Régiments d'Artillerie de Campagne - 1914-1918

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Introduction

Depuis la loi du 24 juillet 1883[1], portant sur la réorganisation de l'artillerie de l'armée d'active:

Les régiments d'artillerie en métropole sont qualifiés de Régiment d'Artillerie de Campagne (R.A.C)

Les 62 régiments d'Artillerie de Campagne de 1914 représentent l'artillerie traditionnelle et classique armée du canon de 75.
Ils étaient répartis en 2 types:

- Artillerie de Corps d'Armée (AC) : 20 RAC à 4 groupes
- Artillerie Divisionnaire (AD) : 42 RAC à 3 groupes

série 1-62 RAC

Les groupes tous hippomobiles, étaient à 3 batteries de 4 pièces.
De plus 10 régiments divisionnaires avaient un IVe groupe dit "à cheval" affecté une division de cavalerie (DC).

Chaque régiment laissa dans sa garnison un "Dépôt" qui mit sur pied des groupes de réserves numérotées à la suite des numéros d'active, dans le courant de la guerre, les dépôts continuèrent à créer des nouveaux groupes. Chaque dépôt donna naissance à au moins 3 groupes, parfois 5 à 6.

En novembre 1915, la création des RALH de chacun des Corps d'Armée (série 101) amena la réduction des RAC des Corps d'Armée à 2 groupes, les 2 autres groupes récupérés servirent à former de nouvelles A.D.

Dans les années suivantes les derniers groupes de 75 seront retirés des Corps d'Armée (C.A) et pour la plupart, ils entreront dans la Réserve Générale d'Artillerie (R.G.A). En 1917, tous ces groupes formeront 76 nouveaux RAC (série 201).

A l'armistice de 1918, les 62e RAC existent toujours, 51 sont divisionnaires et 11 sont en R.G.A. Déjà transformés en régiments portés ou en voie de transformation.

Dès 1919 commencent les mesures de démobilisation, chaque régiment divisionnaire est réduit à ses Ier et IIe groupes, il est complété par le IIIe groupe d'un régiment de la série 201 dont les Ier et IIe groupes ont été dissous. Le nouveau régiment constitué prend l'appellation RAC de Marche, par exemple 1-260e RAC de Marche ou 61-235e etc, cela ne dure qu'entre juillet et septembre 1919.

Fin 1919, les régiments prennent leur organisation du temps de paix, les régiments divisionnaires sont désormais à 6 groupes :

4 groupes de 75 (Ier, IIe , IIIe, IVe)
2 groupes de 155C (Ve et VIe)

série 201-279 RAC

La création de nouvelle divisions nécessite la mise sur pied de nouvelles unités les batteries de 75 encore disponible.
Les nouvelles unités, rattachées aux dépôts des régiments du temps de paix, portent d'abord les écussons de ces régiments et certaines artilleries divisionnaires ou de corps sont ainsi formées d'unités portant 2, 3 et parfois plus, numéros de corps différents. Pour y remédier, il est décidé qu'à la date du 1er avril 1917, les unités d'une même Artillerie Divisionnaire ou Artillerie de Corps d'Armée formeront un nouveau régiment, avec des batteries numérotées de 21 à 29 pour les régiments 201 à 262 et de 41 à 49 pour les régiments 263 et suivant.

Au moment de l'Armistice :

  • Les 277e à 279e RAC étaient en cours de formation, leur dissolution a été immédiate.
il ne reste, à cette date, dans cette série 201 à 279, que 69 régiments.

L'approvisionnement en munitions des batteries de 75

La batterie de 75 transporte dans ses coffres, 1248 obus soit 312 par pièces.
Ces projectiles sont réparties de la façon suivante : 288 pour la batterie de tir, le restant étant réparti à l'échelon du combat qui reçoit des caissons, au fur et à mesure de ses besoins.
L'échelon de combat est lui-même ravitaillé, sur le champ de bataille, par les sections de munitions du Parc d'Artillerie de Corps d'Armée, au moyen d'un transbordement.
Le Grand Parc d'Artillerie d'Armée, chargé de ravitailler les parcs d'artillerie des corps d'armée, comptait un total de 110 obus par pièce, et répartis en 4 sections de parc (S.P).

