Famille de Chabert

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La famille de Chabert est une famille du département de la Manche.

Origines

Si l’on en croit, Jean-Jacques de Mesmes, sieur de Roissy, dans sa recherche, en 1598, cette famille serait originaire du Dauphiné.

Généalogie

I – Jean de Chabert, fils Ambroise, fils Pierre, fils Jean de Chabert[1]. Ecuyer, sieur du Pont-au-Rat[2] et du Mesnil demeurant à Donville. Il épouse, le 6 août 1571 à Saint-Léger, Marguerite DU HOMME[3], fille de Bertrand et de René de BLOY, d’où :

  • Henri, qui suit
  • Anne[4]


II – Henri de Chabert, écuyer, demeurant à Donville-les-Bains, épouse en 1620 Marguerite HARDOIN[3], d’où :

  • Marie[5], décédée avant 1707. Epouse Jean CLOSET, sieur de la Fontaine, de Saint-Sauveur-la-Pommeraye d’où
  • Thomas CLOSET, sieur de la Fontaine, capitaine de la paroisse de Saint-Sauveur-la-Pommeraye. Epouse :
x1 avant le 17 décembre 1679[6], Marie BOULLOT dont :
  • Marguerite CLOSET, décédée en 1705. Epouse Pierre LAIR, sieur des Croutes, fils de Jean, avocat au siège présidial de Coutances, et d’Olive ALLAIN. Celui-ci se mariera en seconde noces avec Jeanne PESTEL (voir infra).
  • Jacqueline CLOSET, baptisée le 23 avril 1689 à Saint-Sauveur-La-Pommeraye, décédée le 15 janvier 1752 à La Meurdraquière. Epouse Jean Février, sieur de la Prairie dont :
  • François FEVRIER, sieur des Coursières, qui épouse, le 20 novembre 1753 à Champeaux, Louise Marguerite de LANCISE fille de Jean-Baptiste et de Louise Françoise de CHABERT[7].
x2 le 3 mai 1707 au Loreur, Catherine du MESNIL BERARD de LA CHEZE, fille de Guillaume, sieur d’Outreleau de Saint-Louet-sur-Sienne et de Marie COEURET
  • Thomas qui suit


III – Thomas de Chabert, Ecuyer, demeurant à Donville, décédé avant 1669. Il épouse à Saint-Planchers, le 6 avril 1636, Barbe de LA MOTTE[3] fille de Guillaume et de Hélène (Hilaire) du PRAY, et inhumée le 20 juillet 1679 à Champeaux d’où :

