Communautés religieuses

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Religieux.jpg

Cette page regroupe les noms des communautés religieuses. N'hésitez pas à compléter cette liste.


Sommaire - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

A

  • Annonciade : plusieurs ordres portent ce nom :
  • 1233, 7 marchands florentins créèrent cet ordre, qui était au service de la vierge
  • Un autre créé à Bourges par la reine Jeanne de France, qui fut répudiée par son mari Louis XII. Cet ordre regarde 12 vertus de la Vierge approuvé par les papes Jules II et Léon X.
  • Annonciade Céleste : fondé en 1600 par Marie Victoire Formaro, une veuve de Gênes.
  • Augustines : religieuses qui suivent la règle de Saint Augustin - Filles d'Augustin
  • Augustins  : derniers de quatre ordres mendiants de l'Église catholique romaine. Les Augustins se partagèrent à la fin du XVIe siècle. Costume : chape noire à larges manches sous laquelle ils portent une robe blanche.
  • Augustins Chaussés : (ou Grands Augustins)
  • Augustins Déchaussés : religieux mendiants. Ils observaient la règle de Saint Augustin. Les Parisiens appelaient ces religieux : Capucins noirs ou Petits Pères. Costume : robe noirâtre ceinte d'une ceinture de cuir et par dessus un manteau court de même étoffe avec une capuche.
  • Petites sœurs de l’Assomption  : La Congrégation des Petites Sœurs de l'Assomption a été fondée en 1865

B

  • Barnabites : religieux de l'ordre de Saint-Paul (ordre des clercs réguliers), qui furent employés presque exclusivement à la conversion des protestants. Ce nom leur a été donné à cause de l'église de St Barnabé de Milan. On les nomme aussi Clercs réguliers de la congrégation de Saint-Paul. Costume : vêtus de noir.
  • Bénédictins : ordre de religieux fondé par Saint-Benoît de Nursia au VIe siècle qui se répandit rapidement en Italie, France, Angleterre, Allemagne. Les Bénédictins font triple vœux de chasteté, de pauvreté et d'obéissance, ils instruisirent la jeunesse, aidèrent à l'agriculture, multiplièrent les manuscrits pendant plusieurs siècles. Costume : habit, manteau et scapulaire noir. Ils sont divisés en plusieurs congrégations dont celles de Saint-Maur et celle de Saint-Vannes.
  • Bénédictines : ordre de religieuses, fondé par Sainte Scholastique, sœur de Saint Benoît. Costume : voile noir, guimpe de toile blanche et grande robe de même serge que le voile.
  • Bernardins : nom, donné en France et en Espagne, à un moine ou une religieuse de l'ordre de Saint Benoît réformé par Saint Bernard. Cet ordre fut fondé par Robert abbé de Molême. Costume : robe blanche avec scapulaire noire & lorsqu'ils officient ils sont vêtus d'une coule ample et large qui est toute blanche avec de grandes manches et un chaperon de même couleur.
  • Bethléemites : religieux qui servent les malades aux Canaries. Leur ordre fut fondé vers 1660, à Guatimala, par Pierre de Béthencourt. Il y avait aussi des religieuses du même ordre.
  • Blancs-Manteaux : ce sont les Bénédictins qui vivent à Paris dans la rue que l'on appelle les blancs-manteaux et que l'on a appelé ainsi parce qu'avant eux, ils y avaient des religieux qui portaient des blancs manteaux et qui s'appelaient Guillemins.
  • Brigittins : religieux de l'ordre de Notre-Sauveur, branche des Augustins, fondé à Wadstena (Suède) par Sainte Brigitte, vers 1344.

C

  • Camaldules : religieux d'un ordre fondé en 1012, par le moine bénédictin Saint Romuald, dans a vallée de Camaldoli (Toscane). Les Camaldules subsistèrent en Italie jusqu'à la suppression des ordres religieux. Ils se réfugièrent en France et furent expulsés en 1880.
  • Capérolans : membre d'une congrégation de Franciscains fondée au XVe siècle par le Vénitien Caperole.
  • Carmes: religieux d'un ordre mendiant qui prit naissance sur le mont Carmel, vers 1105 et fut introduit en France par Saint Louis. Au XVIe siècle, quelques Carmes adoptent la réforme de Sainte Thérèse et furent appelés Carmes Déchaux ou Déchaussés parce qu'ils allaient pieds nus, tandis que ceux qui n'acceptèrent pas cette réforme furent dits mitigés. Supprimés en 1790, les Carmes réapparurent sous le second Empire et furent dispersés en 1880, au nombre de 176. On leur donnait aussi le nom de Barrez.
  • Carmélites : religieuse d'un ordre du Carmel fondé au XVIIe siècle. Les Carmélites se répandirent en France au XVIIe siècle, et elle possèdent de nombreux couvents.
  • Capucins : religieux d'une congrégation appartenant à l'ordre Franciscain institué par Matteo Baschi vers 1525 et confirmé par Clément VII en 1528. Leur règle est sévère, mais ils se répandirent avec une grande rapidité. Ils ont eu des missions aux Antilles, au Brésil, au Canada et en Louisiane. Avant la Révolution, ils possédaient plus de 400 maisons en France. Costume : Sandales, capuchon brun en forme de pain de sucre et barbe.
  • Célestins : ordre religieux fondé vers 1254 par Pietro Angelerier qui, devenu pape en 1294, lui conféra des privilèges très étendus. Urbain IV incorpora cette congrégation avec les Bénédictins. Grégoire X la confirma en 1274 et elle se répandit rapidement en Italie, en Franc et en Allemagne. Le concile de Trente restreignit ses privilèges et la congrégation des Célestins fut supprimée en 1778.
  • Chanoines réguliers : ce titre est généralement porté par les membres des ordres religieux vivant selon la règle de Saint Augustin.
  • Chartreux : ordre religieux, branche des Bénédictins, fondé par saint Bruno en 1084. De mœurs austères et engagés dans des travaux manuels, ils se rendirent fameux comme agriculteurs. Devenus riches, ils possédèrent des abbayes en France, en Allemagne et en Angleterre. Leur décadence arriva au XVIIIe siècle, ils ne possèdent plus que la Grande Chartreuse et quelques couvents en France. Costume: Robe blanche, scapulaire blanc à capuchon. En extérieur: Soutane et scapulaire blancs, manteau étroit noir à capuchon dont le haut est disposé en forme de collet, chaussures noires.
  • Claire : ordre religieux de filles, fondé au XIIIe siècle par saint François d'Assise. Il s'est divisé en deux branches, l'une nommée les Damianites, qui sont les anciennes ; l'autre, qui prit le nom d'Urbanistes, du pape Urbain IV, qui mitigea leur règle.
  • Clarisses : religieuses d'un ordre qui fut fondée en 1212 par Sainte Claire.
  • Clunistes : l'ordre de Cluny se composait de six cent couvents. Branche de Bénédictins, l'une des plus illustres de la chrétienté.
  • Colettes : religieuse non cloîtrée de Sainte Claire.
  • Congrégées : nom que portèrent les Ursulines qui ne faisaient pas de vœux.
  • Cordeliers : on appelle ainsi en France les religieux de Saint-François-d'Assise, qu'on nomme autrement les Frères Mineurs. Costume : habillés de gros drap brun ou noir avec un petit capuce, un chaperon et un manteau de même étoffe, et qui ont une ceinture de corde où il y a trois nœuds.

