18038 - Bruère-Allichamps Abbaye de Noirlac

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche


Retour à Bruère-Allichamps

Quelques dates

En l'an 1136, installation de la première communauté cistercienne. EBBES de charenton, seigneur de charenton confie aux moines de Citeaux la mission de fonder un monastère au lieu dit « la Maison-Dieu » et fait une donation. C'est des moines venus de l'abbaye fille de Clairvaux qui réaliseront les premiers bâtiments.

Dans la seconde moitié du XIIe siècle , la famine éprouve la communauté. A la fin du siècle , les donations en biens et argent affluent, les bâtiments sortent de terre et l'abbaye prend forme.
En 1290 la maison-Dieu devient NOIRLAC en empruntant probablement le nom de l'étang marécageux proche (Niger Lacus).
Pendant les guerres de cent ans la compagnie de Robert KNOLLES s'installe dans le Berry pillant celui ci.
1423 Les moines obtiennent du seigneur d'Orval le droit de fortifier le lieu et d'entretenir une capitainerie.
Fin du XVe siècle l'histoire interne de l'abbaye est troublée par les rebellions face au chapitre.
1510, instauration du régime de la commende.
1530 : Noilac est placé sous le régime de la commende, l'abbé est dès lors nommé par le roi.
1650 On attribue aux protestants la destruction du porche de l'abbaye et des dommages au dortoir des frères convers.
Au XVIIe et XVIIIe siècle l'abbaye n'est plus occupé que par quatre à cinq moines assurant l'administration des biens dont l'abbé commendataire qui n'est plus élu mais nommé.
Au XVIIIe des modifications sont effectuées pour rendre les bâtiments plus agréables. L'ancien dortoir des moines devient le logis abbatial avec de larges baies et des chambres confortables pour l'abbé et ses hôtes.
1791 La révolution dissout le monastère, les moines sont expulsés et le domaine dispersé et Noirlac vendu comme bien national.
En 1822 , une manufacture de porcelaine s'installe dans les locaux. Elle modifie les lieux par l'adjonction de locaux périphériques, les bâtiments abritant les fours, atelier et logement.
En 1877 la communauté mystique des religieux de Loigny achète les locaux et commence à les réparer.La loi de 1901 stop ces travaux.
En 1909 elle deviendra propriété du département. Pendant la première guerre mondiale en 1918 l'abbaye est occupée par le corps expéditionnaire Américain puis pendant la guerre d'Espagne de 1936 par des réfugiés espagnols puis à partir de 1939 elle sera hospice pour personnes agées.

Restaurations

L'abbaye a été débarrassée des adjonctions diverses faites par le porcelainier à partir de 1894. Après l'utilisation pour accueillir les vieillards et réfugies, en 1942 et 1943 les beaux arts vont entreprendre de grands travaux pour sauver le site .
A partir de 1950 les transformations faites au XVIIIe seront supprimées et le dortoir au premier étage retrouvera son aspect originel. De 1975 à 1977 l'église et le réfectoire ainsi que les terrasses seront repris en totalité. Ces travaux de restauration dureront jusqu'à 1980. Il seront menés par les architectes RANJARD et LEBOUTEUX.

Les vitraux dessinés par Jean Pierre REYNAUD ont été réalisés avec des verres Saint-Gobain de l'usine de Saint-Just-sur-Loire (42)

Intérieur de l'abbaye

Extérieur de l'abbaye

Bibliographie

  • NOIRLAC abbaye Cistercienne ISBN 2-86249-002-4
  • Guide de visite de l'abbaye édition 2012.

Liens utiles


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.