Sections de Munitions et de Parc

Les dépôts de Régiments d'Artillerie de Campagne ont mobilisé [2]:
137 Sections de Munitions d'Infanterie (S.M.I), dont 3 coloniales
284 Sections de Munitions d'Artillerie (S.M.A), dont 5 coloniales
121 Sections de Parc (S.P) dont 16 de place
13 Sections Mixtes de Munitions (Alpines) dont 1 affectée à la Corse
2 groupes de camions ravitaillement de 65
Pictos recherche.png Article détaillé : Tableaux Parc d'Artillerie par Corps d'Armée en août 1914

Parc d'Artillerie de Corps d'Armée

Chaque Corps d'Armée comporte un Parc d'Artillerie chargé d'assurer le remplacement des munitions de la ligne de bataille.[3]
le Parc d'Artillerie comprend un état major de Parc et 2 échelons et une équipe mobile de réparation (E.M.R).
Chaque échelon comprend un état major d'échelon, 2 sections de munitions d'infanterie (S.M.I) et 5 sections de munitions d'artillerie (S.M.A)
pour le 1re échelon, les Sections de Munitions prennent les numéros suivant: 1er SMI, 2e SMI, 5 à 9e SMA
pour le 2e échelon, les Sections de Munitions prennent les numéros suivant: 3e SMI, 4e SMI, 10 à 14e SMA

Parc d'Artillerie Divisionnaire

  • à partir de février 1916 jusqu'en décembre 1916, commence une réorganisation du Parc d'Artillerie des Corps d'Armée. Il est constitué des Parcs d'Artillerie Divisionnaire (P.A.D) par détachement des sections de munitions des Parcs d'Artillerie de Corps d'Armée et détachement des ouvriers des Parcs d'Artillerie des équipes mobile de réparation.
il comprend :[4][5]
Un Etat Major de Parc de Corps d'Armée
Deux Parcs d'Artillerie Divisionnaires, un échelon de Corps d'Armée
Chaque Division d'Infanterie (D.I) possède son Parc d'Artillerie Divisionnaire (P.A.D) et son Equipe Mobile de Réparation (E.M.R) dont le personnel ouvrier est prélevé sur l'E.M.R du Corps d'Armée.
variable suivant les C.A : l'échelon de C.A comprend :
Un Etat Major et un nombre variable de section et une équipe de réparation d'artillerie lourde et de voitures d'équipage.
Les Parcs Divisionnaires sont désormais sous les ordres des Commandants d'Artillerie Divisionnaire au point de vue de l'administration, de l'avancement et de la discipline, ils ne dépendent du Parc d'Artillerie de Corps d'Armée qu'au point de vue ravitaillement
  • 01.04.1917 : Les Sections de Munitions des P.A.D prennent les numéros : 1re S.M.I, 2e S.M.A, 3e S.M.A

Quartiers d'Artillerie

Pictos recherche.png Article détaillé : Les quartiers d'Artillerie en août 1914

Régiment d'Artillerie de Campagne Portée (R.A.C.P)

Certains de ses régiments d'Artillerie de Campagne sont devenues des Régiments d'Artillerie de Campagne Portée : R.A.C.P, ils appartiennent à la Réserve Générale d'Artillerie (R.G.A).

  • série 1 à 62 RAC : 11 Régiments d'Artillerie de Campagne Portée (9, 11, 29, 37, 41, 45, 46, 49, 57, 59, 60)
  • série 201 à 279 RAC : 21 Régiments d'Artillerie de Campagne Portée (201, 203, 206, 209, 211 à 214, 219, 226, 228 à 230, 238, 246, 247, 250, 253, 258, 271, 272)

Sigles

AC : Artillerie de Corps d'Armée
AD : Artillerie Divisionnaire
RAC : Régiment d'Artillerie de Campagne
RACP : Régiment d'Artillerie de Campagne Portée

ainsi : AC 1 : Artillerie du 1er Corps d'Armée
AD 1 : Artillerie de la 1re Division d'Infanterie (1re D.I)

Les Brigades d'Artillerie et Régiments d'Artillerie de Campagne

  • En exécution de la loi du 24 juillet 1873, portant sur l'organisation générale de l'armée, il est créé les régiments d'artillerie nécessaires pour former 19 brigades d'artillerie affectées aux 18 Corps d'Armée de l'intérieur (à cette date) et au corps spéciale de l'Algérie[6]
  • En 1914, en temps de paix, chaque Corps d'Armée comprend une brigade d'artillerie, dont le chef est commandant de l'artillerie de corps d'armée, avec sous ses ordres, en temps de paix, le régiment d'artillerie de corps d'armée à 4 groupes (12 batteries) et les 2 régiments d'artillerie divisionnaires chacun à 3 groupes (9 batteries)
  • A la mobilisation :
la brigade d'artillerie disparait, son général devient commandant de l'artillerie de corps d'armée et ne garde sous ses ordres directs que le régiment de corps d'armée, les régiments d'artillerie divisionnaire rejoignent leur division.[7]

