26324 - Saint-Paul-Trois-Châteaux

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Saint-Paul-Trois-Châteaux
Blason Saint-Paul-Trois-Châteaux-26324.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 26 - Blason - Drôme.png    Drôme
Métropole
Canton Blason en attente.png   26-14   Le Tricastin

Blason Saint-Paul-Trois-Châteaux-26324.png   26-25   Saint-Paul-Trois-Châteaux (Ancien canton)

Code INSEE 26324
Code postal 26130
Population 8 731 habitants (2020)
Nom des habitants Tricastins, Tricastines
Superficie 2 204 hectares
Densité 396.14 hab./km²
Altitude Mini: 49 m
Point culminant 290 m
Coordonnées
géographiques
44.349722° / 4.769° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
26adm-Commune-26324.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Toponymie

  • Paul-les-Fontaines
  • an II (1793), Paulfontaine
  • 1801, Saint-Paul-Trois-Châteaux

Héraldique

D'azur au château donjonné de trois tours d'argent, celle du milieu plus haute, maçonné de sable[1] .

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Drôme
  • Arrondissement - 1801-1926 : Montélimar --> 1926-2024 : Nyons
  • Canton - 1801-1839 : Pierrelatte --> 1839-2015 : Saint-Paul-Trois-Châteaux --> 2015-2024 : Le Tricastin
  • Commune - 1801-2024 : Saint-Paul-Trois-Châteaux

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Histoire religieuse

La ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux se glorifie de porter le nom de l'un de ses plus illustres évêques. [2]

Il était né d'une famille noble du temps des barbares.
Marié à une pieuse jeune fille, noble comme lui, il s'était retiré dans la solitude pour y servir le Seigneur dans la continence parfaite, la prière et le travail des mains.
C'est là que le peuple de Trois-Châteaux vint le surprendre pour le proclamer son évêque.
Paul s'y opposa énergiquement et ne se rendit à la prière des envoyés que lorsque Dieu lui donna un signe sensible de sa volonté: son bâton, planté en terre, fleurit miraculeusement.

Ce saint prélat fil un bien immense à son peuple. Il assista au Concile de Valence (374). On peut lire son nom parmi ceux des autres Pères du Concile.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Cathédrale Notre-Dame de Saint-Paul-Trois-Châteaux

Cette église datant du début du XIIIe siècle a été consacrée en l'honneur de Notre-Dame, elle est classée aux monuments historiques depuis 1840 [3].
Elle a été la cathédrale du diocèse du Tricastin (ou de Saint-Paul-Trois-Châteaux) jusqu'à la révolution.
Dégradée pendant les guerres de religion, elle a été restaurée au XVIIe siècle puis elle retrouva son aspect au cours du XIXe siècle.
La construction de la cathédrale s'est déroulée d'Est en Ouest du début du XIIe au début du XIIIe siècle.
La décoration inspiré de l'antiquité est restée inachevée (Sculptures parties hautes de la nef interrompue au début de la travée centrale).
La croisée est couverte d'une coupole sur trompes édifiée lors de la restauration de la cathédrale en 1847. Les croisillons sont voûtés en berceau. Le sol de l'abside est décoré d'une mosaïque; des peintures des XIVe et XVe siècle décorent encore certains murs. Ces mosaïques sont classées depuis 1838[4]
Le porche sud a été transformé à l'époque gothique. Les vantaux des portes sud et ouest datent du XVIIe siècle.

Mosaïque
Lors de travaux exécutés vers 1880, des restes de mosaïques ont été mis à jour. Ils devaient recouvrir le chœur et le sanctuaire. On estime que cette mosaïque serait contemporaine de la période des croisades et donc antérieure au début de la construction de la cathédrale. Dans les cercles les symboles de trois des quatre évangélistes.

Orgue
Le buffet d’orgues et la parties instrumentales sont classés aux monuments historiques depuis 1906 pour la partie buffet et 1979 pour la partie instrumentale [5][6]. Le buffet date de 1704 et fut réalisé par le facteur Charles BOISSELIN d'Avignon et BOISSELIN et Eugène ROCHESSON pour la partie instrumentale.

Intérieur

Extérieur

Chapelle Notre-Dame


Une chapelle, Notre Dame de Pitié, est édifiée en ce lieu dès le Haut Moyen-âge. Détruite en 1562 lors des guerres de Religion, puis restaurée, elle servira à un couvent de dominicains construit à partir de 1664, à l’initiative de l’évêque Claude Ruffier. Les bâtiments sont vendus comme biens nationaux à la Révolution. S’y installent en 1824, les Frères de l’Instruction Chrétienne. Après l’union avec les Petits Frères de Marie en 1842, l’établissement est considérablement réaménagé, de nouveaux bâtiments construits. De l’ancien couvent ne subsiste plus dès lors qu’une partie de l’aile ouest du cloître. C’est en 1892 que la chapelle actuelle est édifiée. Le chœur placé à l’ouest est adossé aux vestiges de l’ancienne chapelle médiévale. A l’intérieur, outre un maître-autel et une chaire de pierre majestueux, de surprenantes peintures ornent l’abside. Des anges musiciens ou lecteurs, toutes ailes déployées frappent par leurs expressions et l’intensité des couleurs. Ils sont l’œuvre d’un peintre catalan réfugié chez les frères en 1939, Carlos LLOBET RAURICH. Une partie des locaux abrite un hôpital militaire pendant la Grande Guerre, une unité allemande durant la Seconde.
Actuel Etablissement des Frères Maristes. Source[7]

