10387 - Troyes

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Troyes
Blason de Troyes
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 10 - Blason - Aube.png    Aube
Métropole -
Canton Blason de Troyes   10-12   Troyes-1   Blason de Troyes   10-13   Troyes-2
Blason de Troyes   10-14   Troyes-3   Blason de Troyes   10-15   Troyes-4
Blason de Troyes   10-16   Troyes-5

Anciens cantons :
Blason de Troyes   10-22   Troyes - 1   Blason de Troyes   10-23   Troyes - 2
Blason de Troyes   10-24   Troyes - 3   Blason de Troyes   10-29   Troyes - 4
Blason de Troyes   10-30   Troyes - 5   Blason de Troyes   10-31   Troyes - 6
Blason de Troyes   10-32   Troyes - 7

Code INSEE 10387
Code postal 10000
Population 62 597 habitants (2020)
Nom des habitants Troyens, Troyennes
Superficie 1 320 hectares
Densité 4742.2 hab./km²
Altitude Mini : 100 m
Point culminant 126 m
Coordonnées
géographiques
48.298888° / 4.078055° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Vue générale

La ville de Troyes doit son nom au peuple gaulois des Tricasses. Sous l'occupation romaine, leur capitale s'appele Augustobona tricassium. La ville est alors traversée d'est en ouest par la voie romaine d'Agrippa reliant Boulogne-sur-mer à Milan construite de 22 à 21 avant JC. Cette voie existe encore aujourd'hui à 3 mètres sous la ville actuelle de Troyes.

C'est dans les environs de Troyes que se serait déroulée en 451 la bataille des Champs catalauniques au terme de laquelle Attila rebroussa chemin, vaincu par saint Loup, évêque de Troyes depuis 426.

Les Normands incendient la ville en 892 comme nombre d'autres villes.

Au haut Moyen Âge, la ville fût le chef-lieu d'un comté qui se fondit dans le Comté de Champagne.

Au XIIIe siècle, Troyes est la troisième cité en Europe. C'est en effet à cette époque (XIIe siècle et XIIIe siècle), sous l'autorité des Comtes de Champagne, rois de Navarre dont Henri 1er le Libéral. En effet, c'était un carrefour important pour les commerçants itinérants, qui se regroupaient dans ce qui s'appelait les Foires de Champagne. Ces foires représentaient des lieux économiques majeurs pour l'époque.Elles sont au nombre de deux par an : l'une chaude, à la Saint Jean (24 juin), l'autre froide, à la Saint Rémi (1er octobre). Elles existent toujours mais ont davantage la forme d'une exposition et ont perdu en importance.

Un incendie ravage la ville en 1188, détruisant une grande partie de Troyes.

En 1284, la Champagne devient part entière du Royaume de France avec Troyes et la Navarre. Le 21 mai 1420, ce dernier devient propriété d'Henri V, roi d'Angleterre par le Traité de Troyes signé avec Charles VI. La fille de ce dernier, Catherine de Valois épousera le premier. La cité est libérée sans aucun combat par Jeanne d'Arc le 9 juillet 1429 sur le chemin vers ReimsCharles VII sera sacré.

La Renaissance apportera une période de prospérité. La ville est un haut lieu des Arts avec des sculpteurs et des maîtres verriers. Ces derniers feront de Troyes une "ville sainte du vitrail".

De nouveau, le 24 mai 1524, Troyes est ravagé par un incendie dans le quartier "haut" de la ville: le "grand feu". Les maison à colombage, faites de poutres de bois et de torchis (terre et paille), constituent en effet la plupart des habitations du centre-ville à l'époque et constituent un excellent combustible. La construction locale changera considérablement avec la construction de murs de pierre entres les nouvelles maisons. Ces dernières ressemble pourtant beaucoup aux précédentes avec leurs colombages et sont celles visibles aujourd'hui.

À partir de 1505, la ville et la région alentour entament une période qui durera jusqu'au XXe siècle de bonneterie. En effet, au XVIIIe siècle, la première manufacture de bas en tricot s'installe à Troyes offrant de nombreux emplois. Elle devient la capitale de la bonneterie. Cette industrie florissante constituera une part importante de la région jusqu'au XXe siècle. En effet, à partir des années 1970 la région subit la concurrence étrangère dans le domaine du textile. De nombreux emplois seront alors supprimés avec la fermeture des usines.