1re brigade d'artillerie

1re brigade d'artillerie

Douai
1er Corps d'Armée

15e Régiment d'Artillerie de Campagne (15e RAC)

- 1re à 9e batteries à Douai (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 1re division d'infanterie, (AD 1)[8]

27e Régiment d'Artillerie de Campagne (27e RAC)

- 1re à 9e batteries à Saint Omer et Aire-sur-la-Lys (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 2e division d'infanterie (AD 2)[9]

41e Régiment d'Artillerie de Campagne (41e RAC)

- 1re à 12e batteries à Douai (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 1er Corps d'Armée (AC 1)[10]


^ Sommaire

2e brigade d'artillerie

2e brigade d'artillerie

La Fère
2e Corps d'Armée

17e Régiment d'Artillerie de Campagne (17e RAC)

- 1re à 9e batteries à La Fère (3 groupes)puis au 15.04.1914, Abbeville et Amiens
- Artillerie Divisionnaire de la 3e division d'infanterie, (AD 3)[11]

29e Régiment d'Artillerie de Campagne (29e RAC)

- 1re à 12e batteries à Laon (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 2e Corps d'Armée, (AC 2)[12]

42e Régiment d'Artillerie de Campagne (42e RAC)

- 1re à 9e batteries à Stenay/La Fère (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 4e division d'infanterie, (AD 4)[13]
- nota : IVe groupe à cheval (10e à 12e batteries)au Camp de Sissonnes est détaché à la 3e Division de Cavalerie[14][15]


^ Sommaire

3e brigade d'artillerie

3e brigade d'artillerie

Versailles
3e Corps d'Armée

11e Régiment d'Artillerie de Campagne (11e RAC)

- 1re à 12e batteries à Rouen (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 3e Corps d'Armée, (AC 3)[16]

22e Régiment d'Artillerie de Campagne (22e RAC)

- 1re à 9e batteries à Versailles (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 6e division d'infanterie, (AD 6)[17]

43e Régiment d'Artillerie de Campagne (43e RAC)

- 1re à 9e batteries à Caen (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 5e division d'infanterie, (AD 5)[18]


^ Sommaire

4e brigade d'artillerie

4e brigade d'Artillerie

Le Mans
4e Corps d'Armée

26e Régiment d'Artillerie de Campagne (26e RAC)

- 1re à 9e batteries, Chartres (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 7e division d'infanterie, (AD 7)[19]

31e Régiment d'Artillerie de Campagne (31e RAC)

- 1re à 9e batteries au Mans (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 8e division d'infanterie, (AD 8)[20]

44e Régiment d'Artillerie de Campagne (44e RAC)

- 1re à 12e batteries au Mans (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 4e Corps d'Armée, (AC 4)[21]


^ Sommaire

5e brigade d'artillerie

5e brigade d'artillerie

Orléans
5e Corps d'Armée

30e Régiment d'Artillerie de Campagne (30e RAC)

- 1re à 9e batteries à Orléans (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 9e division d'infanterie, (AD 9)[22]
- nota : IVe groupe à cheval (10e à 12e batteries) à Orléans est détaché à la 7e Division de Cavalerie[23][15]

13e Régiment d'Artillerie de Campagne (13e RAC)

- 1re à 9e batteries à Vincennes (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 10e division d'infanterie[24] , (AD 10)[25]
- nota : IVe groupe à cheval (10e à 12e batteries) à Paris est détaché à la 1re Division de Cavalerie[26][15]

45e Régiment d'Artillerie de Campagne (45e RAC)

- 1re à 12e batteries à Orléans (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 5e Corps d'Armée, (AC 5)[27]


^ Sommaire

6e brigade d'artillerie

6e brigade d'artillerie

Châlons-sur-Marne
6e Corps d'Armée

25e Régiment d'Artillerie de Campagne (25e RAC)

- 1re à 9e batteries à Châlons-sur-Marne (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 12e division d'infanterie, (AD 12)[28]

