22325 - Saint-Quay-Portrieux

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Saint-Quay-Portrieux
Blason Saint-Quay-Portrieux-22325.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 22 - Blason - Côtes-d Armor.png    Côtes-d'Armor
Métropole -
Canton Blason Plouha-22222.png   22-22   Plouha

Blason Etables-sur-Mer-22055.png   22-13   Étables-sur-Mer (Ancien canton)

Code INSEE 22325
Code postal 22410
Population 3 159 habitants (2020)
Nom des habitants Quinocéens, Quinocéennes
Superficie 387 hectares
Densité 816.28 hab./km²
Altitude Mini : 0 m
Point culminant 74 m
Coordonnées
géographiques
48.6475° / -2.827777° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
22325 - Saint-Quay-Portrieux carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Saint-Quay-Portrieux est une station balnéaire dans les Côtes-d'Armor, en région Bretagne, ainsi qu'un port de pêche (classé 6e port de pêche français et surnommé capitale de la coquille Saint-Jacques).

Histoire.png Histoire de la commune

La paroisse de Saint-Quay-Portrieux est très ancienne même s'il n'existe rien de précis sur son origine. Par contre, il est certain que la paroisse existait avant le XIe siècle puisqu'elle fut donnée par Jutaël (archevêque de Dol de 1039 à 1076) au monastère de Léhon près de Dinan. D'après la légende, au cours du Ve siècle, saint Ke (ou Kenan), un ermite venant de Cambrie (Galles du Sud) aborda la côte dans une auge de pierre, sans voile et sans aviron. Il débarqua dans l'anse de Kertugal (signifiant en langue bretonne la « demeure des Gaulois »), il fit très peur aux lavandières qui le battirent à mort. Saint Ker pria la Vierge de lui venir en aide, elle fit jaillir une source qui guérit ses blessures. Le lendemain, les femmes implorèrent son pardon. La fontaine Saint-Quay se dresse à l'emplacement où jaillit la source.
La population de marins et de pêcheurs s'activait autour de l'anse de Fonteny. Elle commerçait essentiellement avec l'Angleterre et l'Irlande.
La paroisse fut évangélisée au cours du Ve siècle. La paroisse, qui était incluse dans les limites géographiques de l'évêché de Saint-Brieuc, va relever du Xe siècle jusqu'au concordat de 1802 de l'évêché de Dol. En 970, la guerre entre l'archevêque de Dol, Wicohen, et le fils du comte de Rennes, Conan le Tort, mit fin à la domination temporelle et spirituelle de l'archevêque de Dol qui s'exerçait sur une grande partie de la Bretagne nord.
Saint-Quay-Portrieux fait partie au XIe siècle du comté de Tréguier et au XIIe du bailli de Tréguier ou Goëlo. Le seigneur d'Avaurour et du Goëlo aura le privilège de juridiction, fief et licence sur de nombreuses terres du Goëlo dont Saint-Quay-Portrieux.
Dès 1612, les bateaux partaient de Portrieux pour la pêche à Terre-Neuve, mais jusqu'au début du XVIIe siècle la pêche n'était pas l'activité première des gens du littoral qui restait essentiellement rurale. Saint-Quay ne comptait qu'une dizaine de pêcheurs à pied et seulement cinq petits bateaux. Ce n'est qu'en 1726 que le petit port situé dans l'anse de Fonteny fut déplacé car il n'offrait pas toute la sécurité que les pêcheurs souhaitaient, il fut installé à l'emplacement actuel dans le bourg de Portrieux et prit son nom.
Jusqu'à la Révolution, la commune de Saint-Quay est administrée par le général de paroisse, une assemblée de 17 membres exerçant les fonctions dans trois domaines : religieux, administratif et fiscal. Le général avait pour mission la gestion des biens de l'église mais avant tout la collecte d'impôts et de taxes ainsi qu'une partie de la responsabilité de juridiction locale.
Puis la commune se développa sans cesse autour de ses activités maritimes jusqu'en 1871.
En 1841, deux dames de Guingamp vinrent dans la commune sur les conseils de leur médecin pour une cure de bains de mer. Elles furent logées chez les religieuses qui faisaient office de pensionnat de jeunes filles. Elles revinrent quatre années de suite. La renommée du site fit que le premier hôtel ouvrit en 1845 et l'arrivée du chemin de fer favorisa le développement du tourisme.
En 1943, 19 jeunes hommes, pas tous marins, de Saint-Quay-Portrieux voulant rejoindre les rangs de La France Libre en Angleterre embarquent sur le Viking qu'ils volent. Ils se font prendre par les Allemands au large des côtes de Guernesey. Prisonniers, ils sont transférés à Saint-Malo, puis Saint-Brieuc, puis Fresnes et les camps de concentration en Allemagne. 15 d'entre eux n'en reviendront pas. Une stèle Ceux du Viking rappelle les noms des membres d'équipage.