  • Marie, née vers 1644, inhumée, La Beslière, le 26 septembre 1694. Elle épouse Estienne PESTEL, sieur des Croix, fils de Guillaume et de Nicolasse GAULTIER, de La Beslière d’où au moins dix enfants :
  • Françoise Pestel, baptisée le 7 mars 1673 à La Beslière et ayant pour marraine Françoise de Chabert, tante de l’enfant.
  • Gilles Pestel, sieur des Longspreys, baptisé le 30 mai 1674 à la Beslière et ayant pour parrain Gilles de Chabert, oncle de l’enfant, et pour marraine Madeleine de La Motte. Il épouse, le 17 août 1713 à Saint-Sauveur-de-la-Pommeraye, Marie-Anne Du Breuil, baptisée le 3 janvier 1693 à Saint-Sauveur-de-la-Pommeraye, fille de Pierre, écuyer, sieur de la Réauté, seigneur et patron du Loreur, et d’Anne BOUET.
  • Marie Pestel, baptisée le 15 septembre 1675 à la Beslière et ayant pour marraine, Marie de Chabert, tante de Marie de Chabert, mère de l'enfant et pour parrain Jacques Duchesne. Elle épouse, le 14 octobre 1713 à La Beslière, Nicolas Février, sieur du Longprey, fils de Jean, sieur du Repas de la Meurdraquière.
  • Jacqueline Pestel, baptisée le 16 mai 1677 à la Beslière et ayant pour marraine Jacqueline de Saint-Planchers, épouse de Jacques Duchesne, sieur du Bourg, et pour parrain Jean de La Bellière, curé du lieu. Elle épouse, le 24 novembre 1695 à La Beslière, Jean Lhostelier, sieur de Monteille, fils de Jean et Catherine Duchesne.
  • Olivier Pestel, baptisé le 13 juin 1678 à la Beslière
  • Jean-Baptiste Pestel, baptisé le 17 décembre 1679 à la Beslière
  • François Louis Pestel, baptisé le 19 juin 1681 à la Beslière
  • Jean François Pestel, avocat et bourgeois de Granville, baptisé le 13 février 1684 à la Beslière, décédé le 7 mars 1740 à Granville. Il épouse
x1 : Marie Rose GOSSELIN, le 31 août 1912, à Quettreville, fille de Jacques, sieur de Beauprey, et de Guillemette Lemaitre, de Cérences
x2 : Jeanne PERREE, le 29 janvier 1727 à Granville, fille de Nicolas et de Marie LE PELLEY d’où
  • Jeanne Françoise Pestel, baptisée le 8 juin 1729 à Granville. Epouse, à l’âge de 15 ans, Barthélémy LOUVEL, enseigne de vaisseau, fils de Jacques, sieur du Clos, et de Jeanne LE COCQ. Veuve, elle épouse en seconde noces, le 14 mai 1748 à Granville, Guillaume LAIR, docteur en médecine, son cousin germain, fils de Pierre, sieur des Croutes, et de Jeanne PESTEL. Ce mariage fait l’objet d’une opposition de Marie Le Pelley, son ayeule maternelle et tutrice principale qui sera finalement levée. Ce mariage donne lieu à dispense de consanguinité en date du 8 novembre 1747.
  • Jeanne Pestel, baptisée le 11 mars 1687 à la Beslière et ayant pour parrain Thomas Closet, sieur de la Fontaine de Saint-Sauveur-de-la-Pommeraye, inhumée le 27 mars 1765 dans l’église de Saint-Sauveur-de-la-Pommeraye. Elle épouse[8], le 11 août 1707 à la Beslière, Pierre LAIR, sieur des Croutes, fils de Jean, avocat au siège présidial de Coutances, et d’Olive ALLAIN, veuf de Marguerite CLOSET (voir supra), fille de Thomas son parrain, d’où :
  • Guillaume Lair, docteur en médecine, né vers 1719 à Saint-Sauveur-de-la-Pommeraye. Il épouse Jeanne Françoise Pestel, le 14 mai 1748 à Granville, sa cousine germaine (voir supra)
  • Marie-Jacqueline Pestel, baptisée le 2 avril 1690 à la Beslière et ayant pour marraine Marie Boullot, femme de Thomas Closet, sieur de la Fontaine.
  • Gilles né vers 1647, qui suit
  • Françoise[9], décédée entre 1674 et 1675 à Saint-Jean-des-Champs. Epouse Jacques Duchesne, sieur du Bourg de Saint-Jean-des-Champs.
  • Jacques[10]
  • Hervé[10]
  • Hélène, née vers 1660, décédée le 7 février 1719 à Le Tanu. Elle épouse, à l’âge de 16 ans, le 14 février 1676 à Champeaux, Nicolas CHENU, sieur du Bingard, de Dragey qui décède le 6 juillet 1683 à Saint-Jean-Le-Thomas. Elle épouse en seconde noces, entre 1684 et 1687, François LEHERICÉ, sieur de la Mareudière, du Tanu.