40e Régiment d'Artillerie de Campagne (40e RAC)

- 1re à 9e batteries à Saint-Mihiel (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 40e division d'infanterie, (AD 40)[29]
- nota : IVe groupe à cheval (10e à 12e batteries) à Mézières est détaché à la 4e Division de Cavalerie[30][15]

46e Régiment d'Artillerie de Campagne (46e RAC)

- 1re à 12e batteries au camp de Chalons (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 6e Corps d'Armée, (AC 6)[31]

61e Régiment d'Artillerie de Campagne (61e RAC)

- 1re à 9e batteries à Verdun (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 42e division d'infanterie, (AD 42)[32]
- nota : IVe groupe à cheval (10e à 12e batteries) est détaché à la 5e Division de Cavalerie[33][15]


^ Sommaire

7e brigade d'artillerie

7e brigade d'artillerie

Besançon
7e Corps d'Armée

4e Régiment d'Artillerie de Campagne (4e RAC)

- 1re à 3e batteries à Remiremont,

4e à 9e batteries à Besançon (3 groupes)

- Artillerie Divisionnaire de la 41e division d'infanterie, (AD 41)[34]
- nota : IVe groupe à cheval (10e à 12e batteries) est détaché à la 8e Division de Cavalerie[35][15]

5e Régiment d'Artillerie de Campagne (5e RAC)

- 1re à 12e batteries à Besançon (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 7e Corps d'Armée, (AC 7)[36]

47e Régiment d'Artillerie de Campagne (47e RAC)

- 1re à 9e batteries à Héricourt (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 14e division d'infanterie, (AD 14)[37]


^ Sommaire

8e brigade d'artillerie

8e brigade d'artillerie

Bourges
8e Corps d'Armée

1er Régiment d'Artillerie de Campagne (1er RAC)

- 1re à 9e batteries à Bourges (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire la 16e division d'infanterie, (AD 16)[38]

37e Régiment d'Artillerie de Campagne (37e RAC)

- 1re à 12e batteries à Bourges (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 8e Corps d'Armée, (AC 8)[39]

48e Régiment d'Artillerie de Campagne (48e RAC)

- 1re à 9e batteries à Dijon (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 15e division d'infanterie, (AD 15)[40]


^ Sommaire

9e brigade d'artillerie

9e brigade d'artillerie

Poitiers
9e Corps d'Armée

20e Régiment d'Artillerie de Campagne (20e RAC)

- 1re à 9e batteries à Poitiers (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 17e division d'infanterie, (AD 17)[41]

33e Régiment d'Artillerie de Campagne (33e RAC)

- 1re à 9e batteries à Angers (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 18e division d'infanterie, (AD 18)[42]
- nota : IVe groupe à cheval (10e à 12e batteries) à Tours est détaché à la 9e Division de Cavalerie[43][15]

49e Régiment d'Artillerie de Campagne (49e RAC)

- 1re à 12e batteries à Poitiers (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 9e Corps d'Armée, (AC 9)[44]


^ Sommaire

10e brigade d'artillerie

10e brigade d'artillerie

Rennes
10e Corps d'Armée

7e Régiment d'Artillerie de Campagne (7e RAC)

- 1re à 9e batteries à Rennes (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 19e division d'infanterie, (AD 19)[45]

10e Régiment d'Artillerie de Campagne (10e RAC)

- 1re à 9e batteries à Dinan (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 20e division d'infanterie, (AD 20)[46]

50e Régiment d'Artillerie de Campagne (50e RAC)

- 1re à 12e batteries à Rennes (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 10e Corps d'Armée, (AC 10)[47]


^ Sommaire

11e brigade d'artillerie

11e brigade d'artillerie

Vannes
11e Corps d'Armée

28e Régiment d'Artillerie de Campagne (28e RAC)

- 1re à 12e batteries à Vannes (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 11e Corps d'Armée, (AC 11)[48]

35e Régiment d'Artillerie de Campagne (35e RAC)

- 1re à 9e batteries à Vannes (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 22e division d'infanterie, (AD 22)[49]

51e Régiment d'Artillerie de Campagne (51e RAC)

- 1re à 9e batteries à Nantes (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 21e division d'infanterie, (AD 21)[50]


^ Sommaire

12e brigade d'artillerie

12e brigade d'artillerie

Angoulême
12e Corps d'Armée

21e Régiment d'Artillerie de Campagne (21e RAC)