Dans les années 1760, Troyes accueille un écolier célèbre, originaire d'Arcis-sur-Aube, à une vingtaine de kilomètres en direction de Châlons-en-Champagne : le futur conventionnel DANTON. Sous la Révolution, c'est lui qui donnera l'ordre de remettre à la commune les bibliothèques saisies dans les couvents du département, décision à l'origine de la création de l'actuelle bibliothèque municipale de Troyes. Cette inestimable collection de manuscrits médiévaux, incunables et éditions anciennes rares est aujourd'hui exposée dans l'actuelle médiathèque de la ville.

En 1805, la ville connait un hôte de marque en la personne de Napoléon Ier. Il effectuera un second passage en 1814.

Le XIXe siècle sera pour la ville une période de développement important notament grâce à la production de la bonneterie qui s'industrialise.

La ville traverse la Première Guerre mondiale. Elle est occupé par les troupes allemandes à partir de 1940 et sera libéré par les forces alliés du général PATTON le 25 août 1944.

Note étymologique

La forme TROYES avec un -S final locatif est issu du noms des Gaulois TRICA-SSES. On peut s'étonner de cette évolution phonétique mais elle est assurée par d'autres exemples vivants du vocabulaire : BROYE-R vient du germanique BRICA-N "break" en anglais. NOYE-R vient du latin NECA-RE "tuer". PLOYE-R vient de PLICA-RE "plier". La seule alternance qu'on trouve est celle de I et de E. Cette régularité phonétique relative permet ainsi également de reconstruire la forme originale de certaines localités dont on ne possède aucune trace ancienne par ailleurs. Un paramètre important reste cependant la géographie du nom car globalement chaque région de France et donc de Gaule à eu un traitement particulier.

Héraldique

  • D'azur à la bande d'argent côtoyée de deux doubles cotices potencées et contre-potencées d'or de treize pièces (de Champagne), au chef aussi d'azur chargé de trois fleurs de lis d'or (de France moderne). [1]
Pictos recherche.png Article détaillé : Voir la page du blason de Troyes ...

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Aube
  • Arrondissement - 1801-2024 : Troyes
  • Canton - 1801-1973 : Troyes-1 & Troyes-2 & Troyes-3 --> 1973- 2015 : Troyes-1 & Troyes-2 & Troyes-3 & Troyes-4 & Troyes-5 & Troyes-6 & Troyes-7 --> 2015-2024 : Troyes-1 & Troyes-2 & Troyes-3 & Troyes-4 & Troyes-5
  • Commune - 1801-2024 : Troyes

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :
  • Troyes absorbe, entre 1795 et 1800, l'ancienne commune Croncels-Saint-Gilles, puis absorbe, en 1856, l'ancienne commune Saint-Martin.

Jumelage

Troyes est jumelée avec :

  • Tournai (Belgique). Serment de jumelage du 4 novembre 1951.
  • Darmstadt (Allemagne). Serment de jumelage du 28 juin 1958.
  • Alkmaar (Pays-Bas). Serment de jumelage du 28 juin 1958.
  • Zielona Góra (Pologne). Serment de jumelage du 6 juin 1970.
  • Chesterfield (Royaume-Uni). Serment de jumelage du 28 avril 1973.
  • Brescia (Italie). Serment de jumelage du 10 juin 2016. [2]

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul

Vue sur la façade
Photo J-P GALICHON


Autres édifices religieux

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la page dédiée aux édifices religieux ...


L’hôtel Dieu

Apothicairerie

La principale richesse de cette apothicairerie est de posséder 319 boîtes en bois réparties sur les six rayonnages supérieurs. Ces boîtes sont classées aux Monuments Historiques depuis 1958 [3]. 261 boîtes parallélépipédiques ou silènes sont peintes de couleurs vives avec un cartouche annonçant le produit contenu. La particularité de ces cartouches est qu’ils sont la reproduction en couleurs des planches issues de l’ « HISTOIRE GENERALE DES DROGUES » de Pierre Pomet éditée en 1695. Les 58 autres boîtes datant du XVIe siècle sont cylindriques et ont été repeintes au goût du XVIIIe siècle pour figurer dans cette apothicairerie refaite en 1720.

