Canton de Wittenheim

De Geneawiki
Révision datée du 8 mars 2017 à 22:14 par B.ohland (discussion | contributions) ({{Histoire du canton}} : essai de résumé)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour aux cantons du Haut-Rhin
< Retour Anciens cantons du Haut-Rhin

Canton de Wittenheim
Pays Drapeau de la France    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Arrondissement(s) Mulhouse
Bureau centralisateur /
chef-lieu
Blason Wittenheim-68376.png    Wittenheim
Code INSEE 68 17
Nb. communes 9
Population 42 247 hab. (2014)
Superficie 9988 hectares
Densité 422,97 hab./km²
Point culminant - m (-)
Localisation
250px
        Arrondissement             Canton              Chef-lieu     ?

Après la réforme territoriale de 2015

Commune.png Communes du canton

Le canton de Wittenheim (Département du Haut-Rhin) est composé des 9 communes suivantes :

220px

Cfr INSEE : Les communes

HHistoire.pngistoire du canton

  • Le canton de Wittenheim a été modifié en mars 2015, suite au découpage territorial du département du Haut-Rhin (Source :Legifrance). Il regroupe 9 communes, à savoir :
- 4 communes (sur 11) de l'ancien canton de Soultz-Haut-Rhin
- 2 communes (sur 11) de l'ancien canton de Cernay
- 1 commune (sur 17) de l'ancien canton d'Ensiheim
- 1 commune (sur 11) de l'ancien canton d'Illzach
- une seule commune de l'ancien canton de Wittenheim : son chef-lieu

Repère géographique.png Repères géographiques

Le canton de Wittenheim depuis 2015
  • Ce canton se trouve quasiment au milieu du département du Haut-Rhin.
  • Il est de nature plutôt urbaine, surtout sur sa pointe est qui jouxte les cantons de Kingersheim, Mulhouse-3 et Rixheim.D'ailleurs ses points forts sont les pôles industriels et sa très grande zone commerciale.
Il joue aussi la carte du tourisme avec l'écomusée d'Ungersheim.
  • Le relief concerné est essentiellement celui de la plaine, avec quelques "bosses" récentes : les terrils, témoins de l'exploitation des anciennes Mines de Potasse d'Alsace.
La commune la plus haute est celle de Berrwiller, au pied des collines sous-vosgiennes de Guebwiller.
  • L'ouest du canton est habité par la forêt du Nonnenbruch, passée de 5500 ha à 4000 ha lors de l'industrialisation du XIXe siècle, et plus ou moins dense suivant les endroits.


Blason en attente.png Héraldique

1 Berrwiller.png 2 Blason Bollwiller-68043.png 3 Feldkirch.png 4 Blason Pulversheim-68258.png 5 Blason Ruelisheim-68289.png 6 Staffelfelden.png 7 Blason Ungersheim-68343.png 8 Wittelsheim.png 9 Blason Wittenheim-68376.png

Démographie.png Démographie

Année 2016 2021 2026 2031 2036 2041 2046 2051 2056 2061
Population - - - - - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Source : INSEE [ 2016]

Conseillers.png Les conseillers départementaux

Période élective Mandat Prénom(s) NOM Observations
2015 - 2021
(2 élus)
- Pierre VOGT Président de la commission éducation et jeunesse  
- Marie-France VALLAT Première adjointe au maire de Wittenheim  
2021 - 2027
(2 élus)
- - -  
- - -  


Avant la réforme territoriale de 2015

Canton de Wittenheim
Pays Drapeau de la France    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Arrondissement(s) Blason Mulhouse-68224.png    Mulhouse (S-Préf.)
Bureau centralisateur /
chef-lieu
Blason Wittenheim-68376.png    Wittenheim
Code INSEE 68 - 4 - 27
Nb. communes 6
Population 45 469 hab. (1999)
Superficie 6359 hectares
Densité 715,03 hab./km²
Point culminant 297 m (Reiningue)
Localisation
68 - Carte administrative - Canton - Wittenheim.png
        Arrondissement             Canton              Chef-lieu     ?