IV – Gilles de Chabert, écuyer, seigneur de Champeaux, sieur du Pont au rat, demeurant à Donville. Il achète la seigneurie de Champeaux le 27 juin 1675. Né vers 1647, décédé après 1711. Il épouse, le 10 février 1669 à Coulouvray, Louise DANJOU (ou DANIOU si l’on se réfère à sa signature), fille de Louis et de Jeanne Le Chevalier, d’où :

  • Louis François, qui suit
  • Jeanne, épouse, le 26 mai 1687 à Champeaux, Louis François de LA BELLIERE, écuyer, sieur de Chavoy, fils de François, écuyer, sieur de Bouillon, et de Louise MARTIN.
  • François Louis, baptisé le 16 février 1681 à Champeaux
  • Charles François, né le 16 août 1688 à Champeaux et y inhumé dans le chœur de l’église le 3 décembre 1688


V – Louis François de Chabert, écuyer, seigneur et patron de Champeaux. Décédé avant 1716. Il épouse Marguerite de LA BELLIERE, le 18 novembre 1697 à Vains, fille de Jean Gustave, seigneur et patron de la paroisse Saint-Pierre de Vains, et de Elisabeth LEMPEREUR d’où :

  • Elisabeth, baptisée le 2 novembre 1698 à Champeaux, décédée le 27 mars 1777 à Bouillon. Elle épouse :
x1 : René MARTIN, écuyer, sieur de la Forest, le 23 mai 1720 à Champeaux, fils de fils de feu Antoine Martin, écuyer, sieur de la Forest et de noble dame Hélène Le Maignan de la paroisse de Bouillon, décédé le 1er décembre 1720 à Bouillon d’où :
  • Louis MARTIN, baptisé le 15 avril 1721 à Champeaux
x2 : Georges de LA BELLIERE, écuyer, sieur de la Championnière, le 4 septembre 1725 à Bouillon, fils de Jean, sieur de Haut-Prey et Michèle Des Illes de la paroisse de Saint-Michel-des-Loups. Postérité La Bellière.
  • Jacques, né vers 1701, décédé le 1er janvier 1721.
  • Jean Gustave, qui suit
  • Louis Charles Jacques, écuyer, sieur du Frêne, né le 12 septembre 1705 à Champeaux, auteur de la branche du Frêne
  • Louise Françoise, née vers 1711, inhumée le 21 février 1778 dans la nef de l’église de Champeaux. Elle épouse, le 26 janvier 1728 à Champeaux, Jean Baptiste de LANCIZE, écuyer, sieur du Mesnil puis sieur de la Parisière (en 1753), fils de Charles François, écuyer, et de Louise de LA HACHE. Plusieurs enfants dont :
  • Louise Marguerite de Lancize, baptisée le 1er décembre 1728 à Champeaux. Elle épouse François FÉVRIER, sieur des Coursières, fils de Jean, sieur de la Prairie, et de Jacqueline CLOSET (voir supra). Ce mariage a donné lieu à dispense pour consanguinité dont l’enquête ne nous est pas parvenue (diocèse d’Avranches).

Marguerite de LA BELLIERE épousera en secondes noces, le 26 mars 1716 à Champeaux, Louis DU HOMMEEL, écuyer, sieur de Sartilly.


V – Jean Gustave de Chabert, écuyer, seigneur et patron de Champeaux, né le 30 mai 1702 et décédé le 16 novembre 1735 à Champeaux. Epouse, le 5 mai 1721, Anne GAUTIER, fille de Jean François, écuyer, sieur de Saint-Pierre, et de Anne TESSON, de la paroisse de Mesnil-Caussois (évêché de Coutances, 14) d’où :

  • Louise Anne, baptisée le 29 juin 1722 à Champeaux, décédée le 16 janvier 1753 à Champeaux. Elle épouse, le 15 janvier 1744 à Champeaux, Jacques Isaac de LA HACHE, écuyer, sieur de Roumilly, fils de Jacques-Isaac de la Hache et de défunte noble dame Anne-Louise de Lézeaux. Postérité de La Hache.
  • Alexandre, baptisé le 16 octobre 1723 à Champeaux qui suit


