26185 - Mirmande

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Mirmande
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 26 - Blason - Drôme.png    Drôme
Métropole
Canton Blason Loriol-sur-Drôme-26166.png   26-07   Loriol-sur-Drôme

Blason Loriol-sur-Drôme-26166.png   26-13   Loriol-sur-Drôme (Ancien canton)

Code INSEE 26185
Code postal 26270
Population 592 habitants (2020)
Nom des habitants Mirmandais, Mirmandaises
Superficie 2 645 hectares
Densité 22.38 hab./km²
Altitude Mini: 87 m
Point culminant 584 m
Coordonnées
géographiques
44.6992° / 4.8361° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
26adm-Commune-26185.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Extrait du 'Dictionnaire topographique de la Drôme'

MIRMANDE , Commune du canton de Loriol depuis 1790.

- Mirmanda, 1184 (Cartulaire de Saint-Chaffre, 37)
- Castrum Mirmandœ, 1238 (Gall. christ., XVI, 114)
- Castrum de Mirmanda, 1360 (Cartulaire de Montélimar, 62)
- Mirmanda, Valentinensis diocesis, 1396 (D'Hozier, III, 957)
- Mirimanda, 1540 (A. du Rivail: Allobroges, 78)
- Miremande, 1555 (Inventaire Morin-Pons, 201).

Avant 1790, Mirmande était une communauté de l'élection, subdélégation et bailliage de Valence, formant une paroisse du diocèse de Valence
- Capella de Mirmanda, XVIe siècle (Pouillé de Valence)
- Cura Mirmande, 1540 (ibid.)
dont l'église, dédiée à sainte Foi, en remplaçait une plus ancienne sous le vocable de saint Didier, qui était celle d'un prieuré d'augustins, dépendant de l'abbaye de Saint-Thiers de Saoû
- Prioratus de Mirmanda, XIVe siècle (Pouillé de Valence)
qui fut uni à la sacristie de cette abbaye dans les commencements du XVe siècle. Quant aux dîmes de cette paroisse, elles se partageaient entre le titulaire de ce prieuré, le prieur de Notre-Dame-de-la-Blache et l'évêque diocésain.

Au point de vue féodal, Mirmande était une terre qui, premièrement possédée par les Adhémar, passa dès le XIVe siècle aux évêques de Valence, qui donnèrent à ses habitants une charte de libertés municipales en 1469, et qui en ont été seigneurs jusqu'à la Révolution.

La commune de Saulce a été distraite de celle de celle de Mirmande en 1860.

La population de Mirmande se composait de 300 ménages en 1688 et comprenait 290 chefs de famille en 1789.

Le mandement de Mirmande
- Mandamentum de Mirimanda, 1360 (Cartulaire de Montélimar, 62)
avait la même étendue que la communauté de ce nom et comprenait par suite les deux communes de Mirmande et de Saulce.

Source : Bibliothèque_nationale_de_France

Héraldique

Territoire communal

  • Cède en 1860 une partie de son territoire qui donne naissance à Saulce-sur-Rhône

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Drôme
  • Arrondissement - 1801-2024 : Valence
  • Canton - 1801-1936 : Loriol --> 1936-2024 : Loriol-sur-Drôme
  • Commune - 1801-1936 : Loriol --> 1936-2024 : Mirmande

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Sainte-Foy

Photo C. BOUJU


L'Église Sainte-Foy du XIIe siècle et remaniée ensuite. C'était la chapelle romane d’un prieuré d’Augustins dépendant de l’abbaye St-Thiers de Saoû. Elle devient une église paroissiale au XVIe siècle. Au 19e siècle, elle fut abandonnée au profit de la nouvelle église. C'est André Lhote qui a fait inscrire l'église Sainte-Foy à l'inventaire des monuments historiques en 1948 [1]. Elle a été désacralisée et aujourd'hui accueille des artistes qui y exposent leurs œuvres.
Édifice de trois travées, choeur de style gothique (fin du XIIIe comme en témoigne l'arc triomphal, la croisée d'ogives et le chevet plat.
Clocher sous la forme d'une tour massive dont la partie supérieure est surmontée de quatre baies géminées ajoutées tardivement. La façade s'ouvre sur un portail dont le style de l'encadrement est à raprocher du XVe siècle.

Source[2]

Église Saint-Pierre

La nef -
Photo J-P GALICHON


Église datée de1858 par une inscription au dessus du portail. Édifiée hors des remparts et plus "proche" du centre du village.
Édifice avec une nef rectangulaire et chœur rétréci prolongé par un clocher carré.