Temple de l'église Protestante unie de France


Situé : 1 place de la Libération
Les protestants de Saint-Paul-Trois-Châteaux se dotèrent d'un lieu de culte certainement entre 1567 et 1585. Le temple détruit en 1685 avec la révocation de l'édit de Nantes, (La paix religieuse), le temple actuel fut construit à l'Ouest du séminaire, à l'extérieur des remparts en 1831.


Hôtel de ville

En 1741, la demeure initiale est surélevée. En 1760, suite à l'acquisition d'une maison mitoyenne, des aménagements sont réalisés dont un escalier dédoublé à l'intérieur et la réalisation de la façade sud. La commune achète la demeure en 1879 et elle devient Hôtel de ville en 1890. Le fronton de style Louis XV est créé en 1910. Le bâtiment jouxte à l'ouest l'hôtel de Castellane, maison des chanoines au XII/XIIIe siècle.

Porte et vestiges des fortifications

Porte Notre-Dame - Photo J-P GALICHON
Porte des Grandes Fontaines - Photo J-P GALICHON


Avec la porte Notre-Dame (au Sud-Ouest), celle des Grandes Fontaines (au Nord-Ouest) et celle de l’Esplan (à l’Est), la porte Fanjoux constitue l’une des ouvertures aménagées dans le rempart médiéval en place au XIIe siècle pour permettre l’accès à la ville.
La Porte Notre-Dame du XIVe siècle : inscription aux monuments historiques par arrêté du 17 juillet 1926[8]

Porte des Grandes Fontaines avec sa porte en plein cintre, les restes de sa bretèche (corbeaux) et au-dessus la loge du gardien.

Chapelle Sainte-Juste

Gravure pariétale protohistorique (symbole solaire)

Nombreux vestiges romains

Ancien hôtel de Castellane (façade et salle de justice, 17-18ème siècle)

Maison de la Truffe et du Tricastin

Une exposition interactive qui permet de découvrir le cycle de vie d’une truffe, sa culture, son cavage, sa conservation, sa gastronomie...

Repère géographique.png Repères géographiques

Les quartiers et zones

  • Quartier 1 : Fonfreide, le Chameau
  • Quartier 2 : Chatillon, Glaveloux, Le Rieu, Venterol, Chemin des Roches
  • Zone 3 : Les Allènes, les Miégesolles, Fonfreide
  • Zone 4 : Piéjoux, Fongebaligne, le Pouzerat, le Petit Etang, les Bouloussards
  • Zone 5 : Chanteperdrix, les Grands Etangs, les Goudessards, les Chanabassets, Chanabasset
  • Quartier 6 : Cœur de ville
  • Quartier 7 : Le Pialon, Riberaire, Barbière, Fabrias
  • Quartier 8 : Les Fouges, aux Buttes, Resseguin
  • Zone 9 : La Bridoire, les Sablières, le Boussoux, l’Argentane
  • Quartier 10 : La Valette Est, l’Argentane, le Boussoux nord, les Rouvières, Michelas, Serre-Blanc haut
  • Quartier 11 : Les Fouges, Sainte-Juste, le Montelit, l’Archivau, la Justice
  • Quartier 12 : la Valette Ouest, les Rouvières, Serre-Blanc est
  • Zone 13 : les Moulins, le Pialon sud, la Valette, la Robine, Montmeyras, la Roubine, les Lonnes, Serre-Blanc ouest, Serre-Blanc est
  • Zone 14 : la Buissonnade, l’Olivade, les Lonnes
  • Quartier 15 : les Pâtis, Cité 3
  • Quartier 14 : Zone industrielle

Carte sur ViaMichelin de : Saint-Paul-Trois-Châteaux

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 040 1 505 1 962 1 633 1 982 2 071 2 183 2 085 2 192 2 227
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 516 2 558 2 315 2 290 2 250 2 500 2 427 2 557 2 185 1 879
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 973 1 528 1 558 1 480 1 485 1 270 1 679 2 213 4 350 4 349
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 6 412 6 789 7 277 8 626 9 224 9 026 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2020.

