Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le cérémonial du dîner du Roi

1 octet supprimé, 7 novembre 2010 à 17:42
m
Le petit-couvert
Pour lors le roi est servi à table par le grand-chambellan, et en son absence , par le premier gentilhomme de la chambre. Le mailre-d'hôtel précède le service à l'ordinaire, mais sans porter le bâton , qui est la marque de son office ; S. M. n'a pas son cadenas sur sa table , mais seulement une assiette avec un simple couvert enveloppé d'une serviette bàtonnée. C'est-là ce qui fait la différence du grand-couvert , comme la nef posée sur la propre table du roi , fait celle du grand cérémonial. Il sera parlé plus amplement de ce service au chapitre du gobrlet.
Le serdeau, ainsi qu'il a été dit, reçoit à tons les rep.19 du roi tous les plats de la desserte de la table de S. M. qui sont portés à l'office, ou salle des gentilshommes-servants, appelée le serdeau , où il leur sert ces plats , et à ceux qui mangent avec eux , ou qui ont ordinaire à la même table. Sous ce serdeau sont encore d'autres garçons qui servent à cet office. Les valets des gentilshommesservants gentilshommes servants y sout nourris de leur desserte.
Je suis littéralement ce qui est mentionné dans l'état de la France publié en 1789, pour ce qui concerne le cérémonial du [[Le cérémonial du lever du Roi.|lever]], du dîner et du [[Le cérémonial du coucher du Roi.|coucher]] du roi.
'''Source''' : ''Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France Par Nicolas Viton de Saint Allais''
64 019
modifications

Menu de navigation