Chapelle Sainte-Lucie

La nef -
Photo J-P GALICHON


La chapelle Sainte-Lucie a été construite au terme d’une souscription réalisée auprès des fidèles mirmandais en 1887-88 et bénie le 22 juillet 1888. Acquise par la commune de Mirmande en 2003, pour un franc symbolique , elle fut ensuite délaissée, servant de débarras communal. Toiture trouée par le frottement des arbres, intérieur dégradé par les entrées d’eau, vitraux brisés, statue déposée, autel abimé par les stockages… la chapelle était devenue vulnérable.
Les travaux engagés dans une 1ère tranche 2015-18 ont permis d’assurer la réfection de la toiture (avec remplacement des tuiles mécaniques par des tuiles canal), l’élagage des arbres mettant en danger son toit ainsi que la restauration de l’autel (consolidation et nettoyage des marches, remplacement d’une colonnette de marbre manquante, réfection des joints autour de la façade du tabernacle). Les vitraux ont été traités (nettoyage et restauration, remplacement des vitraux manquants, des grilles de protection). La statue de Sainte Lucie en terre cuite a été restaurée (remplacement de la main portant la coupelle et les yeux). Ces travaux ont été possibles grâce à la souscription lancée par la Fondation du patrimoine.

Source[3]

La chapelle est située à proximité de l'ancienne magnanerie.


Repère géographique.png Repères géographiques

Niché derrière d’imposants remparts construits au Ve siècle, Mirmande est un village perché typique de la Drôme. Nous vous proposons de découvrir cette destination pleine de charme qui compte parmi les cent plus beaux villages de France.

26185 - Mirmande vue.JPG
  • Mirmande est situé à environ 40 km au sud de Valence, 20 km au nord de Montélimar et 7 km au sud de Loriol qui est le chef-lieu de canton.
  • La rivière la "Tessonne" traverse la commune de Mirmande.

Le hameau des Buthiers

A l’extrême sud de la commune sur les hauteurs, se trouve le hameau des Buthiers et, sur une petite place, une fontaine de plus de 120 ans.

Démographie.png Démographie

Le 14 juillet 1860 la commune de Saulces est séparée de Mirmande.

.

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 548 1 391 1 856 1 995 2 126 2 346 2 488 2 561 2 637 2 660
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 222 1 166 1 147 1 061 1 094 1 034 897 918 912 907
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 816 615 598 541 475 454 478 459 459 407
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 420 497 503 507 503 574 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2020.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

  • Haroun TAZIEFF Géologue et volcanologue a contribué au renouveau de la commune, dont il a été le maire de 1979 à 1989.

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
Pierre Casimir PEILLARD 1831 - 1848 -  
- - -  
Jean Mathieu PEILLARD 1876 - 1881 -  
- - -  
Pierre PEILLARD 1888- 1903 -  
Auguste VALLON 1903 - 1904 -  
Henri Maurice BESSON 1904 - 1919 -  
Albert CHASTAN 1919 - 1923 -  
Paul BESSON 1923 - 1925 -  
Jean LOCHE 1925 - 1935 -  
Étienne Alcide HAUTEVILLE 1935 - 1940 Déces  
- 1942 - 1944 Délégation spéciale nommée par le préfet le 10 janvier 1942  
Charles CAILLET 1944 - 1971 -  
Jean-Pierre FOUGEIROL 1971 - 1977 Photo  
Louis HAUTEVILLE 1977 - 1978 -  
Haroun TAZIEFF 1979 - 1989 Volcanologue - Photo - Conseiller général du canton de Grenoble-5  
Christian TRACOL 1989 - 2001 -  
Philippe MINGUEZ 2001 - 2006 -  
Maryse BRUN 2006 - 2008 -  
Anne-Marie ARMAND 2008 - 2014 -  
Benoît MACLIN 2014 - (2026) -  
- - -  

Source : Office de Tourisme

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
Nathanaël SAUVAIN - -  
Charles DELALAUZE 1700 Né vers 1674 (certificat du curé de Grane affirmant qu'il est âgé de 26 ans en 1700) - Notaire actif à partir de 1700 - Successeur de : SAUVAIN Nathanaël  
- - -  
Esprit CHABRIER 1670 - 1710 Né le 27 avril 1647 à Mirmande - Décédé le 9 octobre 1701 à Mirmande - Notaire actif entre 1670 et 1710  
Jean CHABRIER 1710 - (1733) Né le 2 novembre 1684 à Mirmande - Décédé le 28 janvier 1733 à Mirmande - Notaire actif à partir de 1710 - Successeur de : CHABRIER Esprit  
Étude notarial

Étude transférée depuis Loriol-sur-Drôme à Mirmande pendant la Révolution
Étude transférée à Saulce-sur-Rhône en 1859.

