Réserve Générale d'Artillerie - 1914-1918

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Réserve Générale d'Artillerie (R.G.A)

Introduction

En 1914, toute l'Artillerie est répartie à priori entre les grandes unités (divisions, corps d'armée et une petite artillerie d'armée) et les places fortes. Aucune formation d'artillerie n'est directement aux ordres du GQG, ainsi privé d'un moyen important de faire sentir son action.

L'organisation de la R.G.A comprend 3 étapes[1] :

étape 1 : organisation de l'Artillerie Lourde à Grande Puissance, A.L.G.P

Le commandant en chef, le 14 octobre 1914, demande au ministre la mise sur pied de matériels très puissants. l'Artillerie Lourde à Grande Puissance(ALGP) est constituée progressivement au cours de l'année 1915, sous un commandement unique créé en juin 1915, mais ses formations sont encore réparties en groupements affectés aux Groupes d'Armées.

étape 2 : Organisation de la Réserve Générale d'Artillerie Lourde, R.G.A.L

La conception d'une Réserve générale d'Artillerie commence à se préciser à la suite de la bataille de la Somme, on aboutit ainsi à la création le 7 janvier 1917 de la Réserve Générale d'Artillerie Lourde (R.G.A.L) regroupant sous l'autorité d'un général (ayant rang de Corps d'Armée) toute l'artillerie non organique des grandes unités.

La RGAL fut organisé (instruction du 14 février 1917) en :
- un état major
- 1re Division : l'ancienne ALGP (70e à 77e RALGP et RALVF)
- 2e Division : 10 régiments d'artillerie à tracteurs (81e à 90e RALT)
- 3e Division : les canonniers marins
-des unités de services avec un centre à Mailly (service de réparation, de construction, service auto, unités d'instruction)

étape 3 : Organisation de la Réserve Générale d'Artillerie R.G.A

Suite à l'instruction en date du 26 janvier 1918, à l'ancienne RGAL venait s'ajouter :
- les régiments d'artillerie hippomobiles réservés, soit 30 régiments créés à la date du 1er mars 1918 avec les anciens 3e groupements des RALH, ces régiments de la série 300, sont rattachés à la 2e Division
- les unités d'artillerie à pied et d'artillerie de tranchée qui forment la 4e Division
L'ancienne appellation RGAL elle même disparait et prend le titre de Réserve Générale d'Artillerie (RGA)
Le 10 juin 1918, tous les régiments portés de 75, affectés jusque-là aux Corps d'Armée, sont rattachés à la RGA, dont ils constituent la 5e division.
Jusqu'à la fin de la campagne, l'organisation de la RGA restera à peu près la même. Une 6e Division est créée le 11 septembre 1918' avec les régiments hippomobiles enlevés à la 2e Division, et on envisageait de créer une 7e Division avec l'artillerie à chenilles (dite d'exploitation).
le 11 novembre 1918, la R.G.A comprenait :
-Etat-Major

1re Division : 70e à 78e Régiments d'ALGP et ALVF

71e RALGP
- 1 groupe de 240 TR à 3 batteries de 3 pièces
- 1 groupe de 240 TR à 2 batteries de 3 pièces
- 6 groupes de 240 tracteurs à 3 batteries de 3 pièces
73e RALGP
-11 groupes de mortiers de 270 de côte modèle 1889 à 2 batteries de 4 pièces
-1 groupe de 6 mortiers de 370 Filloux
-11e groupe de 293 "Danois" à 2 batteries de 3 pièces
74e RALGP: (dit "tous azimuts")
3 groupes (Ier,IIe,IIIe) de 19 cm modèle 1870/1893 monté sur affût-truck à 2 batteries de 4 pièces
1 groupe (IVe), composé de :
7e batterie, 2 canons de 19 cm sur affût-truck en Orient
8e batterie, 2 canons de 200 "Pérou" et 2 canons 16 cm modèle 1893
Ces deux batteries étaient indépendantes
1 groupe (Ve) de 240 modèle 1884 à 2 batteries de 4 pièces
1 groupe (VIe) de 240 modèle 1893-1896 M "Colonies" à 2 batteries de 4 pièces
75e à 78e RALVF
Ce sont les régiments d'Artillerie Lourde sur Voies Ferrées (ALVF)

2e Division

20 régiments d'artillerie lourde à tracteurs se composent de :
10 régiments longs à 6 groupes de 2 batteries de 4 pièces de 145-155 & 155 GPF (81e à 90e RALT)
10 régiments courts à 6 groupes de 2 batteries de 4 pièces de 220, 270, 280 (281e à 290e RALT)

3e Division : unités de Canonniers Marins

La 3e Division est servie par des Canonniers Marins.
Elle se compose de canonnières et de pièces fixes à terre.

4e Division

2 régiments de voie de 0,60m (68e, 69e),
13 régiments à pied (151e à 161e, 181e et 183e coloniaux),
4 régiments d'artillerie de tranchée (175e à 178e RAT) qui constituent ensemble 20 groupes à 4 batteries.

5e Division

37 régiments de 75 portés (n° dans la série 1 à 62, 201 à 279 et 2 coloniaux)

6e Division

6e Division est créée le 11 septembre 1918 avec les régiments hippomobiles enlevés à la 2e Division
30 régiments d'artillerie hippomobile réparties de la façon suivante :
15 régiments de 155 C (155 C 1912, 155 CS 1915, 155 C Saint-Chamond) à 3 groupes de 3 batteries (n° série 300)
10 régiments de 155 L (modèle 77-1914 ou modèle 1917) à 3 groupes de 4 batteries (n° série 400)
5 régiments de 105 à 3 groupes de 3 batteries (n° série 450)
parcs de Mailly, Saint-Eulien, Brienne
La RGA a été dissoute en 1919, les unités qui ont été conservées ont été placées sous l'autorité des Commandants d'Artillerie des Corps d'Armée.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Historiques de l'artillerie française, tome I & II, colonels Henri Kauffer et Georges Van den Bogaert, imprimerie de L'Ecole d'Application de L'Artillerie- DRAGUIGNAN 1989
  • L'Artillerie par le colonel Henri Kauffer, in Inventaire des archives de la Guerre : Série N 1872-1919, vol. 1 : Introduction, guide des sources, bibliographie par Pierre Guinard, Jean-Claude Devos et Jean Nicot, page 143 (vue 151), 1975
  • L'Artillerie Française et ses insignes, tome I & V, Chef d'escadron Charles Letrait, Toulouse, imprimerie Dulaurier, 1978-1979
  • Historique et organisation de l'artillerie : l'artillerie française depuis le 2 août 1914 / par le capitaine d'artillerie Leroy,1922
  • L'Armée française en 1918, Colonel Frédéric Guelton, collection "les armées belligérantes-I", éditions 14-18, Hors série, 2009
  • L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée française des origines à 1945, Général Guy FRANÇOIS, édition Histoire & Collection, 2022

Visuel sources.png Sources

  • Armées Françaises dans la Grande Guerre (AFGG)
  • Journal Officiel République Française, Lois et décrets - J.O.R.F

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Historique et organisation de l'artillerie] : l'artillerie française depuis le 2 août 1914 par le capitaine d'artillerie Leroy, 1922, vue 15