Hôtel du Gouverneur Militaire de Lyon

De Geneawiki
Révision datée du 11 février 2019 à 10:16 par Galichonj (discussion | contributions) ({{Notes et références}})
Aller à : navigation, rechercher

< Retour à la page de Lyon

Bref historique

Villa construite par l’architecte lyonnais Jean Marie Anselme de LABATIÈRE (1829-1891) entre 1858 et 1861 pour le baron Jonas VITTA, banquier et marchand de soie Piémontais établi à Lyon depuis 1846.
La résidence est aussi connue sous le nom de L’hôtel VITTA.
Résidence de style second empire construite sur un terrain de 1600 m² acquis en 1857 par le baron, situé aujourd’hui au 38 bis et 39 avenue Foch. La villa est marquée par le goût pour l’art florentin du premier propriétaire (Voûte d’entrée, les deux fontaines ornées de conches, arcades de la cour reliant les dépendances au bâtiment principal).

Cour intérieure - Photo J-P GALICHON

De retour de sa campagne d’Égypte, Napoléon Bonaparte prend conscience de l'intérêt économique et stratégique que représente Lyon au confluent du Rhône et de la Saône et décide d'y installer une haute autorité militaire.
Le 27 décembre 1802 (6 nivôse de l’an XI) le Conseil municipal passe une convention avec l’État impérial aux termes de laquelle ce dernier cède gratuitement à la ville le Claustral des Dames de la Déserte (Place Sathonais), en échange de quoi la ville s'engage à loger à perpétuité la plus haute autorité militaire de la place. Peu confortable et surtout peu fonctionnel, le Claustral sera occupé par l'autorité militaire jusqu'en 1812. Par la suite il résidera place Bellecour en 1812-1821 et enfin à l’hôtel Varissan (11 rue Boissac), acquis par la ville de Lyon en 1822 pour en faire la résidence du lieutenant général commandant la 19ème région militaire.


Fin 1913, jugeant l'Hôtel Varissan peu approprié aux charges de réception du gouverneur, Édouard Herriot propose à son conseil municipal un projet d'achat de l'Hôtel Vitta sur les bases suivantes : échange de l'Hôtel Varissan, estimé à 600 000 francs, contre l'Hôtel Vitta, estimé à 800 000 francs, la ville payant une soulte de 200 000 francs au baron Vitta. Le baron Joseph VITTA (fils de Jonas), qui vivait déjà depuis plus de 10 ans entre Paris et Nice, souhaitait en effet vendre son hôtel. La ville ayant réduit de 100 000 francs l'estimation de l'Hôtel, la baron accepta la transaction mais vida sa résidence de tout le mobilier.   Début 1914, le général Pouradier-Duteil prenait possession des lieux et depuis cette date l'Hôtel Vitta sert de résidence au gouverneur militaire de Lyon. Depuis lors, les gouverneurs militaires s’y sont succédé, déroulement cependant interrompu par l’occupation allemande, de 1942 à 1944.

En effet, suite aux bombardements allemands, le 18 juin 1940 au soir, le préfet Émile BOLLAERT estimant que toute résistance est inutile, entre en contact avec Édouard HERRIOT le maire, qui est à Bordeaux, ville où s'est installé le gouvernement du maréchal Pétain. Herriot demande dans la nuit au maréchal de classer Lyon ville ouverte, pour éviter un désastre humanitaire.  Le samedi 22 juin, le général allemand Henrici, commandant de la ville de Lyon s’installe dans l’hôtel du gouverneur militaire.

Le gouverneur militaire de Lyon

Le titre a été aboli en 1791 par l’assemblée constituante, et celui ci sera rétabli en 1875 sous la restauration, c’est le général BOURBAKI, commandant de région qui est devenu le gouverneur militaire de la post révolutionnaire.
Le gouverneur est le commandant d’armes de la garnison de Lyon, il est aussi officier général de la zone de défense Sud-Est. Il est conseiller militaire des préfets de région. Il est aussi commandant de la région Terre Sud-Est couvrant les anciennes régions de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Languedoc-Roussillon , Auvergne et Rhône-Alpes.
Il représente les armées dans toutes les relations avec les autorités civiles régionales ou locales.

