🍪
Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Ouvrir le menu principal

Modifications

42001 - Aboën

56 octets supprimés, 21 octobre 2012 à 11:23
aucun résumé de modification
<!-- Catégorie de la page, ne pas modifier -->
''[[Liste des communes de la Loire|Retour]]''
 {{Tableau commune fr|nomcommune= Aboën |blason=[[Fichier:{{Blason Aboën-42001.pngcommune fr J|150px]] <br> [[42001 - Blason - Aboën|Blason d'|Aboën]]}}
|Population=234
|DatePopulation= 1999
*Cité en [[1279]] "Guillelmus d'Aboen".
* La paroisse d'Aboën a été créée en [[1852]]. La commune a été érigée en [[1872]] par démembrement d'une partie du territoire de [[42169 - Périgneux|Périgneux]] ([[Canton de Saint-Just-Saint-Rambert |canton de Saint-Just-Saint-Rambert]]) à l'exception du Moulin d'Ecolèze et de la partie sud de Montcoudiol qui appartenaient à [[42262 - Saint-Maurice-en-Gourgois|Saint-Maurice-en-Gourgois]] et de la partie ouest de la Bruyère qui dépendait de [[42192 - Rozier-Côtes-d'Aurec|Rozier-Côtes-d'Aurec]].
* Outre des habitations isolées, la commune comprend le village et sept hameaux. D'après Dufour, deux sont cités au {{XIIIème XIIIe siècle}} (Soulacroux en [[1259]], Aboën en [[1279]]) , trois au {{XIVème siècle}} (le Montcel en [[1318]], Planchard en [[1333]], la Bruyère en [[1357]]) et deux au {{XVème XVe siècle}} (Aboënnet et le Breuil en [[1442]]) . Montcoudiol n'est pas cité : une de ses maisons porte la date 178 (?) .
* Louis MONTCOUDIOL installa l'industrie de l'armurerie dans le hameau homonyme en 1884 à l'âge de 25 ans. Cette activité artisanale, complémentaire de l'agriculture, connaît un développement rapide. Il crée sa première usine au Moulin Vincent. On dénombre 30 armuriers sur la commune en [[1886]] (8 au village, 7 à MONTCOUDIOL et à la Bruyère, 4 au Breuil, 4 à Planchard) et vers [[1906]] il y en a 77. L'armurerie resta florissante jusqu'à la dernière guerre puis déclina ensuite jusqu'à sa disparition totale.
64 026
modifications