Famille de Bridiers

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La famille de Bridiers est une famille de la noblesse française subsistante.

Cette famille est originaire de la province du Berry[1] (aujourd'hui le département du Cher).

Histoire

Cette famille est fort ancienne dans la province de la Marche. Des origines médiévales avec une ancienne famille de Crozant qui posséda un château de Bridiers ont été avancées mais elles ne font toutefois, à ce jour, l'objet d'aucune preuves[1][2][3]. Gustave Chaix d'Est-Ange écrit qu'il est possible que la famille actuelle de Bridiers tire son patronyme de la ville de ce nom mais comme en étant originaire et non comme en étant seigneurs[3].

Régis Valette écrit que la famille de Bridiers est une famille de noblesse d'ancienne extraction sur preuves remontant à l'année 1425[1].

Cette famille a été admise au sein de l'Association d'entraide de la noblesse française en 1996.

Généalogie

Vers 1510, François de Bridiers épousa Antoinette de La Faye, qui était veuve de lui le 18 mai 1518. Sa Soeur Marguerite était veuve à la même époque d'Antoine de Barbançois, seigneur de Chéron.

Une transaction du 20 mars 1531 prouve l'existence de Léonard de Bridiers, écuyer, seigneur de Grobost, et de Jean de Bridiers, écuyer.

En 1554, Jean de Bridiers, écuyer, seigneur de Gardempes et de L'Étang, épousa, le 8 mai de ladite année, Jacquette Barthon, fille de noble et puissant seigneur messire Pierre Barthon de Montbas, chevalier, vicomte de Montbas, et de damoiselle Isabelle de Lévis de Chateaumorant (que l'on trouve aussi orthographié Isabeau de Laigue de Chateaumorant).

Le 5 novembre 1667, la famille de Bridiers fut reconnue et maintenue dans sa noblesse d'extraction en la personne de trois de ses membres, Jean de Bridiers, Silvain de Bridiers et autre Jean de Bridiers, par M. Lambert d'Herbigny, intendant des généralités de Moulins et Bourges.

Le 5 janvier 1715, un jugement semblable fut rendu par M. Frullet de Martangis, intendant de la généralité de Bourges, au profit de Silvain de Bridiers et de Hugues de Bridiers.

Enfin, en 1780, dame Geneviève Legalis, veuve de messire François de Bridiers, chevalier de Saint-Louis et capitaine du régiment de grenadiers royaux de La Rochelambert, mort dans la Hesse en novembre 1762, présenta ses deux fils, Jean-Baptiste de Bridiers et André-Claude de Bridiers, pour être reçus à l'École royale militaire.

Le premier de cette famille qui a pris le nom de Crozant est Ludovic de Bridiers, né vers 1710, qui épousa Berthe-Ermengarde de Crozant, dernière héritière de sa famille, vers 1745. À partir de cette époque, ses descendants n'ont cessé d'adjoindre ce nom au leur et même de l'en faire précéder.

Du mariage dont il vient d'être question est issu :

Noble Gérard de Crozant de Bridiers, né en 1748, qui épousa, le 29 mai 1766, Agnès de Gonosmard, dont il eut :

Noble PIerre de Crozant de Bridiers, né à Coffretes, près Bridiers, le 9 avril 1781, qui, de son mariage avec Angèle Maillet a laissé pour fils :

Noble Alexandre de Crozant de Bridiers, né le 26 octobre 1821, marié, le 7 octobre 1848, à demoiselle Geneviève-Josèphe de Grasset, dont trois enfants, savoir :

1/ Raoul de Crozant de Bridiers, né le 27 juillet 1849

2/ Alphonse de Crozant de Bridiers, né le 7 février 1851

3/ Berthe de Crozant de Bridiers, née le 20 janvier 1853

Armes

  • de Bridiers : D'or à une bande de gueules[3]

Cimier : Une tête de licorne d'or

Couronne de marquis[3].

Supports : Deux lions d'or

Référence.png Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, 2002, page 51.
  2. de Crozant.
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 de Bridiers.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, tome 7, pages 82 à 84 de Bridiers et tome 12, pages 369 à 370 de Crozant
  • Chroniques de Geoffroy de Visgeois
  • Le nobiliaire universel ou recueil général des généalogies historiques et véridiques des maisons nobles de l'Europe, volume 2
  • Informations de Cédric de Bridiers, né le 29 juin 1977, descendant de la lignée par Alexandre de Bridiers (1821) et son petit-fils, Louis de Bridiers, né le 15 août 1909