35 - Montauban-de-Bretagne (commune déléguée)

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Montauban-de-Bretagne
(Ancienne commune)
(Commune déléguée)
Blason Montauban-de-Bretagne-35184.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 35 - Blason - Ille-et-Vilaine.png    Ille-et-Vilaine
Métropole
Canton Blason en attente.png   35-15   Montauban-de-Bretagne

Blason Montauban-de-Bretagne-35184.png   35-22   Montauban-de-Bretagne (Ancien canton)

Code INSEE 35184
Code postal 35360
Population 5 164 habitants (2016)
Nom des habitants Montalbanais, Montalbanaises
Superficie 4 296 hectares
Densité 120.2 hab./km²
Altitude Mini : 42 m
Point culminant 117 m
Coordonnées
géographiques
48.20° / -2.05° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
35184 - Montauban-de-Bretagne carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Toponymie

Héraldique

  • De gueules aux sept macles d’or ordonnées 3, 3 et 1, surmontées d’un lambel de quatre pendants d’argent.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2018 : Ille-et-Vilaine
  • Arrondissement - 1801-1926 : Montfort, 1926-2018 : Rennes
  • Canton - 1801-1995 : Montauban, 1995-2018 : Montauban-de-Bretagne
  • Commune - 1801-1995 : Montauban, 1995-2018 : Montauban-de-Bretagne

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint-Éloi

Vue d'ensemble

Ce monument de style gothique a été construit de 1849 à 1852 par l'architecte malouin Frangeul. En raison de la configuration des lieux, cette église est orientée vers l'ouest, au lieu de l'est. L'entrée se fait par la tour carrée haute de 40 mètres. Construite en schiste, granite et chaux, l'église compte 2000 places pour une population de 2900 âmes en 1850.

Sur son pourtour, l'escalier de la sacristie est orné de deux pierres provenant soit de l'ancienne église soit du château; celle du bas présente St Marc à droite et St Luc à gauche, auxquels répondent sur l'autre face les animaux avec lesquels on les associe. Au sommet de la rampe, on peut voir également une pierre ornée de l'aigle de St Jean.

Les vitraux de style gothique flamboyant inspirés du XVIe siècle ont été réalisés par l'atelier Rault de Rennes vers 1900. Le vitrail nord représente le roi Dagobert autorisant Saint Eloi et Judicaël à bâtir le nouvel édifice dont il tient la maquette entre les mains. On peut également apercevoir le clocher de l'ancienne église et deux visages qui pourraient être ceux des donateurs. Le vitrail sud représente "le martyre de St Maurice", avec ses mille compagnons. On aperçoit à gauche le proconsul romain en bleu et au centre St Maurice, auréolé en jaune remettant son épée avec la légion thébaine décimée. A la base du vitrail, les armoiries du Pape et de l'Archevêque de Rennes de l'époque.

Les Montalbanais entendent souvent tinter les quatre cloches dont deux répondent aux noms de Sophie - Angélique (1 328,5 kg) et Victorine - Françoise (916 kg). Les deux autres ont été ajoutées à la fin du XIXe siècle, et un siècle et demi plus tard (1990 - 1993), le conseil municipal dirigé par Yves DELAHAIE, maire, décide la restauration intérieure de l'édifice. La chaire et l'orgue (restauré en 2004) sont déplacés. (source : plaque apposée à côté de la porte de l'église)

Chapelle Saint-Maurice

35 - Montauban de Bretagne - Chapelle St Maurice.jpg

Chapelle Notre-Dame de 'Lannelou

Vue d'ensemble


Ce type de chapelle est original en Bretagne. Elle a été influencée par le courant architectural des forteresses du XVe siècle. En effet, la décoration de la corniche rappelle celle des mâchicoulis des châteaux de la fin du Moyen âge. La qualité de la construction, par la taille de la pierre et l'agencement du granit en lits horizontaux, est remarquable. Chacune des portes est un chef d'œuvre, d'un granité ciselé avec rigueur. Les décors sculptés notamment animaliers se trouvent non seulement à l'extérieur, mais encore de part et d'autre de la nef, à l'aboutissement d'arcs du mur de refend transversal.

Au XVIIe siècle, on amenait dans ce lieu des enfants malades. Une cérémonie religieuse se pratiquait à la Pentecôte, les enfants devaient alors baiser le livre des évangiles. Après 1800, la chapelle passa entre plusieurs mains et fut délaissée. Elle était à l'état de ruines lorsque l'Association "les amis de ND de Lannelou" aidée par la municipalité de Montauban de Bretagne projetèrent sa restauration. Aujourd'hui, le traditionnel pardon du lundi de la Pentecôte se pratique toujours où un nombre considérable de pèlerins se rassemble autour de la très ancienne statue de Notre Dame de Lannelou.