A peu près 240 pièces de faïence pour la plupart du XVIIIe siècle ornent les étagères . On peut admirer de nombreux pots canons, des albarellis (dont un albarello hispano mauresque du XVIe siècle), des piluliers, des bouteilles, des chevrettes et en particulier deux rares chevrettes de Nevers du XVIIe siècle au décor dit « à la bougie ».

Bâtiment

Vue de l'hôtel Dieu derrière sa grille
Photo J-P GALICHON


Hôtel du Petit Louvre

Vue côté tour
Photo J-P GALICHON


Adossée au premier rempart de l'ancienne cité, près de la porte sud, cette ancienne maison de chanoines date du XIIIe siècle.
La tourelle, reconstruite en 1989 lors de la réhabilitation du bâtiment, repose sur les derniers vestiges du premier rempart de Troyes, que l’on peut apercevoir à droite.
Au pied de la tour la maison des Trois-Pierres date de 1753, elle a servi de boutique de cordonnier.


Musée d'Art moderne de Troyes


Le musée a été créé en 1982 à la suite de la donation, en 1976, de nombreuses œuvres à la ville de Troyes par les grands collectionneurs et mécènes Pierre et Denise Lévy, industriels troyens du textile.

Inauguré en 1982 par le président de la République François Mitterrand, le musée est situé depuis cette date dans l'ancien palais épiscopal de Troyes des XVIe et XVIIe siècles.

Repère géographique.png Repères géographiques

Troyes est situé sur la Seine.

« La cité en forme de bouchon de champagne » (vu du ciel, c'est frappant, avec arbres et canaux dessinant ledit « bouchon » autour des 53 hectares du cœur historique), « le plus bel ensemble citadin médiéval de France ». À cela près, et c'est le secret de Polichinelle des archéologues, que « les maisons Moyen Âge » troyennes sont « quasiment toutes de style Renaissance ». Après l'incendie général de 1524, il s'en fallut d'un cheveu qu'il ne se répétât en 1985, les habitants rebâtirent leurs demeures « en style d'avant », à l'identique dirait-on de nos jours.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 26 751 24 061 27 196 25 078 23 740 25 563 25 469 25 702 27 376 33 071
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 34 613 35 678 38 113 41 275 46 067 46 972 50 330 52 998 53 146 53 447
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 55 486 55 215 58 321 58 804 57 961 58 805 58 819 67 406 74 898 72 165
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 63 579 59 255 60 958 61 344 60 013 60 640 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2020.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cartes postales

Photos

Familles notables.png Notables

Les préfets

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste ...

