Corps d'Armée français

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Page en construction.png
Cet article est une ébauche à compléter.
Vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.

< Retour à l'article "Forces armées françaises"

Présentation

L’armée de terre française sur le front occidental en 1914 est structurée en cinq armées mises à la disposition du commandant en chef, plus des grandes unités servant de réserve.

Ces cinq armées se composent de 21 corps d'armée correspondant chacun à une région militaire.

Un corps d'armée :
40 000 hommes commandés par un général de division ayant rang de général de corps d'armée. Chaque corps d'armée regroupe deux divisions d'infanterie (sauf le 6e corps d'armée qui en comprend trois).

Une division d'infanterie :
16 000 hommes commandés par un général de division. Chaque division d'infanterie regroupe deux brigades d'infanterie.
Une brigade d'infanterie :
6 800 hommes commandés par un général de brigade. Chaque brigade d'infanterie regroupe deux régiments d'infanterie.
Un régiment d'infanterie :
3 400 hommes commandés par un colonel. Le régiment est l'unité morale : il possède son histoire, sa devise, son drapeau. Chaque régiment d'infanterie est composé de trois bataillons d'infanterie.
Un bataillon d'infanterie :
1 100 hommes commandés par un commandant. Chaque bataillon d'infanterie est composé de quatre compagnies d'infanterie.
Une compagnie d'infanterie :
240 hommes commandés par un capitaine. La compagnie est l'unité de vie du soldat. Chaque compagnie d'infanterie est composée de quatre sections.
Une section :
60 hommes commandés par un lieutenant. Les sections sont regroupées par deux pour former un peloton. Chaque section est divisée en deux demi-sections.
Une demi-section :
30 hommes commandés par un sergent. Chaque demi-section est divisée en deux escouades.
Une escouade :
15 hommes commandés par un caporal.

Il inclut, par ailleurs, des éléments non endivisionnés composés de :

  • deux régiments d'infanterie à deux bataillons ;
  • un régiment de cavalerie à quatre escadrons ;
  • un régiment d'artillerie à quatre groupes de trois batteries, chacune ayant quatre pièces de 75 ;
  • deux compagnies de sapeurs-mineurs ;
  • une compagnie d'équipage de pont.

Il comprend, enfin, des éléments organiques qui portent le numéro du corps et qui sont composés de :

Historique

Répartition des corps d’armée sur le territoire métropolitain en 1914-1918

1er Corps d’armée Lille (E.M : 1ère et 2ème D.I) - Nord - Pas de Calais
2ème Corps d’armée Amiens (E.M : 3ème et 4ème D.I + 3ème D.C) - Aisne - Oise - Somme
3ème Corps d’armée Rouen (E.M : 5ème D.I) - Calvados - Eure - Seine inférieure
4ème Corps d’armée Le Mans (E.M : 7ème et 8ème D.I) - Eure et Loir - Mayenne - Orne - Sarthe
5ème Corps d’armée Orléans (E.M : 9ème D.I + 7ème D.C) - Loiret - Loir et Cher - Seine et Marne - Yonne
6ème Corps d’armée Chalons sur Marne (E.M : 12ème, 40ème et 42ème D.I + 4ème et 5ème D.C) - Ardennes - Marne - Meuse - Meurthe et Moselle
7ème Corps d’armée Besançon (E.M : 14ème et 41ème D.I) - Ain - Haute – Saône - Jura - Territoire de Belfort
8ème Corps d’armée Bourges (E.M : 15ème et 16ème D.I + 8ème D.C) - Cher - Côte d’Or - Nièvre - Saône et Loire
9ème Corps d’armée Tours (E.M : 17ème et 18ème D.I + 9ème D .C) - Deux Sèvres - Indre - Indre et Loire - Maine et Loire - Vienne
10ème Corps d’armée Rennes (E.M : 19ème et 20ème D.I) - Côte du Nord - Ile et Vilaine - Manche
11ème Corps d’armée Nantes (E.M : 21ème et 22ème D.I) - Finistère - Loire inférieure - Morbihan - Vendée
12ème Corps d’armée Limoges (E.M : 23ème et 24ème D.I + 10ème D.C) - Charente - Corrèze - Creuse - Dordogne - Haute –Vienne
13ème Corps d’armée Clermont-Ferrand (E.M : 25ème et 26ème D.I) - Allier - Cantal - Haute–Loire - Loire - Puy de Dôme
14ème Corps d’armée Lyon (E.M : 27ème et 28ème D.I + 6ème D.C) - Basses–Alpes - Drôme - Hautes–Alpes - Haute–Savoie - Isère - Rhône - Savoie
15ème Corps d’armée Marseille (E.M : 29ème et 30ème D.I) - Alpes Maritimes - Ardèche - Basses Alpes - Bouches du Rhône - Corse - Gard - Var - Vaucluse
16ème Corps d’armée Montpellier (E.M : 31ème et 32ème D.I) - Aude - Aveyron - Hérault - Lozère - Pyrénées Orientales - Tarn
17ème Corps d’armée Toulouse (E.M : 33ème et 34ème D.I) - Ariège - Haute Garonne - Gers - Lot - Lot et Garonne - Tarn et Garonne
18ème Corps d’armée Bordeaux (E.M : 35ème et 36ème D.I) - Charente Inférieure - Gironde - Landes - Basses Pyrénées - Hautes Pyrénées
20ème Corps d’armée Nancy (E.M : 11ème et 39ème D.I + 2ème D.C) - Aube - Haute Meuse - Meurthe et Moselle - Vosges
21ème Corps d’armée Toul (E.M : 13ème et 43ème D.I) - Haute – Marne - Vosges
Gouvernement militaire de Paris Paris (E.M : 6ème, 10ème D.I + 1ère D.C) - Seine - Seine et Oise
Corps d’armée colonial Paris (E.M : 1ère, 2ème et 3ème D.I.C 1) - Brest - Paris - Toulon


Les Corps d'Armées de la Seconde Guerre mondiale


Groupes de Reconnaissance de Corps d'Armée

...


Groupes de Reconnaissance de Division d'Infanterie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)