Paris - Église Saint-Gervais - Saint-Protais

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

C.Angsthelm

Place Saint Gervais - Métro : Hôtel-de-Ville


L’église Saint-Gervais est confiée depuis 1975 aux Fraternités Monastiques de Jérusalem. Cette église gothique terminée au milieu du XVIIe siècle a reçu la première façade classique de Paris (1620).

Vitraux des XVIe, XVIIe.

Édifice classé aux Monuments historiques en 1862[1]

Historique

  • L'origine de Saint Gervais Saint Protais remonte au 6e siècle. Une église plus grande aurait été bâtie au 13e siècle. L'édifice actuel fut construit entre le 16e et 17e siècle, comme on peut le voir sur les clefs de voûte. La chapelle de la Vierge, le transept et le chœur sont du 16e siècle alors que la nef fut bâtie en 1600. La façade occidentale ne sera achevée qu'en 1621 et servira de modèle à d'autres églises parisiennes. Louis XIII posa la première pierre de la façade.
  • La marquise de Sévigné épousa Marie de Rabutin-Chantal au 17e siècle dans cette église. De nombreux personnages illustres y furent inhumés : Scarron (1660), Philippe de Champaigne (1674), le chancelier Boucherat (1699).
  • Le 29 mars 1918, un obus allemand provoqua l'effondrement d'une partie de la voûte et fit plus d'une centaine de victimes, pendant l'office du Vendredi Saint, un bas-relief a été placé dans la chapelle commémorative

Extérieur

Saint Gervais Saint Protais monogramme Saint Gervais.jpg
  • La façade est attribuée à Clément II Metézeau avec trois styles classiques : dorique, ionique et corinthien. Dans les niches les statues de Saint Gervais par Antoine-Auguste Préault (1809-1879), et Saint Protais par Jouffroy (1849). Une chapelle en quart de cercle a été ajoutée.


Intérieur

  • La nef, étroite et très élancée, de style gothique flamboyant, est dans le style Renaissance des églises de Paris, telles que Saint Etienne du Mont, Saint Germain l'Auxerrois, Saint Séverin. Dans le chœur des stalles qui datent partiellement de Henri II puis du 17e, les dossiers représentent des personnages bibliques alors que les sièges représentent des sujets profanes aux têtes de grotesques et des corps de métiers. De nombreuses peintures ornent les chapelles des bas-côtés, elles-mêmes ornées de peintures murales du 19e siècle.
  • Dans l'une des neuf chapelles du déambulatoire, le tombeau de Michel Le Tellier, grand chancelier sous Louis XIV, par Mazeline et Hurtrelle, puis trois statues du duc et de la duchesse de Tresmes et celle du duc de Gesvres. Une très belle grille en fer forgé de Vallet (1741) donne accès à la sacristie, placée sous la tour.
  • Le buffet d'orgue a été remanié au 18e siècle sur celui d'origine du 17e siècle. La famille Couperin, illustre dynastie de musiciens, œuvra dans cette église, et notamment François Couperin y composa ses deux messes (1685).


Le retable de la Passion

Saint Gervais Saint Protais Retable flamand de Noël Bellemare et son atelier 16 e.jpg
  • Anvers vers 1495 - Paris 1566
  • Ce retable, sur bois de chêne, se trouvait à l'origine au 16e siècle dans l'église du Saint Sépulcre, (aujourd'hui détruite). Les différents compartiments sont très comparables aux miniatures ornant les livres d'Heures enluminées par Noël Bellemare et ses assistants.



Vitraux

Saint Gervais Saint Protais La sagesse de Salomon par Jean Chastellain 1531.JPG
  • Les magnifiques vitraux Renaissance du 16e siècle qui illuminent le chœur et la nef seraient dus à Jean Cousin. Dans l'une des chapelles du déambulatoire, le vitrail du Jugement de Salomon est attribué à Jean Chastellain mais signé Pinaigrier dans un cartouche, a été restauré eu 19e siècle, celui du Baptême du Christ, peint à l'émail, est daté de 1625. Les anciennes verrières de verre blanc ont été remplacées par des œuvres modernes de Claude Courageux, Le Chevallier et Sylvie Gaudin.


En peinture


Les curés après le concordat

Prénom(s) NOM Période Observations
Antoine CHEVALIER 1802-1812  
Pierre de LA RUE 1812-1814  
Jean-Baptiste FRASEY 1815-1823  
Martin CASSET 1823-1824  
Etienne HUNOT 1824-1827  
Pierre HAUMET 1827-1834  
Gabriel ROUVIERES 1834-1847  
Jean-Baptiste LEVE 1847-1855  
Guillaume CHENAILLES 1855-1865  
Claude BOREL 1865-1873 Source[2]  
Joseph de BUSSY 1873-1902  
Auguste MAILLES 1902-1907  
Marcel GAUTHIER 1907-1929  
Louis BROCHARD 1929-1948  
René LAINE 1948-  

Les curés sous l'Ancien Régime

sous l'Ancien Régime : les curés ayant assuré leur ministère plusieurs années

Prénom(s) NOM Période Observations
Renaud d'HOMBLIERES -1267  
Hugues LE MAIRE 1275-1293  
Jehan de COMMERCY 1304-1315  
Pierre de SUZAY dit le Petit 1354-1362  
Jehan Hélie de POMPADOUR 1373-1345  
Guillaume EVERAND 1441-1460  
Erard BOISSERAND 1460-1478  
Denys de BIDAULT 1513-1537  
Antoine du VIVIER 1537-1580  
Jehan GINCESTRE 1588-1596  
François BOARD 1601-1620  
Charles-François TALON 1620-1651  
Jacques SACHOT 1654-1686  
François I FEU 1686-1698  
François II FEU 1698-1761  
Roland Thomas BOVILLERAT 1761-1784  

Les curés après la révolution

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Guillaume Joseph CHENAILLES 1853- Source[3]  
- -  
- -  

Référence.png Notes et références


Blason de Paris
Portail de Paris
Blason de la région Île-de-France
Portail de la région Île-de-France