Histoire de l'Allemagne

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à La République fédérale d’Allemagne

Histoire

Occupée à l'origine par des tribus finnois, l'Allemagne le fut ensuite par les Celtes qu'une invasion des Germains refoula dans les contrées occidentales

Le plus puissant des Etats fondés en Gaule par les Germains au début de Moyen Âge, le royaume des Francs, fut agrandi et érigé sous Charlemagne en empire d'Occident ; mais après le traité de Verdun (843), il y eut un royaume de Germanie indépendant, sur lequel la race carolingienne cessa de régner au Xe siècle, et qui, lors de l'épanouissement de la féodalité, devint une monarchie élective.

Othon le Grand, roi en 936, ayant conquis l'Italie, se fit couronner empereur à l'exemple de Charlemagne, et dès lors l'Allemagne s'appela dans le langage diplomatique Saint Empire romain germanique.

L'autorité des empereurs resta d'ailleurs toujours plus théorique que réelle. Les électeurs au nombre de sept : trois ecclésiastiques et quatre laïques, ainsi que les grands vassaux immédiats restaient de fait, indépendants.

L'Allemagne demeura fort longtemps un État fédéral dans toute la force du terme. La maison impériale de Saxe s'éteignit en 1024 ; le sceptre passa alors à la maison de Franconie, célèbre par ses démêlés avec le Saint-Siège (querelle des Investitures) puis à la maison de Souabe ou de Hohenstaufen, qui fournit l'intéressante figure de Frédéric II Barberousse, et enfin à celle des Habsbourg, à qui l'étendue de leurs domaines héréditaires d'Autriche permit de se faire plus constamment obéir du reste de l'Allemagne.

La puissance impériale, portée à son apogée par Charles-Quint, fut ébranlé bientôt par les luttes religieuses et politiques nées de la Réforme, qui sépara nettement l'Allemagne du Nord, protestante et particulariste, de l'Allemagne du Sud, catholique et relativement unifiée, sous la direction de l'Autriche.

Les traités de Westphalie (1648) qui mettent fin à la guerre de Trente ans, confirment la division et l'impuissance de l'Allemagne du Nord, d'où peu à peu se dégage et s'agrandit la Prusse, érigée en royaume en 1700, tandis que l'Autriche s'affaiblit pendant les guerres de la succession d'Espagne, de la succession d'Autriche et la guerre de Sept ans.

Napoléon 1er, ayant supprimé le Saint-Empire romain germanique, constitua une Confédération du Rhin, qui fut dissoute par le Congrès de Vienne, et reconstitué sur de nouvelles bases sous le nom de Confédération germanique (1815).

Le roi de Prusse, aidé par la diplomatie de Bismarck, après avoir exclu l'Autriche de la Confédération par sa victoire de Sadowa (1886) rétablit l'empire d'Allemagne à son profit et fut couronné à Versailles pendant la guerre franco-allemande de 1870-1871.

Depuis, les principaux incidents de la politique allemande ont été la lutte d'influence catholique ou Kulturkampf (1872-1886), le rapprochement avec l'Autriche et l'Italie en vue de la conclusion de la triple alliance, en 1879 ; la chute du chancelier Bismarck (1890) peu après l'avènement de l'empereur Guillaume II, enfin l'expansion commerciale et coloniale de l'empire.

En 1914, l'Allemagne prétendant à la domination universelle, déchaina la Grande Guerre où, avec ses vassales l'Autriche, la Turquie et la Bulgarie, elle fut vaincue par les Alliés (France, Russie, Angleterre, Belgique, Italie, Etats-Unis etc.) et obligée d'accepter toutes les conditions des vainqueurs par le traité de Versailles (1919).

À la suite de la révolution de 1918 et de l'abdication de Guillaume II, l'Allemagne a adopté le gouvernement républicain, mais conserve le nom d'Empire (Reich). D'après la Constitution du 11 août 1919, le pouvoir suprême, qui émane du peuple, est géré par le Président de l'Empire, élu pour sept ans et chef des forces militaires, l'Assemblée nationale et le Conseil des ministres du Reich, présidé par le chancelier.

Catastrophes naturelles - Le Temp

  • 1er janvier 1914 : neige abondante sur l'Allemagne, dégât dans le Poméranie, à Berlin la circulation a dû être arrêtée, certains villages du Königsberg sont isolés[1].

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Le Petit Havre - Janvier 1914