42322 - La Valla-en-Gier

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

La Valla-en-Gier
-
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 42 - Blason - Loire.png    Loire
Métropole -
Canton Blason Pélussin-42168.png   42-08   Pilat

42207 - Blason - Saint-Chamond.png   42-18   Saint-Chamond-Sud (Ancien canton)

Code INSEE 42322
Code postal 42131
Population 1 065 habitants (2018)
Nom des habitants Vallauds, Vallaudes
Superficie 3 478 hectares
Densité 30.62 hab./km²
Altitude Mini : 440 m
Point culminant 1 388 m
Coordonnées
géographiques
45.416667° / 4.516944° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
42322 - La Valla-en-Gier carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Avant la Révolution française, les habitations de La Valla-en-Gier était rattachées à la seigneurie du Thoil aujourd'hui lieu-dit du Bessat.

Très ancienne, (des travaux ont permis de retrouver les traces d'une église du XIe siècle). En 1816, Marcellin CHAMPAGNAT, nommé vicaire du village, y fonda la première communauté des frères maristes. Aujourd'hui, on peut admirer, entre autres, tout près de la mairie, le puits des Sœurs (un très beau puits en pierre taillée classé monument historique) et à l'écart du bourg, une curiosité offerte par les toits du hameau des Serchettes dont les lignes de faîtages convergent toutes vers le même point…

Au XIVe siècle, un italien dénommé Gayotti vient s'établir à Luzernod, au-dessus de La Valla-en-Gier. Il apporte avec lui le savoir-faire italien du travail de la soie, introduite en France depuis deux siècles déjà. Il construit alors le premier moulin « à dévider la soie » de la région. Il ira par la suite s'installer à Saint-Chamond, au confluent du Janon et du Gier. Avec lui se développe le moulinage.

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Loire
  • Arrondissement - 1801-2024 : Saint-Étienne
  • Canton - 1801-1984 : Saint-Chamond, 1984-2015 : Saint-Chamond-Sud, 2015-2024 : Le Pilat
  • Commune - 1801-1923 : (Lavalla) La Valla, 1923-2024 : La Valla-en-Gier

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :
  • En 1831, La Valla-en-Gier cède un territoire pour créer la commune du Bessat.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Sainte-Agathe-et-Saint-Andéol

Église Sainte-Agathe-et-Saint-Andéol
Photo J-P GALICHON


  • L'élise Sainte-Agathe-et-Saint-Andéol a été construite dans le style néogothique entre 1844 et 1849. Elle a été consacrée en 1849.
  • Dix-sept vitraux éclairent l'édifice. Ils ont été réalisés majoritairement exécutés par MAUVERNAY et PAGNON de Saint-Galmier. Ils datent de 1846.

Une statue Vierge à l'Enfant du XVIe siècle, en bois polychrome, classée au titre objet auxmonumets historiques[1] en 1983.

Puits des Sœurs

Le puits des Sœurs de 1560 de style Renaissance, est un puits en pierre taillée, situé près de la mairie, il est partiellement classé aux MH[2] en 1981.

Repère géographique.png Repères géographiques

Altitude : de 440 à 1388 m

La Valla-en-Gier se situe au sud-est du département de la Loire, et fait partie intégrante du Parc naturel régional du Pilat. Trois sentiers en boucles au départ du village permettent de découvrir une commune dont le tiers est recouvert par la forêt. Très vaste, elle comprend une cinquantaine de hameaux et s'étend en amont du barrage de Soulages (440 m) jusqu'au crêt de la Perdrix (1 388 m), autant de lieux qui invitent à d'agréables balades.

Le bourg, établi à flanc de montagne, domine trois barrages (les barrages de La Rive, du Piney et de Soulage) qui servent à l'alimentation en eau potable de la ville de Saint-Chamond, distante d'une dizaine de kilomètres. La commune est entaillée par deux vallées principales marquant profondément le relief (Vallée du Gier et du Ban). C'est dans ce paysage très accidenté que l'on trouve le Saut du Gier : une cascade accessible après une ascension à travers des chirats (éboulis de pierres très caractéristiques sur la commune).

La Valla-en-Gier est située à environ 20 km de Saint-Étienne et 60 km de Lyon.


Démographie.png Démographie

La Valla-en-Gier incluait jusqu'en 1831, la commune voisine de Le Bessat.