Extérieur des bâtiments

La partie de l’hôtel située en fond de cour abritait autrefois les écuries, depuis transformées en garages. La partie située au dessus est constituée des appartements du chauffeur et du porte-fanion du gouverneur. Cette partie de l’hôtel est sur le 29 rue Malheserbe. Ce bâtiment est constitué d’un rez de chaussée en pierre de Villebois et d’un étage unique en pierre de taille et briques. Il est couvert par une toiture à la Mansart comportant dix œils-de-bœuf. Le onzième abrite une horloge.
Le gouverneur et son chef de cabinet résident dans le bâtiment principal.
Le bâtiment principal possède sa façade en pierre sur l’avenue Foch, Il comporte trois étages. Les pierres du premier étage proviennent de Villebois et celles des autres étages de Cruas. Le bâtiment est recouvert d’un toit en ardoises.

Salon d'honneur - Photo J-P GALICHON

Intérieur du bâtiment

L’ancien salon de la famille VITTA est devenu le bureau du Gouverneur. Le sol de l’aile nord est couvert de mosaïque.
À l’étage, la galerie des portraits reflète son goût pour l’art.
La salle à manger avait ses murs recouverts de tapisserie d’Aubusson. Cette décoration a aujourd’hui disparu.

Édifice classé aux M.H [1]

Sources: [2] et [3]

