31356 - Montaigut-sur-Save

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Montaigut-sur-Save
Blason Montaigut-sur-Save-31356.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 31 - Blason - Haute-Garonne.png    Haute-Garonne
Métropole
Canton Blason Léguevin-31291.png   31-08   Léguevin

Blason Grenade-31232.png   31-15   Grenade (Ancien canton)

Code INSEE 31356
Code postal 31530
Population 1 572 habitants (2011)
Nom des habitants Montaigutois, Montaigutoises
Superficie 1 265 hectares
Densité 124.27 hab./km²
Altitude Mini : 116 m
Point culminant 194 m
Coordonnées
géographiques
43.691388° / 1.230555° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
31356 - Montaigut-sur-Save carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Héraldique

  • De sable à la billette d'argent.

Historique

Le château de Montaigut en 1667

L’histoire de Montaigut est en partie occultée par la disparition des archives en période de révolte. Aucun vestige ne subsiste du château implanté au côté de la chapelle, sur les pentes du « mont aigu » donnant son nom au bourg.

Édifiée après la guerre de Cent Ans, cette demeure fortifiée remplace un premier manoir, propriété des seigneurs de Montaigut. Flanqué de 4 grosses tours dominant la vallée de la Save, ce château est le siège d’une baronnie dont le seigneur le plus ancien connu est Faudoas Barbazan, en 1547.
Taillée, en 1500 environ, dans le comté de l'Isle-Jourdain la baronnie de Montaigut (Montaigut, Saint-Paul, Thil, Bretx, le Gres) la composaient. D’abord agglomérat de seigneuries, elle fut érigée eu baronnie en 1647. Elle appartint d'abord aux Faudoas-Barbazan chevaliers de vieille souche. Le premier des seigneurs de ce nom avait obtenu le fief du comte de l'Isle-Jourdain; le premier seigneur connu de cette famille est Raymond Aner I de Faudoas.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Haute-Garonne
  • Arrondissement - 1801-2024 : Toulouse
  • Canton - 1801-2024 : Grenade
  • Commune - 1801-1912 : (Montegu) Montaigut, 1912-2024 : Montaigut-sur-Save

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint-Pierre

L'église, photos Lucile Dumesnil


Repère géographique.png Repères géographiques

Montaigut-sur-Save est située à 20 km au nord-ouest de Toulouse sur la rivière Save.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population - - - - - - - - - -
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population - - - - - - - - - -
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population - - - - - - - 306 419 589
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 724 972 1 201 1 513 1 572 1 604 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2014.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Raimond BARRÈRE 1790 - 1791  
Guillaume TRÉMOLET 1791 - 1792  
Jean-Jacques DESCAUS 1792 - 1793  
Jean LONG 1793 - 1807  
Philippe SIMEON 1807 - 1830  
Jean-François SAINT JEAN 1830 - 1836  
Jean-Jacques DESCAUS 1836 - 1840  
Adolphe GRATIAN 1840 - 1846  
Cadet ATOCH de CASTILLON 1846 - 1855  
Justin SUBRA DE SALAFA 1855 - 1870  
Cadet ATOCH de CASTILLON 1870 - 1874  
Adolphe GRATIAN 1874 - 1877  
Julien SALAMON 1877 - 1883  
Bonaventure BOYES 1883 - 1890  
Edmond SUBRA de SALAFA 1890 - 1900  
Dominique CHAUSSON 1900 - 1904  
Jean CHANAUT 1904 - 1925  
Grégoire PANEBOEUF 1925 - 1929  
Gérard ROUVIERE 1929 - 1935  
Grégoire PANEBOEUF 1935 - 1944  
Armand LASCOUMERES 1944 - 1971  
Julien CHANAUT 1971 - 1989  
Jean MAURELY 1989 - 2001  
Pierre SANCHEZ 2001 - (2020)  

Source : MairesGenWeb & Les maires depuis 1790 sur le site de la mairie

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les familles

Famille FAUDOAS
Armes des Faudoas

Le blason des Faudoas est donc depuis ses lointaines origines « D’azur à la croix d’or », accompagné de sa devise « Hoc virtutis Opus » qui pourrait se traduire par « leur courage, leur valeur et leur vertu leur permirent de devenir ce qu’ils furent et ce qu’ils sont toujours restés », c’est-à-dire l’une des plus brillantes et des plus puissantes famille du Xe au XVe siècle.

Béraudon de Faudoas (1350-1387) participa à l’expédition de Guyenne en compagnie de Bertrand Du Guesclin, fut envoyé en mission auprès du roi d’Aragon pour régler le différent survenu entre le duc d’Anjou et le roi d’Aragon au sujet de la succession du royaume des Deux-Siciles.


