10076 - Champignol-lez-Mondeville

De Geneawiki
Aller à la navigation Aller à la recherche

Retour

Champignol-lez-Mondeville
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 10 - Blason - Aube.png    Aube
Métropole
Canton Blason de Bar-sur-Aube   10-03   Bar-sur-Aube

Blason de Bar-sur-Aube   10-03   Bar-sur-Aube (Ancien canton)

Code INSEE 10076
Code postal 10200
Population 257 habitants (2020)
Nom des habitants Champignolais, Champignolaises
Superficie 4 417 hectares
Densité 5.82 hab./km²
Altitude Mini: 226 m
Point culminant 372 m
Coordonnées
géographiques
48.138889° / 4.675556° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
-
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


Histoire.png Histoire de la commune

  • Le lieu connaît déjà une activité humaine à l'époque gallo-romaine (d'où son toponyme).
  • À la fin du XIe siècle ou au début du XIIe, un domaine ou hameau existe déjà. Il appartient aux seigneurs de Vignory, Jaucourt, Champignol et Mondeville. Ceux-ci cèdent leurs terres, aux moines de l'abbaye de Clairvaux, au milieu du XIIe siècle. Les religieux y exploitent des vignes et leur vin est vendu sur les foires de Bar-sur-Aube.
Forte de son succès, l'abbaye édifie alors une maison seigneuriale dans le village, comprenant quatre granges, des moulins à vent sur les hauteurs et un moulin hydraulique dans la cité. Au XIIIe siècle, elle construit aussi une halle et des pressoirs, afin de mettre en valeur sa production, mais surtout de la contrôler. Puis la maison seigneuriale est complétée d'une tour-prison.
  • En 1331, la cité s'est développée au point de compter déjà 1850 habitants[1].
Outre les vignobles, c'est une immense forêt qui s'épanouit alentour. Les Champignolais l'exploitent utilement et deviennent fournisseurs de la plupart des cercles et tonneaux en bois pour les viticulteurs de toute la vallée.
  • En 1810, le village est hissé officiellement au rang de bourg. Il obtient le droit d'organiser deux foires par an (le 1er mars et le 15 septembre). En 1875, deux foires supplémentaires sont autorisées.
  • Depuis 2015, Champignol-les-Mondeville figure dans la "zone d'engagement"[2] du vignoble de Champagne inscrite au Patrimoine mondial, pour ses coteaux, ses maisons et caves.

Héraldique

Toponymie

Le toponyme vient du latin "campania", signifiant une grande étendue de plaines, mot latin qui a aussi donné campagne et Chamapagne.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2024 : Aube
  • Arrondissement - 1801-2024 : Bar-sur-Aube
  • Canton - 1801-2024 : Bar-sur-Aube
  • Commune - 1801-1919 : Champignolles; Champignol --> 1919-2024 : Champignol-lez-Mondeville

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint-Laurent

Façade Est - Photo C. PIEMINOT
Portail - Photo C. PIEMINOT depuis l'Est


Du XVIIIe siècle.

  • Auparavant existait un autre sanctuaire, son chœur relevant de l'abbaye (qui en était décimateur), et sa nef entretenue par les villageois.
  • Mais en 1756, les Champignolais décident de reconstruire la nef et vendent un quart de leurs réserves de bois pour le financement. Les plans sont commandés à l'architecte François MAUPÉRIN (de Chaumont), sous la supervision des moines, et les travaux sont confiés en 1764 à l'entreprise AUBERT (de Clairvaux).
L'édifice n'est pas orienté.
  • En 1765, le serrurier LESEURRE réalise un banc de communion et une poutre de gloire, en fer forgé. Quatre ans plus tard, se sont les autels et la chaire qui sont livrés, suite à leur réalisation par le sculpteur JAYET.
  • Le 14 avril 1771 a lieu la bénédiction de l'église par Jean-Antoine de Nogent, vicaire général de l'évêque de Langres, en présence du curé PERNET et de JOUËT (doyen de Bar-sur-Aube).
  • En 1778, une grande croix de mission est réalisée et installée à l'extérieur, sur le côté du portail.