Les gouverneurs militaires de Lyon

Prénom(s) NOM Période Observations
Boniface de CASTELLANE 1850-1862 (1788 Paris- 1862 Lyon) [4]  
François De CANROBERT 1862-1865 (1809 Saint-Céré-1895 Paris) [5]  
Charles COUSIN MONTAUBAN 1865-1870 (1796 Paris- 1878 Paris)[6]  
Antoine Aubin BRESSOLLES 1870-1871 (1828 Lavaur-1891Lavaur) - Sous-lieutenant en 1847, lieutenant en 1849, capitaine en 1855, lieutenant-colonel en 1865, colonel en 1867, général de brigade en 1870 [7]  
Charles BOURBAKI 1871-1873 (1816 Pau-1897 Bayonne) [8]  
Jean Joseph FARRE 1879-1879 (1816 Valence-1887 Paris) - le général FARRE fut appelé au commandement du 14e corps d'armée et au gouvernement militaire de Lyon en janvier 1879 suite au refus du maréchal de Mac-Mahon, qui était encore président de la République, de le nommer à la succession du général Borel comme ministre de la guerre. Le 29 décembre 1879, à la formation du premier cabinet Freycinet, le général Farre reçut le portefeuille de la Guerre. - Sénateur [9]  
Alphonse LECOINTRE 1880-1881 (1817 Évreux - 1890 Paris) - LECOINTRE devint en janvier 1880 gouverneur militaire de Lyon, et, en 1881, remplaça le général CLIN-CHANT au gouvernement militaire de Paris. Grand-officier de la Légion d'honneur le 12 juillet 1881 - Sénateur[10]  
Hubert CARTERET TRÉCOUT 1881-1885 (1881 Rolampont - 1885 Paris) - Sous-lieutenant en 1843, il servit en Algérie jusqu’en 1848. Capitaine en 1853, il servit de nouveau en Algérie de 1855 à 1859. Il participa à la campagne d’Italie et fut blessé à la bataille de Magenta, lieutenant-colonel en 1863, colonel en 1865, il fut fait général de brigade au début de la guerre franco-allemande de 1870. Sa généalogie[11]  
Léopold DAVOUT 1885-1889 (1828 Escolives) - 1904) Paris) - Sous-lieutenant en 1849; capitaine en 1856; colonel en 1870; général de brigade en 1871 et de division en 1877[12]. Sa généalogie[13]  
Henry BERGÉ 1889-1893 (1828 Paris - 1926 Saint-Maurice ) - Polytechnicien de la promotion 1847, officier d’artillerie. Participe aux campagnes d’Algérie, d’Italie, de Crimée du Mexique et à la guerre de 1870-1871 . Directeur de l’artillerie au ministère de la Guerre de 1873 à 1875. Sa généalogie[14]  
Nicolas Joseph VOISIN 1893-1895 (1830 Lyon - 1904 Bourgoin-Jallieu) - Élève de l'école Polytechnique; capitaine en 1858; colonel en 1878; général en 1883 - Sa biographie [15]- Titualire de la légion d'honneur [16]  
Charles Jules ZÉDÉ 1895-1902 (1837 Paris - 1908 Le Pradet) - Entre à Saint-Cyr en 1855; capitaine en 1870; colonel en 1881; général de brigade en 1887 - En 1897, il est nommé Grand Officier de la Légion d'Honneur [17] - Sa généalogie[18] [19] - Sa biographie [20]  
Armand GRASSET 1902-1903 (1838 Montélimar - 1911 Montélimar ) - Saint-Cyr (1855-1857); sous lieutenant en 1857; capitaine en 1870; colonel en 1887; général de brigade en 1891 et de division en 1896 - Chevalier de la LH 1866 - Officier 1888 - Commandeur 1897 - Grand-officier 1901[21] - Sa généalogie [22] - Sa biographie [23]  
Henri De LACROIX 1903-1906 (1844 Les Abymes - 1924 Fleurier) - Légion d'honneur : Chevalier le 8 juillet 1881 ; Officier le 17 mai 1885; Commandeur le 29 décembre 1900; Grand Officier le 30 décembre 1905; Grand'Croix le 11 juillet 1909[24] - Élève à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr de 1864 à 1866 , sort sous lieutenant; capitaine en 1873; colonel en 1874; général en 1893 [25] - Sa généalogie [26]  
Joseph GALLIENI 1906-1908 (1848 Saint-Béat - 1916 Versailles - Fils d’un officier d’infanterie, né en Italie. Après des études au Prytanée militaire de La Flèche, il intègre l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1868. Le 15 juillet 1870, il est nommé sous-lieutenant dans l’infanterie de marine. Ministre de la Guerre durant la Première Guerre mondiale d’octobre 1915 à mars 1916, poste dont il démissionne pour raison de santé. Il sera fait maréchal de France en 1921 à titre posthume [27].  
Vigile ROBERT 1908-1911 (1848 Paris-1927 Paris) - École militaire de Saint-Cyr en 1867 - Capitaine en 1874 - Général de brigade en 1899 - Général de division en 1903 [28]  