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 146 2 017 2 316 2 423 2 583 2 039 2 199 2 269 2 282 2 126
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 147 2 128 2 012 2 012 1 953 1 997 1 883 1 903 1 800 1 539
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 427 1 182 1 173 1 135 1 028 936 1 162 745 677 581
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 660 745 741 880 956 1 019 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2018

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jean Joseph TARDY - 1806  
Joseph MATRICON 1806 - 1832 Maire du Bessat à partir de 1831.  
POYETON 1832 - 1835  
GINOT 1835 - 1843  
Louis THIBAUD 1843 - 1851  
Jean Antoine MAYERY 1852 - 1855  
Jean François ARNAUD 1855 - 1855  
Jean Claude DARD 1855 - 1856  
Guillaume DAZOD 1856 - 1878  
Jean François GALLEY 1878 - 1891  
Jean Antoine GINOT 1892 - 1900  
Jean Marie MATRICON 1900 - 1904  
Joseph GINOT 1904 - Encore en fonction en 1914.  
- -  
- -  
- -  
BADARD - Maire en 1991.  
Paul QUERAT - 2001  
Jean-Claude FLACHAT 2001 - (2026) Né le 07/05/1953.  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

De 1590 à 1792, de nombreux notaires étaient présents à La Valla-en-Gier, dont Gorgeron, Seytre, Ferriol et Gillier.

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Martin CHANT - Curé en 1468[3]  
- - Source [3]  
Jean CHABOT - Source [3]  
Jean FERRIOL 19 septembre 1596 - Source [3]  
Paul FERRIOL 1650 - Neveu du précédent[3]  
Thomas LOYES 20 juillet 1694 - Source [3]  
Antoine DESBRUYÈRES 14 décembre 1740 - Source [3]  
- - Période révolutionnaire  
Pierre ABRIAL février 1803 - Source [4]  
Joseph Marie BUSSOD avril 1806 - Source [4]  
Jean Baptiste REBOD février 1812 - 1825 ou orthographié REBAUD[4]  
Étienne BESOIN juin 1824 - 1864 (? - 1864) - Fondateur des "Petites Sœurs de la Sainte Enfance " - Décédé le 2 août à l'âge de 74 ans. - Source [4]  
Annet PLASSE août 1864 - Source [4] - Ex vicaire à Ainay.  
Antoine COUTURIER octobre 1880 - Source [4]  
François CHAUMIER septembre 1882 - Source [4]  
Pierre PLOTON 1883 -  
- -  
Marius AUBRUN - 1913 (1856 - 1934) - Nommé curé auxiliaire en 1900 - Ex vicaire à Saint-Julien-en-Jarez - Puis curé de l'église Saint-Paul à Lyon.  
Étienne TRONCY 1913 - 1934 (1862 - 1936) - Autorisé a se retirer du saint ministère - Ex curé de Saint-Georges-d'Urfé.  
Francique GARNIER 1934 -  
- -  

Autres personnalités

  • Marcellin CHAMPAGNAT, né à Marlhes (Loire) le 20 mai 1789, décédé à Saint-Chamond le 6 juin 1840, fondateur de la Société des Petits Frères de Marie, dits « Frères Maristes des Écoles », est nommé vicaire à La Valla en 1816 et en 1825, il crée l'Hermitage.

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8 h 30 - 12 h 30 8 h 30 - 12 h 30 - 8 h 30 - 12 h 8 h 30 - 12 h - -
Après-midi - - - 14 h - 18 h 30 13 h 30 - 16 h - -
42322 - La Valla-en-Gier-mairie.jpg

Mairie
Adresse : 5, rue de l'Andéolaise - 42131 LA VALLA-EN-GIER

Tél : 04 77 36 08 58 - Fax : 04 77 20 00 54

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : 45.416591° / 4.516252° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Mairie & L'annuaire Service Public (Décembre 2021)

Associations d'histoire locale

Dépouillements des registres

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Cet ouvrage retrace l'histoire de la Valla-en-Gier des temps les plus anciens à nos jours. Il est le fruit de nombreuses années de recherche de l'auteur, passionné de généalogie et d'où sont originaires ses ancêtres. On y retrouve la transcription d'abondants documents originaux qui vont d'actes de justice du XIVe siècle aux délibérations du conseil municipal du XXe siècle en passant par les actes notariés, les registres paroissiaux ou d'état civil, les journaux d'époque, et bien d'autres sources.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.