La Belgique pendant la 1ère guerre mondiale

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour portail 14-18

Histoire.pngHistoire

La Belgique avait choisi la neutralité. La Prusse envahissant la Belgique, celle-ci fit appel à la France et à l'Angleterre pour la défendre. Beaucoup d'Allemands vivaient en Belgique lors de la déclaration de la guerre. Ils furent 7 000 à Liège, et furent expulsés et envoyés à Aix-la-Chapelle. Le 4 août, l'Allemagne déclare la guerre à la Belgique à 8 h 30.

Les Belges furent les seuls soldats du front occidental à ne jamais rentrer chez eux en permission pendant les quatre ans de conflit.

Armée

L'armée belge était divisée en une Armée de Forteresse et une Armée de Campagne.
L'armée de campagne comportait six Divisions d'Armée et une Division de Cavalerie.
Une division d'armée belge compte de 15 000 à 24 000 hommes répartis en trois ou quatre brigades mixtes,

  • un régiment de cavalerie,
  • un régiment d'artillerie,
  • un bataillon de génie,
  • une section de télégraphistes de campagne,
  • un corps de transports. Chaque division d'armée possède son dépôt.

L'Artillerie de forteresse est divisée en groupe :

  • Anvers (8 bataillons), Termonde (4 bataillons), Liège (4 bataillons), Namur (3 bataillons)

L'Artillerie de campagne comprend :

  • 8 régiments, 6 batteries à cheval

L'Infanterie belge comprend :

  • 1 régiment de carabiniers, 1 bataillon de cyclistes, 3 bataillons de forteresse, 1 régiment de grenadiers, 3 régiments de chasseurs, 14 régiment de Ligne

La Cavalerie comprend :

  • 2 régiments de guide, 4 de lanciers, 2 régiments de chasseurs à cheval

Le Génie est divisé en 4 directions :

  • Termonde, Anvers, Liège, Namur.

L'uniforme

Peu pratiques, les uniformes bleu-marine sont remplacés en 1915 par un uniforme kaki et les soldats sont équipés d'un casque d'acier, le fameux casque Adrian.

Chronologie des batailles

Bataille de Liège

  • 3-4 août 1914 : dans la nuit, des colonnes de soldats allemands ont franchi la frontière belge et attaque le Fort de Fléron, de Liège
  • 4 août 1914
  • 5 août 1914
  • Les Allemands sont entrés dans Pepinster, Herve, Remonchamps
  • Les Allemands ont construit un pont devant Lixhe, les soldats du fort de Battice à Herve détruisent ce pont.
  • Les Belges ont repoussé les allemands devant Liège

L'armée belge s'est courageusement battue partout où elle a pu, avant de se regrouper à Anvers, et puis s'enterrer derrière l'Yser.

L'armée belge ne participa à aucune des grandes offensives alliées, jugées inutilement coûteuses en hommes et inutiles au plan militaire par le roi des Belges.

Les pertes en hommes

Environ 41 000 Belges sont morts en service militaire durant la Première Guerre mondiale.

Environ la moitié des militaires morts durant la guerre reposent soit dans l'un des 21 cimetières militaires ou dans l'un des 80 carrés militaires intégrés aux cimetières communaux.

Peu après la Première Guerre mondiale, des milliers de monuments ont été érigés dans le pays entier afin de commémorer les nombreux morts civils et militaires tombés pendant le conflit.

L'Institut des Vétérans a mis en ligne une banque de données reprenant le nom de quelque 42 000 soldats tombés durant la Première Guerre mondiale.

Les fusillés d'Andenne

En représailles à la destruction du pont par l'armée belge, les 21 et 22 août 1914, les Allemands ont fusillé 217 civils Andennais, hommes, femmes et enfants, pris au hasard.

Neuville-sous-Montreuil, le village aux morts oubliés

À Neuville-sous-Montreuil, sont enterrés plusieurs centaines de ressortissants belges, morts pendant le premier conflit mondial. À cette époque, la chartreuse abritait alors un hôpital belge. Il y avait un calvaire, érigé juste après la Première Guerre mondiale. Mais il a été déplacé devant l'église de Neuville.

Fleurs commémoratives

Les Belges ont choisi la pâquerette en raison de sa couleur blanche, évocatrice de la paix.

Les condamnés à mort

Les juridictions militaires belges ne prononcèrent que 220 condamnations à mort.

La grande majorité des condamnés à mort ont pu échapper au peloton d'exécution par la grâce royale ou par l'appel à la cour militaire (certains ont pu bénéficier des deux).

Les exécutions sont au nombre de 20.

Recherche d'un militaire victime de la Première Guerre mondiale

Environ 41 000 Belges sont morts en service militaire durant la Première Guerre mondiale. Rechercher l'un d'entre eux est possible sur le site War Dead Register.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Le Figaro - 4 août 1914

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références