VI – Alexandre de Chabert, écuyer, seigneur et patron de Champeaux. Baptisé le 16 octobre 1723 à Champeaux, décédé le 28 mai 1761 à Champeaux. Il épouse :

x1 : le 20 novembre 1743 à Champeaux, Louise Marguerite LE DUC, décédée le 20 juin 1753 à Champeaux, fille de Jean Armand, écuyer, sieur de la Vaudinière, et de Anne de Pierre de la paroisse de Saint-Michel-des-Loups d’où

  • Louis Alexandre, baptisé le 27 août 1744 à Champeaux, décédé le 7 décembre 1744 à Champeaux.
  • Louis Alexandre, qui suit
  • Georges Louis, baptisé le 7 août 1746 à Champeaux, décédé le 19 avril 1750 à Champeaux.

x2 : le 30 septembre 1754 à Sartilly, Marie Félice TESSON[11], fille de François, écuyer, sieur de Martigny, et de Catherine Geneviève LANGLOIS de la paroisse de Sartilly.


VII - Louis Alexandre de Chabert, écuyer, seigneur et patron de Champeaux, baptisé le 21 juillet 1745 à Champeaux, décédé le 7 décembre 1762 à Champeaux. Il épouse à Boisyvon, le 7 juillet 1762, Anne Suzanne Charlotte GAULTIER, née le 7 février 1735, décédée le 24 avril 1822 à Boisyvon, fille de Julien François, écuyer, sieur de La Ridelière et de Anne Charlotte de BROSSARD, d'où :


VIII - Louis Charles François de Chabert, écuyer, seigneur et patron de Champeaux, né le 10 octobre 1762, décédé le 22 février 1779 à Avranches. La seigneurie de Champeaux passa à son oncle Jean Baptiste de La Hache.


Branche du Frêne

Louis Charles Jacques de Chabert, écuyer, sieur du Frêne, officier dans les armées du roi, premier capitaine au bataillon des Gardes Côtes d'Avranches, né le 12 septembre 1705 à Champeaux, décédé le 30 avril 1767 à Champeaux, fils de Louis Charles Jacques et de Marguerite de La Bellière. Il épouse :

x1 : le 19 octobre 1734 à Sainte-Marie-Laumont (Calvados), Anne Thérèse GAUTIER, fille de Henri, écuyer, et de Marie LE MARCHAND de la paroisse de Sainte-Marie-Laumont.

  • Alexandre François, né le 31 août 1735 à Sainte-Marie-Laumont.
  • Jean Baptiste Louis, prêtre, né le 28 octobre 1736 à Sainte-Marie-Laumont, décédé le 19 décembre 1762 à Champeaux.
  • Pierre Louis, né le 14 mars 1739 à Sainte-Marie-Laumont.
  • Jacques Philippe Jean, écuyer, né le 8 mai 1740 à Sainte-Marie-Laumont, décédé le 7 août 1790 à Champeaux. Il épouse :
x1 : le 28 juin 1768 en l’église Notre-Dame des Champs d’Avranches, Madeleine Julienne Laurence Thomasse Adélaîde HERAULT, fille de Louis Joseph, écuyer, sieur de Saint-Marc, et de Marie Laurence HARRINGTON, veuve de François Coeuret
x2 : le 3 août 1790 à Champeaux, Catherine Jeanne TANQUERAY
  • Pierre Louis, écuyer, sieur des "Manoues", né le 12 février 1742 à Sainte-Marie-Laumont, décédé le 20 janvier 1817 à Saint-Michel-des-Loups. Il épouse, le 12 janvier 1768 à Champeaux, Théotiste HABEL, née à l’Ile Saint-Jean (Canada), fille de Jean Baptiste et de Magdelaine CAISSI, domiciliée dans la paroisse de Paramé (Ille-et-Vilaine. La descendance de Pierre Louis s'éteindra en 1930.
  • Alexandre François, né le 2 mai 1743 à Sainte-Marie-Laumont.
  • Louis Gabriel, né le 9 décembre 1744 à Sainte-Marie-Laumont.
  • François Maximien Alexandre, écuyer, sieur du Fresne, né le 28 novembre 1748 à Sainte-Marie-Laumont, décédé le 23 mars 1788 à Champeaux. Il épouse le 17 janvier 1769 à Saint-Pierre-Langers, Françoise Jacqueline de LEZEAUX, fille de Georges, écuyer, sieur de Hautmoncel, et de Françoise Gilonne Blanchet.