Commune.png Communes du canton

Le canton de Wittenheim (Département du Haut-Rhin) était composé des 6 communes suivantes :

250px

cfr INSEE : La carte & les communes
cfr Conseil Général : Carte interactive dont fiche "canton & conseiller" simultanée

HHistoire.pngistoire du canton

  • Le canton de Wittenheim a été créé par le décret du 28 février 1958 sectionnant en cinq cantons les cantons de Mulhouse-Nord et de Mulhouse-Sud[1].
  • Durant la deuxième moitié du XXe siècle, les communes de ce canton ont dû relever quelques défis :
1) Une reconstruction indispensable, après la seconde guerre mondiale qui s'est avérée désastreuse pour Reiningue, Wittenheim, et surtout pour le village de Lutterbach qui « est détruit à 96% »[2]. (D'ailleurs, ces trois communes ont reçu par la suite la croix de guerre 1939-1945.)
2) Un boom démographique pour les localités du bassin potassique, par exemple la ville de Kingersheim qui est passée de 5600 habitants en 1962 à 9700 en 1982. Cela a nécessité la construction du quartier Davério en 1960 en complément des anciennes cités Fernand Anna ou Jeune Bois.
3) Une situation de crise :
- dûe à l'arrêt progressif de l'exploitation minière, à partir de 1952 pour le puits "Max" à Richwiller, jusqu'en 2002 pour "Amélie I" et "Amélie II" à Wittelsheim.
- et à la désindustrialisation du secteur avec la fermeture de la brasserie tricentenaire de Lutterbach, celle de la savonnerie (même commune) et celle de l'usine textile Texunion à Pfastatt.
  • Heureusement, ces communes ont su rebondir :
- « En 1987, les MDPA (Mines De Potasse d'Alsace) créent la Société de Diversification (SODIV) qui doit promouvoir des emplois nouveaux »[3]
- les élus des municipalités concernées échafaudent des plans de relance, tournés vers de nouvelles industries, ou alors vers le tourisme, comme à Reiningue où se réalise l'aménagement d'un étang en base de loisirs.
  • Par ailleurs, des passionnés œuvrent à la sauvegarde d'une mémoire collective :
- en 1983, une équipe crée "La maison du mineur"
- une ancienne friche est revalorisée par sa transformation en écomusée, ouvert au public en 1984. En même temps, son fondateur « a permis la sauvegarde du site de l'ancienne mine Rodolphe »[4]. (Son chevalement, inscrit en 1995 à l'inventaire supplémentaire des MH, est réhabilité en 2007).
- en 1987 s'ouvre à La Régence à Ensisheim, le "Musée du mineur", fruit d'une collection personnelle [5].
  • Avec la réforme de 2015 :
- Wittenheim perdure dans son rôle de chef-lieu
- les cinq autres communes sont intégrées dans le canton de Kingersheim

Repère géographique.png Repères géographiques

  • .../...


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Blason en attente.png Héraldique

1 [[ |50px]] / - 2 [[ |50px]] / - 3 [[ |50px]] / - 4 [[ |50px]] / - 5 [[ |50px]] / - 6 Blason Wittenheim-68376.png

Démographie.png Démographie

Année 2016 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
Population - - 29 890 35 999 38 960 43 801 45 469 - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cfr: INSEE

Résumé géo-démographique.png Résumé géo-démographique 1999

*Kingersheim : 11 961 hab
*Lutterbach : 5 581 hab
*Pfastatt : 7 946 hab
*Reiningue : 1 630 hab
*Richewiller : 3 325 hab
*Wittenheim : 15 026 hab

Conseillers.png Les conseillers généraux

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Arsène SUTTER 1958-1970  
Antoine GISSINGER 1970-1988 Maire de Wittenheim  
Joseph SPIEGEL 1988-2015 Maire de Kingersheim - Dernier conseiller général du canton  

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Communes du Haut-Rhin, Cantons du Haut-Rhin

Référence.png Notes et références

  1. Décret du 26 février 1958 portant sectionnement des actuels cantons de Mulhouse-Nord et Mulhouse-Sud.
  2. Page 85, in Lutterbach, histoire d'un village, 1994, cahier 2, "Histoire générale", édité en 300 exemplaires par l'Association d'Histoire de Lutterbach, 1994, 90 pages
  3. Page 40, in Gabriel WACKERMANN, Le Pays de la Potasse : des Lieux et des Hommes, Obernai, Le Verger éditeur, 1989, 112 pages
  4. Page 133, in René GIOVANETTI, Il était une fois...des chevalements dans la plaine d'Alsace, Mulhouse, Jd M Éditions, 2012, 158 pages, ISBN 978-2-36702-004-4
  5. C'est l'œuvre d'André PETER, adjoint au maire d'Ensisheim et ancien chef porion, qui, avec passion et patience, s'est mis à rassembler divers objets du patrimoine minier à partir de 1977. (source identique à la référence précédente)