Paulette BRISEPIERRE

De Geneawiki
Révision datée du 2 janvier 2020 à 18:20 par Paulbellier (discussion | contributions) (Biographie)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à Marrakech
< Retour à Bordeaux
< Retour à la page Biographie


Paulette BRISEPIERRE, aussi connue à Marrakech (Maroc) sous le nom de « Madame BRISEPIERRE de la FONTAINE » ou « Madame de la FONTAINE », une femme politique française ayant embrassé une carrière de grande importance débutant en 1968 et se terminant en 2008. Paulette BRISEPIERRE fut, entre autres, sénatrice représentant les Français établis hors de France, de 1989 à 2008. En 1989, elle devint la première femme sénatrice des Français établis hors de France.

Biographie

Née Paulette Louise Fernande FRONVILLE à Bordeaux (Gironde) le 21 avril 1917 et décédée à Marrakech (Maroc) le 07 juillet 2012.

Elle épouse en premières noces, M. le baron Lionel de la FONTAINE, et en secondes noces, Charles BRISSEPIERRE.

PHOTO

Après des études effectuées à Paris aux lycées Molière et Victor Duruy, Paulette Franville quitte la France pour suivre un curcus universitaire aux Etats-Unis. Elle sera diplômée de l’université du Michigan. Elle rejoint son époux à Marrakech (Maroc) qui possède plusieurs sociétés dans ce pays.

Au décès de son époux, elle prend la tête des sociétés de son mari dont les activités consistaient à produire et à exporter des fruits. Suite à la décision du Maroc en 1966 de nationaliser les sociétés (Décret de marocanisation), Paulette BRISEPIERRE crée l’association « L’union des Français de Marrakech ». Cette association a pour but, entre autres, d’obtenir des indemnisations de la part du gouvernement marocain. Ce sera le point de départ d’une carrière politique prestigieuse. Elle sera élue au Conseil supérieur des Français à l’étranger en 1968.

Madame BRISEPIERRE jouit d’une grande estime de la part des Français établis à Marrakech (Maroc) dont elle était proche, toujours à leur écoute.

Fortement impliquée dans les dossiers, travailleuse infatigable, femme de conviction, dotée d’un savoir exceptionnel, Paulette BRISEPIERRE a consacré sa vie au service des relations franco-marocaines, au service de la France. Paulette BRISEPIERRE occupe des postes importants.

Femme politique, Paulette BRISEPIERRE est aussi une femme, une épouse, une mère. Elle est maman de sept enfants.

Fonctions

  • Élue en 1968 au Conseil supérieur des Français à l’étranger.
  • Vice-présidente de 1974 à 1997 du Conseil supérieur des Français à l’étranger.
  • Experte au Conseil économique et social section expansion économique extérieure et de la coopération (1975-1976).
  • Experte au Conseil économique et social section cadre de vie (1978-1979).
  • Experte au Conseil économique et social section relations extérieures (1987-1988).
  • Sénatrice représentant les Français établis hors de France (élue le 24/09/1989, réélue en 1998. Elle ne briguera pas de troisième mandat).
  • Présidente de la section Congo-Brazaville du groupe sénatorial d’amitié France-Afrique centrale.
  • Présidente de la section Mauritanie du groupe sénatorial d’amitié France-Afrique de l’ouest.
  • Présidente de la section Djibouti du groupe sénatorial d’amitié France-Djibouti Corne de l’Afrique.
  • Présidente du groupe sénatorial d’amitié France-Maroc.
  • Présidente de la délégation sénatoriale française l’Assemblée parlementaire de l’OTAN.
  • Vice-Présidente de la délégation sénatoriale aux droits de la femme et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes (à partir de 1999).
  • Vice-présidente du groupe RPR du sénat (avril 1993 – octobre 1995).
  • Présidente du groupe RPR du Conseil supérieur des Français de l’étranger.
  • Présidente d’Honneur du groupe d’amitié interparlementaire France-Maroc au Sénat.
  • Doyenne du Sénat Français de 2001 à 09/2008.

Décorations

  • Chevalier de la Légion d’honneur le 06 avril 1971.
  • Officier de la Légion d'honneur en 2009.
  • Officier de l’ordre national du Mérite.
  • Chevalier du Mérite agricole.

Hommages

Publié le 9 juillet 2012 à 19:17
Paulette Brisepierre, ancienne sénatrice UMP des Français établis hors de France et longtemps doyenne du Sénat, est décédée pendant le week-end, a annoncé aujourd'hui le secrétaire général du parti, Jean-François Copé.
Paulette Brisepierre, née le 21 avril 1917 à Bordeaux (Gironde) et décédée le 7 juillet, avait été élue sénatrice des Français établis hors de France pour la première fois le 24 septembre 1989, puis réélue le 27 septembre 1998. Elle avait été la doyenne d'âge du Sénat de 2001 à septembre 2008, date à laquelle elle ne s'était pas représentée mais était restée présidente d'honneur du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat.
Dans un communiqué, Jean-François Copé a salué la mémoire de celle qui "s'est illustrée par son investissement sans limite au service de la France en tant que sénatrice de 1989 à 2008". "Elle laissera le souvenir d'une élue qui a consacré sa vie à développer les relations franco-marocaines et à préserver l'amitié entre nos deux pays", a ajouté le secrétaire général de l'UMP.
Fondatrice et présidente d'honneur du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat, "son travail, son sens de l'engagement et ses qualités humaines étaient reconnus par tous. Un hommage national lui avait d'ailleurs été rendu au Parlement marocain lors de son départ du Sénat", a conclu le dirigeant de l'UMP.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références