Pierre Alphonse Henri COURTEBAISSE 1911-1913 (1849 Cahors - 1935 Nice) - Ecole Polytechnique (X 1868)- Sous-lieutenant au 1er Régiment d'Infanterie en 1870; capitaine en 1876; Colonel en 1897; Général en 1901; demande sa retraite en 1913 - Sa généalogie[29]  
Paul Edouard POURADIER-DUTEIL 1913-1914 (1854 La Châtre - 1933) - Sous lieutenant en 1873 après l'École spéciale militaire de Saint-Cyr - Capitaine en 1880 - Chef d'état-major en 1893 - Colonel en 1903 - Général de brigade en septembre 1907 - Général de division en 1910 - Commandeur le 31 décembre 1913[30] - Sa généalogie [31]  
Victor Joseph MEUNIER 1914-1916 (1848 Chalamont - 1916 Paris - Ecole Polytechnique en 1867, sorti Sous Lieutenant; capitaine en 1874; colonel en 1896; général de brigade en 1902 et de Division en 1906 [32] - Grand'Croix de la légion d'honneur le 25 avril 1916 [33]  
Charles EBENER 1916-1919 (1858 Wissembourg - 1919 Paris) - Sorti de Saint-Cyr en 1878 ; 1906 colonel; Promu général de brigade en 1910[34]  
François Louis Albert MARJOULET 1919-1921 (1859 Anduze - 1935 Nice) - Élève à l'école spéciale militaire (1878-1880); 1890 Capitaine; 1910 Colonel; Nommé Général de Brigade en 1914, puis Général de Division en 1915, puis Général de Corps d'Armée en 1918[35]  
Léonce Marie LEBRUN 1921-1923 (1861 Charleville-Mézières - 1950 Versailles)[36][37] - Il fut nommé Général de Brigade en 1915, puis Général de Division en 1917. Il commandait le 3ème Corps d’Armée. Grand Officier de la Légion d’Honneur, Croix de Guerre 1914-1918 avec 2 palmes, Chevalier de l’Ordre du Bain de Grande-Bretagne, Croix de Guerre Belge, Chevalier du Sauveur de Grèce, Chevalier de la Couronne d’Italie.  
Edme Félix Raoul PHILIPOT 1923-1928 (1865 Châtel-Gérard - 1945 Bourgneuf-Val-d'Or ) - École spéciale militaire de Saint-Cyr (1884-1886) - Nommé Général de Brigade en 1917, puis Général de Division en 1918, puis Général de Corps d'Armée en 1923. Grand'Croix de la Légion d'honneur le 7 juillet 1927 [38] - Sa généalogie[39]  
Bernard SERRIGNY 1929-1932 (1870 Labergement-lès-Seurre - 1954 Paris) - École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1890 en sort en 1892 Sous lieutenant ; capitaine en 1904; colonel en 1917;Général de brigade en 1921 et de brigade en 1924 - Grand officier de la Légion d'honneur [40] - Sa généalogie[41]  
Edmond Louis DOSSE 1932-1936 (1874 Embrun - 1949 Annecy) - École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1893 en sort en 1895 Sous lieutenant ; Lieutenant 01-10-1897; Capitaine 23-03-1907; Chef d'Etat Major de l'armée d'Orient en 1918; Général de Brigade en 1925, Général de Division en 1929, Général de Corps d'Armée le 05 juin 1931, Général d'Armée 13 janvier 1936. - Grand Officier de la Légion d'Honneur au 28 juin 1935. - Sa généalogie[42]  
Jeanny Jules Marcel GARCHERY 1936-1938 (1876 Moulins - 1961) - École spéciale militaire de Saint-Cyr (1895-1897) - général de brigade en 1930; de division en 1934; de corps d’armée en 1936 et d’armée en 1938. - Grand Officier le 29 juin 1939[43] - Sa généalogie[44]  
Robert Auguste TOUCHON 1938-1939 (1878 Paris - 1960 La Tronche ) - École spéciale militaire de Saint-Cyr (1899-1901) - Général de Brigade en 1933; Général de Corps d’Armée en 1938; puis Général d’Armée en 1940 (Il commande la 6ème Armée en 1940). Grand'Croix de la Légion d'honneur le 20 juillet 1941 [45] - Sa généalogie [46]  
Jules HARTUNG 1939-1940 (1876 Meyriez - 1971 Paris ) - Polytechnicien X1897 - Général de Brigade en 1931; Général de Division en 1935. - Commandeur de la légion d'honneur le 30 décembre 1938[47] - Sa généalogie[48]  
Robert Auguste TOUCHON 01/07/1940-20/08/1940 Voir ci dessus  
Aubert FRÈRE 1940-1941 (1881 Grévillers - 1944 Camp de concentration de Natzweiler-Struthof) - École spéciale militaire de Saint-Cyr (1900-1902) - Capitaine en 1913 ; Colonel en 1925; Général de brigade en 1931; Général de Corps d’Armée en 1937; il est retiré du service actif le 1er septembre 1942. Lors de l’invasion de la Zone Libre par les Allemands en novembre 1942, Frère accepte la proposition des généraux Verneau, Olléris et Revers pour prendre la tête de l’ORA (Organisation de Résistance de l’Armée), formation clandestine d'anciens militaires - Le 12 juin 1943, le Général Frère et son épouse sont tous deux arrêtés. Le général est emprisonné à Vichy puis à Fresnes où il sera torturé. Enfin il sera envoyé au Camp de concentration du Struthof en Alsace. - Grand Officier de la légion d'honneur le 20 décembre 1935 [49] - Sa généalogie[50] - Sa page au musée militaire [51]  
