11178 - Labastide-d'Anjou

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Labastide-d'Anjou
Blason Labastide-d'Anjou-11178.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 11 - Blason - Aude.png    Aude
Métropole
Canton Blason en attente.png   11-05   Le Bassin chaurien

Anciens cantons
Blason Castelnaudary-11076.png   11-05   Castelnaudary (2015 à 2015)
Blason Castelnaudary-11076.png   11-09   Castelnaudary-Nord

Code INSEE 11178
Code postal 11320
Population 1 307 habitants (2018)
Nom des habitants Labastidiens, Labastidiennes
Superficie 857 hectares
Densité 152.51 hab./km²
Altitude Mini : 165 m
Point culminant 253 m
Coordonnées
géographiques
43.346388° / 1.851666° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
11178 - Labastide-d'Anjou carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Héraldique

  • Fascé contre-fascé de sinople et d'argent de quatre pièces. [1]

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Aude
  • Arrondissement - 1801-1926 : Castelnaudary --> 1926-2024 : Carcassonne
  • Canton - 1801-2015 : Castelnaudary-Nord --> 2015-2015 : Castelnaudary --> Changement de nom : 2016-2024 : Le Bassin chaurien
  • Commune - 1801-2024 : Labastide-d'Anjou (La Bastide-d'Anjou)

Résumé chronologique :

  • 1370 Fondation de Labastide d'Anjou par le duc Louis d'Anjou (Gouverneur du Languedoc) frère du roi de France Charles V.
  • 1777 Elle devient officiellement commune  
  • 1789 Elle opte pour le département de l’Aude et s'appellera Labastide du Fresquel [2]
  • 1793 Elle s'appellera Labastide
  • 1792 Laval de Cugnats [3] sera rattachée à Labastide
  • 1801 Labastide redevient Labastide'Anjou

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint Jean Baptiste

11178 - Labastide-d'Anjou Eglise Vue-Principale.jpg

À l’origine l’ancienne église paroissiale était depuis fort longtemps trop petite et en très mauvais état.
Déjà en 1824 le toit menaçait ruine et sa remise en état avait coûté 3228 francs.
Mais l’église demeurait vétuste et mal adaptée aux besoins de la commune.
C’est la volonté et la générosité de l’Abbé Fréderic VIDAL (Prêtre de 1870-1875) qui va être à l’origine de la nouvelle église.
12 Mai 1878 : le conseil municipal est informé par Me FORNIER notaire des intentions de madame veuve JALABERT (nièce et exécutrice testamentaire de l’Abbé VIDAL) d'une donation
« D’un lopin de terre d’une surface de 25 ares sous la condition qu’une église paroissiale y soit construite »
Le conseil municipal accepte la donation et le 4 septembre le préfet autorise l’acceptation
10 Août 1879 Approbation des plans et devis de la future église dressés par Monsieur CAPELLA architecte à Castelnaudary
(Devis primitif :41600 francs)

1880 : Les premiers travaux de fondation commencent
1881 : Pose de la première pierre
(La pierre destinée aux fondations et aux piliers provenait de Beaucaire et arrivait en barque au Ségala .
Les autres pierres provenaient de carrières de communes limitrophes)
1886 Gros œuvre terminé
10 novembre 1889 : la nouvelle église est devenue l’église paroissiale St Jean Baptiste
La nef mesure 19,7 m de longueur sur 8,7 m de largeur, la voûte de la nef 10,7m de hauteur.
Le coût total de la construction aura été de 57765 francs (dont 36360 francs de dons ou legs)

  • Les vitraux du chœur qui évoquent les principaux épisodes du martyre de St Jean Baptiste ont été offerts par un malade soigné par l’Abbé CABANNES.
  • Le tableau « la Folie de la croix » dans la chapelle St jean a été offert par son créateur Monsieur Jules Marie BUISSON


La Croix de la passion

11178 - Labastide-d'Anjou croix-passion 1.png

Au-delà de toutes croyances religieuses, cette croix remarquablement rénovée en 2013 est originale car elle présente 16 emblèmes d’instruments ou d’objets ayant servi ou ayant trait à la Passion du Christ et constitue un témoignage de l’histoire des religions qui ont façonné notre civilisation.
Cette croix est située au coin de l’actuelle Grand Rue et de la rue du Poids Public.