D

E

F

  • Sœurs de la Faille : hospitalières qui portaient à leur faille, un chaperon qui leur couvre le visage. Elles servaient les malades et étaient du tiers ordre de Saint-François

G

  • Génovains : chanoines qui vivent en communautés selon le culte de sainte Geneviève.
  • Grammontins: membre d'un ordre religieux fondé au XIe siècle, par Étienne, fils d'un vicomte de Thiers, en Auvergne, et qui, à la mort de son fondateur, alla s'établir dans un lieu nommé Grammont, d’où l'ordre tira son nom.
  • Guillemins ou Guillemites : religieux de l'ordre de Saint-Augustin, de la réforme de Saint Guillaume de Malaval.

H

  • Haudriette : nom de religieuse de l'ordre de l'Assomption de Notre-Dame fondée par la Femme d'E. Haudry (secrétaire de St Louis).

I

  • Ignorants : qualificatif que l'on donnait à des religieux établis vers 1604. On pouvait aussi leur donné le nom de Frère de la Charité.

J

  • Jacobins : Ordre religieux institué en 1216. On les désignait sous le nom de Frères prêcheurs et de Dominicains.
  • Jéronimites : Membres d'un ordre religieux fondé en Espagne vers la fin du XIVe siècle.
  • Jésuites : Compagnons de la Compagnie de Jésus, ordre religieux fondé par l’Espagnol Ignace de Loyola en 1537 sous l’autorité du pape.

K

L

  • Lazaristes : membres d'un ordre fondé par Saint-Vincent-de-Paul, connu aussi sous le nom de prêtres de la mission, et ainsi nommé parce qu'il fut établi dans une maison qui avait appartenu à l'ordre militaire de Saint Lazare.
  • Liguoristes : membres d'une congrégation fondée pour la propagation de la foi et pour l'amélioration des études élémentaires, par Alphonse-Marie de Liguori.
  • Loyolistes: se dit parfois pour les Jésuites, disciples de Loyola.

M

  • Mauristes : religieux de Saint-Maur, c'est une congrégation bénédictine qui fut fondée à Paris en 1616 et dissoute à la Révolution.
  • Méchitaristes : moines arméniens catholiques, habitant près de Venise un monastère fondé par Méchitar. Ils suivent la règle des Bénédictins.
  • Mennonites : les mennonites sont un groupe religieux et culturel fondé au XVIe siècle pendant la Réforme protestante, lors de la séparation avec l'Eglise Chrétienne de Rome. La différence résulte dans la pratique du baptême qui doit se faire selon le choix fait par le fidèle à l'âge adulte et par la communion qui inclut parfois le lavement des pieds comme symbole d'humilité et de service.

N

O

  • Observantin : religieux de l'Observance de saint François.

P

Q

R

  • Rédemptoristes : membres de l'Ordre de la Trinité (ou de l'ordre de la Merci), qui forment une société de prêtres missionnaires de l'Église catholique romaine, fondée par Saint Alphonse-Marie de Liguori en 1732, et approuvée par le pape Benoît XIV en 1749. Le but principal de cet ordre est d'organiser dans les pays chrétiens des missions d'une ou plusieurs semaines de durée, pendant lesquelles le missionnaire s'efforce d'amener les membres de l'Eglise à une pratique plus exacte des exercices religieux et à la réforme de leur vie. Un ordre de religieuses rédemptoristes, également fondé par Saint Liguori en 1732, ne s'est jamais beaucoup développé.

S

  • Servites de Marie  : ordre de moine de l'Église catholique romaine, fondé en 1233 par sept praticiens italiens de Florence. Leur objet principal est de propager la dévotion à la Vierge Marie.


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références