Les maires

Pictos recherche.png Article détaillé : Maires avant la Révolution
Prénom(s) NOM Mandat Observations
Nicolas Jacques CAMUSAT de BELOMBRE 23 janvier 1790 -  
Pierre Nicolas PERRIN 5 juillet 1790 -  
Joseph Maurice LALOBE 21 novembre 1791 -  
Zacharie JACQUET 8-16 décembre 1792 -  
Francois Victor GACHEZ 24 octobre 1793 -  
Louis MIGNOT 8 août 1794 -  
- 11 novembre 1795 - 29 mars 1800 Administration par 10 membres dont un président  
Jacques BABEAU 11 novembre 1795 -  
LEFEVRE 14 avril 1796 -  
Jean Francois DEBILLY 30 mars 1797 -  
Pierre TRUELLE RAMBOURGT 6 octobre 1797 -  
Philippe César BOUROTTE 4 janvier 1798 -  
Pierre Louis SISSOUS 23 mai 1798 -  
RAMONET 12 décembre 1798 -  
Jean Baptiste DORGEMONT 16 décembre 1798 -  
Joseph GEOFFROY-GENY 13 février 1799 -  
Jean Francois DEBILLY 20 avril 1799 -  
Jean Francois DEBILLY 30 mars 1800 -  
Jean Francois BERTHELIN-FROMAGEOT 17 juillet 1800 -  
Victor PAILLOT de LOYNES 25 novembre 1800 -  
Louis Joseph BOURGOIN 8 juillet 1803 -  
Nicolas PIOT de COURCELLES 29 octobre 1809 -  
Charles Jacques de FADATE de SAINT GEORGES 4 mars 1816 -  
Etienne GAUDINOT-GERARD 27 décembre 1826 -  
Nicolas Jean-Baptiste VERNIER-GUÉRARD août 1830 - novembre 1830 Né en 1769 - Avocat puis juge au tribunal civil de Troyes - Chevalier de la Légion d'honneur en 1831 - Député (1820-1823) et (1832-1837)[5] - Conseiller général du canton de Bouilly (1833-1845) - Décédé en 1849  
Etienne VAUTHIER 15 février 1835 -  
Claude FERRAND-LAMOTTE 24 juillet 1837 - Industriel en papeterie -  
Etienne VAUTHIER 27 juin 1840 -  
Claude FERRAND-LAMOTTE 29 août 1848 - Le même - Conseiller général du canton de Troyes-3 de 1848 à 1867  
Louis Félix PARIGOT 24 juillet 1852 -  
Jean-Baptiste Prosper Désiré ARGENCE 19 février 1859 - Né en 1812 - Avocat - Conseiller général du canton d'Aix-en-Othe (1855-1864 et 1865-1871) - Officier de la Légion d'honneur en 1867 - Député (1869-1870)[6] - Décédé en 1889 - Inhumé au cimetière municipal de la Haute Charme [7]  
Louis Félix PARIGOT 8 septembre 1870 -  
Louis Alban HENRY 29 mai 1871 - 1874 Né en 1819 - Notaire ici - Conseiller général du canton des Riceys (1871-1877) et vice-président du Conseil général - Décédé en 1877  
Arthur Camille PIERRET 17 mai 1875 -  
Stanislas BALTET 9 février 1881 -  
Edmond PIGEON 14 mai 1882 -  
Jean Marie Arsène DESMARCHE 18 mai 1884 -  
Louis Joseph MONY 4 juillet 1886 -  
Eugène COLLOT (-CHAMBELLAN) 31 décembre 1886 -  
Eugène Clément Pierre BOULLIER 3 juin 1887 - 1892 Né à Môlay (89) le 01/09/1826 [8]  
Edmond DELAUNAY 15 mai 1892 -  
Louis Loseph MONY 17 mai 1896 -  
Charles LAMBLIN (-ARMANT) 20 mai 1900 -  
Louis Joseph MONY 15 mai 1904 -  