En 1808, un donateur inconnu passe commande à un maître-artisan de Ricaud, le Sieur Cazala, d’une croix dite “ de la Passion”.
Les 16 emblèmes ayant trait à la Passion du Christ sont les suivantes :
-1-Le Coeur du Christ au centre
-2-La lance qui perça ce coeur
-3-4-Le roseau auquel un soldat accrocha une éponge vinaigrée
-5-6-La couronne d’épines, les clous
-7-8-Les tenailles et le marteau
-9-Le coq du Reniement de Pierre
-10-Les verges de la flagellation
-11-Le glaive de Pierre
-11-Les dès qui servirent à tirer au sort la tunique de Jésus
-13-Le calice que le Christ “voulait boire jusqu’à la lie”
-14-L’aiguière présentée à Pilate pour “se laver les mains”
-15-L'échelle employée pour descendre le corps
et enfin au centre de la Croix et entourant le coeur,
-16- Le Soleil (qui s’est obscurci au moment de la mort de Jésus ).
L'inscription” INRI” (Jésus de Nazareth Roi des Juifs)

Repère géographique.png Repères géographiques

Vue d'ensemble sur le village

Labastide d'Anjou occupe une place privilégiée sur le grand axe de communications Océan Méditerranée, à égale distance de Carcassonne et de Toulouse (soit 45 km) entre les deux villes,

Le territoire communal est parcouru en direction Est Ouest par la nationale 113 ancienne voie romaine, puis route royale et ensuite route impériale qui la coupe en deux parties presque égales.
Au Sud le territoire est traversé sur 2,500km par le Canal du Midi et parallèlement au canal par la voie ferrée Bordeaux Sète.
Canal et voie ferrée passent dans le hameau du Ségala


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 722 693 775 836 943 929 966 979 1 018 1 010
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 941 953 879 784 798 809 728 669 657 653
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 717 731 739 764 677 729 714 739 766 747
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 825 797 889 862 1 019 1 349 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2018.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cartes postales

Le village

(La traversée d'Est en Ouest)

Hameau du Ségala

Familles notables.png Notables

Jean Pierre RIVALZ

Portrait par son fils Antoine

Est né à Labastide d'Anjou en 1625

Le plafond du choeur de la Chapelle des Carmélites ,

La visitation de la Cathédrale St Etienne

  • Architecte de la ville de Toulouse en 1667 il participe à la réhabilitation des deux premières galeries du Capitole

Il meurt à Toulouse en 1706


Les maires

Pictos recherche.png Consulter la Liste des maires depuis 1816...


Jules Marie BUISSON
autoportrait

(1822-1909)

- Il naît à Carcassonne[4] dans une famille de magistrats.
- Il fait ses études de droit au lycée Henri IV à Paris, il loge à la pension Bailly où il se lie d'amitié avec des personnages appartenant désormais à l' histoire politique et à la vie artistique du XIXe siècle .
Les peintres: Eugène Delacroix , Jean Baptiste Corot , Honoré Daumier , Pierre Puvis de Chavannes
Les littéraires: Charles Beaudelaire, Honoré de Balzac , - Edmond Goncourt,
Ernest Prarond, Gustave Levavasseur, Philippe de Chenevières '..
- Il devient avocat .
- En 1848 il se marie[5] à Labastide d'Anjou et s'y installe .