Pierre ROBERT de Saint VINCENT 1941-1942 (1882 Saint-Léger-en-Bray-1954 Forges-Les-Bains - Études à l'École polytechnique diplômé en 1903. Pendant la Première Guerre mondiale, il est commandant d'une batterie au sein du 15e régiment d'artillerie divisionnaire. Général de brigade en 1937, il reçoit au début de la Seconde Guerre Mondiale le commandement de la 64e division d'infanterie sur le front des Alpes qu'il conserve jusqu'à la fin des opérations. Après l'armistice du 22 juin 1940, il reste dans l'Armée de Vichy et prend alors le commandement d'une division d'infanterie à Grenoble. En juillet 1941, il devient commandant de la 14e avec le grade de général de corps d'armée.[52] - Juste parmi les Nations pour son refus de participer aux arrestations des Juifs [53] - Sa généalogie[54]  
MER 1942-1942  
Marcel DESCOUR 1944-1945 (1899 Paris - 1995 Montbrison-sur-Lez (Drôme) - Fils d’un militaire, il est élève de Saint-Cyr. En 1939, il est capitaine à l’état-major du XIVe corps d’armée à Lyon - Prend la tête de l'Organisation de résistance de l'Armée dans la région lyonnaise en 1943 - Il devient gouverneur militaire de Lyon à la libération de la ville et est promu général en 1946. - Il poursuit sa carrière militaire, notamment comme commandant des forces françaises d'occupation en Autriche en 1946, et plus tard commandant la 1ère division blindée dans les forces d'occupation françaises en Allemagne
[55]  
Paul André DOYEN 1945-1946 (1881 Cabanac-et-Villagrains - 1974 Veyrier-du-Lac ) - 1928 Lieutenant Colonel; 1933 Colonel ; 1936 Général de Brigade - Résistant, commandant de la campagne des alpes de mars à mai 1945 [56] .Il fut témoin à charge lors du procès du maréchal Pétain -  
René De HESDIN 1946-1949 (1890 Chailly-en-Brie - 1910 Louviers) -Ancien chef de corps du 68°RAA (1941), commandant de la 4e DMM dans l’armée de Lattre. Grand officier de la légion d'honneur [57] - Sa généalogie [58]  
Roger NOIRET 1949-1951 (1949 Prosnes - 1951 Remilly-les-Pothées) - Élevé au Prytanée militaire de La Flèche puis à l'Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr (1913-1914) - Lieutenant en 1916; capitaine en 1918; général de division en décembre 1945; général d'Armée en 1954 - Grand'Croix le 18 mars 1957 [59]. Sa généalogie [60]  
Joseph, Abraham, Auguste, Pierre, Edouard MAGNAN 1951-1954 (1896 Decize - 1976) Strasbourg - Prénom "usuel" était Pierre - Engagé volontaire le le 29 janvier 1915 ; École Militaire Spéciale de Saint-Cyr (1920-1921) - Chef de bataillon en 1933 ; lieutenant-colonel en 1938; général de brigade le 8 mai 1943; Général de corps d’armée le 20 février 1947 il prend le commandement de la 9e région militaire à Marseille; le 8 août 1951 il est nommé gouverneur militaire de Lyon. - Grand Croix de la Légion d’Honneur[61]  
Albert LAURENT 1954-1956  
Marcel DESCOUR 1956-1960 (1899 Paris - 1995 Montbrison-sur-Lez (Drôme) - Voir sa biographie sur la période 1944-1945 - Nommé Général d’Armée en 1959. Il quitte ses fonctions en novembre 1960. La ville de Lyon en 2013 a donné son nom à un square de la ville.  
Pierre CONZE 1961-1964 (1903 Billom - 1980 Le Puy-en-Velay - Sort de Polytechnique comme sous-lieutenant, en 1923; 1942 il dirige un groupement de résistance et le réseau de résistance " Bretagne-Gascogne "; Colonel en 1945; nommé général de brigade en 1953; général de corps d'armée en 1959 - Sa généalogie [62][63]  
Adolphe VEZINET 1964-1967 (1906 Montjaux - 1996 Marseille) - Sous-lieutenant de réserve en 1927 après son servie militaire; admis dans les cadres actifs en qualité de sous-lieutenant d'Infanterie Coloniale en 1930; promu capitaine en 1938; nommé chef de bataillon en 1941; promu lieutenant-colonel en mars 1944 et embarque pour l'Angleterre avec la 2e DB; 1945 colonel; général de brigade en 1949; promu général de division en 1956; général de corps d'armée en 1959 [64]  
