🍪
Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d’informations
Ouvrir le menu principal

Fichier central de la Sûreté nationale

Fichier central de la sûreté nationale.jpg

Ce projet a pour but de numériser, puis d'indexer, les dossiers et fiches du fichier central de la Sûreté nationale issu du "fonds de Moscou". Cette source d'archives méconnue concerne la période allant de la fin du XIXe siècle aux années 1940.

Niveau de difficulté : Facile    Période : 1890-1940    Localisation : France


Présentation

Un fonds emblématique

Les Archives nationales conservent le Fichier central de la direction de la sûreté nationale du ministère de l'Intérieur. Ce fichier a été constitué entre la fin du XIXe siècle et 1940, et a été restitué à la France par la Russie en 1994 dans le cadre des restitutions des archives dites « fonds de Moscou ».

Les dossiers de la direction de la Sûreté, ancêtre de la Police nationale, sont un fonds emblématique des Archives nationales, tant par la richesse de son contenu que son incroyable histoire. Les quelques 10 000 cartons saisis par les Allemands en 1940 dans les bureaux du ministère de l’Intérieur sont ensuite récupérés par les Russes. Ce fonds devient le « fonds n°1 » des trésors de guerre conservés aux Archives spéciales centrales d’État à Moscou. Après de longues négociations diplomatiques, les archives sont restituées à la France entre 1994 et 2001, avec les autres archives publiques et privées connues sous le nom de « fonds de Moscou ».

Ce qu'on y trouve

Le Fichier central de Sûreté permettait à la police de l'entre-deux-guerres d'obtenir rapidement des informations sur des individus fichés. Une fiche était établie par la police pour :

  • les militants politiques,
  • les étrangers entreprenant une démarche administrative (naturalisation, obtention d'une carte d'identité),
  • les étrangers en instance d'expulsion ou interdits de séjour,
  • les individus fréquentant les casinos, adeptes des jeux,
  • et d'une façon générale, tout ceux qui ont eu à faire de près ou de loin à la police.

Ces archives constituent deux ensembles bien distincts :

  • un ensemble de 2,5 millions de petites fiches,
  • plus de 630 000 dossiers nominatifs.

Il n'est pas rare de trouver une photo sur une petite fiche ou un dossier !

Dossier de Jean COCTEAU, issu du fichier central de la Sûreté nationale

Le partenariat entre les Archives nationales et Geneanet


Archives nationales.png

En février 2021, les Archives nationales et Geneanet s'associent pour indexer l'inventaire des 630 000 dossiers nominatifs consultables aux Archives nationales. A terme, cela permettra à n'importe quel généalogiste de savoir en un seul clique s'il existe un dossier nominatif consultable aux Archives nationales. A ce jour, ce sont près de 300 000 noms qui ont été indexés.

Comment retrouver mon ancêtre ?

  • Pour savoir si un individu fait l'objet d'un dossier nominatif, il faut retrouver son nom dans l'index nominatif établi par les Russes après la Seconde Guerre mondiale. Cet inventaire est en ligne à cette adresse, et en cours d'indexation : il est disponible sur ce lien
  • Si vous trouvez la trace de votre ancêtre dans l'inventaire, le dossier est consultable uniquement sur place aux Archives nationales (à Pierrefitte).
Exemple d'une fiche issue d'un dossier du fichier central de la Sûreté nationale

Contribuez !

Si le projet vous tient à coeur, vous pouvez nous aider à indexer l'inventaire. Pour cela, merci d'envoyer un message à l'adresse suivante : Mel contact surete.jpg