Charles LAMBLIN (-ARMANT) 17 mai 1908 -  
- 19 mai 1911 - 17 juillet 1911 Délégation municipale nommée par le préfet avec un président  
Louis BERGER 19 mai 1911 -  
Charles DUPRETZ 27 juin 1911 -  
Lucien VARIOT 22 juillet 1911 -  
Georges DESCUSSES 19 mai 1912 -  
Emile RICHÉ 12 juillet 1912 -  
Armand Célestin MICHEL 9 janvier 1914 -  
Emile Charles CLÉVY
Extrait Almanach Libération Champagne 1947 CLEVY Emile.jpg
10 décembre 1919 - Fils de Louis Jules dit Jules, manouvrier, et de Marie Louise dite Amélie DUPLESSIS, il est né à Ruvigny (10) le 19/09/1867 - Il est décédé à Troyes le 14/04/1940  
Armand PRIVÉ 15 mai 1929 -  
René Guillaume PLARD
Extrait Almanach Libération Champagne 1947 PLARD René.jpg
17 mai 1935 - Fils de Rémy, plâtrier, et de Claudine BLONDEAU, il est né le 23/12/1888 à Nevers (58) - Il est décédé à Troyes le 22/09/1946  
René DOUET 18 juillet 1940 - 1944 Né à Sergines (89) le 29/09/1885 - Carrière professionnelle dans la SNCF - Ensuite maire de Villeneuve-la-Guyard (89) de 1959 à 1971 - Décédé dans cette commune le 28/08/1973 à l'âge de 87 ans [9]  
Fernand GIROUX
10387 - Troyes - Maire - Fernand GIROUX - Est éclair 14.12.1945.jpg
04/09/1944 -  
Henri TERRÉ
10387 - Troyes - Maire - Henri TERRE - Est éclair 14.10.1947.jpg
26/10/1947 - 28/04/1972 Né le 16/02/1900 à Paris - Négociant - Conseiller général du canton de Troyes-3 (1949-1967) et Président du Conseil général (1949-1967) - Député (1958-1967) [10] - Sénateur (1968-1978) [11]
Décédé à Troyes le 13/10/1978 [12]  
Robert GALLEY
10387 - Troyes - Maire - Robert GALLEY - Est éclair 09.05.1972.jpg
08/05/1972 - 1995 Réélu le 20/03/1977, en 1983 et 1989 - Né en 1921 - Ingénieur - Ministre (1968-1981) - Conseiller général du canton des Riceys (1970-1988) - Décédé en 2012  
François BAROIN 25/06/1995 - (2026) Réélu le 18/03/2001, le 16/03/2008, en 2014 et le 25/05/2020 pour un 5e mandat
10387 - Troyes - Trombinoscope élus C.M. Troyes - Mandature 2020-2026.jpg  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
Louis Alban HENRY vers 1871 - Né en 1819 - Maire ici et conseiller général du canton des Riceys - Décédé en 1877  
- -  
Jacques BRACHIN - Décédé à Troyes le 11/11/1970 à l'âge de 60 ans  
Jean MAYER
10387 - Troyes - Les notaires - Jean MAYER.jpg
1933 - 1977 Auparavant notaire à Laines-aux-Bois (10) - Retraité en juillet 1977 [13]  
Jean LEROY 10/10/1945 - 1980 Retraité en juillet 1980 [14]  
Jean-Pierre PAUPE
10387 - Troyes - Les notaires - Jean-Pierre PAUPE.jpg
1977 - Successeur de Maître Jean MAYER [13]  
Bernard BARBIER
10387 - Troyes - Les notaires - Bernard BARBIER.jpg
1980 - Successeur de Maître Jean LEROY [14]  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