Il y fera une galerie de portraits (dessins à l'encre de chine) de ses collègues députés dans "Le Musée des Souverains" (4 tomes conservés à la Bibliothèque Nationale ) [6]
. Jules BUISSON a aussi été un peintre de valeur (parmi ses oeuvres, La folie de la Croix qui se trouve dans une chapelle de l' église Labastide d'Anjou) et un critique d'art reconnu dans la Gazette des Beaux Arts[7]
"Tout critique d'art doit posséder 3 qualités : une connaissance pratique de l'art, une culture sans cesse renouvellée et une impartialité de jugement " (Jules Buisson )
- Il est aussi un des 40 mainteneurs de l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse où il fera l'Éloge de Clémence Isaure

Enfin il avait un penchant pour la nature : outre le travail de la vigne qu'il a introduit et développé, il a planté dans son jardin des ormeaux (décimés depuis) et des cyclamens parme rapportés en 1868 de la forêt de Valdu Niellu en Haute Corse , qui fleurissent encore.
Itinérant et sédentaire, fervent admirateur de toutes les beautés du monde il se définissait comme '" un fainéant plein d'ardeur "
"Et maintenant Jules Buisson plante ses choux près de Castelnaudary. Il ne grave plus, il ne peint plus. Il est marié ; il cause engrais avec ses fermiers. Rarement il lit cette Comédie humaine que Balzac lui avait donnée pour avoir aidé à la décoration de son petit hôtel du faubourg du Roule.
Il s'est retiré en un coin de grasse terre, oublieux de son talent passé ; et si parfois du ciseau qu'il vient de se faire envoyer, il dégrossit une tête d'animal dans un tronc de poirier, c'est pour mettre au-dessus de la porte de ses étables." (Edmond Goncourt)

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
Germain DOMERC avant 1693 Notaire Royal  
Germain DOMERC 1693-1742 Notaire Royal  
Jean Guillaume DOMERC 1742 - 1771 Notaire Royal  
 
François Grégoire DOMERC Notaire Royal  
Jean François DOMERC >1835-1863 Notaire  
Gabriel FORNIER 1863- Notaire  


Les curés

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste curés sepuis 1672...

Abbé Étienne CABANNES

(1842-1926)

11178 - Labastide-d'Anjou Cabanne tisane.jpg

Il a 48 ans en 1890 lorsqu’il est nommé curé de Labastide d’Anjou où il officiera jusqu’à sa mort en 1926.
À son service pastoral, il ajoutait des talents exceptionnels de guérisseur par les plantes. Associé au Docteur Cathala, il reçoit ses malades à la clinique .
Onguents et tisanes sont conditionnés dans la clinique qui compte également quelques chambres pour les patients.

Il était connu bien au-delà des limites de la paroisse, on vient le consulter de toutes les régions de France.
La gare du Ségala en 1912, a enregistré 20780 arrivées, dont beaucoup de voyageurs venant pour des soins. Chaque malade reçoit, à son arrivée à la clinique, un numéro d’inscription lui indiquant l’ordre de passage et il n’est pas rare d’en voir inscrits avec les numéros 45-50', voire plus....et certains malades doivent parfois patienter plusieurs jours.
L’abbé CABANNES a, en outre, consacré une grande partie de ses ressources à l’église (un malade reconnaissant a offert les vitraux) , l’école, la paroisse ainsi qu’aux indigents.



Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Jacques Alexandre Adolphe Casimir VIGUIER 5 mars 1815 - - Fiche Léonore - Commandeur  
Étienne Louis GAUZY 27 août 1767 - - Fiche Léonore - Officier  
Jean ROUQUET 1751 - - Fiche Léonore - Chevalier  
Étienne Marie Appolinaire de BRUN de LA SALLE 23 juillet 1775 - - Fiche Léonore - Chevalier  
Noël Antoine Valentin FORNIER 17 février 1814 - - Dossier des archives (fichier pdf) - Chevalier  
Léopold Achille MELIX 7 novembre 1839 - - Fiche Léonore - Chevalier  
Raymond Paul ESTEVE 6 décembre 1892 - - Fiche Léonore - Chevalier  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Vue d'ensemble sur le monument
Vue d'ensemble sur le monument de Ségala


Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des 44 inscrits sur le monument ...

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
11178 - Labastide- d'Anjou Photo7.jpg

Mairie
Adresse : 1, place de la Mairie - 11320 LABASTIDE-D'ANJOU

Tél : 04 68 60 10 12 - Fax : 04 68 60 16 31

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public & Mairie (Janvier 2018)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.