Colloque international "Les mondes de la généalogie" (24 et 25 janvier 2019) : Différence entre versions

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
[[Catégorie:Généalogie à l'université]]
 
[[Catégorie:Généalogie à l'université]]
 +
[[Fichier:Colloque Mondes-de-la-généalogie.jpg|right|300px]]
 
Le colloque international ''Les mondes de la généalogie. Diffusions et transformations d'une pratique amateur à l'échelle transnationale'' s'est tenu les 24 et 25 janvier [[2019]] à l'Université d'[[49007 - Angers|Angers]] (maison de la recherche Germaine Tillion, 5 bis boulevard Lavoisier, 49045 Cedex 01).
 
Le colloque international ''Les mondes de la généalogie. Diffusions et transformations d'une pratique amateur à l'échelle transnationale'' s'est tenu les 24 et 25 janvier [[2019]] à l'Université d'[[49007 - Angers|Angers]] (maison de la recherche Germaine Tillion, 5 bis boulevard Lavoisier, 49045 Cedex 01).
 +
 +
L’objectif de ce colloque était d’interroger les processus de diffusion et de transformation de ce type de pratique à l’échelle transnationale : dans quelle mesure peut-on parler d’une pratique « mondialisée », et quels sont les modalités concrètes, les logiques et les enjeux de sa diffusion ? Il s’agissait de questionner les diffusions et les transformations des représentations qui sous-tendent une telle pratique (rapports aux « origines », à la filiation, aux traces écrites et à l’histoire, par exemple), ainsi que des outils et techniques mobilisés par les généalogistes pour mener leurs enquêtes et pour représenter graphiquement les savoirs ainsi constitués.
 +
 +
Il a rassemblé une quinzaine d'intervenants français, belges et québécois. Une publication des actes de ce colloque est prévue.
  
  

Version actuelle datée du 14 juin 2019 à 14:15

Colloque Mondes-de-la-généalogie.jpg

Le colloque international Les mondes de la généalogie. Diffusions et transformations d'une pratique amateur à l'échelle transnationale s'est tenu les 24 et 25 janvier 2019 à l'Université d'Angers (maison de la recherche Germaine Tillion, 5 bis boulevard Lavoisier, 49045 Cedex 01).

L’objectif de ce colloque était d’interroger les processus de diffusion et de transformation de ce type de pratique à l’échelle transnationale : dans quelle mesure peut-on parler d’une pratique « mondialisée », et quels sont les modalités concrètes, les logiques et les enjeux de sa diffusion ? Il s’agissait de questionner les diffusions et les transformations des représentations qui sous-tendent une telle pratique (rapports aux « origines », à la filiation, aux traces écrites et à l’histoire, par exemple), ainsi que des outils et techniques mobilisés par les généalogistes pour mener leurs enquêtes et pour représenter graphiquement les savoirs ainsi constitués.

Il a rassemblé une quinzaine d'intervenants français, belges et québécois. Une publication des actes de ce colloque est prévue.


Programme

Jeudi 24 janvier 2019

  • 13h30 : Accueil des participant.e.s
  • 14h00 : Ouverture, par Yves Denéchère, professeur d’histoire contemporaine, Université d’Angers, TEMOS, directeur du programme EnJeu[x].
  • 14h15 : Introduction, par Bénédicte Grailles, maîtresse de conférences en archivistique, Université d’Angers, TEMOS.
  • 14h30-15h50 : conférence introductive, par François Weil, professeur associé à l’EHESS – De la démocratie généalogique en Amérique.
  • 15h50-16h00 : Pause
  • 16h00-17h30 : Séance 1 – Pratiques institutionnelles : des enjeux à l’échelle mondiale ? Présidée par Bruno Ricard, sous-directeur, Service interministériel des Archives de France.
    • Aliénor Samuel-Hervé (chargée de projets chez Geneanet) : L’indexation collaborative en contexte transnational, entre harmonisation et différenciation des publics généalogistes.
    • Élisabeth Verry (directrice des archives départementales de Maine-et-Loire) : Les relations des services d’archives avec la société généalogique de l’Utah. Un accélérateur de démocratisation ?
    • Sophie Boudarel (généalogiste professionnelle) : Du challenge AZ à RootsTech, une généalogie sans frontières.
  • 17h30 : Généalogies angevines. Pratiques, fonctions et représentations du Moyen Âge à nos jours.Présentation de l’exposition en ligne réalisée par les étudiants de l’option Valorisation du patrimoine du master 2 Archives.
  • 18h00 : Signature officielle de la création d’une antenne UNICEF Campus à l’Université d’Angers, par M. Christian Roblédo, Président de l’Université d’Angers, et M. Alain Legoux, Secrétaire général adjoint d’UNICEF France.