Naissances de :

  • Pierre de BÉRULLE, le 4 février 1575, au château de Sérilly. Cardinal, fondateur des Oratoriens. Décédé à Paris le 2 octobre 1629
  • Soeur Marguerite BOURGEOYS.jpg Marguerite BOURGEOYS, le 17/04/1620. Religieuse, amie de Jeanne MANCE, fondatrice de la congrégation de Notre-Dame de Montréal (Canada) où elle est décédée le 12/01/1700. Déclarée vénérable le 07/12/1878 et proclamée bienheureuse le 12/11/1950. Canonisée par le pape Jean-Paul II le 31/10/1982 [15]
  • Pierre de LARIVEY, le 20 juillet 1541. Mort le 12 février 1619) était un écrivain, traducteur et dramaturge français du xvie siècle. Italien d'origine, mais né à Troyes, a publié six comédies en 1579 et trois autres en 1611. Toutes sont en prose et traduites d'originaux italiens. Mais l'auteur a transposé fort habilement le langage, les mœurs, les personnages et l'intrigue, pour adapter son œuvre au goût de son temps et de son pays. Son style est excellent, net, vif, aisé, plein de verve comique. Molière a beaucoup lu Larivey et lui doit plusieurs inventions plaisantes (par exemple dans l'Avare), Regnard aussi l'a mis à profit (dans le Retour imprévu).
  • Didier Jean-Michel BIENAIMÉ, le 9 juin 1961. Acteur. Décédé à Laguépie (Tarn-et-Garonne) le 7 août 2004
  • Jean-Marie BIGARD, le 17 mai 1954. Comédien, humoriste
  • Joseph Charles CAUNOY, le 19/07/1815. Sculpteur. Décédé en 1878 [16]
  • Émile COUÉ de la CHATAIGNERAIE, le 26 février 1857. Pharmacien, créateur de la méthode Coué. Décédé à Nancy (Meurthe-et-Moselle) le 2 juillet 1926
  • Cendrine DOMINGUEZ, le 14 décembre 1962. Animatrice télé-radio
  • François GIRARDON, le 10 mars 1628. Sculpteur. Décédé à Paris le 1er septembre 1715
  • Pierre Jean GROSLEY, le 22/11/1718 (Paroisse Sainte-Madeleine). Avocat, littérateur et historien. Décédé le 04/11/1785.
  • Édouard HERRIOT , le 7 juillet 1882. Homme politique (maire de Lyon), écrivain, auteur de l'expression Français moyen. Décédé à Saint-Genis-Laval (Rhône) le 26 mars 1957
  • Pauline LEFEBVRE, le 21 mars 1981. Animatrice télé puis présentatrice météo
  • Eustache LE NOBLE, en 1643. Poète, historien et juriste, auteur de 19 volumes. Décédé le le 31/01/1711 à Paris
  • Louis Maximilien Albert MÉRAT dit Albert MÉRAT, le 23/03/1840. Poète parnassien. Bibliothécaire au Sénat. Chevalier de la Légion d'Honneur. Décédé le 16/01/1909 dans le 14e arrondissement de Paris
  • Philibert ORRY, Contrôleur Général des Finances
  • 10387 - Troyes - Louis POTERAT.jpg Louis POTERAT, le 2 juin 1901. Parolier, scénariste et auteur d'opérettes. Décédé à Genève (Suisse) le 6 janvier 1982 [17]
  • Jean Laurent Gustave PRÉVOST, dit « Jean-Laurent PRÉVOST », le 11/10/1904. Fils de Nicolas Jules Gustave et de Marthe Marie Julie FAVIER. Professeur de lettres et écrivain [18] . Ses œuvres : « Le prêtre, ce héros de roman de Claudel à Cesbron » paru en 1952, « Poèmes pour Eurydice », recueil de poésies paru en 1966... . Décédé le 15/11/1978 à Châlons-sur-Marne (51) - Inhumé à Nuisement (10) où sa mère s'était retirée [19] .
  • Joseph Marie Gustave ROSEROT dit Joseph ROSEROT de MELIN, le 27/04/1879. Fils de Alphonse Marie Joseph, avocat, et de Victorine Marie Joséphine Valentine LAPÉROUSE. Ecclésiastique, docteur-ès-lettres, historien. Décédé à Troyes le 05/05/1968 [21]
  • Jacques SICLIER, le 27 mars 1927. Journaliste écrivain historien
  • Pierre Charles SIMART, le 28/06/1806. Fils de Antoine, menuisier, et de Catherine LOISEAU. Statuaire. Exécuta entre autres, les bas-reliefs du tombeau de Napoléon. Décédé le 27/05/1857 dans l'ancien 11e arrondissement de Paris [22]
  • Yannick STOPYRA, le 9 janvier 1961. Footballeur
  • Thibaud de CHAMPAGNE (Thibaud IV le Chansonnier), le 30 mai 1201. Roi de Navarre de 1234 à 1253 sous le nom de Thibaud Ier. Décédé à Pampelune (Espagne) le 14 juillet 1253
  • Pauline Marie Mathilde THOMAS, dite Mathilde THOMAS-SOYER, le 19/08/1958. Sculptrice [23]
  • Urbain IV, en 1195. Pape. Décédé à Pérouse (Italie) le 2 octobre 1264
  • Jules Edouard VALTAT, le 06/081838. Sculpteur. Décédé à Paris en 1871 [24]

Décès de :

  • 10387 - Troyes - Charles FAVET.jpg Marie Charles Louis FAVET dit Charles FAVET, le 17/07/1982. Né le 30/06/1899 à Reims (51). Graveur sur bois, dessinateur, créateur de plus de 500 ex-libris [25]
  • Robert GALLEY, le 8 juin 2012. Résistant, homme politique plusieurs fois ministre. Né à Paris le 11 janvier 1921
  • Lucien PETIT-BRETON, le 20 décembre 1917. Coureur cycliste vainqueur des tours de France 1907 et 1908 (1er coureur à l'avoir remporté 2 fois). Né à Plessé (Loire-Atlantique) le 18 octobre 1882

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30 - 12h 8h30 - 12h 8h30 - 12h 8h30 - 12h 8h30 - 12h - -
Après-midi 13h - 17h 13h - 17h 13h - 17h 13h - 17h 13h - 17h - -
10387 - Troyes Hôtel de Ville.JPG

Hôtel de Ville
Adresse : Place Alexandre Israël - BP 767 - 10026 TROYES

Tél : 03 25 42 33 33 - Fax : 03 25 73 47 43

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public & Mairie (Mars 2017)

  • Mairies annexes : Maison de quartier des Marots, Espace de la porte Saint-Jacques, Maison de quartier des Chartreux et Espace Sénardes.

