Séville

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Séville (en espagnol : Sevilla) est une ville du Sud de l’Espagne, capitale de la province de Séville et de la communauté autonome d’Andalousie. Quatrième ville du pays, elle accueille une population de 690 566 habitants en janvier 2013.

Séville
Informations (Informaciones)
Pays (Pais) Drapeau Espagnol    Espagne
Région (Autonomia) Andalucia
Département (Provincia)
Canton (Comarca)
Code postal
(Código Postal)
Population (Poblacion) hab. ()
Nom des habitants
(Gentilicio)
690 566
Superficie hectares
Densité (Densidad) hab./km²
Altitude (Altitud) m
Point culminant
(Picos mas alto)
m
Coordonnées (long/lat)
Localisation (Localización)

Histoire.pngHistorique

  • Probablement fondée par les Ibères, Séville dont l'histoire est liée depuis des siècles à l'activité de son port fluvial fut ensuite une colonie grecque, phénicienne puis carthaginoise, avant d'être conquise par les Romains en 205 avant J.-C. après un long siège.
  • Séville est conquise par les Arabes en 712, elle dépend du califat de Cordoue jusqu'à la chute du califat en 1031. Puis, elle devient la capitale du royaume taïfa de Mohammed II al Motamid. Les Almoravides sont ensuite venus du Maghreb en Espagne à la demande du roi de Grenade qu'ils ont ensuite détrôné. Ils s'emparent de Séville en 1091. Puis, en 1147, les Almohades enlèvent aux Almoravides une partie de leur royaume, dont Séville et Cordoue. Séville devient la capitale espagnole du royaume almohade. Des monuments prestigieux y sont construits par les Almohades comme la grande mosquée dont il nous reste l'ancien minaret connu aujourd'hui sous le nom de Giralda.
  • Le 23 novembre 1248, saint Ferdinand III reprend la ville et y installe sa cour. Alphonse X le sage et Pierre 1er réorganisent l'Alcazar pour s'y installer.
  • 1649 : épidémie de peste de 1649 qui fut une véritable catastrophe démographique et à l'origine du déclin de la ville.
  • Durant la guerre civile d'Espagne de 1936 à 1939, Séville fut la première ville à tomber aux mains des rebelles dirigés par Queipo de l'Ano.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Palais de l'Alcazar

Photo J. GALICHON Palais de l'Alcazar

Plus vieille résidence royale d'Europe, le lieu a été construit sur un ancien site romain, il fut d'abord un palais arabe avant de devenir l'une des résidences des rois d'Espagne. L'architecture du lieu témoigne de l’évolution historique de la ville et réunit des styles allant de l’époque arabe jusqu’au XIXe siècle, en passant par le Mudéjar du bas Moyen-âge, la Renaissance ou le Baroque.

Le palais est indissociable de ses jardins (14 000 m²) où l'on peut admirer statues, arbres fruitiers, fleurs ou fontaines du parc. 


Cathédrale Notre-Dame du Siège de Séville

Photo J. GALICHON La cathédrale de Séville

Avec une superficie de 23 500m², la cathédrale de Séville est la cathédrale gothique la plus grande au monde.

Historique :

  • 1184-1198 : construction de la Grande mosquée de Séville et de son minaret. Certaines parties sont encore présentes dans la cour des orangers et dans les tiers inférieurs de la tour Giralda. Elle fut construite principalement en brique.
  • 1248 : Après la reconquête par le roi Ferdinand III de Castille, la mosquée est consacrée comme cathédrale.
  • 1434-1517 : Élévation de la cathédrale gothique. Construction principalement en pierre.
  • 1528-1621 : Ouvrages de style renaissance dans la Chapelle Royale, Sacristie principale, salle du Chapitre et annexes. Les corps supérieurs de la tour Giralda sont construits entre 1558-1568 par Hernan Ruiz. La tour devient clocher.
  • 1618-1756 : Baroque de la cathédrale et ajout de la Paroisse du Tabernacle et de deux chapelles plus petites du même coté.
  • 1825-1928 : Les derniers ouvrages importants sont réalisés dans la cathédrale et les trois portails principaux et l'angle sud-ouest du bâtiment sont achevés.
  • 1987 : La cathédrale de Séville est déclarée au patrimoine de l'Humanité par l'Unesco.

La cathédrale accueille la tombe de Christophe Colomb.


Plaza de España

Photo J. GALICHON La place d'Espagne

La place du conçue pour l'Exposition ibéro-américaine de 1929 par l'architecte Aníbal González. Ce dernier en initie la construction en 1914. González ayant présenté sa démission en 1926, la construction est reprise par Pedro Sánchez Núñez. Mille hommes ont participé à sa construction qui s'est terminée en 1928. C'est la construction la plus coûteuse de l'exposition. La place couvre une surface de 50 000 m², dont 19 000 m² pour le palais et 31 000 m² pour la place elle-même et les canaux.

Symbolisant, par sa forme (ovale), l'Espagne accueillant à bras ouverts ses anciennes colonies, elle regarde dans la direction du Guadalquivir, ce dernier représentant le chemin vers l'océan Atlantique et l'Amérique. Un canal parcourt l'arrondi de la place ainsi qu'une grande partie de son côté rectiligne, ne s'interrompant que pour laisser un accès au centre de la place et à la fontaine. Quatre ponts consacrés aux royaumes de Castille, d’Aragon, de Navarre et de León relient la place centrale et le palais, symbolisant l’unité politique de l’Espagne.

Casa de Pilatos

Photo J. GALICHON L'entrée de la Casa de Pilatos

La "Casa de Pilatos" est une grande demeure bourgeoise construite entre le XVe et le XVIe siècle, l'architecture est un beau mélange des styles mudéjar, gothiques et renaissance. Ce palais a appartenu à la famille andalouse, les Enriquez. Le nom du palais a été donné à un membre de cette famille en référence à Ponce Pilate, préfet romain de Judée.

Arènes de la Real Maestranza de Caballería

Photo J. GALICHON Les Arènes

Bâties entre le XVIIe et le XIXe siècles, elles sont la propriété de l'institution militaire laïque qui leur donne leur nom, la Real Maestranza de Caballería.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.