Paris - Église Saint-Ephrem-le-Syriaque

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Eglise St Ephrem le Syriaque.JPG

17 Rue des Carmes


Eglise St Ephrem le Syriaque Plaque.JPG



Histoire.pngHistoire

  • L'église Saint Ephrem est le dernier des trois édifices religieux élevés sur cet emplacement.
  • L'église actuelle remonte à 1733. Elle est l'oeuvre de l'architecte Pierre Boscry qui la réalisa après un long séjour en Italie. Les armoiries qui se trouvaient au-dessus du porche furent martelées en 1794.
  • La date d'édification de la première chapelle remonte à 1334. C'est un évêque d'origine italienne, André Ghini, qui fonda le Collège des Lombards pour les étudiants italiens pauvres, et donna à celui-ci sa chapelle.
  • Saint Ignace de Loyola et saint François Xavier, étudiants au collège Sainte Barbe, seraient venus vers 1528, prier et méditer dans cette chapelle.
  • Le bâtiment demeurera celui des Lombards puis celui des Italiens jusqu'en 1680, l'année où Louis XIV attribua le Collège et sa chapelle aux Irlandais. Ils s'attelleront très rapidement, en 1685, à la réfection du Collège et à la construction d'une deuxième chapelle. Cette chapelle était d'apparence modeste au point, qu'en 1733, alors qu'elle menaçait de ruine, il fallut réunir des fonds pour l'édification de cette troisième chapelle.
  • Le Collège des Irlandais surmontera tant bien que mal les tribulations de la Révolution française, et les dernières messes et retraites eurent lieu dans cette chapelle, qui cessera toute activité en 1825.
  • Avant de passer au Patriarcat Syriaque Catholique d'Antioche, la chapelle devient de 1872 à 1910, le Centre spirituel du mouvement des catholiques sociaux.
  • Achetée par la Mairie de Paris, l'église est attribuée à la Mission Syriaque Catholique en France le 16 septembre 1925 après une requête de sa Béatitude Monseigneur Ephrem Rahmani, Patriarche des Syriaques catholiques d'Antioche.
  • La liturgie célébrée dans cette église est celle de Jérusalem-Antioche, fixée au début du VIe siècle. La langue de cette liturgie est l'Araméen Syriaque, qui fut la langue maternelle de Jésus et de ses disciples, et de tous ses concitoyens, comme elle fut la langue des Évangiles.
  • Saint Ephrem (306-373) est né à Nisibe, en Mésopotamie, est ordonné diacre et le restera toute sa vie. Ascète et serviteur des pauvres, il est aussi le théologien éxégète et le plus éminent représentant de la pensée judéo-chrétienne des premiers chrétiens reconnu de son vivant comme une figure de l'Église. Il fonde une Université-école, y professe pendant dix ans et finit par mourir exténué pendant une épidémie en 373.



Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Affichage devant l'église


Blason de Paris
Portail de Paris
Blason de la région Île-de-France
Portail de la région Île-de-France