Dans les années 1970, la pêche de la coquille Saint-Jacques développa l'activité maritime de Saint-Quay-Portrieux (aujourd'hui Saint-Quay-Portrieux est la capitale de la coquille Saint-Jacques). En 1990, Saint-Quay-Port-d'Armor est le premier port en eau profonde entre Cherbourg et Brest qui redynamise le site tant pour la plaisance que pour la pêche.

De nombreuses archives (de 1420 à la Révolution) relatives à la commune de Saint-Quay-Portrieux et provenant de la famille de Penthièvre, sont conservées au château de Chantilly puisqu'elles furent transmises au duc d'Aumale, dernier descendant des Penthièvre.

Île de la Comtesse

Ile de la Comtesse
Photo : D. Tassin

Petit îlot rocheux de 3 850 m² accessible à marée basse de la plage de Saint-Quay-Portrieux. Au XIIIe siècle, le comte d'Avaugour aurait légué l'îlot à son épouse, Marguerite de MAYENNE, c'est de cette époque que date le nom "d'Île de la Comtesse". Puis l'île est léguée aux moines bénédictins de Léon.
Après la Révolution, plusieurs propriétaires vont se succéder. Au début du XIXe siècle, Eugène RIMMEL, un célèbre parfumeur français (qui s'exilera à Londres), inventeur de la marque Rimmel, a créé un conservatoire botanique où étaient cultivées des essences rares et utiles à la fabrication de ses produits.
En 1898 un acte de vente mentionnait une petite maison et des jardins clos de murs avec arbres et arbustes. En 1943, les bâtiments seront endommagés par les troupes occupantes. En 1975, l'île sera vendue à la commune par les derniers propriétaires.

Héraldique

  • D'or à la nef de gueules voguant sur des ondes d'azur; au chef du même chargé d'une crosse d'or mouvant du trait du chef et accompagnée de six mouchetures d'hermine d'argent ordonnées 2 et 1 de chaque côté[1].

Histoire administrative

  • Département - 1801-1990 : Côtes-du-Nord, 1990-2024 : Côtes-d'Armor
  • Arrondissement - 1801-2024 : (Saint-Brieux) Saint-Brieuc
  • Canton - 1801-1821 : Plouha, 1821-1949 : Étables, 1949-2015 : Étables-sur-Mer, 2015-2024 : Plouha
  • Commune - 1801-2024 : (Saint-Quay) Saint-Quay-Portrieux

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint-Quay

Église Saint-Quay du XIXe siècle.
Une statue : Saint Quay du XVIIIe siècle, en bois taillé polychrome, inscrite au titre objet aux MH[2] en 2002.

Villa Kermor ou château de Calan

Villa Kermor ou château de Calan
Villa Kermor ou villa turque
Photo : D. Tassin

En 1880, le comte de Calan, diplomate, fait construire une villa de style mauresque sur la pointe de Saint-Quay-Portrieux entre le sémaphore et la plage de la Comtesse dominant la baie de Saint-Brieuc. En 1902, il vend la villa à son gendre, M. STEINBACH, un banquier belge qui opte pour une décoration orientaliste, très en vogue après l'Exposition Universelle de 1900. Il fait rajouter une extension à la villa ce qui double presque la surface initiale. Les sols sont réalisés en béton armé par l'ingénieur Harel de la NOÉ puis il fait appel à un mosaïste italien, Isidore ODORICO qui pose des sols de mosaïque en marbre rappelant l'Italie, alors que les colonnes en stuc et les murs rappellent le Moyen-Orient. Le plafond est composé de caissons peints de motifs orientalistes. Le majestueux escalier de marbre est orné d'une magnifique rampe en fer forgé.
La villa Kermor (Ker-Moor) dite villa turque, est surmontée d'un bulbe en plomb et les fenêtres sont de style mauresque, la façade d'entrée est en granit gris et les parements des fenêtres en granit rose.
En 1978, un propriétaire rachète la villa et fait installer l'eau courante, puisque précédemment c'était le dôme qui retenait l'eau qui descendait dans des citernes au sous-sol alimentant ainsi la villa.
En 1980, il fait construire un hôtel au pied de la villa ainsi qu'un escalier descendant jusqu'à la plage.
La villa Kermor, située 13 rue du Président Le Sénécal, est classée aux MH[3] en 2017.