- 1re à 9e batteries à Angoulême (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 23e division d'infanterie, (AD 23)[51]

34e Régiment d'Artillerie de Campagne (34e RAC)

- 1re à 9e batteries à Périgueux (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 24e division d'infanterie, (AD 24)[52]

52e Régiment d'Artillerie de Campagne (52e RAC)

- 1re à 12e batteries à Angoulême (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 12e Corps d'Armée, (AC 12)[53]


^ Sommaire

13e brigade d'artillerie

13e brigade d'artillerie

Clermont-Ferrand
13e Corps d'Armée

16e Régiment d'Artillerie de Campagne (16e RAC)

- 1re à 9e batteries à Issoire (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 26e division d'infanterie, (AD 26)[54]

36e Régiment d'Artillerie de Campagne (36e RAC)

- 1re à 9e batteries à Moulins[55] (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 25e division d'infanterie, (AD 25)[56]

53e Régiment d'Artillerie de Campagne (53e RAC)

- 1re à 12e batteries à Clermont-Ferrand (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 13e Corps d'Armée, (AC 13)[57]


^ Sommaire

14e brigade d'artillerie

14e brigade d'artillerie

Grenoble
14e Corps d'Armée

2e Régiment d'Artillerie de Campagne (2e RAC)

- 1re à 9e batteries à Grenoble (3 groupes)
et Valence 10 à 12e Batteries
- Artillerie Divisionnaire de la 27e division d'infanterie, (AD 27)[58]

6e Régiment d'Artillerie de Campagne (6e RAC)

- 1re à 9e batteries à Valence
et 10e à 12e batteries à Grenoble (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 14e Corps d'Armée, (AC 14)[59]

54e Régiment d'Artillerie de Campagne (54e RAC)

- 1re à 3e batteries au camp de Sathonay
et 4e à 9e batteries à Lyon (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 28e division d'infanterie, (AD 28)[60]
- nota : IVe groupe à cheval (10e à 12e batteries) est détaché à la 6e Division de Cavalerie[61][15]

2e batterie[62] du 1er Régiment d'Artillerie de Montagne (1er RAM)

1 batterie du 2e Régiment d'Artillerie de Montagne (2e RAM)
- Artillerie Divisionnaire de la 27e division d'infanterie, (AD 27)[58]

3e batterie[63] du 1er Régiment d'Artillerie de Montagne (1er RAM)

- Artillerie Divisionnaire de la 28e division d'infanterie, (AD 28)[60]


^ Sommaire

15e brigade d'artillerie

15e brigade d'artillerie

Nîmes
15e Corps d'Armée

19e Régiment d'Artillerie de Campagne (19e RAC)

- 1re à 9e batteries à Nîmes (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 30e division d'infanterie, (AD 30)[64]

38e Régiment d'Artillerie de Campagne (38e RAC)

- 1re à 12e batteries à Nîmes (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 15e Corps d'Armée, (AC 15)[65]

55e Régiment d'Artillerie de Campagne (55e RAC)

- 1re à 9e batteries à Orange (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 29e division d'infanterie, (AD 29)[66]


^ Sommaire

16e brigade d'artillerie

16e brigade d'artillerie

Castres
16e Corps d'Armée

3e Régiment d'Artillerie de Campagne (3e RAC)

- 1re à 9e batteries à Carcassonne[67] (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 32e division d'infanterie, (AD 32)[68]

9e Régiment d'Artillerie de Campagne (9e RAC)

- 1re à 12e batteries à Castres (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 16e Corps d'Armée, (AC 16)[69]

56e Régiment d'Artillerie de Campagne (56e RAC)

- 1re à 9e batteries à Montpellier (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 31e division d'infanterie, (AD 31)[70]


^ Sommaire

17e brigade d'artillerie

17e brigade d'artillerie

Toulouse
17e Corps d'Armée

18e Régiment d'Artillerie de Campagne (18e RAC)

- 1re à 9e batteries à Agen (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 33e division d'infanterie, (AD 33)[71]

23e Régiment d'Artillerie de Campagne (23e RAC)

- 1re à 9e batteries à Toulouse (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 34e division d'infanterie, (AD 34)[72]

57e Régiment d'Artillerie de Campagne (57e RAC)

- 1re à 12e batteries à Toulouse (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 17e Corps d'Armée, (AC 17)[73]


