Officiers de la Couronne

De Geneawiki
Révision datée du 19 juin 2010 à 07:43 par Cbouju (discussion | contributions) (Grand Amiral de France)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Officiers de la Couronne

Connétable de France

Le Connétable de France a autorité sur l'ensemble de l'Armée du Roi.

A la mort du duc de Lesdiguière en 1627, Louis XIII ne désigna pas de successeur. Les Maréchaux de France se sont considèré comme les détenteurs de cette charge.

Au Sacre du Roi, la fonction de Connétable de France est assuré par le doyen des Maréchaux de France . Il porte l'épée du Roi dite "de Charlemegne" durant cette cérémonie.

Chancelier de France

Le titulaire de la charge de Chancelier de France est détenteur d'un ofiice inamovible et conserve à vie les honneurs et prérogatives de l'office.

En cas de disgrâce du Chancelier, le Roi nomme un Garde des Sceaux.

Il portait sur lui, suspendue à une chaîne, la clé du coffret des sceaux sauf en cas de disgrâce.

A partir de 1661, le Chancelier de France n'est plus membre de droit du Conseil d'En-Haut.

L'office disparaît avec la mort de maupeou en juillet 1792. Du fait des évènements, Louis XVI ne lui donnera pas de successeur.

  • Attributions
    • contrôle et scelle des actes royaux
    • Surintendant de la Justice
    • président des Conseils du Roi
    • contrôle de la Librairie


Chancelier de France

  • 1643-1672 : Séguier
  • 1672-1677 : d'Aligre
  • 1677-1685 : Le Tellier
  • 1685-1699 : Boucherat
  • 1699-1714 : comte de Pontchartrain
  • 1714-1717 : Voysin
  • 1717-1750 : d'Aguesseau
  • 1750-1768 : de Lamoignon de Blancmesnil
  • 1768 : de Maupeou
  • 1768-1792 : de Maupeou

Grand Maître de France

Le Grand Maître de France dirige la Maison-Bouche du Roi.

La Maison des Bourbon-Condé possède cette charge depuis 1641 jusqu’à la révolution malgré une brève interruption durant la fronde et l’exil de Louis IV de Condé.


Grand Maître de France

  • 1643-1646 : Henri II de Bourbon-Condé, prince de Condé
  • 1646-1654 : Louis II de Bourbon-Condé, prince de Condé
  • 1654-1656 : prince de Carignan
  • 1656-1659 : Armand de Bourbon-Condé, prince de Conti
  • 1659-1686 : Louis II de Bourbon-Condé, prince de Condé
  • 1686-1709 : Henri Jules de Bourbon-Condé, prince de Condé
  • 1709-1710 : Louis III de Bourbon-Condé, prince de Condé
  • 1710-1740 : Louis Henri de Bourbon-Condé, duc de Bourbon
  • 1740-1789 : Louis Joseph de Bourbon-Condé, prince de Condé

Grand Chambellan

Le Grand Chambellan de France dirige la Chambre du Roi. Au fil des années, il n'assure plus qu'un rôle honorifique au profit des premiers gentilshommes de la chambre.

Lors du Sacre, il reçoit les bottines du Roi des mains de l'abbé de Saint-Denis et l'en chausse. Il revêt le Roi de la tunique, de la dalmatique et du manteau royal.

Durant le lit de justice, il est assis sur un carreau aux pieds du Roi.


Grand Chambellan

  • 1621-1643 : Claude de Lorraine, duc de Chevreuse, (1578-1657)
  • 1643-1654 : Louis Ier de Lorraine, duc de Joyeuse (1622-1654)
  • 1654-1658 : Henri II de Lorraine, duc de Guise (1614-1664)
  • 1658-1715 : Godefroy Maurice de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon (1641-1721).
  • 1715-1730 : Emmanuel-Théodose de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon (1668-1730)
  • 1730-1754 : Charles-Godefroy de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon, (1706-1771).
  • 1754-1775 : Godefroy Charles Henri de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon, (1728-1792)
  • 1775-1783 : Henri Louis Marie de Rohan, prince de Rohan-Guéméné (1745-1809)
  • 1783-1792 : duc de Bouillon

Premiers Gentilshommes De La Chambre

La charge de Premier Gentilhomme de la chambre du roi fut instituée par François Ier, qui, en 1545, supprima celle de chambrier de France. Il n'y eut qu'une seule charge du Premier Gentilhomme de la chambre jusqu'à Henri IV, qui en créa une seconde, puis une troisième, et enfin Louis XIII fonda la quatrième.

Le Premier Gentilhomme de la chambre couche toujours aux pieds du lit du roi, et garde les clés des coffres.

Le service de ces premiers officiers de la maison du roi se fait par année ; ils font toutes les fonctions du grand-chambellan en son absence, et ils en ont aussi qui leur sont toutes particulières, comme tout le détail de la chambre du roi ; de recevoir le serment de fidélité de tous les officiers de la chambre ; de donner les certificats de service, de désigner aux huissiers les personnes qui ont leurs entrées; ils ordonnent toute dépense portée par les états de l'argenterie et des menus..