Cinéma-dancing Arletty

Le cinéma-dancing Arletty (1932-1935), édifié par l'architecte Jean FAUNY, situé boulevard Maréchal-Foch, est inscrit aux MH[4] en 1995.

Autres patrimoines

  • Chapelle Notre-Dame-de-la-Garde du XIXe siècle, située à Kertugal. Une statue : Notre-Dame de Pitié du XVIe siècle, en bois taillé polychrome, inscrite au titre objet aux MH[5] en 2002.
  • Chapelle Sainte-Anne
  • Moulin Saint-Michel du XIXe siècle.

Repère géographique.png Repères géographiques

Saint-Quay-Portrieux vu de la plage


Saint-Quay-Portrieux se situe dans les Côtes-d'Armor, sur la côte du Goëlo qui s'étend de Saint-Brieuc jusqu'à Paimpol, face à l'archipel de Bréhat.
La préfecture de Saint-Brieuc est à 20 km au sud-est, Paimpol est à 27 km au nord-ouest.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 794 2 065 1 779 1 965 2 164 2 274 2 383 2 482 2 967 2 858
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 3 030 2 976 2 798 2 595 2 577 2 648 2 727 2 918 3 098 3 186
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 3 137 2 843 2 991 3 163 3 048 4 121 3 398 3 402 3 105 3 123
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 2 977 3 018 3 114 3 091 3 130 2 918 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2020

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
Jean Laurent VIDEMENT 1853 - 1871 Né à Saint-Quay-Portrieux.  
- -  
- -  
- -  
Robert RICHET 1965 - 1977 Né le 26/07/1920 à Verdun (Meuse), décédé le 04/10/1977 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)[6] [7]. Député des Côtes-du-Nord (1962-1967)[8], conseiller général du canton d'Étables-sur-Mer (1965-1977).  
François HÉRY 1977 - 1995 Né le 25/01/1917 à Saint-Quay-Portrieux, décédé le 26/10/2012 à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) à l'âge de 95 ans.  
Jacques HEURTEL 1995 - 01/1997 Né le 07/07/1928 à Saint-Quay-Portrieux, décédé le 15/01/1997 à Saint-Quay-Portrieux.  
Robert ALLENOU 02/1997 - 03/2001 Né le 27/07/1935 à Clichy (Hauts-de-Seine), décédé le 26/08/2022 à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) à l'âge de 87 ans.  
Gérard LAMBOTTE 2001- 2008 Né le 11/10/1936 à Reims (Marne), décédé le 05/10/2022 à Pabu (Côtes-d'Armor) à l'âge de 85 ans. Docteur es-sciences économiques, préfet de Wallis-et-Futuna puis du Tarn-et-Garonne.  
M. Dominique BLANC 2008 - 2014  
Thierry SIMELIÈRE 2014 - (2026) Né le 22/02/1956. Chirurgien, conseiller départemental de Plouha (2015-).  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le monument aux morts ...

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9 h - 12 h 9 h - 12 h 9 h - 12 h 9 h - 12 h 9 h - 12 h 9 h - 12 h -
Après-midi -* -* -* -* -* - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 52, boulevard Maréchal Foch - CS 10001 - 22410 SAINT-QUAY-PORTRIEUX

Tél : 02 96 70 80 80 - Fax : 02 96 70 50 71

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : * Permanence téléphonique du lundi au jeudi de 13 h 30 à 17 h 45, et le vendredi de 13 h 30 à 16 h 45.

Source : L'annuaire Service Public (Février 2024)

Associations d'histoire locale

  • Amicale des Moulins, Fontaines et Lavoirs de Saint-Quay-Portrieux
  • Les Amis de la Chapelle de Kertugal
  • Les Amis de Saint-Quay-Portrieux et ses environs
  • Portrieux Patrimoine

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. L'armorial des villes et des villages de France
  2. Statue : Saint Quay (église Saint-Quay) : Fiche Base Palissy
  3. Villa Kermor : Fiche Base Mérimée
  4. Cinéma-dancing Arletty : Fiche Base Mérimée
  5. Statue : Notre-Dame de Pitié (chapelle Notre-Dame-de-la-Garde) : Fiche Base Palissy
  6. Robert Prosper François RICHET : Fiche
  7. Robert RICHET : Amicale du réseau CND Castille
  8. Robert RICHET : Assemblée Nationale - Fiche