Utilisateur:Matthius

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lors de mes stages à Laval en 1996, j'ai appris à utiliser un Environnement de Développement Intégré de Développement Rapide d'Applications nommé Delphi. Cet outil surpassait les autres outils DRA. D'une part il utilisait des routines en assembleur. Cela permettait la rapidité du logiciel. D'autre part il était dès 1997 possible de créer des logiciels fiables grâce à Delphi 2. Les logiciels faits avec cet outil ont toujours été capables de puissance, de simplicité, d'efficacité, d'autonomie.

Mon grand frère a de son côté été récompensé pour avoir créé un logiciel avec cet outil. j'ai été régulièrement enthousiasmé par la puissance du partage de la communauté Delphi, par le partage de l'équipe Borland aussi. Par contre, j'ai toujours constaté une désinformation sur la puissance des composants. En effet, les entreprises où j'ai travaillé ont souvent cru que créer un composant faisait perdre du temps, alors que j'ai constaté l'inverse. Lorsque j'ai travaillé chez Mismo Informatique en 1999, les composants créés ont montré la puissance de la technologie des composants. Mais j'ai aussi constaté de nombreuses failles dans Windows.

Lorsque j'ai travaillé pour Microcelt en 2003, les gérants voulaient utiliser les composants pour se protéger de Cap Gemini. J'ai alors repris le travail d'un informaticien ne sachant pas surcharger les composants. La première partie du PGI commandé a été faite en 1 an. Nous étions 7. J'ai alors transformé un exemple de fiches en un composant pour fiches simples. Puis j'ai créé un composant intuitif de gestion de relations. Alors la deuxième partie de même ampleur a été faite en 6 mois. Nous étions 12. Seulement les embauches supplémentaires avaient été demandées par Cap Gemini.

Lorsque je travaille chez Microcelt je crée la généalogie de ma famille. J'utilise Ancestrologie pour la créer. Le logiciel était gratuit puis devint libre un cours moment, sous la licence GPL. J'ai téléchargé les sources du logiciel en GPL. Occupé à travailler, je continue à utiliser la version gratuite du logiciel jusqu'en 2010. La théorie des jeux était bien implantée au début du XXIe siècle. Ainsi il était tout à fait normal que les directeurs aillent d'une entreprise à l'autre, pour finir chez les concurrents. Ainsi le directeur d'un client venait de notre concurrent. Le projet que nous avions terminé fut refait en plus centralisé, en plus lent, en moins fiable, en plus complexe. J'ai donc vite compris que les entreprises de services allaient mener la France vers une déchéance.

Sachant que la technologie des composants était des plus pertinente, j'ai décidé, avec l'accord des deux gérants de Microcelt, de partager le savoir-faire créé chez Microcelt. Cela a donné en 2007 les savoirs-faire Extended et Man Frames. J'ai alors cherché à améliorer cet existant de plus en plus.

Je trouve alors par hasard l'outil libre Lazarus, grâce au site [1]. Delphi étant en perte de vitesse, je constate que l'outil libre Lazarus n'a rien à envier à Delphi. Il le surpasse notamment sur le multi-plateforme et le 64 bits. Je deviens écrivain public.

Je trouve alors la librairie semi-libre Léonardi, maintenant appelée W4 Express. Cette librairie me permet de décrire ce qu'est le Développement Très Rapide d'Applications. J'explique qu'il s'agit d'un moteur permettant de créer tout logiciel à partir de l'analyse, située dans des fichiers passifs lus par le moteur. Je travaille alors pour la CCI de Rennes et trouve le framework ATK Framework. Je crée une application PHP complète avec des composants ATK en 3 mois pour la CCI de Rennes. Ces composants sont alors partagés sur le site web d'ATK.

Je présente, grâce à Granit et Frédéric Lehobey, l'outil Lazarus. Puis je présente le Développement Très Rapide d'applications libre. Aucune SSII ne vient. Il y a par contre une entreprise de Développement Très Rapide d'Applications privative, mais surtout une commerçante en gestion.

Lors du Breizh Entropy Congress rennais, je fais connaître le Développement Très Rapide d'Applications libre. Je présente mon savoir-faire permettant de créer des interfaces avec exécutables binaires. Je mets en avant Léonardi, devenu W4 Express, mais aussi ATK Framework et Jelix JForms, surtout XML Frames.

Je publie alors en 2009 la première édition du livre Lazarus Free Pascal – Développement Rapide. J'y présente notamment le Développement Très Rapide d'Applications, mais aussi Zen GL et ExtPascal. Le livre est toujours d'actualité en 2015. Ainsi les Champs Libres rennais ont pu disposer en 2014 de 3 ou 4 jeux multi-plateformes pour 5000 €.

En 2009, je partage Freelogy, une migration non fonctionnelle d'Ancestrologie. Cette migration m'a permis de nettement améliorer le savoir-faire Extended. Je trouve ensuite un autre projet libre sous Delphi me permettant d'améliorer Man Frames, afin d'automatiser la création de bases de données.

Je découvre alors qu'un ingénieur généalogiste, nommé André Langlet, a repris le projet Ancestrologie depuis sa version libre. Je décide, avec lui, de publier son logiciel en libre. Nous sommes alors d'accord pour diffuser le logiciel en utilisant Lazarus. Je prépare de nouveaux composants, avec les améliorations d'André Langlet. En 2010, je diffuse au sein du forum Breizh Entropy Congress le Développement Très Rapide d'Applications. On m'y explique ce qui va m'arriver.

Puis je crée Ancestroweb. Cet outil permet de créer vite un site web statique généalogique, afin de diffuser sa généalogie sur des serveurs gratuits sans publicité.

À partir de l'année 2011, je migre Ancestromania vers Lazarus. Je deviens alors expert sur les migrations logicielles. Certains articles sont sur le site web www.developpez.com.

J'étudie aussi l'économie. Je m'intéresse à l'économie de travail, base de l'économie humaine. Je constate qu'il s'agit de créer des richesses et de favoriser l'association en société. Je trouve donc des raisons évidentes pour publier mes livres et continuer ma passion.

Je découvre alors l'histoire de Denis Papin, mais surtout celle de Lazare Carnot, qui me permet de comprendre pourquoi le logiciel Lazarus porte le nom de Lazare Carnot, qui a permis de continuer les découvertes de Blaise Pascal en France au XVIIIe siècle, en proposant la puissance de feu à Napoléon.

En 2015 les logiciels privatifs montrent de gros problèmes d'insécurité. Il est notamment impossible d'aider sur LinkedIn. Après la Chine, les entreprises d'édition logicielle occidentales migrent massivement vers Linux. Or Delphi n'est pas sur Linux. Alors mes composants Extended sont mondialement et beaucoup téléchargés pour migrer les outils Delphi vers Linux. L'INRIA de Rennes et Saint-Pétersburg s'intéressent aussi à cette problématique.