie moustérienne et épipaléolithique digne d'intérêt. Quelques traces frustres d'habitats gaulois y ont même été mises au jour. Dans le coeur de Beaugency, rien de tel. Les plus anciens témoins archéologiques ne sont pas antérieurs au XIe siècle.

Les textes ne sont pas plus éloquents. Certains historiens locaux ont cru pouvoir s'appuyer sur la légende de Simon de Beaugency, ce seigneur qui aurait été miraculeusement guéri de la lèpre le jour de l'invention, près d'Amiens, du corps de Saint-Firmin. L'événement, daté de 580, fournirait un gage de l'antiquité de la ville. Le récit, sans valeur historique, et d'ailleurs construit tardivement (au XVe siècle), ne peut en aucune façon nous éclairer.

Le nom de Beaugency n'apparaît dans l'histoire qu'au début du Xe siècle. Plusieurs monnaies carolingiennes frappées sur place, ou peut-être dans un atelier monétaire voisin, portent mention du castrum ou du castellum de Beaugency. Elles attestent que la ville est alors une "cité fortifiée", une "citadelle". Les termes ne doivent pas faire illusion. Ils s'appliquent alors à toute bourgade pourvue de défenses. Ce système défensif, pour modeste qu'il soit, établit cependant très précisément dans la conception de l'époque la différence entre le simple village et la cité. Au Xe siècle, Beaugency est déjà, au sens médiéval du mot, une ville.

Le XIe siècle nous permet de sortir du quasi-désert documentaire. Beaugency paraît déjà solidement implanté, participant pleinement au vaste mouvement d'urbanisation que connaît alors l'Europe.

Source : Histoire des rues de Beaugency, par Jacques ASKLUND, Président de la Société Archéologique et Historique de Beaugency, supplément au Bulletin annuel, 1984, p.7,8. ISSN 0339-817-X

Étymologie

L'étymologie du nom "Beaugency" révèle le gentilice Balgenci (anthromonyme inconnu, sans doute d'origine gauloise), et le suffixe acus, appliqué à un domaine rural gallo-romain.

L'époque médiévale est prolixte en formes orthographiques : Balcentis (Xe siècle), Balgenti Castro (XIe siècle), Balgentiaco (avant 1040), Baugenciaco (1079), Balgentiacus (XIIe siècle), Balgenci (XIVe siècle), accessoirement Boisgency (XVe siècle.

Baugency apparaît au XVIe siècle; la forme actuelle Beaugency ne s'affirmera qu'au XVIIIe siècle.

Source : Histoire des rues de Beaugency, par Jacques ASKLUND, Président de la Société Archéologique et Historique de Beaugency, supplément au Bulletin annuel, 1984, p.8. ISSN 0339-817-X

Héraldique

  • Fascé d'or et d'azur de six pièces semé de fleurs de lys de l'un en l'autre.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Loiret
  • Arrondissement - 1801-2024 : Orléans
  • Canton - 1801-2024 : Beaugency
  • Commune - 1801-2024 : Beaugency

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Abbatiale Notre-Dame

photo M. Parrot

Cette ancienne abbaye date de la fin du XIe siècle. En sont témoibns son chevet historié et son portail d'entrée.
Les lieux ont abrité le concile qui annula le mariage entre Louis VII de France et Aliénor d'Aquitaine.
L'édifice a été plusieurs fois remanié au cours des siècles, notamment au XVIIe, après les guerres de religion.
À la Révolution, l'abbaye est devenue église paroissiale.
Du XVIIIe siècle subsistent deux peintures à l'huile dont une représentant Moïse sauvé des eaux.
Maintenant les lieux on été transformés en hôtel et en lycée.

Église Saint-Etienne

Photo M. Parrot
Photo M. Parrot

Fondée au deuxième tiers du XIe siècle, elle témoigne de l'art roman de cette époque.
Devenue prieuré, elle dépendait de l'abbaye de la Trinité de Vendôme.
D'abord dédiée à saint Sépulcre, elle a pris le nom de Saint-Étienne au XVIe siècle.
Elle a été restaurée à la fin du XXe siècle.

Hôtel-Dieu

Photo M. Parrot
Photo M. Parrot

Ce sont des bâtiments datant du XIIe siècle.
Mais seuls subsiste la chapelle saint-Thibaud, remaniée sous le second Empire.
Du XVle siècle sont encore témoins le pavillon central, et l'escalier à vis.

Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 4 515 4 842 4 520 4 920 4 883 4 849 4 844 4 851 5 258 5 072
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 5 052 5 029 4 635 4 466 4 439 4 544 4 313 3 994 3 761 3 635
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 3 532 3 250 3 292 3 502 3 560 3 573 4 052 4 401 5 530 6 534
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 7 190 6 917 7 106 7 584 7 580 7 386 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2020.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
Charles HYVERNAUD 1908 - 1940 Médecin - Conseiller général (1906-1940)  
Constant MOINEAU 1945 - 1947 Conseiller général (1945-1970)  
Maurice RUET 1947 - 1959  
Alfred NAVEAU 1959 - 1960  
Jean QUARTIER 1960 - 1970  
Alain JARSAILLON 1971 - octobre 1988 Démission - Conseiller général (1976-1988)  
Thérèse CHERRIER novembre 1988 - 1995  
Claude BOURDIN 1995 - 2014 Député (1991-1993)[1] - Conseiller général (1988-2015)  
David FAUCON 2014 - 2020  
Jacques MESAS juillet 2020 - (2026) Conseiller départemental  
- -  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les médaillés

Les titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
- -  
- -  


Voir Site de la Légion d'Honneur. 41 fiches (renseigner simplement le nom de la ville) [1]

Les titulaires de la Médaille de Sainte-Hélène

La médaille de Sainte Hélène, créée par Napoléon III, récompense les 405 000 soldats encore vivants en 1857, qui ont combattu aux côtés de Napoléon 1er pendant les guerres de 1792-1815.

Medaille st helene 2.jpg
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
DENIS Louis 1er septembre 1795
Beaugency
après 1815 Réside à Angers (Maine-et-Loire). Soldat au 3e Voltigeurs de la Garde du Roi. Période : 27/01/1814 - ap. 1815. Prisonnier. Blessé. Sans autres renseignements.  
PILATTE ... 5 août 1773
Beaugency
après nivôse an 9 Réside à Angers (Maine-et-Loire). Lieutenant au 8e régiment d'artillerie à pied. Période : 01/09/1792 au 8 nivôse an 9.  
 

Voir : Les médaillés de Sainte-Hélène

Anecdotes et divers

L'Empereur Napoléon 1er fut l'instigateur de nombreux mariages à travers la France.

A Beaugency, de 1807 à 1812, le conseil municipal devait choisir tous les ans une rosière, dont le mariage était célébré chaque année le 4 décembre, anniversaire du couronnement de l'Empereur. Le 1er décembre 1807, il désigne Mlle LAGRAVERE, qui épousa le nommé Firmin MARCHAND. Une somme de 600 fr. fut votée à cette occasion, dont 350 fr. pour la dot, 120 fr. pour habillements et 130 fr. pour frais de noces.

En 1808, il n'y eut pas de rosière, celle choisie par le conseil ayant refusé pour des motifs que le registre n'indique pas.

En 1809, on nomma Geneviève GRILLON.

Le 9 avril 1810, en l'honneur du mariage de l'Empereur avec Marie-Louise, le conseil fut invité à chercher deux anciens militaires et deux jeunes filles qui devaient être dotés aux frais de la ville. On n'en put trouver qu'un seul, et ce fut le nommé Gouache de VERNON, qui épousa la fille BELLETESTE du même lieu.

En 1810, l'embarras fut plus grand encore; à trois reprises différentes le conseil se rassembla et constata l'inutilité de ses efforts pour découvrir une rosière. Enfin le 5 novembre 1810 à une quatrième séance, on fit choix de Madeleine BERGE qui épousa le nommé CLERGEON, militaire en retraite.

L'année suivante à la naissance du roi de Rome, ce fut bien pire. Le maire vint déclarer au conseil, qu'il n'avait pu rencontrer de jeune fille réunissant les trois qualités exigées par le décret impérial, orpheline, pauvre et honnête. On arrêta que le Préfet serait consulté pour savoir s'il n'y aurait pas moyen de passer sur une ou deux des qualités requises, et, sur sa réponse négative, on prit le parti de renoncer à la rosière.

Le 23 octobre 1811, Victoire LEROUGE fut désignée comme rosière, et la dernière dont j'ai trouvé le nom fut Louise COUTé, âgée de 36 ans, choisie par délibération du 16 novembre 1812. Le conseil avait probablement pensé que plus la rosière était âgée, plus grand était son mérite...

Tiré de : Essais historiques sur la ville et le canton de Beaugency, Docteur Pellieux et Lorin de Chaffin, ResUniversis, Paris, 1988, p.160,161. ISSN 0993-7129.

Pour avoir une idée de la manière dont se déroulaient les "Mariages Napoléon", on peut consulter le site [2] (chapitre "Les mariages Napoléon à Sélestat").


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h - 12h30 8h - 12h30 8h - 12h30 8h - 12h30 8h - 12h30 9h - 12h * -
Après-midi 13h30 - 17h30 13h30 - 17h 13h30 - 17h 13h30 - 17h30 13h30 - 17h - -
Beaugency 1.jpg

Mairie
Adresse : 20, rue du Change - 45190 BEAUGENCY

Tél : 02 38 44 50 01 - Fax : 02 38 46 40 37

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : * Permanence le samedi pour l'état civil et affaires générales uniquement.

Source : L'annuaire Service Public & Mairie (Juin 2015)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Histoire de Beaugency - Tome I
  Essais historiques sur la ville et le canton de Beaugency - Tome I
  Essais historiques sur la ville et le canton de Beaugency - Tome II

  • Histoire des rues de Beaugency, par Jacques ASKLUND, Président de la Société Archéologique et Historique de Beaugency, supplément au Bulletin annuel, 1984. ISSN 0339-817-X

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références