Chapelle Notre-Dame-de-l'Annonciation de Mondeville

Des XIIe et XIIIe siècles.

Pignon ouest et toiture sur sacristie ou appentis
Photo B.ohland
Chevet plat, non orienté
Photo B.ohland
  • La chapelle est le dernier vestige du hameau de Mondeville, dont la dernière maison a disparu en 1825.
Pourtant la localité est mentionnée dès 1121. Vingt-cinq ans plus tard, saint Bernard s'y arrête et guérit un infirme. En 1147, Mondeville est érigé au rang de paroisse, il lui faut donc un lieu de culte.
L'édifice primitif se limitait au chœur actuel et une seule travée pour la nef. Au XIIIe siècle il est agrandi par la construction de deux travées supplémentaires côté ouest, travées revoûtées à la fin de ce même siècle.
  • Au moment de la Révolution, la chapelle est vendue. Mais les habitants s'unissent pour la racheter au moyen d'une souscription.
Des travaux sont entrepris dès 1833 au niveau de la charpente.
  • Considérée comme « l'unique vestige claravalien de l'époque de saint Bernard »[3], la chapelle est inscrite aux Monumebnts historiques en 1927[4].
En 1983, sous l'impulsion de l'abbé ZELTZ, la municipalité et les paroissiens unisent leurs efforts pour entreprendre une restauration complète, tout en respectant l'architecture bernardine (chevet plat, pureté des lignes, voûtes sur croisées d'ogives).


Tour-prison de l'abbaye de Clairvaux

Façade Est de la tour, avec latrines en encorbellement Photo B.ohland
  • Une fois les terres et les droits seigneuriaux acquis, l'abbaye de Clairvaux commence à édifier sa maison seigneuriale entre 1220 et 1230. Située au centre du village actuel, elle comprenait un corps de logis, une grange[5], un four banal et un pressoir, ainsi qu'une écurie. Puis l'abbaye décide d'y rajouter une tour plus haute que la maison. Elle a peut-être servi de cachette à certains moments, mais a surtout servi de prison jusqu'au XVIIIe siècle.
Cette tour est le seul élément subsistant de la maison seigneuriale. Mais aussi, de toutes les dépendances seigneuriales de l'abbaye, la tour est la seule construction médiévale parvenue jusqu'à nous. Elle est inscrite aux Monuments historiques depuis 2010[6].
  • La tour, construite sur une base carrée de 7m de côté, atteint une hauteur de 10 mètres. Ses façades sont orientées en fonction des quatre points cardinaux.
L'élévation comprend trois niveaux :
- la cave voûtée, rajoutée au XVIIIe siècle
- le rez-de-chaussée, éclairé d'une baie étroite, et accessible par une porte avec arc surbaissé et système de condamnation.
- l'étage, muni de baies étroites dont certaines ont été obturées. Une porte latérale laisse supposer l'existence d'une escalier extérieur. Des latrines à encorbellement sur la façade Est ont traversé les siècles.


Mairie

Mairie Photo C. PIEMINOT
  • Particularité assez rare en France, cette mairie avait trois fonctions : mairie, lavoir / abreuvoir, et halle de foire.
Et à cela se rajoute une extension à l'arrière ayant servi de corps de garde et de salle de police.
  • La construction de cette mairie-lavoir a été décidée en 1832, dans le but de remplacer un ancien lavoir. Les devis et plans ont été proposés par l'architecte FAUCONNIER, de Bar-sur-Aube. La mise en œuvre a permis en partie le remploi des matériaux du lavoir précédent.
L'étage du bâtiment était réservé à la municipalité. Le rez-de-chaussée abritait un grand bassin aménagé en lavoir. Ce bassin était recouvert d'un platelage de bois pour permettre l'étalage de marchandises les jours de foire.
Devant l'édifice était installé un abreuvoir pour bétail et chevaux.