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Troyes et ses environs
  Troyes de A à Z
  Les Églises de Troyes
  Troyes et l'Aube - Insolites et méconnus

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

  • Histoire de la Poste à Troyes :
De 1576 à la Révolution (Article du Journal L'Est éclair du 12/03/1980 sur le site des A.D. 10)
De la Révolution à 1918 (Article du Journal L'Est éclair du 13/03/1980 sur le site des A.D. 10)
De 1918 à nos jours (Article du Journal L'Est éclair du 14/03/1980 sur le site des A.D. 10)
  • Folklore de Champagne :
N°94 - Le langage troyen du XVIIIe (Pdf sur le site « Folklore de Champagne »)
N°118 - Troyes, le cadran solaire de l’Hôtel-Dieu, Chaource, un site potier du XVIe (Pdf sur le site « Folklore de Champagne »)
N°125 - Les épis de faîtage, collection musées de Troyes. La Seigneurie de Palis (Pdf sur le site « Folklore de Champagne »)
N°133-134 - Les pauvres à Troyes 1630-1789 (Pdf sur le site « Folklore de Champagne »)
N°135 - Les sociétés de photographes Troyes 1896-1914. Châlons au fil de l’eau Mau et Nau (Pdf sur le site « Folklore de Champagne »)
  • Croncels mon village... :
Souvenirs des années « trente » (1) (Article du Journal L'Est éclair du 08/01/1982 sur le site des A.D. 10)
Souvenirs des années « trente » (2) (Article du Journal L'Est éclair du 11/01/1982 sur le site des A.D. 10)
Souvenirs des années « trente » (3) (Article du Journal L'Est éclair du 12/01/1982 sur le site des A.D. 10)
Souvenirs des années « trente » (4) (Article du Journal L'Est éclair du 13/01/1982 sur le site des A.D. 10)

Référence.png Notes et références

  1. L'armorial des villes et des villages de France
  2. Nos villes jumelles - Historique des jumelages sur le site officiel de Troyes
  3. Fiche Mérimée - Hôtel-Dieu
  4. Fiche Mérimée - Théâtre
  5. Assemblée nationale
  6. Assemblée nationale
  7. Source : Article Journal L'Est éclair du 27/10/1976 sur le site des A.D. 10
  8. Carrière d'Eugène BOULLIER → Article Journal L'Est éclair du 29/03/1976 sur le site des A.D. 10
  9. Source : Article Journal L'Est éclair du 30/08/1973 sur le site des A.D. 10
  10. Assemblée nationale
  11. Sénat
  12. Sources : Articles journaux L'Est éclair des 14 et 15/10/1978 et 19/10/1978 sur le site des A.D. 10
  13. 13,0 et 13,1 Source : Article Journal L'Est éclair du 01/07/1977 sur le site des A.D. 10
  14. 14,0 et 14,1 Source : Article Journal L'Est éclair du 02/07/1980 sur le site des A.D. 10
  15. Sources : Articles journaux L'Est éclair des 23/07/1982, 26/07/1982, 27/07/1982 et 28/07/1982 sur le site des A.D. 10
  16. Source : Article Journal L'Est éclair du 09/09/1982 sur le site des A.D. 10
  17. Source : Article Journal L'Est éclair du 08/01/1982 sur le site des A.D. 10
  18. Jean-Laurent PRÉVOST sur le site de l' « Académie française 175
  19. Source : Article Journal L'Est éclair du 21/11/1978 sur le site des A.D. 10
  20. Sources : Articles journaux L'Est éclair des 10/03/1982 et 12/03/1982 sur le site des A.D. 10
  21. Monseigneur Joseph Roserot de Melin (1879-1968) Note biographique sur le site « Persée »
  22. Source : Article Journal L'Est éclair du 08/09/1982 sur le site des A.D. 10
  23. Source : Article Journal L'Est éclair du 09/09/1982 sur le site des A.D. 10
  24. Source : Article Journal L'Est éclair du 09/09/1982 sur le site des A.D. 10
  25. Sources : Articles journaux L'Est éclair des 19/07/1982 et 22/07/1982 sur le site des A.D. 10


^ Sommaire


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.