Ce sont eux qui font faire pour le roi les premiers habits de deuil, et tous les habits de masque, ballets et comédies ; ils ordonnent aussi le deuil pour tous les officiers auxquels le roi le donne.

Chacun de ces Premiers Gentilshommes a sous son inspection six des vingt-quatre pages de la chambre que le roi entretient.

Si le roi mange dans la chambre , ils servent sa Majesté en l'absence du grand-chambellan. Ils donnent la chemise à sa Majesté, quand il ne se trouve pas dans la chambre du roi quelque fils de France, princes du sang , princes légitimés, ou le grand-chambellan.

Par un règlement du 8 janvier 1717, le roi ordonna qu'en toutes les occasions des pompes funèbres des rois, reines, fils et filles, petits-fils et petites-filles de France, qui seront faites du commandement de sa Majesté, et après qu'elle aura donné ses ordres sur les honneurs qu'elle voudra faire rendre aux princes ou princesses défunts, les choses nécessaires pour la pompe seront fournies, savoir :

Par ordre du Premier Gentilhomme de la chambre, les ornements, tentures, décorations, luminaires, et généralement tout ce qui sera à faire et fournir pour les dites pompes funèbres, tant dans les maisons royales qu'aux églises de Saint-Denis et Notre-Dame de Paris et autres : comme aussi il ordonnera les habits et robes de deuil pour le roi, les princes et princesses, les officiers de sa maison et toutes autres personnes de quelque rang et quelque qualité que ce soit, auxquelles il plaira à sa Majesté d'en faire donner ; les principaux officiers de la vénerie, fauconnerie et toiles des chasses, recevront pour lors les habits de deuil, soit en étoffe, soit en argent, sur les ordres du Premier Gentilhomme de la chambre, de même que les officiers de la compagnie des gendarmes et cheVRulégers. Les quatre Premiers Gentilshommes de la chambre, chacun dans son temps d'exercice, sont les seuls ordonnateurs de toute la dépense ordinaire et extraordinaire.

Lorsque le Premier Gentilhomme de la chambre a ordonné la dépense de chaque divertissement du roi, comme ballets , etc., l'inspection lui en est conservée tant que le divertissement continue, quand même son temps d'exercice serait fini.

Les Premiers Gentilshommes de la chambre ont chacun quatre mulets de l'équipage du roi ; mais celui qui est d'année en a six.

Les comédiens français et les comédiens italiens sont soumis, pour leur administration et discipline intérieure, à une commission composée des Premiers Gentilshommes de la chambre; c'est ce qui résulte de l'article XXXVIII de l'arrêt du Conseil d'Etat du roi, du 18 juin 1767.

Premiers Gentilshommes de la chambre : M. le duc de Duras; M. le duc de Rohan ; M. le duc de Richelieu; M. le duc d'Aumont.

Grand Amiral de France

Après avoir été supprimé par Louis XIII, Louis XIV la raviva et la donna au comte de Vermandois puis au comte de Toulouse, tous deux fils légitimés de ce dernier.
L’office est supprimé en 1793 à la mort du duc de Penthièvre, bien qu’il n’exerça plus aucunes fonctions dans la marine depuis le 10 août 1792.

Grand Amiral de France

  • 1669-1683 : Louis de Bourbon, comte de Vermandois
  • 1683-1737 : Louis Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse
  • 1737-1793 : Louis Jean Marie de Bourbon-Toulouse, duc de Penthièvre

Colonel Général

En 1584, cet office est crée Grand Officier de la Couronne.
Cette charge fût supprimé en 1661 et Louis XIV donna les attributions de cette fonction au secrétaire d’Etat à la Guerre.

Colonel Général

  • 1643-1661 : duc d'Epernon

Grand Maître Artillerie

Henri IV créa cet office en Grand Officier de la Couronne lorsque Sully en était le titulaire.Cette charge fût supprimé par Louis XV en 1755 et en prît les attributions.

Grand Maître Artillerie

  • 1643-1664 : duc de La Meilleraye
  • 1664-1669 : duc de Mazarin
  • 1669-1685 : duc du Lude
  • 1685-1695 : Maréchal-duc d'Humières
  • 1695-1710 : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine
  • 1710-1755 : Louis Charles de Bourbon-Maine, comte d'Eu

Grand Ecuyer de France

Cet office fût créé Grand Officier de la Couronne par Henri IV. La Maison de Lorraine posséda cette charge jusqu’à la révolution. Pour éviter de perdre cette charge, la comtesse de Brionne alla voir Louis XV pour conserver la charge à son fils et en assurer la gestion pendant la minorité de ce dernier. Louis XV donna son accord ce qui est une grande première. Hormis dans la Maison de la Reine et des princesses, les femmes ne sont pas prédestinées à exercer de charge à la place d'un homme.


Grand Ecuyer de France

  • 1643-1666 : comte d'Harcourt
  • 1666-1718 : comte d'Armagnac
  • 1718-1753 : comte d'Armagnac
  • 1753-1761 : comte de Brionne
  • 1761-1771 : comtesse de Brionne
  • 1771-1789 : prince de Lambesc