Ouvrir le menu principal

Geneawiki β

Paris - Cathédrale Saint Louis des Invalides

Retour

C.Angsthelm


H
Histoire.pngistorique

L'église Saint-Louis-des-Invalides est la cathédrale du Diocèse aux armées françaises.

  • En 1676 le ministre de la guerre Louvois confie au jeune architecte Jules Hardouin-Mansart (1646-1708), âgé de trente ans, la construction de l'église que Libéral Bruant n'a su mener à bien. Le problème posé est de créer un édifice où le roi et les soldats puissent simultanément entendre une même messe, mais en s'y rendant par des accès différents.
  • Il le résout par un ensemble réunissant une église royale, dite église du Dôme, une église des soldats, dite église Saint Louis des Invalides.

(Source : affichage entrée église)

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint Louis des Invalides

 
Église Saint Louis des Invalides
  • L'église a été commencée en 1676. Elle mesure 70 mètres de long et 33 mètres de large.La façade extérieure ouvre sur la Cour d'Honneur des Invalides par un portique à colonnades d'ordre ionique et corinthien, surmonté d'un tympan. Au milieu de la colonnade se dresse une statue de Napoléon Le petit Caporal par Seurre (1798-1858).
  • L'église intérieure est de plan longitudinal, avec une élévation à trois niveaux faite de grandes arcades en plein cintre, et des tribunes qui ouvrent sur la nef, avec des fenêtres hautes de verre blanc.
  • Dans la nef, des drapeaux pris à l'ennemi provenant du Sénat pour remplacer les 1400 drapeaux qui avaient été brûlés par le gouverneur des Invalides, le maréchal Sérurier.
  • Le chœur est surmonté d'un arc qui à l'origine donnait accès au chœur de l'ancien édifice. A travers la vitre derrière le chœur on aperçoit l'église du Dôme.
  • Dans les chapelles des bas-côtés beaucoup de plaques commémoratives, monuments aux généraux tombés au champ d'honneur de 1914-1918, une borne de la Voie Sacrée renfermant de la terre des champs de bataille de 14-18, une autre borne de la Voie de la Liberté renfermant de la terre des cimetières américains de la Seconde Guerre mondiale. Derrière la chaire un autel pour les morts de la guerre d'Indochine.
  • La chaire est de l'époque Restauration, en marbre blanc, décorée de reliefs dorés.
  • Dans la crypte de très nombreux tombeaux de maréchaux et généraux de France.


L'orgue

  • Le grand orgue a été construit par Alexandre Thierry, facteur du roi, en 1679, il est doté de 4800 tuyaux, et a été complètement restauré en 1957.
  • Son buffet est l'œuvre de Germain Pilon menuisier ordinaire du roi, sur un dessin de Jules Hardouin Mansart, en 1683.


Plaques commémoratives à l'église de Saint-Louis des Invalides


Église du Dôme

 
C.Angsthelm
  • L'église du Dôme a été construite de 1679 à 1706 par Jules Hardouin Mansart. C'est l'un des plus beaux dômes jamais construit en France.
  • La façade extérieure rectangulaire est composée de deux étages, au premier avec quatre couples de colonnes doriques et au second quatre couples de colonnes corinthiennes et surmontée d'un fronton triangulaire. La coupole qui couronne le dôme a douze panneaux dorés à décoration de trophées. La dernière restauration a été réalisée lors des fêtes du bicentenaire de la Révolution, il aura fallu 12 kg de feuilles d'or appliquées une par une sur le plomb de la coupole, et sur le cuivre du lanternon.
  • L'intérieur de l'église a été construit en forme de croix grecque dans un plan carré.
  • La crypte de l'église du Dôme fut ouverte pour recevoir le tombeau de Napoléon en 1840 réalisé par Visconti.
  • L'église n'est plus un lieu de culte.


Voir aussi

  • Avec les églises, le terrain des invalides occupe environ 13 hectares, la façade principale de l'Hôtel est de 195 m de long. C'est Libéral Bruant qui le construisit entre 1671 et 1676.
  • L'hôtel des Invalides est la résidence du gouverneur militaire de Paris. Il est séparé de l'esplanade par un fossé formant fortification à la Vauban.
  • Les bâtiments situés de part et d'autre de la Cour d'Honneur abritent le Musée des Armées.


  • Hôpital des Invalides
  • C'est Louis XIV qui a voulu cette institution pour hospitaliser les soldats blessés au service du roi. Les bâtiments pouvaient accueillir jusqu'à 7000 soldats blessés. L'hôpital et la maison de repos se situent de part et d'autre de l'église du Dôme, ainsi que le laboratoire de l'apothicaire dont se servait Parmentier (alors apothicaire du roi) pour ses travaux.



 
Portail de Paris
 
Portail de la région Île-de-France


 
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.