^ Sommaire

18e brigade d'artillerie

18e brigade d'artillerie

Tarbes
18e Corps d'Armée

14e Régiment d'Artillerie de Campagne (14e RAC)

- 1re à 9e batteries à Tarbes (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 36e division d'infanterie, (AD 36)[74]
- nota : IVe groupe à cheval (10e à 12e batteries) est détaché à la 10e Division de Cavalerie[75][15]

24e Régiment d'Artillerie de Campagne (24e RAC)

- 1re à 9e batteries à La Rochelle (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 35e division d'infanterie, (AD 35)[76]

58e Régiment d'Artillerie de Campagne (58e RAC)

- 1re à 12e batteries à Bordeaux (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 18e Corps d'Armée, (AC 18)[77]


^ Sommaire

19e brigade d'artillerie

19e brigade d'artillerie

Vincennes
21e Corps d'Armée

12e Régiment d'Artillerie de Campagne (12e RAC)

- 1re à 6e batteries à Bruyères et 7e à 9e batteries à Saint-Dié (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 43e division d'infanterie, (AD 43)[78]

59e Régiment d'Artillerie de Campagne (59e RAC)

- 1re à 12e batteries à Chaumont (4 groupes)
- Artillerie de Corps du 21e Corps d'Armée, (AC 21)[79]

62e Régiment d'Artillerie de Campagne (62e RAC)

- 1re à 6e batteries à Epinal et 7e à 9e batteries à Rambervillers (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 13e division d'infanterie, (AD 13)[80]


^ Sommaire

20e brigade d'artillerie

20e brigade d'artillerie

Nancy
20e Corps d'Armée

8e Régiment d'Artillerie de Campagne (8e RAC)

- 1re à 9e batteries à Nancy (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 11e division d'infanterie, (AD 11)[81]
- nota : IVe groupe à cheval (10e à 12e batteries) est détaché à la 2e Division de Cavalerie[82][15]

39e Régiment d'Artillerie de Campagne (39e RAC)

- 1re à 9e batteries à Toul (3 groupes)
- Artillerie Divisionnaire de la 39e division d'infanterie, (AD 39)[83]

60e Régiment d'Artillerie de Campagne (60e RAC)

- 1re à 6e batteries à Troyes

7e à 12e batteries à Neufchateau (4 groupes)

- Artillerie de Corps du 20e Corps d'Armée, (AC 20)[84]


^ Sommaire

Tableau Artillerie de Corps d'Armée & R.A.C

1er CA 2e CA 3e CA 4e CA 5e CA 6e CA 7e CA 8e CA 9e CA 10e CA
41e RAC 29e RAC 11e RAC 44e RAC 45e RAC 46e RAC 5e RAC 37e RAC 49e RAC 50e RAC


11e CA 12e CA 13e CA 14e CA 15e CA 16e CA 17e CA 18e CA 20e CA 21e CA
28e RAC 52e RAC 53e RAC 6e RAC 38e RAC 9e RAC 57e RAC 58e RAC 60e RAC 59e RAC

C.A : Corps d'Armée
^ Sommaire

Groupes à cheval

A partir de 1913, il y a 10 groupes à cheval et à partir de mai 1914 composé de 3 batteries rattachées au IVe groupe de 10 régiments divisionnaires[15], mais autonomes pour l'emploi. Dans ces groupes traditionnellement baptisés de "volants", les servants étaient à cheval au lieu d'être transportés sur les avants-trains. Le matériel servi était en principe le 75 modèle 1912, plus léger et plus court que le modèle 1897.
Au cours de la campagne 1914-1918, 4 divisions de Cavalerie sont dissoutes (7e à 10e).


1re DC 2e DC 3e DC 4e DC 5e DC 6e DC 7e DC 8e DC 9e DC 10e DC
IVe/13e RAC IVe/8e RAC IVe/42e RAC IVe/40e RAC IVe/61e RAC IVe/54e RAC IVe/30e RAC IVe/4e RAC IVe/33e RAC IVe/14e RAC

