Palais de Chaillot

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Palais de Chaillot Place du Trocadéro Photo : C.Angsthelm

Détruit par la Révolution, le couvent de la Visitation occupait depuis 1651 l'esplanade située sur la colline de Chaillot. Pour commémorer la prise du fort de Cadix par le duc d'Angoulême en 1823, Louis XVIII envisagea d'y construire un monument baptisé Villa Trocadéro.


  • Le Palais de Chaillot a été construit pour l'Exposition Universelle de 1937 par les architectes Jacques Carlu, Louis-Hippolyte Boileau et Léon Azéma, sur les fondations du Palais du Trocadéro, construction éphémère de Gabriel Davioud et Jules Bourdais pour l'Exposition Universelle de 1878.
Palais du Trocadéro en 1878

L'édifice comprenait deux ailes courbes reliées par une rotonde centrale de 58 mètres de diamètre et 50 mètres de haut, avec deux minarets de 70 mètres, entourée de deux étages à arcades dans une architecture mauresque et néo-byzantine. Ce palais possédait une salle de concerts pour 5 000 personnes, un musée de la Sculpture comparée créé par Viollet-le-Duc qui annonçait le Musée des Monuments français, et un musée d'Ethnographie qui préfigurait le Musée de l'Homme. Cette construction provisoire a finalement servi également aux Expositions Universelles de 1889 et 1900.

Plan du Palais de Chaillot et des jardins du Trocadéro
  • Pour l'Exposition Universelle de 1937, les architectes ont conservé les deux ailes courbes de 195 mètres de longueur de l'édifice précédent. Dans l'axe de la Tour Eiffel une esplanade a été créée (le Parvis des Droits de l'Homme), encadrée par deux pavillons : le pavillon de droite abritant le Musée de l'Homme et le Musée de la Marine ; le pavillon de gauche abritant le Théâtre national de Chaillot et la Cité de l'Architecture et du Patrimoine. Les façades sont rythmées par des pilastres repris par les pavillons d'angle.
  • Un répertoire exceptionnel de l'architecture, de la sculpture et de la peinture des années 30 y est rassemblé.
Musée de l'Homme et Musée de la Marine, Place du Trocadéro
Théâtre National de Chaillot et Cité de l'Architecture et du Patrimoine, place du Trocadéro
  • Chacun des deux pavillons, en calcaire doré de Massangis (Yonne), porte des inscriptions en lettres d'or composées par Paul Valéry, et sont surmontés d'un groupe monumental en bronze de 4 mètres de haut couronnant chacun des attiques : à droite, Les Eléments (l'eau, le fer, le feu) par Carlo Sarrabezolles, et à gauche Les Connaissances Humaines (les Arts plastiques, la Philosophie, les Arts libéraux) par Raymond Delamarre.
  • Les façades postérieures des deux ailes, sont aveugles et décorées de bas-reliefs dus aux sculpteurs : (coté Passy) Arnold, Contesse, Joffre, Santorio, Saupique, Yencesse, Zwoboda ; (côté Paris) Abbal, Collamarini, Costa, Bertola, Delbarre, Marin, Veziem.
  • Après la Seconde Guerre mondiale, le Palais de Chaillot accueillera le siège de l'ONU jusqu'en 1952, puis l'OTAN jusqu'en 1959.

Le Palais de Chaillot est inscrit aux Monuments Historiques depuis le 24 décembre 1980 [1]

Côté Place du Trocadéro


Côté Jardins du Trocadéro


Théâtre National de Chaillot

Salle Gémier
  • De part et d'autre du parvis, deux escaliers descendent au pied de la terrasse, à l'aplomb de laquelle la façade du Théâtre de Chaillot ouvre une salle. L'aménagement du théâtre, entièrement en sous-sol, a posé d'énormes problèmes techniques qui ont été résolus sans que l'unicité de l'architecture en ait souffert.
  • C'est dans cette salle que se sont tenues les séances pleinières des 3e 6e sessions de l'assemblée générale de l'ONU en 1948 et en 1951-52
  • La grande aventure du Théâtre National Populaire (TNP) a été créée en 1920 par le metteur en scène Firmin Gémier (1869-1933). Puis ce fut Jean Vilar (1912-1971), metteur en scène mythique qui dirigea le théâtre de 1951 à 1963 ; grâce à ses mises en scènes dépouillées (peu de décors, importance des costumes et des lumières) avec notamment Ruy Blas, le Cid, Le Prince de Hombourg, et des acteurs jeunes auxquels le public pouvait s'identifier (Gérard Philippe, Jeanne Moreau, ...) la salle de 2 500 places était remplie de spectateurs enthousiastes.
  • Antoine Vitez prit la direction du théâtre en 1981 en essayant de créer un nouveau rapport scène-salle, mais y renonça assez rapidement en rétablissant les rangées de gradins face à la scène.
  • La direction fut ensuite assurée par Jérôme Savary entre 1988 et 2000 ; Ariel Goldenberg entre 2000 et 2008 ; Dominique Hervieu entre 2008 et 2011 ; Didier Deschamps depuis 2011.
  • Devenu en 2016 Théâtre national de la danse, l'une des institutions culturelles les plus prestigieuses de Paris pour la place qu'il occupe dans le spectacle vivant, il peut accueillir plus de 1600 spectateurs dans ses trois salles : Salle Jean Vilar 1200 places, Salle Firmin Gémier 390 places, Studio Maurice Béjart 100 places). Le Grand Foyer fait face aux fontaines du Trocadéro et à la Tour Eiffel.
  • Les espaces publics du théâtre abritent une importante collection de sculptures et peintures, fresques et pastels, d'artistes renommés : Paul Belmondo, Pierre Bonnard, Aristide Maillol, Édouard Vuillard ...


Référence.png Notes et références