Ouvrir le menu principal

Paris - Église Notre-Dame de l’Arche d’Alliance

Retour

Adresse :
81 rue d'Alleray

C.Angsthelm


Sommaire

H
Histoire.pngistorique

  • Conçue par Architecte-Studio, achevée en 1998, cette réalisation restera typique de l'urbanisme de la fin du XXe siècle.
  • L'église Notre Dame de l'Arche d'Alliance a été consacrée par le Cardinal Lustiger le 20 juin 1998.
  • L'église est labellisée Patrimoine du XXe siècle.


Patrimoine.png Patrimoine

  • L'église, supportée par 12 piliers, est construite au dessus du baptistère. Elle symbolise le coffre de l'arche d'Alliance. Une résille métallique forme autour de l'église une transition avec l'environnement urbain.
  • L'entrée naturelle de l'église se fait par le baptistère au rez de chaussée, en marbre blanc de Tassos, comme l'autel, ses huit côtés rappellent les sept jours de la création dans le récit imagé de la Genèse et le huitième jour qui est celui de la Résurrection du Christ.
  • Cette nouvelle création est possible par la puissance d'amour de la Croix du Christ et du don de l'Esprit : l'Esprit est symbolisé par la colombe sur le couvercle du baptistère en bois de cormier et d'acier. L'intérieur du baptistère est creusé en forme de croix grecque, croix que l'on retrouve dans tout le bâtiment. Derrière le baptistère est scellée la première pierre de l'église bénie par le cardinal Lustiger le 6 octobre 1996. Elle contient un fragment de roche de Qiryat-Yearim où l'Arche d'Alliance demeura vingt ans.
  • Un escalier étroit permet d'accéder dans l'église que les dalles de verre laissent deviner. (...).
  • Arrivé dans le sanctuaire, en forme de croix grecque à l'intérieur, de cube à l'extérieur, deux grandes baies saisissent le regard. Les vitraux, œuvre de Martial Raysse et réalisés par Jean Dominique Fleury, associent les technologies du XIIe et XXIe siècle pour illustrer l'Ancien et le Nouveau Testament : ils représentent, à droite, le roi David qui danse devant l'Arche d'Alliance lorsque celle-ci quitte Kiryat-Yearim pour entrer dans Jérusalem, et à gauche, Marie, enceinte du Christ, rendant visite à sa couine Elisabeth, enceinte de Jean le Baptiste, lequel tressaille d'allégresse.
  • Dans l'Ancien Testament, l'Arche d'Alliance était un coffre d'acacia doré contenant les tables de la Loi (les dix commandements) et la Manne (le pain que Dieu avait donné aux Israélites pendant leur séjour dans le désert). Il symbolisait la présence de Dieu dans le Temple de Jérusalem après sa construction par Salomon. L'Arche d'Alliance fut perdue lors de la destruction du premier temple de Jérusalem par Nabuchodonosor en 587 avant Jésus Christ.
  • Pour la nouvelle alliance, la nouvelle arche n'est autre que Sainte Marie, Mère de Jésus, car en son sein repose le Christ qui est la parole de Dieu, le Verbe incarné, mais aussi la nouvelle manne, l'Eucharistie, qui est le Christ lui-même et que le chrétiens partagent lors de la messe. (...)
  • Ainsi l'église en forme de cube symbolise la Jérusalem céleste, la cité sainte dont la longueur, largeur et hauteur y sont égales (...) la forme cubique fait penser à un coffre précieux, comme le signifie le mot arche, arca, coffre, en latin. (...)
  • Dans le chœur de l'église, l'autel, en marbre blanc de Tassos, est surmonté de la résille métallique dont le point de départ se situe au-dessus de l'autel et qui dessine une iconostase comme dans les églises orthodoxes, mais une iconostase qui ne sépare pas le peuple de Dieu des prêtres : tout ce qui se passe sur l'autel doit rayonner dans l'Église et en dehors de l'Église. C'est la raison pour laquelle cette résille se continue à l'extérieur et enveloppe tout le bâtiment, adoucissant la forme cubique.
  • Le tabernacle, en bois d'acacia doré comme l'était l'arche d'alliance, est surmonté d'une croix lumineuse projetée depuis les tribunes. (...)
  • Sa construction en hauteur avec des tribunes permet que personne ne soit loin. (...)
  • L'ensemble du bâtiment repose sur douze colonnes, symbole des douze tribus d'Israël et des douze apôtres. (...)




Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Michel AUPETIT 2001-2006 nommé Évêque le 2 février 2013 par le pape Benoît XVI, nommé Archevêque de Paris le 7 décembre 2017 par le pape François  
- -  
Père Vincent GUIBERT 2014-  



Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Extraits de la Notice d'information à disposition dans l'église.




Blason de Paris
Portail de Paris
Blason de la région Île-de-France
Portail de la région Île-de-France