St paul 3 chateau demo.PNG

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Photos

Cartes postales

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Joseph-François de PAYAN 1790 -  
- -  
- -  
Henri de CHANSIERGUES du BORD 1871 - 1879  
- -  
PRADELLE 1890 - 1891  
GAY 1891 - 1892  
VALETTE 1892 - 1896  
MATHIEU 1896 - 1899  
LASSAGNE 1899 - 1900  
BINARD (de) 1900 - 1902 Élu le 20 mai 1900  
ROUILLOT 30/03/1902 -  
Auguste ROUX 30/07/1921 - 1929  
Louis GIRARD 05/1929 - 1935  
Paul FAURE 19/05/1935 - 1945  
Louis GIRARD 20/03/1945 - 1945  
Louis POMMIER 20/05/1945 - 1947  
Charles CHAUSSY 10/1947 - 1956  
Georges FONTAINE 1956 - 1959  
Marcel GONY 1959 - 1989  
Michel ESCALON 1989 - 2001  
Claude GERFAUD 2001 - 2008  
Jean-Michel CATELINOIS 2008 - (2026)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des notaires ...

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Jean-Pierre COLLOMPS - L'arrêté du 18 février 1793, condamnant à la déportation Jean-Pierre Collomps, autrefois à Saint-Paul-Trois-Châteaux, employé depuis comme vicaire à Montélier. [9]  
- -  
Jacques CANON 1845- Source[10]  
Jules AYMOND 1854 - 1856 né à Romans le 25 fév. 1827; ordonné prêtre le 25 fév. 1852, fut vicaire a St-Sorlin (1852-54), à St-Paul-Trois-Châteaux (1854-56), curé de Suze-sur-Crest (1856-64), de Chantemerle-de-Grignan (1864-68), de Piégon (1868-74) et enfin d'Espeluche, où Il est mort le 8 mars 1892. [11]  
- -  
Jean Barthélemy CAILLET 1880-1890 Puis curé de Romans-sur-Isère [12]  
- -  
Etienne LAUDY 1893- Source[13]  
Hippolyte MOREL 1897-1902 Ex curé de Grand-Serre ; puis curé de Bourg-de-Péage [14]  
Charles Pierre REYNAUD 1902- Source[15]  
- -  

Mgr SIBOUR, évêque de Digne, est nommé archevêque de Paris. 9 Juillet 1848
Mgr Sibour, (Augustin-Dominique), né à Saint-Paul-Trois-Château (Drôme), le 4 avril 1792, nommé évêque le 30 septembre 1839, fut sacré le 24 février, [16]

Les pasteurs

Prénom(s) NOM Période Observations
Jean Pierre PAUL 1831 - 1845  
Jean Manassé CABAL 1845 - 1864 Décédé  
Pierre Léon SARRUS 1864 - 1876 Décédé  
Antoine LACOMBE 1876 -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Vue d'ensemble - Photo J-P GALICHON
Statue de la "République" - Photo J-P GALICHON


C’est le 2 septembre 1922 que le monument aux morts érigé place de la Tour-Neuve a été inauguré.

La République tenant drapeau et épée, droite et fière, dressée sur un socle est l'oeuvre du sculpteur Félix CHARPENTIER (1858-1924).
Ce monument est le seul qu'y ne porte aucun nom.


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h - 12 h 8h - 12h 8h - 12h - 8h - 12h 9h - 12 h -
Après-midi - 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 - -
26324 - Saint-Paul-Trois-Châteaux Mairie.JPG

Mairie
Adresse : Place Castellane - 26130 SAINT-PAUL-TROIS-CHÂTEAUX

Tél : 04 75 96 78 78 - 04 75 96 09 20 - Fax :

Courriel : [email protected]

Site internet : Site de Saint-Paul-Trois-Châteaux

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : Un Guichet unique est à votre disposition pour vous recevoir,

Source : Ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux (10/2018)

Archives municipales de Saint-Paul-Trois-Châteaux

L’accès aux Archives municipales de Saint-Paul-Trois-Châteaux est libre et gratuit.
Chaque lecteur lors de sa première visite annuelle remplit une fiche de lecteur et présente une pièce d’identité. L’accès se fait par l’ascenseur situé au RDC de la mairie (niveau -1).
Ouverture au public : Mercredi, jeudi et vendredi de 14 h à 17 h

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Saint-Paul-Trois-Châteaux et ses environs
  Notice sur la chapelle funéraire monumentale et sur l'église romane de Saint-Restitut

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. L'armorial des villes et des villages de France
  2. Le site de l’Institut des Frères Maristes,
  3. Fiche Mérimée - Cathédrale
  4. Base Palissy - Mosaïque de la cathédrale
  5. Base Palissy - Buffet d'orgue
  6. Base Palissy - Partie instrumentale de l'orgue
  7. Panneau sur site
  8. Fiche Mérimée - Porte Notre-Dame
  9. Source: Gallica : Bulletin de la Société d'archéologie et de statistique de la Drôme - 1913 (T47) - Edité en 1913
  10. Archives
  11. Source: Gallica : Bulletin d'histoire ecclésiastique et d'archéologie religieuse des diocèses de Valence, Gap, Grenoble et Viviers - Edité en 1892
  12. Archives
  13. Archives
  14. Archives
  15. Archives
  16. Le Journal de l'Ain 1848/07/12 Edité en 1848