La légende : En ce temps là, la région de Montauban était peu habitée et couverte encore de grands lambeaux de la forêt primitive. Un jour de soleil brûlant, un jeune homme cheminait. Le sentier était rude, il avait soif, d'une soif ardente, desséchante, de ces soifs qui vous durcissent la langue et vous empêchent de parler. Alors se mettant à genoux, il se confia à la Vierge Marie, suppliant son aide. Quelques instant plus tard, sous le feuillage une source s'offrait à lui... Désaltéré et reposé, il reprenait sa route en regrettant d'être pauvre en se disant à lui même: "si j'étais riche, je construirais ici une chapelle".

Une vingtaine d'années plus tard, le puissant baron de Montauban, suivi de ses chevaliers chassait dans les parages de la source, sous la futaie et tout d'un coup, l'un des chasseurs s'arrêtait en reconnaissant les lieux : "ingrat que je suis, voici la source. Je suis devenu riche et j'ai oublié"... Un mois plus tard, la construction de la chapelle commençait. (plaque à côté de la porte de la chapelle)

Chapelle classée aux M.H depuis le 5 janvier 1942[2]

Autres patrimoines

  • Chapelle de Tréguenot de 1700
  • Château féodal des XIIe et XVIIIe siècles, inscrit, avec tour du XVe siècle, donjon et chapelle du XIXe siècle
  • Manoir de la Chevrie
  • Manoir de la Lande-Josse, avec chapelle des XVIIe et XIXe siècles
  • Monument aux morts, près de la mairie, inauguré en 1924

Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 826 2 781 2 748 2 718 2 626 2 891 2 764 2 872 2 991 3 040
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 3 082 3 065 3 019 3 035 3 142 3 040 3 229 3 355 3 268 3 199
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 3 062 2 734 2 830 2 756 2 783 2 783 2 712 2 825 3 024 3 310
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 3 759 3 883 4 042 4 369 4 861 5 164 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jacques Joseph François JAN de La HAMELINAIE 1790 - 1790 Mandat de février à juin, avocat au parlement  
Augustin Charles LE SENECHAL 1790 - 1791 Chirurgien  
Julien LEMOINE 1791 - 1792 Tailleur  
Ange Marie Gabriel GESRY 1793 - 1794 Boulanger  
Pierre SAUVAGET 1794 - 1795  
- -  
Jean Baptiste LEVILLAIN 1800 - 1802  
Olivier Ange TROUESSART 1802 - 1815 Officier d'état major, puis maire, puis juge de paix  
Jacques de MELLON 1815 - 1830 Chef Chouan influent de la région, Chevalier de Saint Louis  
Jean RONSIN 1830 - 1834  
Charles MASSART 1835 - 1848  
Ange Urbain Pierre TROUESSART 1848 - 1870 Conseiller général  
Émile ESCOLAN 1870 - 1871  
Ange TROUESSART 1871 - 1874  
Pierre LEGAULT 1874 - 1876  
Ange TROUESSART 1876 - 1880  
Émile ESCOLAN 1880 - 1881  
Alain CHAUVEL 1882 - 1886  
Pierre COSNIER 1886 - 1892  
François ROSSELIN 1892 - 1900  
Jean Baptiste CODET 1900 - 1909  
Louis de VILLERS 1909 - 1922  
Louis MASSART 1922 - 1929  
René MARTIN 1929 - 1935  
Camille du BOISHAMON 1935 - 1938  
Fenelon PINSON 1938 - 1945  
Joseph HAMON 1945 - 1953  
Joseph FARAMIN 1953 - 1972 Conseiller général  
Yves DELAHAIE 1972 -  
- -  
Claude BAZIN 2001 -2008 Réélu en 2001  
Serge JALU 2008 - 31/12/2018 Maire au moment de la fusion  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

  • Joseph LEMARCHAND, prêtre écrivain sous le nom de Jean SULIVAN, né le 30 octobre 1913, décédé à Paris le 16 février 1980

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h-12h 9h-12h 9h-12h 9h-12h 9h-12h 10h-12h * -
Après-midi 13h30-17h 13h30-17h 13h30-17h 13h30-17h 13h30-17h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 7 Rue Saint Éloi - 35360 MONTAUBAN-DE-BRETAGNE

Tél : 02 99 06 42 55 - Fax : 02 99 06 59 89

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : * la plage horaire 9h à 10h du samedi est uniquement sur RDV

Source : L'annuaire Service Public, Mairie (Février 2021)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Le canton de Montauban-de-Bretagne

Gallica :

  • Ouest Eclair Nantes 1915

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références