Vendredi 25 janvier 2019

  • 8h30 : Accueil des participant.e.s
  • 9h00-10h30 : Séance 2 – Faire et transmettre sa généalogie : statut et enjeux des connaissances. Présidée par Dominique Sagot-Duvauroux, directeur de la SFR Confluences.
    • Sandra Fontanaud (docteure en sociologie, CURAPP-ESS, Université de Picardie Jules Verne) : La production des ancêtres : une pratique culturelle comme les autres ?
    • Maylis Sposito-Tourier (docteure en socio-anthropologie, LaSA, Université de Bourgogne) : Des généalogies ordinaires à une théorie de la transmission.
    • Pascal Mulet (anthropologue postdoctorant, TEMOS, Université d’Angers, programme EnJeu[x]) : Enjeux de transmission : apprentissages de la généalogie aux enfants et aux jeunes en France.
  • 10h30-10h45 : Pause
  • 10h45-12h15 : Conférence, par Benoît de l’Estoile, directeur de recherche au CNRS, Centre Maurice Halbwachs, professeur d’anthropologie à l’École Normale Supérieure – Le goût du passé familial : pratiques de commémoration et appartenances.
  • 12h30-14h00 : Déjeuner
  • 14h00-15h30 : Séance 3 – Nouvelles pratiques de la généalogie et conceptions de la parenté. Présidée par Élisabeth Verry, directrice des Archives départementales de Maine-et-Loire.
    • Tiphaine Barthelemy (professeure d’anthropologie, CURAPP-ESS, Université de Picardie Jules Verne) : De la quête des ancêtres à celle des « cousins ». Transformations de la fabrique généalogique dans la bourgeoisie.
    • Anaïs Martin (doctorante en anthropologie, CNE, EHESS) : Histoires de centimorgans. Pratiques généalogiques d’adultes conçus par don de sperme en Angleterre.
    • Caroline-Isabelle Caron (professeure d’histoire, Université Queen’s, Kingston) : Conceptions communes sur l’identité, l’ascendance et le passé historique dans les pratiques généalogiques nord-américaines contemporaines.
  • 15h30-15h45 : Pause
  • 15h45-17h15 : Séance 4 – Les généalogistes et les institutions : pratiques, ressources, histoires. Présidée par Andrea Giorgi, professeur d’archivistique, Université de Trente.
    • Joffrey Liénart (doctorant en histoire, CIERL, Université Libre de Bruxelles) : Les associations nationales de généalogistes belges de l’après-guerre à 1970 : parcours d’institutions concurrentes sur la scène internationale.
    • Charly Jollivet (docteur en archivistique, TEMOS, Université d’Angers) : Quelles généalogies et quelles archives pour la généalogie aux Comores et à Mayotte ?
    • Virginie Wenglenski (École de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Université de Montréal) : JRI POLAND ou l’archivistique généalogique juive virtuelle.
  • 17h15 : Conclusion, par Patrice Marcilloux, professeur d’archivistique, TEMOS, Université d’Angers.

Organisation

  • Nathalie BRANCHU, gestionnaire du laboratoire TEMOS
  • Blandine CHARRIER, coordinatrice du programme EnJeu[x]
  • Bénédicte GRAILLES, maîtresse de conférences en archivistique, TEMOS, UA
  • Patrice MARCILLOUX, professeur d’archivistique, TEMOS, UA
  • Pascal MULET, postdoctorant en anthropologie, programme EnJeu[x], TEMOS, UA
  • Éléonore VADANS, chargée de communication du programme EnJeu[x] http://enfance-jeunesse.fr/

Comité scientifique

  • Claudine COMBIER, maîtresse de conférences en psychologie clinique, Université d’Angers
  • Yves DENÉCHÈRE, professeur d’histoire contemporaine, Université d’Angers, directeur de TEMOS (Temps, mondes, sociétés, FRE CNRS 2015), directeur du programme EnJeu[x]
  • Hamidou DIA, chargé de recherche, Institut de Recherche pour le Développement
  • Andrea GIORGI, professeur d’archivistique, Université de Trente
  • Yvon LEMAY, professeur d’archivistique, Université de Montréal
  • Benoît DE L’ESTOILE, directeur de recherches, CNRS
  • Marie LEZOWSKI, maîtresse de conférences en histoire moderne, Université d’Angers
  • Bruno RICARD, sous-directeur, Service interministériel des Archives de France
  • Sylvie SAGNES, chargée de recherches, CNRS
  • Élisabeth VERRY, directrice des archives départementales de Maine-et-Loire

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Guillaume de Morant, "Un colloque se penche sur les mondes de la généalogie à Angers", article publié par La Revue française de généalogie le 11 janvier 2019, lire en ligne.