D.C : Division de Cavalerie
^ Sommaire

Tableau de synthèse des Régiments d'Artillerie de Campagne

Régiments d'Artillerie de Campagne - 1914-1918

Choix du régiment : 1er2e3e4e5e6e7e8e9e10e11e12e13e14e15e16e17e18e19e20e21e22e23e24e25e26e27e28e29e30e31e32e33e34e35e36e37e38e39e40e41e42e43e44e45e46e47e48e49e50e51e52e53e54e55e56e57e58e59e60e61e62e • ... • 201e202e203e204e205e206e207e208e209e210e211e212e213e214e215e216e217e218e219e220e221e222e223e224e225e226e227e228e229e230e231e232e233e234e235e236e237e238e239e240e241e242e243e244e245e246e247e248e249e250e251e252e253e254e255e256e257e258e259e260e261e262e263e264e265e266e267e268e269e270e271e272e273e274e275e276e277e278e279e


Voir aussi : Régiments d'Artillerie français - 1939-1945


^ Sommaire

Tableau synthèse des Régiments d'Artillerie Coloniale

Régiments d'Artillerie Coloniale - 1914-1918

Choix du régiment : 1er2e3e4e5e 6e7e ... • 21e22e23e • ... • 41e42e43e


Voir aussi : Régiments d'Artillerie français - 1939-1945


^ Sommaire

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


^ Sommaire

Visuel sources.png Sources

  • Journaux des Marches et Opérations des grandes unités- J.M.O- 1914-1918 - cote 26N 1 à 570
  • Journaux des Marches et Opérations des régiments et bataillons, J.M.O 1914-1918 - cote 26 N 571 à 1370
  • Fiches individuelles numérisées des militaires décédés guerre de 1914-1918, M.D.H
  • Armées Françaises dans la Grande Guerre (AFGG)
  • Annuaire de l'Armée française pour 1884
  • Annuaire officiel de l’Armée française 1914
  • Annuaire officiel de l’Armée française 1920
  • Base de données Léonore
  • Annuaire officiel Légion d'Honneur, avril 1929
  • Journal Officiel République Française, Lois et décrets - J.O.R.F
  • Loi du 24 juillet 1909 modifiée par la loi du 15 avril 1914, relative à la constitution des cadres et des effectifs de l'armée d'active et territoriale en ce qui concerne l'ARTILLERIE.
  • Revue Artillerie, 1872-1924


^ Sommaire

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)


