Famille d'Abbadie de Barrau (Béarn)

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La famille d'Abbadie de Barrau est une famille de la noblesse française subsistante.

De cette famille est issu un député royaliste du Gers de 1871 à 1876.

Origines

La famille d'Abbadie de Barrau, anciennement de Barrau, est originaire du Béarn aujourd'hui le département des Pyrénées-Atlantiques.

Noblesse

La famille d'Abbadie de Barrau parvient à la noblesse avec Pierre de Barrau qui acquiert en 1732 l’office anoblissant de secrétaire du roi, contrôleur en la chancellerie près le parlement de Navarre. Il avait déjà acquit en 1727 le domaine noble de Comeigts, à Sus, qui lui avait donné l'entrée aux Etats du Béarn.

Possessions

  • Domaine noble ou abbadie de Comeigts, à Sus (Béarn), acquit en 1727
  • Château de Castex (Landes), acheté entre 1786 et 1789 puis passé dans la famille de Saint-Pastou au cours de la première moitié du XXe siècle (mariage de Thérèse d'Abbadie de Barrau avec Marc de Saint-Pastou)

Généalogie

La généalogie connue et suivie de la famille d'Abbadie de Barrau débute au XVIIe siècle.

  • Dominique de Barrau, du lieu de Sus, en Béarn, il épouse le 22 octobre 1671 Jeanne de Piquère. Ils ont pour fils :
    • Pierre de Barrau (7 août 1672 † 1747), il acquiert le 9 août 1732 l’office anoblissant de secrétaire du roi, contrôleur en la chancellerie près le parlement de Navarre. Il avait déjà acquit le 27 octobre 1727 le domaine noble ou abbadie de Comeigts, à Sus, qui lui avait donné l'entrée aux États du Béarn. Il meurt en 1747. Il a pour fils :
      • François de Barrau d'Abbadie de Sus, écuyer, il succède à son père dans son office, il épouse, le 9 mars 1733, Françoise d’Abbadie (famille noble), abbesse et patronne de Bastanès, il est admis aux Etats du Béarn dans le corps de la noblesse la même année, il meurt en 1774. Ils ont pour fils :
        • Gabriel-Bernard d’Abbadie de Barrau, le 14 mars 1786 il épouse à Bayonne Salvadora Drouilhet de Carrion-Calatrava, fille unique du comte de Carrion-Calatrava (titre espagnol), il vend ses domaines et va s’établir en Armagnac, à Castex, où il achète le domaine du même nom[1]. En 1789 il prend part aux assemblées de la noblesse tenues à Lectoure (Gers).
          • Bernard-Xavier, comte d'Abbadie de Barrau (Dax 12 mars 1820 † 30 avril 1893), conseiller général du Gers, il épouse le 26 avril 1847 Françoise-Aglaé de Champs de Saint-Léger, député royaliste du Gers de 1871 à 1876 à l’Assemblée nationale, il est vice-président de la société d’agriculture du Gers. Ils ont pour enfants :
            • Jean Marie Francisque d'Abbadie de Barrau, il épouse le 12 janvier 1870 Laurence Marie Thérèse de Tinseau, dont :
              • Marie Alphonse Bernard d'Abbadie de Barrau, il naît le 21 décembre 1872
              • Marie Xavier Léon Georges d'Abbadie de Barrau, il naît le 24 janvier 1875
              • Marie Joseph Michel d'Abbadie de Barrau, il naît le 16 mars 1878
              • Marie Antoinette Madeleine Gabrielle d'Abbadie de Barrau, elle naît le 28 juin 1871
            • François Marie Joseph d'Abbadie de Barrau, jésuite
            • Marie Charles Henri d'Abbadie de Barrau, il épouse en septembre 1878 Alice Bentégeat
            • Marie Françoise Adrienne Mélanie d'Abbadie de Barrau, religieuse carmélite
            • Julienne Salvadora Michèle Pauline Marie d'Abbadie de Barrau
          • François-Adrien d'Abbadie de Barrau va se fixer à Imphy (Nièvre)
          • François-Charles d'Abbadie de Barrau va se fixer à l'île Maurice puis en Ile-de-France

Personnalités

  • Bernard-Gabriel-Xavier, comte d'Abbadie de Barrau (1820-1893), conseiller général puis député royaliste du Gers de 1871[2] à 1876, vice-président de la société d'agriculture du Gers, il publie des écrits.

Alliances

Les principales alliances de la famille d'Abbadie de Barrau sont : 1733 d'Abbadie de Bastanès, 1786 Drouilhet de Carrion-Calatrava, de Laboyrie, de Betouzet, 1847 de Champs de Saint-Léger, 1861 Boudineau, 1870 de Tinseau, 1878 Bentégeat, 1907 de La Forest Divonne, de Saint-Pastou, etc.

Armes, titres

  • d'Abbadie de Barrau
    • Anciennes : D’or à une bande de gueules chargée de trois besants du champ
    • Actuelles : D’azur à une bande d’argent chargée de trois étoiles du champ et accompagnée de deux lions d’or, lampassés de gueules, l’un en chef, l’autre en pointe, qui est d’Abbadie de Bastanès (Alias Parti au 1 d'Abbadie de Bastanès, au 2 de Carrion-Calatrava, qui est d’argent à une fleur de lys d’azur de laquelle sort un épi de blé tigé et feuillé de sinople, et deux piques au naturel mouvant des flancs de l’écu, affrontées et appointées vers la pointe)[3]

Timbre : couronne de comte

  • Titres : comte de Carrion-Calatrava (titre non régulier), comte d'Abbadie de Barrau (titre non authentique)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques (Pau)
  • Bibliothèque nationale de France (Paris)
  • Jean de Jaurgain, Nobiliaire du Béarn
  • Gustave Chaix d’Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, tome 1, pages 7 à 8 Abbadie de Barrau (d')
  • Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références