Lavoir

Lavoir situé Place du Général Leclerc
  • La population du bourg a fortement augmenté à la fin du XVIIIe siècle. Il est donc nécessaire de multiplier les points d'eau : de nouvelles sources sont captées, des bornes fontaines sont installées dans différents quartiers (elles vont servir jusqu'à l'installation de l'eau courante en 1895).
Le lavoir central ne suffit plus, deux autres vont être installés.
  • Ce lavoir, Place du Général Leclerc, est réalisé en 1834 par le même architecte que celui de la mairie-lavoir. Il y a d'ailleurs des similitudes dans son architecture, comme les larges baies en plein cintre encadrées de pierres de talle, corniches moulurées.
Devant le bâtiment, une fontaine abreuvoir complète l'installation.
  • C'est toujours le même architecte qui réalise deux ans plus tard un second lavoir, de même facture, dans un autre quartier de l'agglomération.


Repère géographique.png Repères géographiques

Le ban communal se compose de forêts et de vignobles et est situé sur les hauteurs de l'Aube.
Son sol argilo-calcaire présente certains atouts pour la viticulture, apportant notamment fraicheur et minéralité aux vins.
La commune est la plus élevée du département. Le vignoble est également le plus élevé de ceux concernés par l'AOC Champagne.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 735 967 1 074 1 124 1 185 1 268 1 338 1 325 1 331 1 227
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 273 1 224 1 107 1 062 1 015 989 935 907 774 760
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 671 588 540 460 523 511 457 398 393 333
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 331 288 305 335 325 291 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2020.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Antoine François BLANCHARD .... - An XI -  
Charles TAPREST An XII- 1806 -  
Claude RIEL 1806 - 1815 -  
Jacques TAPREST 1815 - 1819 -  
Nicolas BRAUX 1819 - 1826 -  
Jacques BERTHOLLE 1826 - 1830 -  
Henry GUYOT 1830 - 1835 -  
Joseph POINSOT 1835 - 1846 Né vers 1784 - Recensement population 1846  
Louis LE BŒUF 1847 - 1848 -  
LAURAIN POISSENOT 1848 - 1852 -  
Louis LE BŒUF 1852- 1870 -  
LAURAIN ROBLIN 1870 -  
Nicolas BRAUX 1870 - 1871 Maire provisoire  
Nicolas MATHIEU 1871 - 1876 -  
Nicolas Antoine MUSNIER 1876 - 1877 -  
LAURAIN POISSENOT 1878 - 1884 -  
Jean Pierre ROY MILLÉE 1884 - 1888 -  
Adrien MUSNIER 1888 - 1890 -  
Nicolas TOUSSAINT CANDAS 1891 - 1896 -  
Nicolas Joseph LAURAIN POINSOT 1896 - 1901 -  
Edmond Emile LAURAIN CHÂLON 1901 - 1904 -  
Théophile ANTOINE 1904 - 1913 -  
Auguste TOUSSAINT 1913 -  
Adolphe MILLON 1914 Président de la délégation provisoire  
Louis Alexandre RIBON 1914 - 1915 -  
Achille THOUVIGNON 1915 -  
Louis Alexandre RIBON 1915/.... -  
- - -  
- - -  
Théophile GÉRARD 1959 - 1965 Né le 25/03/1911 à Maizières-lès-Vic (57) - Décédé le 11/09/1970  
Victor BRAUX 1965 - 1975/.... Réélu en 1971  
- - -  
- - -  
André BINON 2001 - 2008 -  
Fabrice ANTOINE
10076 - Champignol-lez-Mondeville - Maire - Fabrice ANTOINE - 2020.jpg
2008 - (2026) Réélu en 2020 - Adjoints : Jean-Christophe JEANDON, Maria PERTEGA, Pascal FRICOT  
- - -  