^ Sommaire

Référence.png Notes et références

  1. J.O.R.F 26.07.1883, page 3841
  2. A.F.G.G, Tome premier, volume 1, vue 532
  3. Aide-Mémoire de l'Officier d’État-major en Campagne, édition 1914
  4. Historique du Parc d'Artillerie du 16e Corps d'Armée
  5. Historique du Parc d'Artillerie de la 34e D.I
  6. Réorganisation des armées active et territoriale. Lois 1873-1875, vue 262
  7. L'Artillerie par le colonel Henri Kauffer, in Inventaire des archives de la Guerre : Série N 1872-1919, vol. 1 : Introduction, guide des sources, bibliographie par Pierre Guinard, Jean-Claude Devos et Jean Nicot, vue 105-106
  8. A.F.G.G, 1re D.I, tome 10.2, vue 2
  9. A.F.G.G, 2e D.I, tome 10.2, vue 12
  10. A.F.G.G, 1er C.A, tome 10.1, vue 610
  11. A.F.G.G, 3e D.I, tome 10.2, vue 22
  12. A.F.G.G, 2e C.A, tome 10.1, vue 622
  13. A.F.G.G, 4e D.I, tome 10.2, vue 30
  14. A.F.G.G, 3e D.C, tome 10.2, vue 1016
  15. 15,00 15,01 15,02 15,03 15,04 15,05 15,06 15,07 15,08 15,09 et 15,10 Loi du 15.04.1914, affectation batterie à cheval, RAC, vue 29
  16. A.F.G.G, 3e C.A, tome 10.1, vue 632
  17. A.F.G.G, 6e D.I, tome 10.2, vue 46
  18. A.F.G.G, 5e D.I, tome 10.2, vue 38
  19. A.F.G.G, 7e D.I, tome 10.2, vue 54
  20. A.F.G.G, 8e D.I, tome 10.2, vue 62
  21. A.F.G.G, 4e C.A, tome 10.1, vue 642
  22. A.F.G.G, 9e D.I, tome 10.2, vue 70
  23. A.F.G.G, 7e D.C, tome 10.2, vue 1048
  24. J.M.O 13e RAC, vue 5
  25. A.F.G.G, 10e D.I, tome 10.2, vue 78
  26. A.F.G.G, 1re D.C, tome 10.2, vue 1000
  27. A.F.G.G, 5e C.A, tome 10.1, vue 652
  28. A.F.G.G, 12e D.I, tome 10.2, vue 96
  29. A.F.G.G, 40e D.I, tome 10.2, vue 322
  30. A.F.G.G, 4e D.C, tome 10.2, vue 1024
  31. A.F.G.G, 6e C.A, tome 10.1, vue 662
  32. A.F.G.G, 42e D.I, tome 10.2, vue 340
  33. A.F.G.G, 5e D.C, tome 10.2, vue 1032
  34. A.F.G.G, 41e D.I, tome 10.2, vue 332
  35. A.F.G.G, 8e D.C, tome 10.2, vue 1054
  36. A.F.G.G, 7e C.A, tome 10.1, vue 672
  37. A.F.G.G, 14e D.I, tome 10.2, vue 112
  38. A.F.G.G, 16e D.I, tome 10.2, vue 126
  39. A.F.G.G, 8e C.A, tome 10.1, vue 682
  40. A.F.G.G, 15e D.I, tome 10.2, vue 120
  41. A.F.G.G, 17e D.I, tome 10.2, vue 134
  42. A.F.G.G, 18e D.I, tome 10.2, vue 144
  43. A.F.G.G, 9e D.C, tome 10.2, vue 1060
  44. A.F.G.G, 9e C.A, tome 10.1, vue 690
  45. A.F.G.G, 19e D.I, tome 10.2, vue 154
  46. A.F.G.G, 20e D.I, tome 10.2, vue 162
  47. A.F.G.G, 10e C.A, tome 10.1, vue 702
  48. A.F.G.G, 11e C.A, tome 10.1, vue 712
  49. A.F.G.G, 22e D.I, tome 10.2, vue 178
  50. A.F.G.G, 21e D.I, tome 10.2, vue 170
  51. A.F.G.G, 23e D.I, tome 10.2, vue 186
  52. A.F.G.G, 24e D.I, tome 10.2, vue 194
  53. A.F.G.G, 12e C.A, tome 10.1, vue 724
  54. A.F.G.G, 26e D.I, tome 10.2, vue 210
  55. Historique du 36e RAC
  56. A.F.G.G, 25e D.I, tome 10.2, vue 202
  57. A.F.G.G, 13e C.A, tome 10.1, vue 734
  58. 58,0 et 58,1 A.F.G.G, 27e D.I, tome 10.2, vue 218
  59. A.F.G.G, 14e C.A, tome 10.1, vue 744
  60. 60,0 et 60,1 A.F.G.G, 28e D.I, tome 10.2, vue 226
  61. A.F.G.G, 6e D.C, tome 10.2, vue 1044
  62. J.M.O 2e batterie du 1er RAM, cote 26 N 1214/4
  63. J.M.O 3e batterie du 1er RAM, cote 26 N 1214/6
  64. A.F.G.G, 30e D.I, tome 10.2, vue 242
  65. A.F.G.G, 15e C.A, tome 10.1, vue 754
  66. A.F.G.G, 29e D.I, tome 10.2, vue 234
  67. Auparavant à Castres, puis à Carcassonne à partir du 15 avril 1914
  68. A.F.G.G, 32e D.I, tome 10.2, vue 258
  69. A.F.G.G, 16e C.A, tome 10.1, vue 762
  70. A.F.G.G, 31e D.I, tome 10.2, vue 250
  71. A.F.G.G, 33e D.I, tome 10.2, vue 266
  72. A.F.G.G, 34e D.I, tome 10.2, vue 274
  73. A.F.G.G, 17e C.A, tome 10.1, vue 772
  74. A.F.G.G, 36e D.I, tome 10.2, vue 290
  75. A.F.G.G, 10e D.C, tome 10.2, vue 1066
  76. A.F.G.G, 35e D.I, tome 10.2, vue 282
  77. A.F.G.G, 18e C.A, tome 10.1, vue 782
  78. A.F.G.G, 43e D.I, tome 10.2, vue 350
  79. A.F.G.G, 21e C.A, tome 10.1, vue 802
  80. A.F.G.G, 13e D.I, tome 10.2, vue 104
  81. A.F.G.G, 11e D.I, tome 10.2, vue 86
  82. A.F.G.G, 2e D.C, tome 10.2, vue 1008
  83. A.F.G.G, 39e D.I, tome 10.2, vue 314
  84. A.F.G.G, 20e C.A, tome 10.1, vue 792


^ Sommaire