Léon BLUM

De Geneawiki
Révision datée du 9 août 2020 à 15:04 par Thoric (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à Liste des présidents de la république française

Léon BLUM

Léon BLUM (1872 -1950)

Léon BLUM est surtout connu pour son activité politique au sein de la SFIO et comme chef du gouvernement sous le Front populaire. Auparavant, il fut pourtant critique littéraire et travailla pendant 25 ans au Conseil d'État, sauf durant son passage au cabinet du ministre Marcel SEMBAT, dans le gouvernement d'Union Sacrée (1914-1916).

Issu d'une famille de commerçants alsaciens installés à Paris, il fit de brillantes études et intégra en 1890 l'École normale supérieure.

En 1895, il passa avec succès le concours de l'auditorat et entra au Conseil d'État.

Commissaire du gouvernement à partir de 1910, il prononça des conclusions importantes dans le domaine social au sujet d'affaires concernant les syndicats et les conflits sociaux du début du XXe siècle, notamment, les grèves d'Armentières. Il contribua à l'élaboration de la notion de service public en cherchant à adapter les règles juridiques à l'évolution de la société et des institutions publiques (arrêt Compagnie générale française des tramways, 1910) et à l'évolution de la jurisprudence sur la responsabilité de l'administration et de ses agents (Époux Lemonnier, 26 juillet 1918).

Son activité au Palais-Royal cessa en 1919, lorsqu'il fut élu député. Il devint chef de la SFIO à la suite du congrès de Tours, en 1920.

En 1936, il fut appelé à diriger le gouvernement du Front populaire.

Déporté pendant la guerre, il resta à la Libération la figure de proue du socialisme et devint Président du Conseil en 1946.

Biographie

  • Léon BLUM est né le 9 avril 1872 à Paris d'une vieille famille juive originaire de Westhoffen.
  • Léon BLUM dirige le parti socialiste (la S.F.I.O. : Section Française de l'Internationale Ouvrière) à partir de 1920.
  • 1934 : création du Front populaire alliances des différents partis de gauche socialiste et du parti communiste.
  • 5 juin 1936 : Léon BLUM nommé président du conseil forme son gouvernement, les communistes ne font pas parti du gouvernement, mais ils le soutiennent, pour la première fois des femmes sont ministres, elles sont 3.
  • 7 juin 1936 : signature des accords de Matignon avec hausse des salaires de plus de 10 %, institutions des congés payés (2 semaines), la semaine de travail passe de 48 à 40 h.
  • En 1937, Léon BLUM accepte que son nom soit donné à une localité juive en Palestine : elle s'appelle Kfar Blum.
  • En novembre 1938, à la demande des organisations sionistes, Léon BLUM prononce devant la LICA un réquisitoire contre la doctrine hitlérienne. En 1947, il agit auprès des dirigeants travaillistes anglais pour obtenir, en Palestine, une décision favorable aux Sionistes.
  • 21 juin 1937 : Léon BLUM démissionne, il sera rappelé en mars 1938, mais n'arrivera pas à former un gouvernement.
  • Arrêté en 1940, il est jugé par le régime de Vichy et livré aux Allemands pour être déporté en Allemagne.
  • D'avril 1943 à avril 1945, Léon BLUM a été « déporté » à Buchenwald. Étrange déportation ! Il s'agissait d'un internement dans une petit maison forestière séparée de quelques centaines de mètres du camp de sinistre mémoire. Il vit cloîtré avec des livres. Oui, étrange internement, à côté de l'horreur que Léon BLUM ne découvrira qu'à son départ.
  • 1944/1945 : pendant sa déportation, il écrit un ouvrage qui sera publié à la libération "à l'échelle humaine".
  • 1945 : il reprend sa collaboration avec le journal "Le Populaire" pour lequel il écrit des articles.
  • 18/12/1946 au 16/01/1947 : il revient au pouvoir pour un mois comme président du gouvernement provisoire, il laisse sa place à Vincent AURIOL premier président de la quatrième république.
  • Léon BLUM écrit le 25 novembre 1947 à Georges BIDAULT, Ministre des Affaires Étrangères, une lettre pressante pour demander un vote favorable de la France pour la création de l'État Juif.

Ses ouvrages

  • À L'Échelle Humaine : Gallimard - 1945
  • Révolution Socialiste ou Révolution Directoriale ? : Revue Socialiste - 1947
  • L'œuvre De Léon Blum, 1937-1940 : Albin Michel - 1965
  • Du Mariage : Albin Michel - 01/10/1990
  • L'histoire Jugera : Diderot
  • L'œuvre De Léon Blum. Critique Littéraire . Nouvelles Conversations De Goethe Avec Eckermann. Premiers Essais Politiques. 1891 1905 : Albin Michel - 1954
  • Lettres De Buchenwald : Éditions Gallimard - 23/10/2003

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références