Cf. : Direction des Archives et du patrimoine de l'Aube + Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Guillaume CHEREY - 1583 Chanoine de Langres (52) - Enuite curé de Bonnecourt (52) puis de Saint-Pierre de Langres (52) [7]  
- - -  
Claude MÉLIGNE 1695 - Natif de Chaumont (52) - Ex vicaire de Sarcicourt (52) de 1692 à 1695 [8]  
- - -  
PERNET 1771 - Est présent lors de la consécration de l'église  
- - -  
Simon BRELET ..../1836 - 1846/.... Né vers 1766 - Recensements population 1836, 1841 et 1846  
François MILLET ..../1851/.... Né vers 1812 - Recensement population 1851  
Joseph Cyrille FRANCOIS ..../1856 - 1866/.... Né vers 1797 - Recensements population 1856, 1861 et 1866  
Louis Charles HELIOT ..../1872 - 1876/.... Né vers 1825 à Estissac (10) - Recensements population 1872 et 1876  
Charles Louis CARSUGEAT ..../1881 - 1886/.... Né vers 1827 - Recensements population 1881 et 1886  
Eusèbe Stanislas COUTURIER ..../1896/.... Né vers 1855 - Recensement population 1896  
Paul BAILLY ..../1901 - 1931/.... Né le 13/05/1863 à Viviers (10) - Fils de Emile, vigneron, et de Maria Anaïse VALADE - Recensements population 1901, 1906, 1911, 1921, 1926 et 1931  
- - -  
Joseph François Marie ZELTZ
10076 - Champignol-lez-Mondeville - Cimetière - Tombe Curé Joseph ZELTZ - 2020 02.JPG
1968 - 1989 Dit Joseph - Né le 15/05/1924 à Troyes (10) - Auparavant curé de Laubressel (10) - Décédé le 26/02/1989 à Champignol-lez-Mondeville où il a était inhumé
10076 - Champignol-lez-Mondeville - Cimetière - Tombe Curé Joseph ZELTZ - 2020 01.JPG  
- -  

Cf. : Direction des Archives et du patrimoine de l'Aube

Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Charles Emile BRUILLON 06/08/1877 27/12/1966
Versailles (78)
Fils de Charles, vigneron, et de Augustine CRANCE
Chevalier de la Légion d'Honneur → Base Léonore - Dr 19800035/1485/72678 non communicable  
Nicolas Laurent CANDAT 05/12/1781 16/08/1824 Fils de Jacques, couvreur, et de Nicole MAITROT - Sergent de Chasseurs à Pied
Chevalier de l'Ordre Royal de la Légion d'Honneur le 21/02/1814 - → Base Léonore - Dr LH/417/76  
Louis Lucien FRICOT 30/11/1893 30/01/1961
Romilly-sur-Seine (10)
Fils de Emile Bernard, charpentier, et de Louise Catherine Clémence TAPREST - Soldat du Génie - Domicile à Saint-Just-Sauvage (51)
Chevalier de la Légion d'Honneur par Décret du 25/05/1960 → Base Léonore - Dr 19800035/427/57153  
Pierre RIEL Comte de BEURNONVILLE 10/05/1752 23/04/1821
Paris (75)
Fils de Pierre, charron, et de Jeanne LAURAIN
Grand'Croix de l'Ordre Royal de la Légion d'Honneur le 22/07/1914 → Base Léonore - Dr LH/2327/66  

Source : Base de données Léonore

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

  • Naissance de :
10076 - Champignol-lez-Mondeville - Pierre RIEL.jpg
Sa biographie détaillée

Pierre Riel, le 10/05/1752. Fils de Pierre, charron, et de Jeanne LAURAIN.
Général français de la Révolution et de l’Empire. Maréchal de France le 03/07/1816, puis Marquis le 31 juillet 1817 et Chevalier de l'ordre du Saint-Esprit le 30 septembre 1820.
En hommage à l'ensemble de ses nombreuses réussites, sa commune natale lui offrit le pâtis de Beurnonville, nom qu’il attachera aussitôt au sien.
Il décéda à Paris le 23/04/1821 [9] [10] [11].
Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise.
Son nom figure sur la face nord de l'Arc de Triomphe.

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts aux guerres


Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste ...

... dont celle des Tombes de Guerre du Commonwealth


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 08h00 - 12h00 - - 08h00 - 12h00 - - -
Après-midi - 14h00 - 18h00 13h30 - 16h30 13h30 - 17h30 - - -
10076 - Champignol-lez-Mondeville - Mairie - 2020.JPG

Mairie
Adresse : Place de la Mairie - 10200 CHAMPIGNOL-LEZ-MONDEVILLE

Tél : - Fax : 03.25.27.42.11

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel de Champignol-lez-Mondeville

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Site officiel de Champignol-lez-Mondeville ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références