x2 : le 26 janvier 1760 à Campagnolles (14), avec Jeanne Françoise Emée de SAINTE-MARIE, fille de Louis et de Jeanne de BEAUVAIS

  • Marie Louise Françoise Emée, religieuse, née le 16 avril 1761 à Sainte-Marie-Laumont.

Armes

  • de Chabert : Ecartelé ; au 1er et 4° quartier d’azur, au bâton d’argent, revêtu de trois couronnes ducales d’or ; au 2° et 3° de gueules, à la bande d’argent, chargée de trois rocs d’échiquier de sable (Recherche de la Noblesse, 1666 et années suivantes, par messire Guy Chamillart, intendant, Généralité de Caen).

Alias : Ecartelé ; au 1er et 4° quartier d'azur, au bâton d'argent enfilé de trois couronnes ducales d'or (qui est de Faure de Vercors, Dauphiné); au 2° et 3° de gueules, à la bande d'argent, chargée de trois rocs d'échiquier de sable (qui est Chabert, Dauphiné). La branche du Frêne porte : Ecartelé ; au 1er et 4° quartier d'azur à la bande d'argent chargée de trois couronnes d'or, posées à plomb ; au 2° et 3°, d'argent à trois rocs d'échiquier de sable.

Référence.png Notes et références

  1. Recherche d’Aligre, 1634-1635. Voir les transcriptions.
  2. Pont-au-Rat, lieu-dit de Donville près du Bosq et en limite d'Yquelon. Château du XVIIIe siècle.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Recherche de Chamillart, 1666-1667. Voir les transcriptions
  4. Sœur de Henri, voir dispense du 3/7/1699 entre Jean SORET et Jeanne CHENU.
  5. Le 15 septembre 1675 à La Beslière, marraine de Marie Pestel, fille d’Estienne et de Marie de Chabert. Est présentée comme la tante de la mère de l’enfant. Voir aussi la dispense d’affinité du 16 juillet 1707 entre Pierre Lair et Jeanne Pestel.
  6. Le 17 décembre 1679 à La Beslière, marraine de Jean-Baptiste Pestel, fils d’Estienne et de Marie de Chabert (pas d’indication de parenté). Le 2 avril 1690 à La Beslière, marraine de Marie-Jacqueline Pestel, fille d’Estienne et de Marie de Chabert. Cette fois-ci il est précisé qu’elle est la femme de Thomas Closet, sieur de la Fontaine.
  7. Ce mariage donne lieu à dispense en date du 14 novembre 1753 mais dont la généalogie ne nous est pas parvenue (diocèse d’Avranches).
  8. Ce mariage donne lieu à demande de dispense pour affinité au troisième degré, en date du 16 juillet 1707. Cette dispense confirme que Marie de Chabert, femme de Jean Closet la Fontaine, est bien la sœur de Thomas de Chabert.
  9. Marraine de Françoise Pestel en 1673 et est présentée comme tante de l’enfant.
  10. 10,0 et 10,1 Recherche de Chamillart mais aucune indication ultérieure
  11. Ou Félice-Marie Tesson, née le 8 septembre 1712 à Sartilly. Cf. Alfred de Tesson, Généalogie des frères Tesson guillotinés à Granville, Imprimerie Jules Durand, Avranches, 1895, p. 21.
  12. Blason, Armorial général de France. Vol. 20 : Normandie (Caen) (906 p.), dressé en vertu de l'édit de 1696 par Charles d'Hozier, Bibliothèque nationale de France, Mss fr.32247, Gallica.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie