Paris - Église Notre-Dame-de-Grâce de Passy

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

C.Angsthelm

10 rue de l'Ascension


Histoire.pngHistoire

  • Parmi les seigneurs de Passy qui se sont succédés du XVIe siècle à la Révolution, il en est un qui se distingue des autres par sa générosité et sa bienfaisance, c'est à lui en effet que Passy est redevable de son église. Il s'agit de Claude Chahu, qui fit construire à ses frais, en 1666, la première chapelle qui lui coûta dix neuf mille huit cents livres. Après son décès, Madame Claude Chachu, née Christine de Heurles, obtint en 1672, l'érection en paroisse de la chapelle de Passy qui dépendait jusque là de Notre Dame d'Auteuil. Elle donna huit mille livres pour la construction du presbytère et fit une rente pour l'école. Elle mourut le 19 novembre 1683. Son portrait, en costume de veuve, se trouve dans la sacristie de l'église. Le couple incarnait les vertus françaises de droiture et générosité. L'église avait alors pris le nom de Notre Dame de l'Annonciation, puis devint Notre Dame de Grâce de Passy.
  • De l'église primitive, il ne subsiste guère que les piliers de la nef. Elle a été agrandie en 1846 et 1875 par l'architecte Eugène Debressenne.




Patrimoine.png Patrimoine bâti

L'Annonciation par Charles Gumery 1859
Vierge à l'Enfant XVII e
  • A l'extérieur, l'église est précédée d'un porche à colonnes dont le tympan est décoré d'un bas-relief en pierre du XVIII e siècle: l'Annonciation de Gumery et au-dessus une statue en pierre du XVIIe siècle représentant la Vierge à l'Enfant.
  • A l'opposé, un petit clocher campagnard, construit en 1846, abrite la seule cloche qui date de 1763. Elle fût bénie par l'évêque de Noyon, Charles de la Cropte de Bourzac, et le cardinal Potier de Gesvres. Cette cloche provient de l'abbaye d'Ourscamp du diocèse de Noyon. Cette abbaye, fondée au XIIIe siècle entretenait des relations étroites avec madame Claude Chahu qui lui avait fait de nombreux dons.



  • L'intérieur est composé de trois nefs, dont les deux latérales se prolongent autour du chœur pour se réunir au chevet devant une chapelle absidiale. Il n'y a pas de voûte, mais un simple plafond.
Notre Dame de Grace de Passy Peintures choeur par Gabriel Bouret 1849.jpg
  • Le chœur est décoré de peintures relatives à l'annonce faite à Marie, elles sont dues à Gabriel Bouret (entre 1847 et 1850) pour les personnages et sans doute à Corot pour les paysages (plusieurs écrits témoignent de ses passages fréquents à l'église). L'iconographie assez complexe du programme a été proposée par l'abbé Corbière, curé de la paroisse entre 1846 et 1852. Dans les cinq grands compartiments du cul-de-four se place la représentation des principales prophéties relatives à l'avènement du Christ, de gauche à droite : Prophétie d'Isaïe, Adam et Ève chassés du paradis, l'Annonciation, le sacrifice d'Isaac, la sortie de l'Arche. Il abrite un bel autel de marbre Charles X, ainsi que la statue pleine de tendresse de Notre Dame de Grace de Passy.
  • En 1872, on agrandit la sacristie et en 1890 on établit les tribunes devant les grandes orgues au-dessus des chapelles des bas-côtés dont l'une abrite les fonts baptismaux du XIXe siècle.
  • Parmi les personnes inhumées à Passy : le fils du Maréchal d'Estrades, Ambassadeur à Venise et à Turin décédé à Passy en 1715, et l'abbé Le Ragois, inventeur des sources d'eaux minérales de Passy décédé en 1730.




Chapelle du Sacré Cœur

Le couronnement de la Vierge
Notre Dame de Grace de Passy Chapelle du Sacré Coeur vitrail.JPG
  • Eugène Debressenne construisit de 1856 à 1859 les chapelles du Sacré Cœur et de la Sainte Vierge.
  • Au-dessus de la porte ouvrant sur la rue Jean Bologne, se trouve un grand vitrail représentant le couronnement de la Vierge. Des peintures murales nous décrivent la consécration de la paroisse au Cœur Eucharistique de Jésus en 1897, ainsi que le Sacré Cœur au-dessus de nombreux ex-voto destinés à la Vierge. Surplombant l'autel de marbre, se trouve la Croix de bronze doré de l'ancien maître-autel. Le centre de la chapelle est occupé par le nouveau baptistère, composé d'une vasque et sculpture en bronze, oeuvre de Colette Bosquet.


Chapelle de la Sainte Vierge

  • Plusieurs peintures intéressantes y sont exposées : L'Annonciation de Nicolas Delobel (1693-1763), 'Le couronnement d'épines de Luca Giordano (qui figurait à l'exposition des chefs d'œuvres des Eglises de Paris en 1946) ; puis trois anciennes copies : La mise au tombeau de Tiziano Vecellio dit LE TITIEN (1488-1579), placée en 1864, l'original se trouve au Louvre, Le ravissement de Saint >Paul d'après Nicolas Poussin (1594-1665) placée en 1875, l'original se trouve au Louvre, l'Apothéose de Saint Augustin d'après Francesco Barbeth dit LE GUERCHIN, placée en 1875.



Nouvelle Église

Notre Dame de Grace de Passy nouvelle église.JPG
  • La nouvelle église a été bâtie à droite de l'ancienne, que l'on rejoint par la sacristie, de 1956 à 1961. Elle a été construite par les architectes Hulot et Alipée, la même entreprise ayant déjà érigé Saint Pierre de Chaillot et la Basilique de Lisieux. Elle fut bénie par le cardinal Feltin en 1959.
  • La vaste nef d'une seule portée est de 50 mètres sur 19 mètres et peut contenir 1200 fidèles.
  • Le chœur est surmonté d'un grand vitrail et abrite le maître-autel de marbre noir, encadré par les statues des douze apôtres. Un monobloc d'ardoise noire excavé présente un Christ filiforme, constituant le T du mot S.I.T.I.O. (j'ai soif). En bas du chœur une statue moderne de la Vierge.
  • Le chœur est bordé de chaque côté par les grandes orgues.
  • Au fond de l'église une grande fresque de Monsieur Joos représente le Jugement dernier.
  • Avant la construction de la nouvelle église, s'étendait un jardin cultivé de fleurs et de fruits dans lequel se déroulaient les processions. Il en reste une petite partie où se situent les bâtiments du presbytère du XVIIe siècle et la chapelle Notre Dame de Bon Secours du XIXe siècle.

(Source: feuillet à disposition dans l'église)



Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
F. H. BOUCHERON 1672  
Marcel FAUCONNIER 1674  
Simon DESPRIERES 1677  
Alexis FLEURET 1697  
C.V. DUCHÉ de la VERRIÈRE 1729  
Fulgence JU 1735  
Louis DANDICHON 1758  
Alexis LE BRUN 1759  
Clément NOGUÈRES 1772  
Stanislas CHAUVET 1791  
Jean Baptiste DELAPLANCHE 1827  
Antoine Éloi JOUSSELIN 1834  
François SOLACROUX 1842  
Prosper Honoré CORBIÈRE 1846  
Hyppolyte LOCATELLI 1852  
Jean GUIRAL 1879  
Damase DOUVAIN 1886  
Jules HENNEBIQUE 1915  
Léon BOMPAIS 1939-1954  
Jacques GUILHEM 1951  
Gabriel MÉZERETTE 1957  
Pierre JOLY 1975  
Emmanuel DUFRESNE 1982  
Xavier RAMBAUD 1991  
Daniel PONSARD 1997  
Antoine Louis de LAIGUE 2006  
William Jean de VANDIÈRE 2018  


Blason de Paris
Portail de Paris
Blason de la région Île-de-France
Portail de la région Île-de-France