Famille FAUDOAS-BARBAZAN
Armes des Faudoas-Barbazan

À partir du XVe siècle, suite à une union, la famille sera appelée Faudoas-Barbazan. Béraud III devint chambellan du roi Charles VII et nommé « Sénéchal d’Agenais et Gascogne » en 1435 puis « Sénéchal d’Armagnac » en 1447.
Une petite fille du dernier rejeton mâle Béraud IV de Faudoas de Barbazan d’Estaing, Françoise de Rochechouard-Faudoas, épousa François du Plessis, sieur de Richelieu et fut ainsi la grand-mère du cardinal de Richelieu.
Blessé et fait prisonnier à la bataille de Montlhéry, Jean II de Faudoas-Barbazan, chevalier, conseiller du roi et son chambellan reçoit, de Louis XI, la place du Castéra et le moulin de Pradère par lettre de donation du 23 mai 1466, confirmée en 1471, pour le remercier des services rendus. L'intéressé teste à Narbonne le 11 janvier 1473.
Très ancienne et illustre maison chevaleresque, la maison de Faudoas tire son nom du bourg et de la baronnie de Faudoas dans le diocèse de Montauban. Raymond-Aner I, baron de Faudoas et Raymond-Arnal de Faudoas furent témoins à l’acte de donation de la terre et église de Gaudonville faite à l’abbaye Saint-Pierre d’Uzerche en 1091. Béraud de Faudoas, chevalier, baron de Faudoas, fut au XVe siècle légataire universel de son oncle Arnaud-Guilhem de Barbazan, « le chevalier sans reproche », enterré à Saint-Denis, à charge d’en relever le nom et les armes.

Faudoas porte : « Écartelé aux 1 et 4 d’azur à la croix d’or et aux 2 et 3 de France sans brisure. » alias « D’azur à la croix d’or parti d’azur à trois fleurs de lis d’or. » Tenants : deux anges revêtus.
Certains prétendent que les trois fleurs de lis ont été concédées à Arnaud-Guilhem de Barbazan, d’autres disent que c’est suite à l’alliance avec la maison d’Estaing qui portait : « De France au chef d’or. » à la suite de la bataille de Bouvines, que les Faudoas écartelèrent leurs armes avec les 3 fleurs de lis de France.
Lucrèce de Roquemaurel (Montégut) épousa, le 13 novembre 1648, Pierre-Jean de Faudoas, seigneur de Séguenville.

Catherine de Faudoas apporta en dot (1517) le château de Montaigut au sénéchal Antoine de Rochechouart. La seigneurie échut ensuite aux comtes de Mauléon-Couzerans. Le dernier, ruiné, vendit à Henry le Mazuyer, procureur général au Parlement ses droits sur Montaigut, Thil, Bretx et autres lieux (1678).

Famille LE MAZUYER
Armes des Le Mazuyer

Henri le Mazuyer appartenait à une famille originaire de Normandie, dont l'histoire se confond avec celle du Parlement de Toulouse au XVIIe et au XVIIIe sècles. Gilles, père d'Henry, président au Parlement, joua un grand rôle pendant les luttes religieuses, sous la dictature de Richelieu. Exécuté en effigie par le duc de Rohan, chef des protestants (1628), il mourut de la peste à Toulouse en 1630. Ses lettres au Grand Cardinal nous donnent de précieux renseignements sur les troubles provoqués par les religionnaires dans le Midi. Henry de Mazuyer, procureur général, co-seigneur de Cuq-Toulza, baron de Montaigut, fut en récompense de ses loyaux services, fait marquis en 1681. Joseph Marie, son fils, procureur pendant soixante-dix années fut autorisé, par des lettres patentes de 1747, à léguer le marquisat à la descendance de sa fille Claudine qui avait épousé le comte de Thézan de Poujol.

Les le Mazuyer possédaient à Toulouse un magnifique hôtel, rue de la Dalbade et avaient leur sépulture dans le chœur de cette église, près de l'Evangile.
Leurs armes portaient « D'azur au pélican d'or ». L'oiseau symbolique qui est placé au-dessus de la chaire, dans l'église de Thil, rappelle que ce meuble fut offert par dame Claudine le Mazuyer, en 1743.


Familles TOURNIER et d'ALBIS

Jean-François de TOURNIER, chevalier, comte de VAILLAC, baron de Launac et de Loubressac, vicomte de GIMOES, seigneur de Mauvaisin, Meyronne et autres places, conseiller du roi en ses conseils, président à mortier en la souveraine cour du Parlement de Toulouse acquiert en 1734 la baronnie de Launac et les terres de Caubiac, Garac, Pelleporcq et Galembrun. Il épouse en 1730 Marie Eléonore de THEZAN de POUJOL, fille de Pons de THESAN, marquis de MONTAIGUT et leur contrat de mariage est signé dans l’ancien château de Larra qu'il n'avait pas encore commencé de faire reconstruire. Il décède en 1748 à Toulouse.


Armes des d’ALBIS

Le 29 août 1775, Monsieur, frère du roi Louis XVI, racheta le comté de L’Isle et ses fiefs pour la somme de 900 000 Livres.
Le 13 avril 1783, Jean François Denis d’Albis de Belbeze, conseiller au Parlement, acheta au frère du roi, dont il était d’ailleurs le conseiller, « le domaine utile et direct des terres, fiefs, seigneurie haute et moyenne justice de Thil et Bretx » pour la somme de 74 000 Livres.

Quelques années plus tard, suite à la Révolution française, en 1795, et après adjudication au sieur Arnaud Traverse, le château de Montaigut-sur-Save sera entièrement démoli…
Fort heureusement pour nous, un croquis conservé aux archives départementales nous permet d’en conserver une image.

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h - 12h - 9h - 12h - 9h - 12h - -
Après-midi 14h - 19h 14h - 19h - 14h - 19h 14h - 19h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Place du Village - 31530 MONTAIGUT-SUR-SAVE

Tél : 05 61 85 42 28 - Fax : 05 61 06 91 34

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public & Mairie (Mars 2015)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références