Grand Palais

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

<-- Retour Paris

Photo : C.Angsthelm


Historique

  • Situé en bas des Champs Elysées, en bordure de Seine, face au Petit Palais, le Grand Palais est l'un des monuments parisiens les plus imposants et les plus emblématiques, reconnaissable à sa grande coupole de verre nervurée de métal.
Architectes
Inauguration
  • Il est construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900 et devait être le monument consacré par la République à la gloire de l'art français. Le palais de l'industrie, édifié pour l'exposition universelle de 1856 sera démoli pour faire place au Grand Palais. Le gouvernement décide en 1892 de la perspective reliant l'esplanade des Invalides aux Champs Elysées. Un concours d'architecture est lancé en 1896 : quatre lauréats sociétaires des artistes français sont retenus : Louis Albert Louvet (1860-1936), qui réalise le magnifique escalier d'honneur ; Henri-Adolphe Deglane (1855-1931), à qui l'on doit l'imposante colonnade extérieure qui s'inspire de celle du Louvre ainsi que l'impressionnant volume de la nef ; Albert-Théophile Thomas (1847-1907), qui transformera l'aile Ouest appelée Palais d'Antin en palais de la Découverte dédié aux avancées scientifiques et techniques ; Charles-Louis Girault (1851-1932) coordonne l'ensemble des travaux répartis entre les sélectionnés sur un plan en H, imposé aux concurrents.
  • Les fondations du bâtiment côté Seine ne peuvent pas être faites dans le sol, puisque l'on trouve des traces de débordement de la Seine et de l'ancien ruisseau de Ménilmontant. Elles sont exécutées sur pieux. Mais l'assèchement des fondations sur la zone inondable provoque des désordres qui nécessitent la fermeture du Grand Palais en 1993. Un effet de bascule, dû à l'assèchement des fondations sur pieux déstabilise la structure métallique de la grande nef et fait éclater les verrières.
  • Conservé après l'Exposition universelle de 1900, le Grand Palais a été utilisé pendant la première Guerre mondiale comme caserne par les troupes coloniales, puis comme hôpital de fortune pour les blessés de la Marine lorsque les hôpitaux étaient bondés.
  • Pendant la Seconde Guerre mondiale, le bâtiment fut réquisitionné par l'occupant allemand pour y entreposer ses véhicules militaires.
  • Dans les années 1960, l'architecte et urbaniste Le Corbusier a souhaité la démolition de l'édifice pour y implanter un musée d'Art du XXe siècle. Il meurt en 1965 et emportera avec lui son projet.
75108 - Paris Grand Palais Verrière vue de la Seine.jpg
  • Deux ruches ont été installées au bord de l'immense verrière, elles ont permis de recueillir plus de 50 kg de miel en 2009. L'objectif étant de recueillir 500 kg de miel toutes fleurs avec trois ruches supplémentaires.
  • La verrière du Grand Palais est classée Monument historique le 12 juin 1975 [1] . Alors que la totalité du bâtiment est protégée par un arrêté le 6 novembre 2000.


Patrimoine.png Patrimoine bâti

  • Le Grand Palais est qualifié de style Beaux-Arts
  • Il se compose de trois espaces : la nef centrale, qui accueille les grandes manifestations dans des domaines très divers (équitation avec le Le Saut Hermès, la FIAC, fête foraine, patinoire ... ) ; les Galeries Nationales latérales qui organisent des expositions temporaires de grande envergure s'adressant à un large public ; et le Salon d'Honneur, effectuant la jonction avec le Palais de la Découverte.
  • La nef du Grand Palais est la plus grande d'Europe au moment de sa construction. Elle offre un espace de 77 000 m², la salle principale de près de 240 m² de long sous une magnifique coupole de verre nervurée de métal de 15 000 m² et 45 m de haut, dont l'ensemble pèse plus de 9 000 tonnes, repose sur 4 piliers en métal. La nef est une voûte en plein-cintre reprise sur des poteaux doubles fixés au sol. La structure métallique se compose de grandes poutrelles en acier et rivetées.
  • Les ailes en retour, la façade sur Seine et sur les Champs Elysées sont en maçonnerie de pierre. Un péristyle à colonnes, réalisé par Henri Deglane, est sans doute inspiré de la colonnade du Louvre.
  • De belles mosaïques sous la colonnade de l'avenue Winston Churchill ornent le bâtiment. Réalisées à Sèvres en mosaïque de verre sur fond rouge par Augustin et René Martin d'après des cartons de Louis Edouard Fournier, illustrent le défilé des Arts à travers les âges.


Les quadriges

L' Immortalité devançant le Temps
L' Harmonie triomphant de la discorde
  • Les quadriges sont l'œuvre du sculpteur Georges Récipon, (1860-1920), en cuivre oxydé couronnent les entrées se trouvant aux extrémités. Les groupes en bronze sont l'œuvre des sculpteurs Victor Peter et Alexandre Falguière. Ils pèsent chacun 12 tonnes et les chevaux s'élèvent à 30 m du sol.
  • Quatre chevaux fougueux, crinière au vent, conduisent leur personnage vers sa destinée.
  • Quadrige côté Champs Elysées : l'Immortalité devançant le Temps
  • Quadrige côté Seine : l'Harmonie triomphant de la Discorde.
  • La structure est ancrée à la maçonnerie du socle en pierre par une cage en profilé métallique remplie d'un lest de 20 tonnes.


En photos

Intérieur


Extérieur


Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.