Jean SIMON 1967-1969 ( 1912 Brest - 2003 Cherbourg) - Après des études au Prytanée national militaire puis au lycée Saint-Louis à Paris il rentre à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (1933-1935) ; promu lieutenant en 1937; refusant l'armistice avec Pierre Messmer, il rejoint Marseille, où tous deux participent à la prise d'un bateau italien qui servira sous le pavillon de la France libre; il part pour l'Angleterre et il arrive à Liverpool le 17 juillet 1940; promu capitaine en juin 1941; promu lieutenant-colonel en 1947, nommé général de brigade en 1960; général de division en 1964 et de corps d'armée en 1967 [65]  
André LALANDE 1969-1973 (1913 Rennes - 1995 Brive-la-Gaillarde ) - École spéciale militaire de Saint-Cyr (1931-1933) ; Sortie de l'école comme sous lieutenant il est promu lieutenant en 1935; Chef de bataillon en 1944; Promu lieutenant-colonel en 1946; stagiaire à l’Ecole de Guerre (1949-1951); Nommé général de brigade en 1961; en juin 1966, il est promu général de division ; en mars 1970, il est promu au rang de général de corps d'armée [66].  
Robert LOUISOT 1973-1974 (1914 Lunéville-2011 Villenave-d'Ornon ) - Commandeur de la Légion d’honneur, grand officier de l’ordre national du Mérite. - Après l'école normal d'instituteur il devance l'appel et en 1937 rejoint l'école d'infanterie de saint-Maixent - Sous Lieutenant en 1938; capitaine en 1943; colonel en 1959; général en 1964; Général de division en 1966; commandant de la 2e région militaire à Lille en 1970; général de corps d'armée en 1971  
Marcel THENOZ 1974-1976 (?-?) - Chefs d'état-major particulier du président de la République sous Georges Pompidou  
Guy Le BORGNE 1976-1980 (1920 Rennes-2007 Paris) - Général de division en 1976 puis général de corps d'armée dans l'année 1976 [67]  
Wilfrid BOONE 1980-1983 (1923 Versailles-? ) - Dernier général à avoir participé à la seconde Guerre Mondiale, infanterie coloniale, Indochine, Algérie, chef de corps du 153°RI à Mutzig. Il démissionne en 1983. Sa Généalogie[68] - Élevé à la dignité de Grand officier de la Légion d'Honneur par décret du Président de la République en date du 10 avril 2015[69]  
Jean CUQ 1983-1987 (1927 Naucelle - 2006 Naucelle) - École spéciale militaire de Saint-Cyr (1945-1947); Lieutenant en 1949; commandant en 1963; colonel en 1972; général de brigade en 1977; général de corps d'armée en 1983  
Jean GOSSOT 1987-1989 ( ?- 2015) - Commandeur de la Légion d'honneur, grand officier de l'ordre national du Mérite, officier de l'ordre du Mérite civil Taï.  
Yves BECHU 1989-1990 (? - ?)  
Henri Alain SALAUN 1990-1993 (? - ?)  
Jean PINCEMIN 1993-1995 (? - 2010)  
Claude GENEST 1995-1997 (? - 2013) - Commandeur de la Légion d'honneurGrand officier de l'Ordre national du Mérite  
Georges PORMENTÉ 1997-1999 (? - ? )  
Jean-Michel de WIDERSPACH-THOR 1999-2001 (? - ?)- École spéciale militaire de Saint-Cyr  
Gilles BARRIÉ 2001-2004 (? - ?) -  
Thierry de BOUTEILLER 2004-2006 (1948 - ? ) - École Spéciale Militaire de St-Cyr [70]  
François Pierre JOLY 2006-2008 (1951 Angers - ?)- École Spéciale Militaire de St-Cyr (1971-1973) - Général de division en 2004 ; général de corps d’armée en 2006 - Commandeur de la Légion d'honneur ; Décret du 18/09/2008 [71]. (Officier du 11 novembre 2004, Chevalier du 25 octobre 1993).  
Xavier BOUT de MARNHAC 2008-2010 (1951 TrèveS (Allemagne - ? ) - 'École spéciale militaire de Saint-Cyr (1971-1973) - général de brigade en 2001 ; général de division en 2003 -  
André HELLY 2010-2012 (1955 La Tronche (Isère) - ?) - École spéciale militaire de Saint-Cyr ( 1976-1978) ; Sous lieutenant en 1978; capitaine en 1983; chef de bataillon en 1988; colonel en 1997; promu au grade de général de division en 2009; général de corps d'armée en 2010 - Officier de la Légion d'Honneur[72] [73]  
Martial de BRAQUILANGES 2012-2014 (1955 Paris - ?) - École spéciale militaire de Saint-Cyr ( 1976-1978) ; général de brigade en 2006 et de Division en 2009 - Quitte l'armée en 2014 [74] [75]  
Pierre CHAVANCY 2014-2018 (1960 Tuléar (Madagascar)- ) - École spéciale militaire de Saint-Cyr Coëtquidan - Capitaine en 1987; Colonel en 2002; Général en 2009 - Quitte l'armée[76]  
Philippe LOIACONO 2018- (1962 Castres-?) - Sa biographie[77]  
- -  