Prénom(s) NOM Période Observations
Louis Mathieu BESSON - 1806 Baptisé le 26 mai 1728 - Décédé le 3e jour complémentaire an XIII à Mirmande - Notaire actif jusque 1806.  
Antoine courbis 1806 - 1806 Décédé le 6 avril 1806 à Mirmande - Notaire actif entre 1806 et 1806 - Successeur de : BESSON Louis Mathieu.  
Denis Vincent LERMY 1806 - 1812 Né le 23 janvier 1778 à Loriol - Notaire actif entre 1806 et 1812 - Successeur de : COURBIS Antoine.  
André Paul Florentin BLANC 1812 - 1819 Né le 8 novembre 1784 à Cliousclat - Notaire actif entre 1812 et 1819 - Successeur de : LERMY Denis Vincent  
André Jean Aymard Pierre Maurice Ferdinand
BLANC-MONTBRUN
1819 -1819 Notaire actif entre 1819 et 1819 - Successeur de : BLANC André Paul Florentin.  
Jean Pierre 1819 - 1840 Baptisé le 16 septembre 1786 à Saint-Marcellin (Isère) - Notaire actif entre 1819 et 1840 - Successeur de : BLANC-MONTBRUN André Jean Aymard Pierre Maurice Ferdinand.  
Louis Pierre François DEVILLE 1840 - 1859 Notaire actif entre 1840 et 1859 - Successeur de : JULLIN Jean Pierre.  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Félix GLEZOLLE 1789 - 1791 Nommé curé en 1789 jusqu'à sa mort. Son nom est aussi orthographié "GLEYZOLLE" [4] D'après son acte de sépulture il est mort le 24 janvier 1791 à l'âge d'environ 57 ans et a été inhumé le lendemain à Mirmande. (AD Drôme, BMS cote : 1 Mi 532/R1, vue n°98)  
Antoine GUIGNARD 1791 - Nommé curé le 30 septembre 1791. [4] Il était auparavant vicaire de Mirmande [5].  
Antoine Clair ASTIER Vers 1802 - 1803 Il a pronconcé tous les serments de la République. [6]  
Bonaventure BARATIER 1803 - 1831 Nommé curé le 16 octobre 1803. Le dernier acte qu'il signe est en date du 29 juillet 1831. [4] En 1791 il assiste à l'inhumation du curé Félix GLEZOLLE et est à ce moment-là curé des Tourettes.  
Auguste SOUCHIER 1831 - 1832 Nommé curé le 1er juillet 1831 jusqu'en février 1832. Il était auparavant curé de Mirmande. [7]  
Joseph TULI 1832 - 1837 Nommé curé le 1er février 1832. Il était auparavant curé de Ballons (Drôme) et il sera ensuite aumônier au collège de Valence (Drôme). [7]  
Auguste Pierre SISTERON 1837 - 1837 Nommé curé le 1er novembre 1837 jusqu'en décembre 1837 [4]. Il était auparavant vicaire à Montélimar (Drôme) et il sera ensuite curé de Donzère (Drôme). [7]  
Antoine PEZAIRE 1838 - 1846 Nommé curé le 1er février 1838. Il était auparavant curé d'Eymeux (Drôme) et sera ensuite curé de Montélimar.[8]  
Mathieu BELLE 1846 - 1851 Nommé curé le 27 novembre 1846. Il était auparavant curé de Sainte-Croix (Drôme) et sera ensuite curé de Marsanne (Drôme). [6]  
Jean François MICHEL 1851 - 1857 Nommé curé du village le 1er juin 1851, il le restera jusqu'à sa mort le 26 décembre 1857. Il était auparavant curé de Pont-de-Barret (Drôme).[8]  
Alexis Gustave ROMIEUX 1858 - 1861 Nommé curé le 1er janvier 1858. Il était auparavant curé de Saint-Marcel-lès-Valence (Drôme) et il sera ensuite curé de Montoison (Drôme) [7]  
Charles Christophe GROSSON 1861 - 1866 Nommé curé le 1er août 1861, iI était auparavant curé de Crépol (Drôme). Il meurt le 27 novembre 1866. [9]  
Jean Jacques GRENIER 1866 - 1870 Nommé curé le 25 novembre 1866. II sera ensuite curé de Taulignan (Drôme) [9]  
Louis Casimir THIBAUD 1870 - 1877 Nommé curé le 25 décembre 1870. Il était auparavant curé de Pont-de-Barret (Drôme) et il sera ensuite curé de Montmiral (Drôme) [7]  
François Ferdinand VIALLE 1877 - 1883 Nommé curé le 23 septembre 1877. Il était auparavant curé de Montjoyer (Drôme) et il sera ensuite curé de Loriol (Drôme) [7]  
Marc Augustin BERTHIN 1883 - 1894 Nommé curé le 12 mars 1883, il était auparavant curé d'Ancône (Drôme)[6].
M. Berthin, curé de Mirmande, est autorisé à prendre sa retraite pour se livrer à la prédication. [10]  
François Xavier FAUVERGE 1894 - 1898 curé de Mirmande, en remplacement de M. BERTHIN admis à la retraite, M. FAUVERGE, curé au Pègue [11]
II sera ensuite curé de Saint-Uze (Drôme) [9]  
Joseph ROMESTAING 1898 - 1901 Né à Mirmande en 1841 il est nommé curé de ce village le 21 novembre 1898. Il était auparavant curé de Saint-Rambert (Drôme) et sera ensuite curé de Beauvallon (Drôme) [7]  
Romain Casimir SONNIER 1901 - 1909 Nommé curé le 31 août 1901. Il était auparavant curé de Beauvallon (Drôme) et il sera ensuite curé de Châteuneuf-du-Rhône (Drôme) [7]  
François Régis Hyacinthe CHAVANET 1909 - 1919 Nommé curé le 07 août 1909. Il était auparavant curé de Lachamp-Condillac (Drôme) et sera ensuite curé de Saillans (Drôme). [6]  
Georges VAUDOIRE 1919 - 1920 Nommé curé le 1er novembre 1919, il meurt le 04 janvier 1920 d'une congestion cérébrale. Il était auparavant vicaire à Grâne (Drôme) [7]  
Henri Claude BOIBIEUX 1920 - 1936 Il était auparavant curé de Cliousclat (Drôme)et il sera ensuite curé de Saulce (Drôme). [6]  
- -  
- -  


Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
 
 

Voir les 8 notices (en renseignant simplement le lieu de naissance).

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts aux guerres

Monument aux morts
Photo J-P GALICHON
Plaque commémorative
Photo J-P GALICHON
Pictos recherche.png Article détaillé : Mirmande - Morts aux guerres


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi 14h - 17h 14h - 18h - - 14h - 19h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : rue du Boulanger

26270 - MIRMANDE - 26270 MIRMANDE

Tél : 04 75 63 03 90 - Fax : 04 75 56 03 38

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Fiche Mérimée - Église Sainte-Foy
  2. Panneau su site
  3. Fondation du Patrimoine
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 Source : Livre : Curés et desservants des paroisses de la Drôme, de la Révolution à nos jours.
  5. Source : Journal d'un bourgeois de Valence du 1er janvier au 9 novembre 1799 (18 brumaire an VIII)
  6. 6,0 6,1 6,2 6,3 et 6,4 Source : Livre : Les prêtres de la Drôme du Concordat à nos jours - Tome 1 - de l'Abbé Adrien LOCHE
  7. 7,0 7,1 7,2 7,3 7,4 7,5 7,6 7,7 et 7,8 Source : Livre : Les prêtres de la Drôme du Concordat à nos jours - Tome 4 - de l'Abbé Adrien LOCHE
  8. 8,0 et 8,1 Source : Livre : Les prêtres de la Drôme du Concordat à nos jours - Tome 3 - de l'Abbé Adrien LOCHE
  9. 9,0 9,1 et 9,2 Source : Livre : Les prêtres de la Drôme du Concordat à nos jours - Tome 2 - de l'Abbé Adrien LOCHE
  10. La Croix de la Drôme 1894/09/30, Edité en 1894
  11. Bulletin d'histoire ecclésiastique et d'archéologie religieuse des diocèses de Valence, Gap, Grenoble et Viviers, Edité en 1894

Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.