Photos des généraux

Autres photos

Photos des plaques

Un gouverneur militaire dès l'empire romain

Maquette du Palais du Gouverneur Romain, musée des Beaux-arts de Lyon, exposition "Claude".

Vers 20 avant J.C., au sommet de la colline de Fourvière est édifié un palais d'une superficie de 2300 m2 avec une vue sur le Rhône et les Alpes. Les pièces d'habitations sont distribuées autour d'un atrium couvert de 190 m2. La villa comportait une salle de bain chauffée et décorée de mosaïques.
Ce luxe inconnu à l'époque dans la région lyonnaise justifie d'en faire la résidence du plus haut personnage résident dans la colonie. Sa construction date de la période ou Agrippa gendre de l'empereur Auguste est gouverneur de la Gaule et séjourne à Lyon. C'est peut être dans cette résidence que Claude est né en 10 avant J.C.

Source [78]

Bibliographie

  • Jean Duquesne, Dictionnaire des gouverneurs de Province, Christian, 2002, ISBN 2-86496-099-0
  • Les gouverneurs de Lyon, 1310-2010 - Bernard Demotz, Henri Jeanblanc, Claude Sommervogel - Lyon : Éd. lyonnaises d'art et d'histoire ; [Lyon] (12 quai Saint-Vincent, 69001) : Association des amis du Musée d'histoire militaire de Lyon et de sa région, impression 2011

Référence.png Notes et références

  1. Base Mérimée
  2. Document édité lors des journées du Patrimoine
  3. Le Guichet du Savoir
  4. Geneanet
  5. Geneanet
  6. La Chaise.net
  7. Geneanet
  8. Musée militaire de Lyon
  9. Le sénat
  10. Le sénat
  11. Geneanet
  12. CTHS
  13. Geneanet
  14. Geneanet
  15. Military Photos
  16. Archives
  17. Base Léonord
  18. Geneanet
  19. Geneanet
  20. Military Photos
  21. Base Léonord
  22. Geneanet
  23. Military Photos
  24. Base Léonord
  25. Wikipedia
  26. Geneanet
  27. Musée Militaire de Lyon
  28. Wikipedia
  29. Généanet
  30. Base Léonord
  31. Geneanet
  32. Military Photo
  33. Base Léonord
  34. Société d'histoire et d'Archéologie d'Alsace
  35. Wikipedia
  36. Qui êtes-vous?: Annuaire des contemporains; notices biographiques, Volume 3 - Page 456
  37. Geneanet
  38. Base Léonord
  39. Geneanet
  40. Base léonord
  41. Geneanet
  42. Généanet
  43. Base Léonord
  44. Geneanet
  45. Base Léonord
  46. Geneanet
  47. Base Léonord
  48. Geneanet
  49. Base Léonord
  50. Geneanet
  51. Musée Militaire de Lyon
  52. Wikipedia
  53. AJPN
  54. Geneanet
  55. Musée militaire de Lyon
  56. General.dk
  57. Base Léonord
  58. Geneanet
  59. Base Léonord
  60. Geneanet
  61. Français Libre
  62. Geneanet
  63. Le Monde
  64. 2e D.B
  65. Ordre de la Libération
  66. Ordre de la Libération
  67. Musée militaire de Lyon
  68. Geneanet
  69. Légifrance
  70. Fiche geneanet de Thierry de Bouteiller
  71. Source
  72. Légifrance
  73. [sv69.e-monsite.com/pages/defense/biographie-du-gml-le-general-ca-andre-helly.html Association d'ancien combatant du Rhône]
  74. Défense Sud Est
  75. Association d'ancien combattant
  76. Ministère des armées - Adieu aux armes
  77. Défense Lyon
  78. Panneaux explicatifs de l'exposition Claude au Palais des Beaux Arts de Lyon.



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.